Jump to content

brossard Solar Uniquartier (Projet global)


mtlurb

Recommended Posts

Pinned posts
  • Administrator

Solar Uniquartier

map.jpg&key=c148a9bea4f3ff169618c979803afc373d7e66b29b93b9e3d5f767f23a42d826

Citation

Emplacement: Intersection autoroute 10 et 30
Hauteur en étages: 
Hauteur en mètres: 
Coût du projet: 1 milliard +
Promoteur: Devimco Immobilier
Architecte: 
Entrepreneur général: 
Début de construction: 
Fin de construction: 
Site internet: 
Lien webcam: 
Vidéo promotionnelle: 
Rumeurs: 
Autres informations: 2 400 unités résidentielles ; un vaste parc verdoyant de plus de 130 000 pieds carrés ; un million de pieds carrés d'espaces commerciaux et à bureaux ; deux hôtels-boutiques et un centre des congrès dernier cri ; un complexe de sport, santé et loisirs d'inspiration européenne ; une place publique dynamique ; une gare potentielle du Réseau électrique métropolitain (REM) qui mènerait jusqu'au centre-ville de Montréal en moins de dix minutes.
Autres images: 


Anciennes images: 
D-12014_Solar_Plan_48x48-1200x800.jpg.bca688944219ce9641c03072c82ebc84.jpg

 

Citation

Phases du projet:

 

 

 

 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...
  • Administrator

UrbMtl avait publié cette image dans un autre fil, il y a un bon temps déjà. Il n'y avait pas de fil pour discuter de ce projet, alors j'en crée un.

 

UrbMtl a dit :
Un avant goût du TOD Dix30, sur le site de Devimco.

À suivre...

 

attachment.php?attachmentid=18440&d=1415374803

 

Devimco Promoteur Immobilier

 

nephersir7 a dit :

 

[ATTACH]24469[/ATTACH]

 

[ATTACH]24468[/ATTACH]

Link to comment
Share on other sites

Le TOD Quartier consiste à un regroupement d’usages distincts (commercial, résidentiel, affaire,

institutionnel et service), lesquels occupent un même territoire où l’activité est dense. Ce type de

développement a la capacité d’être relativement autonome et permet un niveau élevé d’échange

entre chacun des différents usages compris sur le site. Toutefois, sa proximité avec les autoroutes et

son positionnement dans la grande région métropolitaine vont nécessairement engendrer un volume

non négligeable de circulation extérieur (en provenance ou à destination du TOD).

De plus, un quai de SLR (système léger sur rail), lequel serait positionné entre les deux chaussées

de l’A-10, est également projeté. Ce dernier contribuera à favoriser l’utilisation du transport en

commun pour les déplacements en direction de Montréal.

 

http://www.bape.gouv.qc.ca/sections/mandats/boul_grande-allee_brossard_longueuil/documents/PR5.1.pdf

 

AEO9OQa.jpg

 

qHGbCta.jpg

Edited by nephersir7
Link to comment
Share on other sites

Seulement 29% de déplacements en transports en commun dans un TOD ?

Les résidents du futur TOD Quartier ne seraient pas plus enclins à utiliser les transports en commun que les autres résidents de Brossard. Voilà une des hypothèses de départ des experts de CIMA+, qui ont préparé l'étude sur la circulation en prévision de l'élargissement du boul. Grande-Allée.

Selon cette étude, 29% des déplacements des Brossardois sont faits en transports et commun. Les experts ont appliqué cette même proportion aux résidents du TOD qui doit voir le jour en face du Quartier DIX30, lorsqu'ils ont voulu mesurer les impacts sur la circulation.

 

L'acronyme TOD signifie transit-oriented development. Ce type de quartier est conçu spécifiquement pour encourager les transports en commun et les transports actifs.

 

D'ailleurs, le TOD Quartier est tributaire de l'implantation à cet endroit d'une gare du SLR qui traversera le nouveau pont Champlain. Les boul. du Quartier et Grande-Allée doivent aussi faire partie du Réseau rapide d'agglomération (RRA), un service d’autobus rapide du Réseau de transport de Longueuil (RTL).

 

La configuration du TOD Quartier peut aussi sembler problématique en ce qui concerne l'accès aux autoroutes. Le site sera niché à l'angle des autoroutes 10 et 30, mais seules les personnes empruntant l’A-10 en direction Ouest auront un accès direct à l'autoroute. Les autobus et les automobiles qui voudront prendre l’A-10 Est ou l’A-30, ou qui voudront entrer dans le quartier, devront faire des détours de deux à cinq kilomètres* par le réseau routier local.

 

Les boul. Leduc, Lapinière, du Quartier et Grande-Allée seront alors mises à contribution. Ils devront desservir 1000 unités de logement, un complexe commercial de 400 000 pi2, des espaces à bureaux totalisant 630 000 pi2 et un hôtel de 150 chambres avec un centre de congrès.

 

*Dans le Brossard Éclair du 11 novembre, il est indiqué que les détours sur le réseau local seront de l'ordre de un à deux kilomètres. Une révision des trajets proposés nous amène au constat que ces détours sont plutôt de l'ordre de deux à cinq kilomètres.

 

http://www.brossardeclair.ca/actualites/2015/11/10/seulement-29--de-deplacements-en-transports-en-commun-dans-un-to.html

Link to comment
Share on other sites

Ce qui est proposé ici est mieux que la majorité de ce qui s'est fait au cours des dernières années, soit des quartiers de néomanoirs aseptisés dans des quartiers étalés et impersonnels.

 

Toutefois, il est impossible de qualifier ce quartier de TOD. En fait, actuellement, au Québec il n'y a aucun quartier TOD ni aucun planifié, ce qui d'ailleurs réitère notre très très profond retard de plusieurs décennies sur le reste du monde en terme de design urbain, le TOD commence tranquillement à être désuet dans plusieurs pays de l'occident (remplacé par une méthode d'aménagement qui prend en considération davantage d'élément que le simple transport en commun).

 

Nous faisons plutôt face ici à un quartier modernistes des années 60-70, plus particulièrement du type des CIAM (Congrès international d'architecture moderne 1928-1959) qui avait comme quatre principes habiter, travailler, se divertir et circuler. C'est exactement ce qu'on fait ici, et de la même manière naïve. Un quartier bien quantitatif, où tout est acceptable en chiffre, mais qui n'a aucune qualité pour les gens qui l'occupent... La dépendance à la voiture est omniprésente. les espaces verts sont mal pensés (généralement pensé en plan) et sont hostiles à toutes activités... Le quartier en soi est isolé et enclavé.

 

Soulignons toutefois la rue principale qui est mieux aménagée que n'importe quelle autre rue commerciale au Québec, et l'architecture qui semble plus contemporaine que la moyenne actuelle du grand Montréal.

 

Mais pour le Québec, c'est sûrement le mieux qu'on puisse faire! Il faut juste pas appeler ça un TOD...

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

I'm not sure about the realistic nature of this project. There are several major real estate developments already approved for that area, one of which I know for certain will be built right on the land designated for the Quartier extension / overpass.

Link to comment
Share on other sites

Les gens parlent de transport en commun mais dans 20 ans le transport en commun ne sera pas plus utilisé. Lorsque les voitures seront autonomes vous pouvez être certain que la population va autant utiliser sa voiture. La seule différence c'est que le trafic sera beaucoup mieux géré que maintenant. Faire 1h30 de trafic sans conduire sa voiture et sans polluer ne sera vu de la même façon. Le gars qui part de son bureau va quand même pouvoir travailler en retournant chez eux, ou écouter un film. La pollution va disparaître et on ne parlera plus d'étalement urbain comme quelque chose de mauvais. Difficile d'imaginer ça aujourd'hui mais d'ici 30 ans ça devrait être la norme.

Link to comment
Share on other sites

I'm not sure about the realistic nature of this project. There are several major real estate developments already approved for that area, one of which I know for certain will be built right on the land designated for the Quartier extension / overpass.

 

Je crois que tu te trompes de terrain. À ce que je sache, ce sont les promoteurs du Dix30 qui possèdent les terrains des deux côtés de l'autoroute.

 

Article de novembre 2015:

 

10,5 M$ pour élargir le boulevard du Quartier

Brossard prépare le terrain pour un éventuel viaduc vers le DIX30

 

"La Ville de Brossard a fait un autre pas pour la construction d'un viaduc au-dessus de l'autoroute 10, vers le Quartier DIX30. La portion du boul. du Quartier située au nord de l'autoroute sera élargie, et les lignes d'Hydro-Québec seront enfouies.

 

Le 20 octobre, le conseil municipal a adopté un premier avis de motion pour des travaux totalisant plus de 10,5 M$. Le boul. du Quartier passera de une à trois voies dans chaque direction, dans la portion située entre les boul. Grande-Allée et Lapinière.

 

De l'autre côté de l'autoroute, le boul. Leduc a été réaménagé l'an dernier afin d'améliorer la fluidité de la circulation à l'intérieur même du Quartier DIX30, en prévision de la construction du viaduc.

 

Le projet sera financé sur 20 ans à l'aide de trois taxes spéciales. Deux de ces taxes s'appliqueront aux immeubles des secteurs desservis par le projet, alors que l'autre s'appliquera à l'ensemble du territoire brossardois.

 

Parallèlement, la Ville a réservé une somme de 50 000$ pour qu'Hydro-Québec enfouisse les fils électriques qui passent à l'endroit où le viaduc sera construit.

 

 

La Ville et l'entreprise propriétaire du Quartier DIX30, Carbonleo, ont toutes deux exprimé le souhait d'améliorer le transport collectif et le transport actif dans le secteur. La Ville mise notamment sur l'arrivée d'une gare du futur système léger sur rail (SLR) qui passera sur le nouveau pont Champlain.

 

Le projet de viaduc semble s'insérer dans la même visée. Deux des trois voies de circulation prévues sur le boul. du Quartier seront réservées exclusivement au transport collectif. Une somme de 187 000$ a aussi été réservée pour l'installation d'abribus du Réseau de transport de Longueuil."

 

http://www.brossardeclair.ca/actualites/2015/11/5/10-5-m--pour-elargir-le-boulevard-du-quartier.html

 

on ne parlera plus d'étalement urbain comme quelque chose de mauvais. Difficile d'imaginer ça aujourd'hui mais d'ici 30 ans ça devrait être la norme.

 

Donc dans 30 ans ce sera devenu une bonne idée de détruire les meilleures terres agricoles du Québec(s'il en reste) et on aura trouvé une façon de construire des tonnes d'infrastructures routières sans avoir à payer pour les entretenir. Chouette! Qu'on sacre le PMAD aux vidanges au plus sacrant! /s

Edited by nephersir7
Link to comment
Share on other sites

Les gens parlent de transport en commun mais dans 20 ans le transport en commun ne sera pas plus utilisé. Lorsque les voitures seront autonomes vous pouvez être certain que la population va autant utiliser sa voiture. La seule différence c'est que le trafic sera beaucoup mieux géré que maintenant. Faire 1h30 de trafic sans conduire sa voiture et sans polluer ne sera vu de la même façon. Le gars qui part de son bureau va quand même pouvoir travailler en retournant chez eux, ou écouter un film. La pollution va disparaître et on ne parlera plus d'étalement urbain comme quelque chose de mauvais. Difficile d'imaginer ça aujourd'hui mais d'ici 30 ans ça devrait être la norme.

 

Il faut se méfier des visions trop idylliques. 30 ans semble bien loin et pourtant c'est demain en terme d'évolution urbaine. Les mentalités n'auront pas tant changé et le beau portrait tout rose que l'on dépeint viendra avec ses propres problèmes. En ce qui me concerne, je crois que quand ce sont des promoteurs qui s'improvisent urbanistes, on peut s'attendre à passer à côté des belles promesses de qualité de vie. Car les objectifs pourtant souhaités, en vue d'un aménagement équilibré et favorable au bien-être d'une communauté, seront toujours soumis aux impératifs de rentabilité qui demeureront la première priorité.

 

En d'autres mots les intérêts privés se conjuguent difficilement avec les intérêts collectifs.

 

Alors laissons les villes planifier le développement urbain. Elles sont nettement plus compétentes en la matière et pleinement capable de prévoir les besoins futures, tout en intégrant le plus harmonieusement possible les différentes composantes du territoire municipal. C'est leur tâche première pour laquelle elles sont mandatées et demeurent redevables vis-à-vis de la population.

 

Comme on dit: à chacun son métier et les vaches seront mieux gardées.

Edited by acpnc
Link to comment
Share on other sites

Les gens parlent de transport en commun mais dans 20 ans le transport en commun ne sera pas plus utilisé. Lorsque les voitures seront autonomes vous pouvez être certain que la population va autant utiliser sa voiture. La seule différence c'est que le trafic sera beaucoup mieux géré que maintenant. Faire 1h30 de trafic sans conduire sa voiture et sans polluer ne sera vu de la même façon. Le gars qui part de son bureau va quand même pouvoir travailler en retournant chez eux, ou écouter un film. La pollution va disparaître et on ne parlera plus d'étalement urbain comme quelque chose de mauvais. Difficile d'imaginer ça aujourd'hui mais d'ici 30 ans ça devrait être la norme.

 

J'espère que cela est dit sur le mode humoristique, avec le dessein de provoquer une discussion qui engendrera une belle preuve par l'absurde car dans le meilleur des cas (parfait système de voitures autonomes):

 

1) Lesdites voitures continueront d'exiger des espaces démesurés (routes et stationnements);

2) Même avec des moteurs pratiquement silencieux, le déplacement des voitures continuera de dégager des vibrations sonores nuisibles; idem pour la pollution visuelle.

3) 90 minutes matins et soirs sans pouvoir bouger n'est pas très sain, ni pour le corps ni pour l'esprit.

4) Ne pas conduire tout en se rendant au travail en voiture est déjà possible quand vous n'êtes pas le chauffeur (limousine ou plus démocratiquement covoiturage. On pourrait même faire valoir que le covoiturage est une «forme légère» de transport en commun: question de degré seulement.

5) La pollution (de l'air, je présume) et la congestion routière sont loin d'être les seules raisons justifiant les mesures/politiques visant à contenir l'étalement urbain: la préservation des terres agricoles et des espaces verts viennent en premier lieu selon moi.

6) S'y ajoute une vision de l'avenir (certes pas partagée par tout le monde) selon laquelle des communautés conviviales sont préférables à l'alternative présentée par les vastes quartiers résidentiels à basse densité et dépourvus de services communautaires conséquents; de plus, dans la perspective (absolument certaine) d'une population globalement vieillissante, l'isolement apparaît non viable, tant psychologiquement que matériellement.

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...