Search the Community

Showing results for tags 'magazine'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 43 results

  1. Un astronaute américain a fait rayonner Montréal partout dans le monde ce matin. Scott Kelly a en effet publié sur Twitter une photo de Montréal prise de la Station spatiale internationale (SSI). Âgé de 54 ans, Scott Kelly est au coeur d'une mission d'un an dans la SSI. Parti le 27 mars dernier, il documente son séjour à travers une série documentaire en collaboration avec Time Magazine. http://www.journaldemontreal.com/2015/08/18/un-astronaute-publie-une-photo-de-montreal-prise-de-lespace
  2. Best deals in real estate by Don Sutton, MoneySense Wednesday, June 16, 2010 It’s a crazy time for real estate in Canada. Prices are sky-high, people are feeling pressured into selling into a hot market and buyers fear purchasing an overpriced home only to see the bubble burst. But MoneySense magazine has come to the rescue and crunched the numbers to identify the best real estate deals in the best cities. Using hard data on 35 major housing markets, the magazine has awarded a letter grade based on how reasonable the house prices are, whether home prices are likely to rise and how prosperous the local economy is. Surprisingly, none of the winning cities are Canada’s largest, but instead reflect medium-sized cities with affordable house prices that have the ability to grow strongly with local economic conditions. The best deals in real estate in Canada are to be found in Moncton and Regina, both of whom received an A-, while Fredericton, St. John’s, Ottawa, Gatineau, Winnipeg, Guelph and Saint John all received a B+. The criteria for the study was strict and comprehensive. MoneySense compared average rents to average home prices, which gives a great indicator of how valuable a home is. Next it compared local wages as to average home prices to see how long it would take for a family to purchase a home. The magazine also evaluated how quickly homes sold and prices increased over the years. Last, the economic environment of the city was also analyzed. The magazine looked at how fast a community grew, what the unemployment rate was and what kind of discretionary income the citizens had. This method avoided identifying cheap real estate in communities where prices were unlikely to increase due to a poor local economy or widespread unemployment. The analysis gives a comprehensive overview of where to get the best real estate deals in Canada. The study is also useful for identifying which real estate markets to avoid. For example, Abbotsford and Montreal both only rated Cs. MoneySense’s study also identified overpriced markets. For instance, Kelowna, B.C., scored well in the category of growth potential and has a great local economy. But the average house price makes it hard for the typical family to buy into the market. With this aspect in mind, Kelowna rated a D+ in the value category and a C+ overall. Windsor, Ont., where house prices are among the best values in Canada, is in the opposite situation. It rated an A for affordability, but since the city is slowly recovering from deep layoffs in the car industry, it only rates a C in the momentum category and a C+ for local economy, giving it a B+ overall. In concrete terms, what the best cities for real estate like Regina and Moncton have going for them is big-city growth and opportunities without big-city prices. While the affordability and growth value of a home are not always the prime reasons to buy in a particular location, knowing that your home is a sound investment in an economically vibrant city offers great peace of mind. Top 5 cities: 1. Moncton A- 2. Regina A- 3. Fredericton B+ 4. St. John's B+ 5. Ottawa B+ http://ca.finance.yahoo.com/personal-finance/article/moneysense/1662/best-deals-in-real-estate
  3. MONOCLE has Montreal in 19th place as most liveable place in the World to live. You need a subscription to read it online. I read it at a magazine shop. We are in good company! http://www.monocle.com/sections/affairs/Magazine-Articles/19-Montreal/
  4. Montréal parmi les 25 villes ayant la meilleure qualité de vie Agence QMI Julie Charette 23/07/2009 16h11 - Mise à jour 23/07/2009 16h24 Palmarès - Montréal parmi les 25 villes ayant la meilleure qualité de vie Une vue de Montréal Archives En dépit de l'été maussade et de tous les scandales qui l'ont éclaboussé, Montréal se hisse au 19e rang mondial des villes ayant la meilleure qualité de vie. Le magazine londonien Monocle publie dans son édition de juillet une liste des 25 meilleures villes où vivre sur la planète. Deux seules villes canadiennes font partie de ce palmarès soit Vancouver en 14e place et Montréal au 19e rang. Le magazine souligne d'ailleurs l'ouverture d'esprit et la joie de vivre des Montréalais. Zurich au premier rang Parmi le top cinq des villes où il fait bon vivre, Zurich rafle le premier rang grâce à son excellent service de transport en commun et ses sévères mesures environnementales. Suivent dans l'ordre Copenhague, Tokyo, Munich et Helsinki. La seule ville américaine qui trouve grâce aux yeux de Monocle est Honolulu, au 11e rang. L'an dernier, Minneapolis et Portland avaient aussi une place dans ce club sélect. Monocle analyse des critères comme la vie culturelle, les transports publics, l'éducation et les politiques environnementales.
  5. 28/06/2007 Qui sont les plus importants leaders de Montréal? Le magazine Montréal Centre-ville propose 50 personnalités du monde des affaires, du spectacle et politique. Dans le premier numéro de Montréal Centre_Ville, une nouvelle mouture de la publication Destination Centre-Ville, 50 personnalités racontent et expliquent le rapport entre leur réussite et le choix de s’installer à Montréal, deuxième ville francophone au monde. Avec en tête d’affiche le fondateur et du cirque du Soleil M. Guy Laliberté, le magazine présente des gens d’influence. Pour l’éditeur et directeur général de la publication, M. André Poulin, l’objectif est de: "parler des personnes qui font la différence, celles qui font de Montréal une grande ville de classe internationale".L’éditeur insiste sur l’importance de faire connaître ces personnalités, de faire comprendre aux Montréalais ce qu’ils ne réalisent pas toujours pleinement: Montréal est une plaque tournante économique et culturelle d’envergure mondiale. Le palmarès des cinquante leaders a été établi par un jury composé de Jean-Marc Léger, président de Léger Marketing, Richard Martineau, chroniqueur au Journal de Montréal, Andrew Molson, conseiller à la firme Nationale, Bernard Motulsky, professeur à l’UQAM, Christine Paulino, journaliste à Montréal Centre-ville, André Poulin, directeur général de Destination Centre-Ville, Pierre-André Themens, avocat chez Davies, Ward, Philips & Vineberg, Dennis Trudeau ex-chef d’antenne à la CBC, et Pierre Duhamel, directeur de Montréal Centre-ville. Histoire de ne pas brûler le magazine, voici leur choix des vingt-cinq premiers leaders les plus influents de Montréal : 1- Guy Laliberté (Cirque du Soleil) 2- La famille Desmarais (Paul senior, Paul junior, Hélène Blouin Desmarais, André Desmarais et France Chrétien Desmarais) 3- Henri-Paul Rousseau (Caisse de dépôt) 4- Pierre-Karl Péladeau (Quebecor) 5- Lucien Bouchard 6- Brian Mulroney 7- Laurent Beaudoin (Bombardier) 8- Thierry Vandal (Hydro-Québec) 9- Michael Sabia (BCE) 10- Normand La prise et Christine Lamarche (Restaurant Toqué) 11- Phyllis Lambert (Centre canadien d’architecture) 12- Jean Coutu 13- Paul Arcand 14- Michèle Thibodeau Deguire (Centraide) 15- Daniel Langlois (ex-président de Softimage) 16- Lino Saputo 17- Jacques Ménard (BMO Nesbitt Burns) 18- Père Emmett Johns (Dans la rue) 19- Eric Molson (Molson Coors) 20- Isabelle Hudon (Chambre de commerce) 21- Alain Cousineau (Loto-Québec) 22- Stephen Jarislowsky (Jarislowsky Fraser) 23- Normand Legault (Grand prix de Montréal 24- Ian Greenberg (Astral Media) 25- Sylvain Lafrance (Radio-Canada)
  6. Voici un article du magazine Voyages d'Affaires, Paris, octobre/novembre 2010 qui place Montréal au premier rang en Amérique du Nord pour les congres internationaux en damant le pion à New York, Boston, Washington, Vancouver et Toronto. http://www.voyages-d-affaires.com/meetings-et-incentive/meetings-et-congres/canada-montreal-premiere-destination-d-amerique-du-nord
  7. Investir à Québec Les Affaires, 00:00 Canadian Real Estate Il n'y a pas que Céline et Sir Paul qui aiment Québec. Le magazine Canadian Real Estate aussi. Car Québec est un bon endroit pour placer son argent dans la brique, nous apprend ce magazine spécialisé. Mieux : ce serait, après Ottawa, le deuxième endroit au Canada pour l'investissement immobilier. Canadian Real Estate a publié la liste des 10 marchés immobiliers les plus prometteurs. Cette liste est fondée sur les performances actuelles du marché, les infrastructures et les projets de développement. La Vieille Capitale est la seule ville québécoise à figurer au palmarès. Décidément, tout réussit à la ville de Québec ces temps-ci.
  8. La gastronomie montréalaise rayonne dans le Food Arts Magazine! Un dossier de 12 pages sur la gastronomie mettant en vedette Normand Laprise et le Restaurant Toqué! a été publié en juillet dernier dans le magazine spécialisé Food Arts, bien connu des restaurateurs et des professionnels de la gastronomie aux États-Unis. Jim Poris, éditeur principal du magazine, a été accueilli par notre collègue Catherine Morellon en mars dernier. Il a ensuite mandaté la Montréalaise Lesley Chesterman pour l’écriture de l’article suite à sa visite. Bonne lecture! https://membres.tourisme-montreal.org/fichiers/Docs/1-Revue%20de%20presse/Food%20Arts%20Magazine%20-%20Ils%20se%20souviennent%20-%20Toqu%C3%A9!.pdf https://membres.tourisme-montreal.org/fichiers/Docs/1-Revue%20de%20presse/Food%20Arts%20Magazine-%20A%20Distinct%20Society%20.pdf
  9. Transcontinental a annoncé mercredi l'obtention d'un contrat de plusieurs années pour la publication du magazine Ma nouvelle maison de Postes Canada. Pour en lire plus...
  10. L’enjeu majeur de la prochaine élection américaine sera l’économie. C’est ce qu’affirme le magazine The Economist qui fait un parallèle avec l'élection de Clinton en 1992. Pour en lire plus...
  11. Publié le 15 juillet 2009 à 11h38 | Mis à jour à 11h46 Québec, 3e meilleure destination en Amérique du Nord La Presse Canadienne Québec Québec occupe une place de plus en plus enviable dans le coeur et les souvenirs de voyage des lecteurs du magazine américain Travel + Leisure. La Vieille Capitale se retrouve au troisième rang des meilleures destinations de l'Amérique du Nord (États-Unis et Canada) dans le classement 2009 de la publication; l'an dernier, elle était au sixième rang. Pour l'ensemble des destinations, tous continents confondus, Québec se classe au 19e rang cette année.La ville identifiée comme la meilleure destination aux États-Unis et au Canada par les lecteurs de Travel + Leisure est New York. San Francisco suit au deuxième rang. Selon Dany Thibault, président du conseil de l'Office du tourisme de Québec, cette reconnaissance est sans doute redevable aux festivités du 400e anniversaire de la ville de Québec et aux efforts promotionnels consentis sur le marché américain en 2008. Montréal est pour sa part au neuvième rang cette année, alors qu'elle figurait au septième rang de ce classement l'an dernier. Pour l'ensemble de la planète, la meilleure destination 2009 de Travel + Leisure est la ville d'Udaipur, en Inde, qui détrône ainsi le numéro de l'an dernier, Bangkok. Le classement de Travel + Leisure est issu d'un sondage réalisé de janvier à mars en partenariat avec la firme américaine Harris Interactive. Dans les numéros de février et de mars du magazine, les lecteurs ont été invités à donner leur appréciation des différentes destinations touristiques à travers le monde. Des villes de partout dans le monde étaient évaluées selon les panoramas, la culture et l'art de vivre, les restaurants et la nourriture, les gens, les valeurs ainsi que les boutiques.
  12. (Le mercredi 11 avril 2007) Un magazine américain de tourisme gai classe Montréal, Vancouver, Edmonton, Winnipeg et Toronto parmi les villes canadiennes les plus accueillantes pour les gais. Dans l'édition de l'été 2007 du magazine Out Traveler, Montréal est décrite comme une ville «qui s'amuse passionnément», portée par une nouvelle confiance, après les bouleversements politiques des années 1970 et le mouvement indépendantiste. Également, la publication qualifie Toronto de «ville débonnaire qui attire aisément des vagues d'admirateurs avec ses plages, ses boîtes de nuit, ses cocktails et ses terrasses». Le magazine a fait remarquer que la plus grande concentration de gais au Canada se trouve dans le secteur des rues Church et Wellesley, à Toronto. Par ailleurs, le rédacteur en chef Ed Salvato a affirmé dans une entrevue qu'Edmonton, la capitale de la riche Alberta, constituait un «bastion de progressisme» étonnamment accueillant pour les gais. Le magazine a fait remarquer que la ville a été désignée capitale culturelle du Canada par le fédéral en 2007 et qu'elle connaît une grande vitalité en raison de la croissance économique de la province. La voisine albertaine Calgary ne fait toutefois pas partie de la liste, même si la ville a annoncé il y a un mois qu'elle ciblait maintenant les touristes gais.
  13. Le Canada est passé de la quatrième à la première place dans la liste des pays offrant les meilleures conditions pour faire des affaires, selon le classement du magazine américain Forbes. C’est l’amélioration du système fiscal, l’absence de lourdeurs bureaucratiques, une protection efficace des investisseurs, ainsi que des banques avisées qui ont permis au Canada de grimper les échelons et de détrôner le Danemark du haut du classement. Dans le sous-classement des systèmes fiscaux, le Canada est passé du 23e rang au 9e rang grâce à la réduction des taux d’imposition pour les employés et pour les entreprises, et grâce à la taxe de vente harmonisée (TVH) en Ontario et en Colombie-Britannique. La Colombie-Britannique a toutefois, depuis, supprimé la TVH. « Alors que les États-Unis sont paralysés par la crainte d’une récession à double creux et que l’Europe se débat avec le problème de la dette souveraine, l’économie canadienne s’est mieux comportée que la plupart, peut-on lire dans le magazine. L’économie du Canada, qui se chiffre à 1,6 billion $, est la neuvième du monde et a augmenté de 31 %, l’an dernier. Elle devrait grimper de 2,4 % en 2011, selon la Banque Royale du Canada. » Pour établir sa liste, le magazine Forbes étudie 11 paramètres d’ordre économique et passe 134 pays au crible. Le Danemark, ex-numéro un, est passé à la cinquième place en raison d’un manque de fluidité sur le plan monétaire et de la dégringolade de ses marchés financiers, l’an dernier. La Nouvelle-Zélande se classe deuxième, alors que Hong Kong occupe la troisième place. L’Irlande, bien qu’elle soit confrontée elle aussi à la crise de la dette en Europe, arrive en quatrième position. Les États-Unis sont, de leur côté, passé de la 9e place à la 10e place, principalement en raison d’un fardeau fiscal trop important, a expliqué Forbes. Selon le magazine, les États-Unis font même pire que le Japon sur ce point. En queue de liste, on trouve le Burundi, le Zimbabwe et le Tchad. http://argent.canoe.ca/lca/affaires/canada/archives/2011/10/20111004-175320.html
  14. Vancouver and Montreal among 25 most livable cities JOSH WINGROVE From Monday's Globe and Mail June 9, 2008 at 9:03 AM EDT Vancouver and Montreal are the only Canadian entries in a new list of the world's 25 most livable cities. London-based Monocle magazine, a project of Canadian-born style columnist and jet-setter Tyler Brûlé, published the list this month. Vancouver placed eighth - higher than any other North American city - while Montreal finished 16th on the list. Toronto didn't make the cut; nor did Winnipeg, where Mr. Brûlé was born. Monocle lauded Vancouver for its role in fighting climate change, increasing building density and cracking down on drug use in preparation for the 2010 Olympics. Vancouver lost marks for its high crime rate, but jumped seven spots after placing 15th in 2007. The magazine called Montreal "Canada's cultural capital." The city was credited for its strong arts community, booming gaming and aerospace industries and extensive network of free wireless Internet. It lost marks for its strained health-care system, poor recycling facilities and growing income disparity. Mr. Brûlé, who once described the only mention of Canada in Monocle's first issue as "a dig about Calgary," wrote neither synopsis. Monocle named Copenhagen the most livable city, on the strength of its green space and "sense of humour" - Mr. Brûlé wrote that synopsis. Munich, Tokyo, Zurich and Helsinki rounded out the top five. Only three U.S. cities (Honolulu, Minneapolis and Portland) made the list, which also included 14 from Europe, three from Japan, two from Australia, and one, Singapore, from Southeast Asia. High-profile cities such as London, Rome and New York were not mentioned by the magazine, which looked at smaller, user-friendly cities with vibrant arts scenes, plenty of parks and a friendly face. A similar livability study published by The Economist last summer awarded Vancouver first place, while Toronto - snubbed by Monocle - placed fifth out of 123 cities worldwide. http://www.theglobeandmail.com/servlet/story/RTGAM.20080609.wxlcities09/BNStory/lifeMain/home
  15. jesseps

    Mob Candy

    New magazine coming out.
  16. New York City at top of the list for this year according to Economist's FDI magazine. Toronto at no.5, Montréal at no 9 for major American cities. Source: http://www.fdiintelligence.com
  17. Does anyone know of any commercial printing places in Montreal? I want to print stuff on magazine type of paper.
  18. Conçu avec Magazine Coverhttp://bighugelabs.com/flickr/magazine.php
  19. Le Nightlife magazine organise un concours photo, allez voir les candidats, de très belles photos : http://www.nightlife.ca/likes/concours-photo-les-7-merveilles-de-montreal-ouverture-des-votes La 1ère et la 13ème : WoW !!!!!
  20. http://journalmetro.com/actualites/montreal/59558/montreal-fait-un-des-meilleurs-sandwichs-du-monde/
  21. lundi 05 novembre 2007 Plus de 400 personnes étaient rassemblées le jeudi 1er novembre, dans l'espace du Loco Shop Angus, pour assister à la soirée de remise des prix de la deuxième édition du concours Créativité Montréal - Design de commerce. Le lieu, bien différent de celui choisi l'année dernière (le hall du siège social montréalais de la Caisse de dépôt et placement du Québec), avait été transformé pour l'occasion par Moment Factory. Jeux de lumières et effets visuels ont rythmé la soirée, dont l'organisation avait été confiée à Lulu et Castagnette. L'agence de marketing sensoriel Mood Media, également partenaire de l'événement, avait pour sa part installé un bar olfactif. Les invités pouvaient expérimenter des associations de sons et d'odeurs, tout en étant guidés et conseillés par des représentants de l'agence. Plusieurs intervenants ont rejoint Sylvie Berkowicz, rédactrice en chef de Créativité Montréal et maîtresse de cérémonie, pour remettre aux lauréats leur trophée, cette année encore signé Claude Mauffette. Se sont ainsi succédés sur scène Marie-Josée Lacroix, commissaire au design de la Ville de Montréal et directrice de Design Montréal; Annie Mailloux, vice-présidente des ventes de Mood Media; Jessica Rivière, directrice des ventes d'Index-Design; Jean-Claude Calabro, président de Lumigroup; et Nelda Rodger, éditrice d'Azure Magazine. Cette dernière était l'une des cinq membres du jury du concours. Bruno Braën, designer et grand prix 2006, Georges Labrecque, chargé de projets d'exposition au Centre de design de l'Uqam, Gilles Saucier, architecte de Saucier + Perrotte, et James Hyndman, comédien, avait également accepté l'invitation. Au cours de la soirée, deux lampes Tolomeo d'Artemide ont été tirées et offertes par Lumigroup à deux spectateurs. Tous les invités sont repartis avec le magazine Créativité Montréal rassemblant l'ensemble des projets primés et les finalistes, ainsi qu'un exemplaire du numéro de novembre d'Azure Magazine. En tout, 11 grands prix et 1 prix spécial du jury ont été décernés au cours de cette soirée à l'ambiance festive et détendue. Voici les photos des résultats.Les mystères du Vauvert Comment remplacer le défunt restaurant Cube sans s’y référer et en excluant tout type de comparaison? En créant le Vauvert, un restaurant à l’atmosphère particulière et unique. Tout en étant plutôt masculin, cet espace dégage une ambiance sexy, avec des oppositions parfois déroutantes entre nature et urbanité. Ce qui surprend en découvrant le lieu, c’est sa noirceur, d’autant plus frappante qu’elle contraste avec le calme en demi-teintes de l’entrée de l’Hôtel Saint-Paul. Un tronc d’arbre dénudé en garde l’entrée et annonce l’histoire à venir. Elle parle de chasse, de forêt et d’hommes qui ont signé un pacte avec le diable. Et chacun y verra ce qu’il veut bien y comprendre : les flammes de l’enfer sous la forme d’une longue cheminée installée en écho à celle qui orne le hall de l’hôtel, la luxure dans les colonnes habillées de latex, les étoiles sous la forme d’une constellation d’ampoules qui pendent du plafond, lequel est devenu une surface accidentée faite d’un assemblage de panneaux noirs. Le fond du restaurant est un large miroir dans lequel le regard et les repères se noient, et un immense bar fait d’une impressionnante coupe de tronc d’arbre longe le côté fenestré de l’espace, mettant ainsi les convives à la bonne hauteur pour une vue sur la rue. Du mobilier simple complète l’aménagement. À noter : des banquettes joliment tapissées pas trop profondes et bien adaptées aux tables. Enfin, une entrée séparée du reste de l’hôtel donnant directement sur la rue permet de s’immerger encore plus rapidement dans l’atmosphère diabolico-féerique du restaurant. http://www.infopresse.com/creativitemontreal/resultats/2007/
  22. (just seen it in the magazine,...) try and find the online version.
  23. Salut, j'ai découvert aujourd’hui, grâce a l’émission, C'est juste de la TV, un magazine sur les projets immobiliers a Montréal, au canal Savoir, c'a l'aire super interagissant et vous pouvez rattraper les épisodes sur le site de Canal Savoir Voici la description du poste sur l’émission et le lien pour les épisodes complet sur le web http://www.canalsavoir.tv/videos_sur_demande/archi_branches À travers l'odyssée du journaliste Marc-André B. Carignan, le magazine convie à l'exploration des projets immobiliers les plus novateurs. Chaque émission est ainsi consacrée à un architecte et à la visite exhaustive de sa dernière création. Une approche originale qui sonde ses inspirations, questionne son imaginaire et sa vision de la ville de demain. Une formidable opportunité pour le public de s'imprégner de leur ingéniosité, de leur avant-gardisme, mais aussi de mieux saisir les enjeux cruciaux en matière d'habitat et d'urbanisme. La série a bénéficié du soutien financier du Conseil des arts du Canada, du Bureau du design de la Ville de Montréal et de l'Ordre des architectes du Québec.
  24. via The Gazette : German magazine shines spotlight on Montreal’s Bernard St. BY JESSE FEITH, THE GAZETTE JULY 30, 2014 The biannual Flaneur Magazine dissects and features one street per issue. Photograph by: Flaneur Magazine , . Two years ago when Berlin-born Ricarda Messner moved back to her hometown after having lived in New York City, everything seemed a little different as she walked around, wandering from block to block and trying to get a feel for the once-familiar streets. She started thinking about those streets, about how they’re the fabric of any city: each one representing a different aspect of its neighbourhood. Wanting to put that idea into print, she founded the biannual Flaneur Magazine, which dissects and features one street per issue. Manfred Stoffl, director at Montreal’s Goethe Institut, which promotes German culture in Montreal, happened to be in Berlin when he read about Flaneur in Germany’s national daily newspaper, the Frankfurter Allgemeine. He contacted Messner to find out where he could get a copy of the first issue. The two met over a coffee and Stoffl left her with the idea of the magazine featuring a street in Montreal. In October of last year, Messner found herself wandering around again, but this time in Montreal. She hopped on a Bixi bike and followed her gut, ending up on Bernard St. “Bernard is one of those streets which might not seem so obvious at first, but it made sense for us,” she said in an email. “Still to this day, there was no other street which gave us the same feeling — representing Montreal in a hyper local microcosm.” Messner says she was aware of what she called the special role Montreal’s bilingualism plays in Canada, but didn’t have a real picture of it until spending time on Bernard. She was intrigued by the stark contrast between the street’s Outremont and Mile End sides, as well as the francophone, anglophone and Jewish communities that populate its sidewalks, restaurants and shops. Messner and two editors moved into an apartment on Hutchison St. for two months, and together with local talent, got to work talking with shop owners, approaching people on the street and turning as many stones as possible. The result, published earlier this month, is a 136-page issue of Flaneur, written in English, that “embraces the street’s complexity, its layers and fragmented nature with a literary approach.” There’s a spread profiling Tammy Lau, of Dragon Flowers, who’s had different shops open on the street for the last 25 years, selling handmade sweaters, Chinese porcelains and eventually settling on flowers. Another two pages feature Dominic Franco Kawmi, who owns a shoe shop on the street. And yet another section speaks of Peter Hondros of Loft 9, an antique boutique in the Mile End. “Outsiders who come in and stay briefly are bound to see things differently than those who live here,” said Hondros after seeing the magazine. “So it was interesting to read their take.” When Flaneur worked on its second issue, featuring Georg-Schwarz-Strasse in Leipzig, the team faced a lot of skeptical people who wished the magazine would pick a different street. In Montreal, said Messner, the opposite happened. “The people we came across didn’t react like that at all. People were enthusiastic, debated with us if Bernard was the best choice or not, and at our launch party, those present seemed genuinely interested and excited about the magazine,” she said. “I can’t believe how quickly the team clicked with Montreal,” Stoffl added. “The issue gives a real authentic view of the city. They were here in the cold of the winter, but the issue is still very lively.”For the 52-year-old Hondros, Bernard is a street that’s in a state of flux, becoming younger, trendier and a little less “laid back” than it used to be — changes the magazine couldn’t necessarily pick up on during its two month stay. “To us, it was a compliment to have someone come here and like what they see,” he said. “But now we’ve moved on, and we’re just back to our daily routines.” The magazine’s Montreal issue was financed in part by the Goethe Institut and is on sale at Drawn & Quarterly on Bernard St. It can also be ordered online at flaneur-magazine.com. The Flaneur team is now setting up shop in Rome to work on its next issue. [email protected] Twitter: jessefeith © Copyright © The Montreal Gazette