Search the Community

Showing results for tags 'physique'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 7 results

  1. http://www.sdemontreal.com/fr/est/projets CITÉ PORTUAIRE : ACCESSIBILITÉ ET RAYONNEMENT Le projet de la Cité portuaire vise à appuyer le développement du port de Montréal et des activités économiques qui y sont afférentes. Le projet de la Cité portuaire vise à : accroître l’accessibilité terrestre du port de Montréal élaborer, avec les partenaires, un projet de développement fondé sur les avantages comparatifs et les atouts de Montréal en tant que ville portuaire, en misant notamment sur le secteur de la logistique préserver l’intégrité physique et fonctionnelle des accès ferroviaires et maritimes aménager, dans le port et à proximité, des sites d’observation et d’interprétation des activités portuaires doter Montréal d’une gare maritime internationale
  2. Description Situé à Notre-Dame-de-Grâce, au cœur de Montréal, ce projet de condos vous offre 33 unités luxueuses, réparties sur 4 étages avec ascenseur. Le Viale vous propose des unités fonctionnelles au design contemporain et aux finis haut de gamme. Vous aurez également accès à une salle de conditionnement physique et à une terrasse commune sur le toit. Le Viale vous offre à la fois vie urbaine et tranquillité. Idéalement situé, vous bénéficiez d’un accès rapide aux principales voies routières (autoroutes 15 et 20) et au transport en commun tout en étant à proximité de tous les restaurants, services et boutiques du Village Monkland, du YMCA et du nouveau super hôpital McGill. Le Viale vous propose le condo de vos rêves à un prix abordable avec notre 31/2 à partir de 199 000 $. En tant que futur propriétaire, vous aurez la chance de personnaliser votre unité selon vos goûts, parmi notre vaste sélection de finis de qualité. SPÉCIAL PRÉ-VENTE contactez-nous pour en savoir plus. Caractéristiques : Condos entre 777 pi2 et 1 321 pi2 Penthouses avec terrasses privées sur le toit Terrasse commune sur le toit Salle de conditionnement physique Ascenseur Système de surveillance Balcons spacieux Planchers de bois, céramique et comptoirs de quartz Climatiseur Espaces de rangement privés Stationnement intérieur disponible Espace de rangement intérieur pour bicyclettes Garantie Abritat de 5 ans À moins de 1 km du métro Vendôme À 2 coins de rue du parc Georges-Saint-Pierre http://www.groupedevlan.com/FR2/
  3. • ENSEMBLE RÉSIDENTIEL LUXUEUX DE STYLE CONTEMPORAIN • AU CONFLUENT DU LAC DES DEUX MONTAGNES ET DE LA RIVIÈRE DES MILLE ÎLES • À DEUX PAS DU GOLF LE CLUB LAVAL-SUR-LE-LAC • PROPOSÉ PAR LE GROUPE QUORUM ET LE GROUPE MARSAN, PROMOTEURS DE PRESTIGE PRIMÉS • ARCHITECTURE ET DESIGN D’EXCEPTION SIGNÉS LEMAY+DAA ET INNÉDESIGN Site web : http://condoslavalsurlelac.com/ • PISCINE INTÉRIEURE À DÉBORDEMENT • ESPACE LOUNGE • STUDIO DE CONDITIONNEMENT PHYSIQUE À LA FINE POINTE • TENNIS EXTÉRIEUR • PAISIBLE JARDIN PRIVÉ AMÉNAGÉ • STATIONNEMENT INTÉRIEUR • OCCUPATION: 2017 Les travaux de construction seront lancés au début 2016.
  4. Le St-Ambroise NOUVEAU Condos neufs ascenseur, garage et terrasses privés ou grands balcon En réservation jusqu'au 1er aout 2010! 25 unités seulement. Déjà 20% réservé en 2 semaines! Nouveau projet de condos neufs à montréal situé au Quartier Sud-Ouest face au Canal Lachine et du Nouveau parc, près du Métro St-Henri, le marché Atwater, Parc Gadbois et Centre-Sportif Gadbois (pisince, centre de conditionnement physique, etc). À partir de 149 900 à 310 900$. Subvention de 6500$ à 10 000$ disponible! http://www.mondev.ca/Le_St-Ambroise_NOUVEAU_Condos_neufs_ascenseur_garage_et_terrasses_prives_ou_grands_balcon_fr.html?ProjetID=102
  5. Pour nombre de travailleurs, l'inactivité physique ne relève pas d'un manque d'intérêt ni même de moyens. Le hic, c'est la logistique! Pour en lire plus...
  6. Les ventes des disquaires en déclin 25 juin 2008 - 07h02 La Presse Hugo Fontaine Agrandir 48% des adolescents américains n'avaient acheté aucun disque compact en 2007, une hausse de 10 points en un an. Il ne reste plus que 1000 jours avant que le disque compact ne cède sa place de principal médium de musique au Canada. Selon une étude de la firme PricewaterhouseCoopers (PWC), la valeur des ventes de musique en ligne dépassera celle des ventes de CD en 2011. Dans son rapport annuel sur l'avenir des industries des médias et du divertissement, PWC prévoit que la «distribution physique» de musique passera de 572 millionsUS en 2007 à 236 millions US en 2012. Cela représente un déclin annuel de 16,2%. À l'inverse, la distribution numérique passera de 122 millions à 424 millions durant la même période, une hausse annuelle de 28,3%. Click here to find out more! «L'économie de la musique change, commente Georges Tremblay, vice-président, produits, chez DEP Distribution. Mais personne ne sait exactement quelle forme elle prendra.» «C'est clair que le format physique est en train de péricliter», ajoute M. Tremblay. De fait, les prévisions de PWC sont annoncées quelques semaines après qu'Apple eut dépassé Wal-Mart comme principal vendeur de musique aux États-Unis, selon des données du bureau d'audit américain NDP Group. Ce même groupe avait aussi dévoilé que 48% des adolescents américains n'avaient acheté aucun disque compact en 2007, une hausse de 10 points en un an. «La nouvelle génération n'apprend pas à acheter des disques, indique le propriétaire du disquaire indépendant L'Oblique, Luc Bérard. Je remarque que ma clientèle est plus vieillissante.» Le gérant de la boutique Cheap Thrills, Guy Lavoie, souligne que les prix de ses CD, neufs et usagés, ont baissé. «On achète et on vend moins cher, les disques ont perdu de la valeur», dit-il. L'engouement pour le téléchargement Chef disquaire au magasin d'usagé L'Échange, Denis Turp remarque que des gens viennent vendre toute leur collection de disques qu'ils ont numérisée. Il est peu probable que ces gens achètent de nouveau. «On voit que l'engouement pour le téléchargement est plus généralisé qu'il y a quelques années, dit M. Turp. Ce n'est plus seulement l'apanage de quelques initiés.» Luc Bérard fait d'ailleurs remarquer que, dans les grands magasins, le DVD gruge de plus en plus d'espace au détriment du CD. C'est également le cas dans des chaînes comme HMV, où le CD était autrefois roi et maître. Les disquaires plus spécialisés croient malgré tout pouvoir se tirer d'affaire. «Les ventes baissent peut-être moins vite que dans les grands magasins, parce que nous avons un marché plus ciblé», soutient Luc Bérard, qui se concentre davantage sur la musique indépendante. «Dans ce créneau, c'est une autre mentalité. La clientèle est plus susceptible d'acheter.» L'avenir du CD Même s'il est en perte de vitesse, le CD ne disparaîtra pas de sitôt. Le Québec est d'ailleurs la province où il se vend le plus de disques par habitant. Ce qui fait dire à Georges Tremblay que la prévision de PWC est peut-être un peu trop précoce dans le cas de la Belle Province. «Au Canada anglais, le numérique représente presque 10% des revenus, mais c'est cinq fois moins au Québec.» Il reste encore de bonnes raisons d'acheter un CD, font valoir les acteurs de l'industrie. «Les pochettes sont de plus en plus intéressantes et les prix descendent», dit Simon Fauteux. Raymond Trudel, propriétaire du disquaire Atom Heart, est du même avis. «Le prix des CD baisse tout le temps, alors que les téléchargements ne sont pas nécessairement bon marché.» «Peut-être que le médium physique n'aura plus sa raison d'être pour la jeune génération, mais la génération des 40-50 ans va toujours rechercher l'objet physique, résume Denis Turp. On peut le voir dans le retour du vinyle.» Le retour en force du vétéran 33 tours est un phénomène relevé par tous les disquaires joints par La Presse Affaires. De plus en plus de mélomanes recherchent ce support, ce qui laisse croire que le CD pourrait avoir un avenir semblable. «Le CD va descendre pendant encore cinq à 10 ans, prévoit Guy Lavoie, de Cheap Thrills. Je pense que ça va remonter un peu après. Mais ce ne sera plus jamais la même chose.» http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/article/20080625/LAINFORMER/806250905/5891/LAINFORMER01/?utm_source=Fils&utm_medium=RSS&utm_campaign=LPA_S_INFORMER
  7. Étude - Les urbains marchent, les banlieusards jardinent Le Devoir Mélissa Guillemette Édition du lundi 03 août 2009 Mots clés : Banlieusards, Étude, Activité, Canada (Pays) Les «450» et autres banlieusards du pays sont aussi actifs que les résidents des grandes villes, selon une étude de Statistique Canada. La plupart des études sur le sujet, surtout américaines, démontraient jusqu'à présent que les banlieues nord-américaines, par leur urbanisme, favorisent la sédentarité et l'utilisation de la voiture pour tous les déplacements, tandis que les villes incitent davantage à se déplacer à pied ou à vélo. Peut-être, admet Martin Turcotte, analyste chez Statistique Canada, mais les banlieusards passent plus de temps que les autres à travailler sur leur terrain, ce qui compense leur tendance moins forte aux déplacements actifs. Les déplacements utilitaires sont effectivement deux fois plus populaires chez les résidents de grands centres, qui vont pédaler ou marcher pour se rendre au travail ou à l'épicerie un peu moins d'une fois sur trois, contre environ une fois sur sept pour les habitants de quartiers résidentiels de faible densité. Toutefois, les banlieusards pellettent, jardinent, tondent le gazon et entretiennent leur terrain dans une proportion de 12 %, contre 5 % en ville. Le temps alloué à la pratique d'un sport pour le plaisir ne change pas selon le lieu de résidence. Une personne sur quatre participe à une activité sportive pendant ses loisirs, en banlieue comme en ville. Qu'est-ce qu'une activité physique? Christian Duval, professeur à la faculté de kinanthropologie de l'Université du Québec à Montréal, se dit «perplexe» devant cette étude. Selon lui, considérer l'entretien extérieur de la maison comme une activité physique est une aberration. «Le jardinage, c'est bon, mais à long terme, ça ne réduit pas les risques d'hypertension, d'obésité ou d'accident cardiaque. Si c'était vrai, personne ne ferait d'accident cardiaque en pelletant! Tant qu'on va flatter le monde dans le sens du poil et leur faire croire que jardiner est une activité physique, on n'aura pas une population en forme.» L'étude ne révèle pas que le taux d'activité est le même en ville comme en banlieue, mais plutôt «que le taux d'inactivité est le même», ironise M. Duval. Il ajoute que même les déplacements actifs ne contribuent pas vraiment à améliorer la santé physique, «à moins qu'une douche soit nécessaire en arrivant au travail», signe d'un effort physique soutenu. «Il faut faire de l'activité dans le but de se dépenser.» Les données de Statistique Canada ont été obtenues grâce à un questionnaire général sur l'emploi du temps des répondants, ce qui a permis d'éviter que des personnes gonflent le temps qu'elles allouent à l'activité physique. «C'est sûr qu'idéalement il aurait fallu équiper tous les répondants d'appareils qui évaluent l'effort physique, mais ça coûterait très cher, explique Martin Turcotte. Mais cette étude a l'avantage de s'intéresser à toutes les formes d'exercice physique. Dans plusieurs études, c'était seulement les déplacements actifs qui étaient comptés.» L'étude a été menée auprès d'habitants de 27 régions métropolitaines canadiennes, dont Montréal, Sherbrooke, Québec, Trois-Rivières, Saguenay et Gatineau. http://www.ledevoir.com/2009/08/03/261444.html