Né entre les rapides

Member
  • Content Count

    4,354
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    3
  • URB$

    35,814 [ Donate ]

Né entre les rapides last won the day on November 22 2017

Né entre les rapides had the most liked content!

Community Reputation

1,919 Excellent

2 Followers

About Né entre les rapides

  • Rank
    Mtlurb Godfather

Personal Information

  • Biography
    Professionnel des affaires, de l'économie et des politiques publiques
  • Location
    Bundeshaupstadt Kanadas, alias Ottawa-Gatineau
  • Interests
    Plein-air, urbanisme, philosophie, internationalisme
  • Occupation
    Exempte de rémunération

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Tu voulais sans doute dire: mais pas sans (toutefois) l'avoir prévenu au préalable... C'est dans l'ordre des choses: l'expert conseille, et le politicien décide et en assume la responsabilité. Dans le cas présent, l'expert en santé c'est Horacio; le politicien Premier Ministre du Québec, François Legault. Si la santé était l'unique enjeu, la décision serait facile à prendre. Malheureusement, c'est plus compliqué, il faut soupeser les risques et les conséquences des différentes options qui se présentent. Remarquons qu'à l'heure actuelle, nous n'en sommes pas collectivement dans le confinement absolu: les activités essentielles sont permises --autrement ce serait le dépérissement général dans peu de temps. Nous n'irons pas non plus dans l'autre extrême e.g. faire comme si rien n'était et ne plus prendre les moindres précautions. A court terme, il s'agit de décider s'il est préférable (avec un degré de risque acceptable) de permettre des activités de construction sous condition. Ça me semble raisonnable.
  2. Qui dit le contraire? --Certainement pas moi. Mon commentaire visait justement à minimiser les appréhensions quant à l'impact esthétique du REM. Il nous (toi, moi, d'autres) faudrait aussi nous entendre sur le sens à donner au mot "fissurer". Il n'est pas obligatoirement négatif. Par exemple, l'exemple du Canal Lachine soumis par @SkahHighreprésente une "belle fissure", comme le font la plupart des cours d'eau. Par contre, quand la fissure constitue une brisure dans une image de beauté, c'est négatif. Il faut aussi être réaliste. Des constructions , y compris plusieurs infrastructures de transport mais aussi des industries lourdes etc. n'existent pas dans un but esthétique, mais plus prosaïquement pour contribuer à la vie/survie des milliards d'humains qui habitent la planète: nous sommes beaucoup trop nombreux pour nous limiter à des activités de cueillette qui affectent très peu le paysage naturel. Cela ne nous empêche pas de préserver des sites naturels exceptionnels, et de construire des milieux de vie intéressants/beaux/sains/conviviaux. Mais c'est impossible de n'avoir que ceux-ci, à moins d'être un peuple de riches rentiers/héritiers, qui obtient tout ce qui est "salissant" à produire en recourant à des importations. Il y a d'ailleurs un terme qui fait allusion à ce phénomène: l'énergie grise. Je me permets d'étendre le concept à la "laideur grise".
  3. Ça fera simplement un "paysage fissuré" de plus, mais comme il ne s'agit pas d'un portrait de la Mona Lisa (la Joconde), ça n'a pas d'importance à mes yeux. Par contre, s'il s'agissait par exemple de l'aperçu du Mont-Royal que l'on a depuis l'A-40 en direction est un peu plus loin vers Décarie, je l'aurais déploré.
  4. Pour faire écho à ton message précédent: prévois-tu aussi qu'il fera encore aussi gris le 26 avril prochain?
  5. Mettons ces pertes attendues en perspective: le produit intérieur brut du Québec était de 435,4 milliards $ (en valeur nominale) en 2018. 58millions/435 milliards = 13 centièmes de un millième, ou, si vous préférez: 0.00013.
  6. Notice the use of the singular form. While supply is virtually unlimited, only one is needed. What really matters is who wears that mask. Predictably, mask manufacturers/importers are not happy with this discovery. They would rather meet the much larger market demand for ear masks (329,999,999 pairs= 659,999,998 single ear masks) On second thought, neither will work effectively unless another, equally important measure is taken, i.e. shut down a particular twitter account... BTW I do not seriously believe in any of the above. That was just for fun, something which is rare these days.
  7. 1) C'est vrai. La trame urbaine de Montréal est dominée par des duplex/triplex, dont une bonne partie offrent des entrées individuelles à l'extérieur ("walk-in"); c'est seulement dans les années 1950/début 60 qu'on a favorisé une entrée unique/commune avec escaliers intérieurs. Aussi, les "condos style brique-bois à trois-4 étages" offrent des entrées individuelles; ce type de bâtiments se retrouve partout en banlieue et dans les villes de taille moyenne au Québec. A Montréal, la rareré et la cherté des terrains a diminué l'attrait économique de cette formule, sauf peut-être dans ses quartiers périphériques comme RDP. 2) Je suis content que tu soulèves le problème des déserts alimentaires. Dans mes observations, ce problème est aussi prononcé dans certains quartiers urbains défavorisés, même s'il se manifeste différemment qu'en banlieue. Le petit dépanneur urbain qui vend surtout de la bière, des cigarettes, des billets de loto, des croustilles et des sucreries ne répond pas aux besoins alimentaires. Et en banlieue, on ne trouve pas uniquement des grandes surfaces; beaucoup de consommateurs préfèrent fréquenter des épiceries de petite taille, et l'offre a commencé à s'ajuster; la seule différence notable, c'est que les distances forcent la plupart des consommateurs à s'y rendre en automobile, ce qui n'est toutefois pas un problème majeur aussi longtemps que les trajets sont courts (moins de 10 minutes). X) Les grandes tours d'habitation font toutefois partie intégrante du paysage urbain, et sont là pour rester; la concentration comporte trop d'avantages pour y renoncer. La solution passe par un renforcement des mesures sanitaires, pas par une déconstruction des centre-villes. Y) Aucun mode d'occupation du territoire n'est à l'abri des pandémies, même s'il faut admettre que les fortes concentrations de population y sont plus propices, surtout quand les conditions sanitaires sont déplorables. Z) La société humaine, au moins depuis l'apparition de l'agriculture il y a plusieurs milliers d'années, se caractérise par a) la division du travail et b) le développement des villes. Un retour à l'âge de pierre est impossible. L'autosuffisance complète au niveau individuel est aussi impossible (ou, si elle l'était, ce ne serait que pour un nombre très restreint d'individus).
  8. Ma réponse postée il y a 12 heures au message de @vivreenrégion posté il y a 17 heures "En Ontario la construction n'est pas en shutdown non plus" s'adressait à quiconque lui avait accordé un "dislike" , et évidemment pas à vivreenrégion. Je pense que tout le monde avait compris, mais je trouvais qu'il me fallait être encore plus clair. A l'avenir, dans des cas semblables, je prendrai la peine d'élaborer, en commençant par m'adresser explicitement à l'auteur du message. Cela donnerait quelque chose comme "ton message, où tu fournis un élément d'information, ne mérite pas un dislike".
  9. Pourquoi accorder un "dislike" à un élément d'information? On ne doit pas "tuer" le messager. On peut être en désaccord avec ce qui se passe en Ontario, mais alors il faut le dire directement.
  10. Si le Québec était l'unique province à "attendre" (alors que toutes les autres auraient suivi l'exemple du N-B), la question se poserait plus sérieusement. Mais on n'en est pas encore là. Je souhaite que des résultats concluants émergent le plus tôt possible du N-B. Idem si ça se produit dans d'autres pays aux normes comparables/fiables. Je salue l'audace des autorités de cette province.
  11. Besoin de l'aide du gouvernement oui, parce que les revenus autonomes d'ADM ne seront pas suffisants pour financer le projet. Mais il faudra aussi démontrer que le projet sera utile, ce qui ne sera pas le cas si le volume de passagers ne retrouve pas son rythme de croissance avant un bon moment. Or il y a beaucoup d'incertitude à ce sujet --pas spécialement pour Montréal, mais pour la plupart des aéroports. On s'attend à des restructurations majeures du côté de l'industrie du transport aérien. Quant à l'argument en faveur d'une stimulation de l'économie ("to get the economy going"), cela ne va pas jusqu'au point de financer n'importe quel projet d'infrastructure sans égard à son utilité. Les ressources n'étant pas illimitées, il faudra continuer à établir des priorités.
  12. Le "confinement" de la discussion sur le sujet en titre apparaît impossible. Ce n'est pas un reproche mais une simple constatation. Cependant, il y a moyen d'en dégager un corollaire: actuellement, et probablement pour une période assez longue, les discussions sur la plupart des sujets qui sont abordés sur ce forum ne vont nulle part ailleurs que dans le même gouffre. Est-il encore possible de trouver des angles qui soient spécifiques à Montréal? --Par exemple: 1) le taux beaucoup plus élevé de locataires; 2) la densité de population; 3) le grand nombre de projets en chantier; etc.
  13. "Démondialisation" --"dans certains secteurs" a-t-il ajouté. Son gouvernement n'aura pas tellement besoin d'agir pour y parvenir; les Québécois en tant que consommateurs non plus. Les plus importants acteurs de la transformation seront 1) les gouvernements nationaux, via leurs politiques commerciales (barrières tarifaires et non-tarifaires, à contrecourant du mouvement de libéralisation des échanges; et 2) les grandes firmes multinationales, qui chercheront à renforcer leur résilience face à des perturbations imprévisibles dans les chaînes d'approvisionnement. Les pays/entités nationales ou continentales tenderont à devenir plus autonomes/moins dépendants des échanges globaux. L'effet d'ensemble sera un système économique mondial plus robuste, avec en contrepartie une diminution des économies d'échelle et des prix moins bas/plus élevés. Le transport, en commençant par celui des marchandises, diminuera en intensité à l'échelle de la planète. A l'échelle locale/régionale, certaines activités économiques qui avaient souffert de la concurrence internationale pourront reprendre vie, quoique dans ces conditions différentes de celles qui avaient prévalu antérieurement (avant la généralisation de la mondialisation), parce que la diffusion de nouvelles technologies plus performantes se poursuivra. Les consommateurs s'adapteront à la nouvelle offre qui se présentera, tant en termes de variété des produits et services offerts, qu'à leurs prix relatifs.
  14. Depuis quelque temps, je remarque que des convois ferroviaires sont immobilisés de façon intermittente sur le viaduc enjambant l'A-13 à l'approche de l'A-20. Est-ce un symptome d'une possible congestion sur les voies et/ou les gares de triage, conséquence des retards accumulés dans les expéditions?
  15. Une considération supplémentaire, peut-être même la plus importante mais qui n'est pas soulevée dans l'article, a trait au projet de reconstruction du pont de l'Île-aux-Tourtes (A-40). Le but n'est pas tant d'améliorer l'accès routier à Vaudreuil-Dorion que de maintenir une capacité suffisante entre Montréal et la frontière de l'Ontario. Ce lien est crucial pour les échanges commerciaux avec cette province ainsi que la plus grande partie des USA.