WestAust

Member
  • Content Count

    4,431
  • Joined

  • Last visited

  • URB$

    4,836 [ Donate ]

Community Reputation

313 Excellent

About WestAust

  • Rank
    Mtlurb Godfather

Personal Information

  • Biography
    Development addict
  • Location
    Montreal
  • Interests
    cars, auto racing, urban development
  • Occupation
    Something going fast

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Un article intéressant de McKinsey sur le sujet, en gros c'est le développement immobilier qui finance le transport en commun, autant sa construction/expansion que son opération https://www.mckinsey.com/industries/capital-projects-and-infrastructure/our-insights/the-rail-plus-property-model
  2. Justement dans le cas présent ils ont les fonds pour lancer la construction mais surtout, comme c'est une compagnie d'assurance vie, ils cherchent avant tout à obtenir des revenus sur une longue période de temps, matcher les revenus avec les prévisions de décaissement, et non seulement de faire un "coup d'argent" et devoir ensuite le réinvestir
  3. Il y a une différence dans l'utilisation entre les premiers rendu du phare qui étaient de nature a lancer le projet publiquement vs. ceux pour le mail champlain qui sont d'une présentation pour investisseurs/marchés et ne servent qu'à illustrer à des gens qui fort probablement ne connaissent pas ou est le mail champlain ce qu'il est possible de faire.
  4. Le parc Voltaire est beaucoup trop petit pour accueillir une rampe qui aurait passé au dessus des bretelles pour aller rejoindre le pont sans compter que par la suite il n'y a plus de piste cyclable même sur rue, et ca reste un coin assez enclavé le meilleur lien aurait été avec le parc de la terre, mais ca aurait été beaucoup de passerelles (au dessus de l'A10/REM puis ensuite des bretelles coté est) sans compter que le pont à cet endroit commence à monter. Longer l'autoroute jusqu'à Pelletier, pas assez d'espace pour cela. En terme d'accès ils ont pris le lien le plus simple et surtout qui connecte avec l'ensemble du réseau de la rive sud via le long du fleuve et c'est une nette amélioration en terme de connectivité plutôt que d'aller soit à ste-catherine et revenir à l'estacade ou sinon via victoria et le parc jean drapeau.
  5. Tunnel sous le mont Royal : des entreprises ouvrent des bureaux satellites à Laval De gros employeurs jonglent avec l’idée d’ouvrir des bureaux satellites à Laval ou ailleurs dans la couronne nord pour éviter à leurs employés de perdre leur temps dans la circulation avec la fermeture annoncée du tunnel sous le mont Royal, en janvier prochain. Publié le 08 octobre 2019 à 6h00 ANDRÉ DUBUC LA PRESSE « Nous sommes à consulter nos employés, dit Chantal Corbeil, porte-parole du Mouvement Desjardins. On est en train de préparer quelque chose. Nous allons annoncer nos décisions début novembre. » Desjardins envisage l’ouverture de bureaux satellites, la généralisation du télétravail et l’encouragement au covoiturage. L’institution financière évalue même la possibilité d’offrir un service d’autobus nolisé vers le centre-ville. Ce ne serait pas une première pour le groupe financier puisqu’il offre un départ d’autobus par jour pour ses employés entre ses bureaux de Lévis et de Montréal. « Des options de location ont été prises sur certains bureaux », dit Mme Corbeil, sans rien vouloir préciser avant que les décisions ne deviennent officielles. Radio-Canada a rapporté hier que le gouvernement du Québec recherche des locaux pour accommoder ses fonctionnaires habitant la couronne nord. La ministre déléguée aux Transports, Chantal Rouleau, en a fait l’annonce hier matin devant 200 représentants d’entreprises réunis par la Chambre de commerce du Montréal métropolitain. À la Banque Nationale (BN), on a pris les devants. « Dès la fin mars, on a ouvert des bureaux à Laval, au coin des boulevards des Laurentides et Saint-Martin Ouest, et dans l’arrondissement de Saint-Laurent, à l’intersection de l’A13 et de l’A40. La capacité des deux sites est de 165 places au total. Au moment où l’on se parle, des employés y travaillent déjà, mais on s’attend à ce que leur popularité grimpe en flèche en janvier », dit Marie-Pierre Jodoin, directrice principale aux affaires publiques. Des canaux de communication interne ont été ouverts pour répondre aux nombreuses questions des employés touchés par la fermeture du tunnel. Desjardins, Québec et la BN sont loin d’être les seuls employeurs à la recherche de solutions, si on se fie aux propos de Jeremy Kenemy, vice-président du courtier CBRE, tenus lors d’un récent petit-déjeuner conférence sur les perspectives immobilières à Laval. Avec la fermeture de la ligne Deux-Montagnes, les entreprises cherchent à ouvrir des bureaux satellites, ce qui fait augmenter la demande de bureaux à Laval. Jeremy Kenemy, de CBRE « Des deals sont présentement en négociation », dit-il en s’excusant de ne pas pouvoir fournir plus d’information avant leur conclusion. Cette demande ponctuelle tombe à point nommé pour les propriétaires, car le taux d’inoccupation des bureaux lavallois reste élevé, selon CBRE : 11 % dans le cas des meilleurs bureaux et 22 % pour des bureaux de deuxième catégorie, plus anciens. Un taux d’inoccupation supérieure à 10 % reflète des conditions de marché à l’avantage des locataires. 18 000 usagers concernés La fermeture en janvier prochain du tunnel sous le mont Royal touche directement 18 000 usagers des trains de banlieue de Deux-Montagnes et de Mascouche qui ne pourront plus se rendre au centre-ville. Une des mesures de mitigation proposées consiste à faire descendre les usagers du train de Deux-Montagnes, environ 1000 personnes, à la gare Bois-Franc pour les faire entrer dans des autobus qui se dirigeront ensuite à la station de métro Côte-Vertu. La Société de transport de Montréal (STM) doit recevoir 25 nouveaux autobus hybrides sur les 300 qu’elle a commandés d’ici la fin de l’année, de préciser Amélie Régis, porte-parole de la société de transport. Ce sera suffisant pour assurer le service de navette entre Bois-Franc et Côte-Vertu. Quand aux utilisateurs du train de Mascouche, Mobilité Montréal les invite à prendre l’autobus qui les mènera au métro Radisson. Que ce soit pour Deux-Montagnes ou pour Mascouche, le temps de parcours est allongé de 20 à 60 minutes, selon Mobilité Montréal. « La solution doit passer par les entreprises », croit Florence Junca-Adenot, spécialiste des transports et professeure à l’UQAM. Récemment, Mme Junca-Adenot a présidé un groupe chargé de faire des recommandations pour désengorger le secteur Namur-De la Savane. « Il faut travailler sur la destination, permettre aux travailleurs de ne pas avoir à se rendre au centre-ville par des bureaux satellites, par le télétravail », dit-elle dans un entretien. Chez Hydro-Québec, le comité intersyndical sensibilise l’employeur depuis juin à cet enjeu. Outre les mesures habituelles de télétravail et d’horaires flexibles déjà en place, Hydro est à recenser ses locaux excédentaires dans la couronne nord qui pourraient accueillir ses quelque 200 employés du secteur Deux-Montagnes touchés par la fermeture du tunnel. Des décisions seront prises d’ici la fin de novembre, indique Louis-Olivier Batty, porte-parole d’Hydro-Québec, joint en fin de journée. https://www.lapresse.ca/affaires/201910/07/01-5244487-tunnel-sous-le-mont-royal-des-entreprises-ouvrent-des-bureaux-satellites-a-laval.php
  6. Oui en plein ca, face à la place du Commerce Je doute fort qu'ils puissent construire aussi haut sur le stationnement étagé actuel, donc ca devra for probablement impliquer une démolition du stationnement et la reconstruction de celui-ci pour supporter les tours, faire les halls d'entrée et tout, et cela ne règle pas le problème du local vacant du sears, et comme on le sait après les exemples de plusieurs autres centres commerciaux en amérique du nord, accueillir un nouveau locataire pour l'ensemble du local est presque impossible.
  7. Ce qui me surprend ce n'est pas la piètre qualité architecturale de la proposition, j'ose espérer et croire que ce n'est que pour montrer ce qui est possible, mais plutôt l'emplacement des tours. J'aurais plus pensé mettre les tours dans la section du stationnement au coin Lapinière et Provencher, le tout avec un redéveloppement de l'ancien Sears, car je doute fort qu'ils retrouvent un locataire pour reprendre cet emplacement. Tout le stationnement le long de provencher est désormais vide depuis la fermeture de Sears. Démolir le Sears, mettre un développement de tour résidentielles le long des rues vers le coin à la place du stationnement, et re-construire qqc à la place du sears avec une place piétonne, une nouvelle entrée vers le mail intérieur et des restaurants ouvert vers l'extérieur entre autre choses. Je comprend par contre que c'est plus loin de la future station de REM
  8. Depuis que Car2Go change ses voitures de smart vers des mercedes, ca doit etre pas mal plus agréable a conduire!
  9. 2 autres compagnies intéressées par des A220 Ethiopian pour 20 appareils https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-10-04/ethiopian-airlines-close-to-deal-to-order-airbus-a220-planes Interjet pour 12 appareils https://www.reuters.com/article/us-airbus-interjet/mexcios-interjet-close-to-buying-12-airbus-a220s-sources-idUSKBN1WJ18L
  10. C’est une question de capacite d’aéroport, tegel est sature et schonenfeld est pour les low costs. Si un jour brandendburg fini par ouvrir on verras peut-être une liaison yul-ber
  11. Encore faut-il que ce soit rentable et que ce soit la meilleure utilisation des fonds pour la compagnie de tout franciser ce qui touche ses opérations de commerce de détail, c'est souvent là que la décision se prend. Ouvrir un magasin (chiffres fictifs) coûte peut-etre 1m$ qu'il soit situé à Montréal, à Edmonton ou au Kansas, par contre, si ca coûte 200-300k$ franciser tout les manuels de formation, logiciels du magasin, communications interne (et souvent ca implique également des postes de direction bilingue ou d'avoir une équipe dédiée au QC) est ce que la compagnie trouve cela rentable de dépenser 20-30% de plus pour 1 magasin alors qu'il lui reste surement d'autres marchés ou s'implanter sans devoir payer cette surprime.
  12. Ils ont 2 projets à Brossard, celui que tu me montres qui est Brossard sur le Parc, et le projet de condo qui est celui sur le terrain discuté dans ce fil.
  13. Ce n'est pas un projet de Devimco, c'est une compagnie qui s'appelle Broad Group, qui semblent assez actif sur la rive-sud (TOD Gare de Candiac, TOD Laprairie...) https://www.broadgroup.ca/projects?lang=fr
  14. C'est a l'extérieur de Solar sur le terrain entre le boulevard du quartier et le Parc affaire de brossard (anciennement Catania), mais ils ont en effet "omis" certains éléments entre la place de la gare qui est similaire aux images et leur projet à eux