Danoc

Member
  • Content Count

    99
  • Joined

  • Last visited

  • URB$

    0 [ Donate ]

Community Reputation

10 Neutral

About Danoc

  • Rank
    Member

Personal Information

  • Biography
    En phase de transition
  • Location
    Montréal
  • Interests
    Philo & Po, cinéma, sport, ...
  • Occupation
    En recherche / Banque Finance
  1. Ca, c'est un peu la politique qu'a faite Singapour, avec d'excellents résultats. Mais ils ont poussé le concept à l'extrême: des choses comme manger dans un lieu public interdit si je me souviens bien.
  2. Même pas. Je pense être dans la tranche la plus jeune du forum, ou la deuxième la plus jeune du forum.
  3. J'ai remarqué ça. C'est assez horrible. Il y a aussi les poubelles qui dégoulinent sur le trottoir, faisant une grosse tâche marron du plus mauvais effet, comme on peut le voir sur la photo.
  4. http://www.cyberpresse.ca/opinions/forums/la-presse/200908/04/01-889558-le-train-manque.php
  5. Je me suis demandé s'il y avait de l'humour dans l'article, mais j'ai trouvé ça tellement pas bon que je me suis dit "non". A moins de connaître l'auteur...
  6. Il y a des générations qui ont résisté à des colonisations, des envahisseurs, des armées, mais la génération actuelle, gâtée qui n'a jamais rien connu d'autre que l'opulence, n'est même pas capable d'encaisser les aléas de la vie montréalaise. Article pitoyable faisant l'apologie de la retraite plutôt que de la bataille (quitter la ville plutôt que se battre pour elle).
  7. L'effort physique sportif sécrète de l'endomorphine, ce qui n'est pas le cas du jardinage. Sauf si par jardinage vous entendez élagage des deux douzaines de peupliers par 30°c!
  8. ? Nice a le premier port de plaisance de France, le troisième aéroport de France, la deuxième artère la plus fréquentée de France (Promenade des Anglais) après les Champs-Elysées, est la deuxième ville de congrès et la deuxième ville de culture (musées, ...) après Paris, ... La gare de Nice deviendra un pole multimodal avec le TGV. Ce qui compte est le dynamisme plus que la taille. Après si on veut parler taille, je pense que Laval est trop petite pour la comparaison: Superficie Laval = 245,40 km2 Nice = 71,92 km2 Communauté Urbaine Nice = 331 km2 Population Laval = 376 845 habitants Nice = 347 060 habitants Communauté Urbaine Nice = 510 214 habitants Donc pour en revenir au sujet du fil, je continue de croire que si une ville comme Nice peut rendre piéton une partie de son centre, Montréal peut le faire. D'autant que Montréal est beaucoup moins dense.
  9. Oui, peut-être y avait-il une meilleure idée, mais la politique de transport de la ville n'est pas prioritairement tournée vers l'automobile. En tout cas des quartiers où l'automobile prend le dessus deviennent inhumains comme je l'avais dit: http://www.nicematin.com/ra/nice/122168/nice-plongee-dans-le-quotidien-des-riverains-de-l-autoroute-urbaine. Nice est un bon exemple car c'est une ville enclavée, entre la mer et la montagne. Le problème de fluidité automobile n'est toujours pas réglée. Mais si leur politique de transport est possible, alors elle est possible partout ailleurs: la ville compte s'équiper d'autres lignes de tramway, à commencer par une deuxième ligne est-ouest allant jusqu'à l'aéroport, et aussi une ligne de TGV Paris-Nice passant par de grosses villes comme Toulon ou Marseille. Une société dépendante à l'automobile fera toujours passer les dépenses en priorité dans l'automobile plutôt que dans des transports modernes alternatifs. Evidemment avec l'étalement de la métropole montréalaise, faire des lignes de tramway pour relier divers quartiers allant jusqu'à la banlieue coûte bien plus cher qu'à Nice. La réfection de l'échangeur Turcot 1,5 milliards cad au minimum (je prends les paris que ça sera dépasser); mais pour une ligne TGV Québec-Montréal, ou même simplement quelque chose reliant le centre-ville et l'aéroport de manière directe simple et fonctionnelle, on attend toujours, à se demander si ce ne serait pas trop ambitieux pour le Québec...
  10. Ce sont d'excellentes idées que tu nous donnes là! D'ailleurs je propose d'appeler cette idée: tramway, tram pour rail plat, et way pour voie. Le gens pourront marcher sur le rail qui sera confondu avec le sol. Photos de la place Massena à Nice, France, ancien carrefour routier, devenue place piétonne magnifique:
  11. Tu connais la réponse, je te l'ai donnée plus en avant dans ce fil: l'auto n'est pas seulement de la pollution atmosphérique, mais aussi une demande très forte en infrastructure routière qui sont par définition inhumaines: échangeur Turcot, autoroute Ville-Marie, parking, etc. Plus la ville s'étend, plus les exigences en infrastructures routières augmentent, donc moins de lieux de vie où les piétons n'ont pas leur place ... Il faudra choisir entre respecter les piétons ou les automobilistes. Le tendance du XXIème siècle est au réappropriement des villes par les piétons, presque partout dans le monde. L'auto devra s'adapter à la ville, et non l'inverse.
  12. Le lien ici: http://www.monocle.com/sections/edits/Web-Articles/Top-25-Cities/.
  13. Et pourtant un petit peu! En Europe, depuis les révoltes étudiantes au milieu du XXème siècle, les pouvoirs publics ont tout fait pour que les universités soient construites en banlieue. Car les politiciens ont une peur bleue des révoltes étudiantes, plus faciles à contenir en banlieue loin des centres de pouvoirs. Encore une preuve du développement de la banlieue au détriment du laissez-faire!
  14. Qui a fait les plans et construit les routes, les autoroutes, les ponts, l'échangeur Turcot abominable lieu dénué de toute vie humaine, l'autoroute qui coupe le centre-ville de Montréal en deux décrite dans tous les guides touristiques du monde comme une saignée ? "But do it yourself et do not ask tho others or the government to support your cost of living." I agree.
  15. http://www.ft.com/cms/s/0/0f821d34-5b64-11de-be3f-00144feabdc0.html Je pense que les défenseurs du socialisme ne sont pas ceux que l'on croit! Disons ce qui choque: le modèle automobile est condamné économiquement, écologiquement et socialement. On perd beaucoup de temps à vouloir sauver un modèle déclinant.