Search the Community

Showing results for tags 'autobus'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 25 results

  1. Voie réservée sur PIE-IX
  2. http://www.vieux.montreal.qc.ca/accueil.htm [TABLE=width: 100%] [TR] [TD=width: 50%][TABLE=width: 100%] [TR] [TD=width: 310, bgcolor: #D1CBB2][/TD] [/TR] [TR] [TD=bgcolor: #D1CBB2][/TD] [TD=bgcolor: #D1CBB2][TABLE] [TR] [TD][/TD] [TD][/TD] [TD][/TD] [TD][/TD] [TD][/TD] [TD][/TD] [/TR] [/TABLE] [/TD] [/TR] [TR] [TD][/TD] [TD=width: 310, align: right][/TD] [/TR] [/TABLE] [/TD] [TD=width: 50%][TABLE=width: 100%] [TR] [TD=class: txtpetit, width: 320, bgcolor: #D1CBB2, align: left][/TD] [TD=width: 90%][/TD] [/TR] [TR] [TD=width: 320][/TD] [TD=width: 90%][/TD] [/TR] [/TABLE] [/TD] [/TR] [/TABLE] [TABLE=class: navmenu, width: 100%] [TR] [TD=width: 50%][TABLE=width: 100%] [TR] [TD=width: 90%, bgcolor: #DAC77A][/TD] [TD=width: 294, bgcolor: #DAC77A, align: left][/TD] [TD=width: 16][/TD] [/TR] [TR] [TD=width: 90%, bgcolor: #DAC77A][/TD] [TD=width: 294, bgcolor: #DAC77A, align: left] Visite éclair Grand tour en 150 images Des siècles d'histoire Plan lumière Découverte de la fortification de Montréal Trois courts métrages : L'archéologie montréalaise en vedette sur You Tube Musées, attraits et espaces publics Vieux-Port de Montréal Calendrier des activités et expositions Carte officielle et circuit lumière Cartes, localisation et accès Informations touristiques Autobus 715 – Vieux-Montréal / Vieux-Port / Centre-Ville Hôtels et auberges Shopping et divertissement Carte des stationnements dans le Vieux-Montréal et environs Carte pour les autobus touristiques [/TD] [TD=width: 16][/TD] [/TR] [TR] [TD=width: 90%][/TD] [TD=width: 294, align: left][/TD] [TD=width: 16][/TD] [/TR] [TR] [TD=bgcolor: #878F9C][/TD] [TD=bgcolor: #878F9C, align: left][/TD] [TD][/TD] [/TR] [TR] [TD=bgcolor: #878F9C][/TD] [TD=bgcolor: #878F9C, align: left] Galerie de photos Communiqués [/TD] [TD][/TD] [/TR] [TR=bgcolor: #FFFFFF] [TD][/TD] [TD=align: left][/TD] [TD][/TD] [/TR] [/TABLE] [/TD] [TD=width: 50%, align: left][TABLE=width: 100%] [TR=bgcolor: #C1AAB4] [TD=width: 320][/TD] [TD=width: 90%][/TD] [/TR] [TR=bgcolor: #C1AAB4] [TD=width: 320, bgcolor: #C1AAB4] Inventaires patrimoniaux [/TD] [TD=width: 90%][/TD] [/TR] [TR] [TD=width: 320][/TD] [TD=width: 90%][/TD] [/TR] [TR=bgcolor: #E3DEC8] [TD=width: 320][/TD] [TD=width: 90%][/TD] [/TR] [TR=bgcolor: #E3DEC8] [TD=width: 320, bgcolor: #E3DEC8] Guide pour la réalisation de travaux Portrait socio-économique Sondage auprès des clientèles Le Vieux-Montréal en calèche : manuel de formation pour les cochers [/TD] [TD=width: 90%, bgcolor: #E3DEC8][/TD] [/TR] [TR] [TD=width: 320][/TD] [TD=width: 90%][/TD] [/TR] [TR=bgcolor: #CBD7D3] [TD=width: 320][/TD] [TD=width: 90%][/TD] [/TR] [TR=bgcolor: #CBD7D3] [TD=width: 320, bgcolor: #CBD7D3] Projet de plan de protection et de mise en valeur du Vieux-Montréal Réaménagement de la place d'Armes 2009-2012 Vision Vieux-Montréal 2017 La Table de concertation du Vieux-Montréal, une interface efficace Imaginer la place d'Armes Plaque tournante montréalaise Déclaration de Montréal lors de la 8e Conférence mondiale des villes historiques Site de la Ville de Montréal sur le patrimoine architectural Aménagement du square des Frères-Charon Entente sur le développement culturel de Montréal [/TD] [TD=width: 90%, bgcolor: #CBD7D3][/TD] [/TR] [TR] [TD][/TD] [TD][/TD] [/TR] [TR=bgcolor: #DACDD4] [TD][/TD] [TD][/TD] [/TR] [TR=bgcolor: #DACDD4] [TD] Sites internet complémentaires [/TD] [TD=bgcolor: #DACDD4][/TD] [/TR] [/TABLE] [/TD] [/TR] [/TABLE]
  3. Dans la Gazette : https://montrealgazette.com/news/local-news/montreal-hybrid-buses-outperformed-by-those-in-laval-longueuil-outaouais Montreal hybrid buses outperformed by those in Laval, Longueuil, Outaouais With the same buses and the same climate, transit agencies in Laval, Longueuil and Outaouais are able to achieve far greater fuel economy JASON MAGDER, MONTREAL GAZETTE Updated: July 31, 2019 An STM hybrid bus makes it's way along St-Michel on Wednesday July 31, 2019. Montreal's hybrid buses are not achieving the savings that had been originally promised. PIERRE OBENDRAUF / MONTREAL GAZETTE The city’s transit agency can’t blame harsh winters or its supplier for the poor fuel economy of its hybrid buses, because other Montreal-area transit agencies save far more fuel using the same buses. Société de transport de Montréal documents have revealed that the agency’s diesel-electric hybrid buses don’t deliver the promised fuel savings of 30 per cent compared with conventional diesel buses. Instead, the actual savings is between 11 and 15 per cent. However, with the same buses and the same climate, transit agencies in Laval, Longueuil and the Outaouais are able to achieve far greater fuel economy. STM figures show that its newest Series 7 hybrid buses consume 47.5 litres to travel 100 kilometres on average for a year, compared with its most efficient diesel buses that consumed 53.5 L/100 km — an 11.2-per-cent savings. Figures obtained from Longueuil show its hybrid buses consume 37.8 L/ 100 km, compared with its conventional diesel buses that consume 49.1 L/100 km — a savings of 23 per cent. In Laval, hybrid buses consume 39.85 L/ 100 km, compared with its diesel buses that consume 52.9 L/ 100 km — a savings of about 25 per cent. Speaking for the agency, Société de transport de Laval’s Estelle Lacroix said it’s difficult to compare data from different agencies in the Montreal region, because routes and passenger numbers vary. However, Laval, Longueuil and Montreal all rely on hybrid buses built by St-Eustache-based Nova Bus. So, too, does the Société de transport de l’Outaouais. That agency’s standard-sized Nova Bus hybrids achieve a fuel consumption of 40.5 L/ 100 km. The STM has been criticized from many corners for not revealing the doubts about fuel efficiency before a historic purchase of hybrid buses last year. In June 2018, the agency ordered 830 new hybrid buses at the cost of nearly $1 billion, to be delivered over five years starting in 2020. By the time the delivery is complete, hybrids will make up about half the city’s fleet. Included in that figure are 300 additional buses Montreal Mayor Valérie Plante promised during the last election campaign to boost the agency’s overall fleet by 15 per cent. While the Plante administration has stood by the major purchase, the opposition in Montreal city hall has called for the order to be put on pause until the city can be sure that the technology is the best choice available. Lionel Perez, the interim leader of the opposition Ensemble Montréal, told the Montreal Gazette recently he’s alarmed that the STM’s experts appear to have lied to board members in order to ram through the purchase. “It’s very disconcerting that the STM has been hiding this information from the public, from the board and from elected officials,” Perez said. “If they fudged the numbers because of political pressure (from the Plante administration), then someone has to be accountable.” This week, Marvin Rotrand, an opposition councillor for Snowdon, and the former vice-chairperson of the STM, said the agency owes the public an explanation. “How can it be that Laval and Longueuil (get far better fuel consumption)?” Rotrand said. “We bought the buses because of their promised fuel savings; we were told the extra charge for the buses would be recuperated through fuel savings. I think the STM has to tell the public what the problem is.” The STM has said the low average speed of its buses, and the short distance between stops makes hybrid technology ideal for the city, because of regenerative braking technology that converts the vehicle’s kinetic energy to electric energy, essentially charging its battery. The battery also takes over for the diesel engine when the bus is idling or stopped, which is supposed to further reduce fuel consumption. However, several studies have cast doubt over the actual savings of hybrid buses in urban settings. In one, commissioned by the environmental protection department of Hong Kong, double-decker hybrid buses achieved a fuel savings of only six per cent in that city. Surprisingly, the buses scored the worst performances on routes with a lot of hills and in congestion when the average speed was low — around eight kilometres per hour. The hybrids also performed poorly when their air-conditioning units were turned on. STM documents show air conditioning reduces the efficiency of its hybrid engines by 15 per cent. “They saw that in real conditions in Hong Kong, it doesn’t make sense, cost-wise at least, because the cost of the buses is about 40 per cent higher, and they would not be able to make that up with fuel consumption benefits,” said Leonidas Ntziachristos, an associate professor in mechanical engineering at the Aristotle University of Thessaloniki in Greece. He explained that because they have smaller diesel engines, hybrids generally need more fuel to achieve the same power as conventional buses. “Because they accelerate much faster, the hybrid buses consume more fuel than the conventional ones,” he said. Nigel Clark, a professor of mechanical and aerospace engineering at West Virginia University, who has studied hybrid bus technology, said the battery life appears to be their main disadvantage. He said batteries on hybrids tend to be replaced more often than on conventional diesel buses and at a very high cost that can wipe out any cost savings from fuel economy. A 2015 STM report obtained by the Montreal Gazette through an access-to-information request recommends hybrid buses be configured to limit the number of times electric batteries take over for the diesel engines. The recommendation is for the engines to be automatically shut off only when the onboard electric batteries are charged at 100 per cent, when the bus is stationary, and when its doors are open. Entrevue avec Marvin Rotrand à ce sujet ce matin à Radio-Canada Autobus hybrides de la STM économies en-deçà des objectifs : Le point de M Rotrand https://ici.radio-canada.ca/premiere/emissions/matinale-ete/episodes/439477/audio-fil-du-jeudi-1-aout-2019/32
  4. http://www.lapresse.ca/le-soleil/actualites/transports/201602/14/01-4950641-un-incitatif-pour-lachat-dautobus-scolaires-electriques.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_les-plus-populaires-le-soleil_article_ECRAN1POS4 Publié le 14 février 2016 à 20h15 | Mis à jour le 15 février 2016 à 09h30 Un incitatif pour l'achat d'autobus scolaires électrique De Saint-Georges, en Beauce, au Lac-Saint-Jean, en passant par le nord de Montréal, des autobus électriques jaunes aux pare-chocs bleus commencent à rouler un peu partout. Autobus Lion en a même un en essai en Californie. Ma Presse Patricia Cloutier Le Soleil (Québec) Apparus sur les routes du Québec au début janvier, les autobus scolaires électriques de la compagnie Lion sont sur le point de prendre leur place sur le marché. Le ministère des Transports annoncera bientôt comment les commissions scolaires pourront privilégier les transporteurs qui utilisent des véhicules électriques. Située à Saint-Jérôme, Autobus Lion est, pour le moment, la seule entreprise en Amérique du Nord à avoir conçu un autobus scolaire 100 % électrique. «On est vraiment dans la phase de construction et de livraison, et ça va très bien. On en livre un ou deux par semaine, un peu partout au Québec», se réjouit le président Marc Bédard. De Saint-Georges, en Beauce, au Lac-Saint-Jean, en passant par le nord de Montréal, des autobus jaunes aux pare-chocs bleus commencent à rouler un peu partout. La compagnie en a même un en essai en Californie. M. Bédard a attendu la politique d'électrification des transports du gouvernement du Québec, dévoilée cet automne, avant de commencer ses livraisons dans la province. Cette politique prévoit une enveloppe de 30 millions $ d'ici 2020 pour appuyer l'achat d'autobus scolaires électriques. Le gouvernement souhaite aussi réduire la compensation qu'il accorde pour l'utilisation du carburant diesel sur les parcours scolaires. Selon M. Bédard, une autre annonce gouvernementale, qui sera faite prochainement, permettra aux commissions scolaires de savoir comment elles pourront prendre le virage. «Cette annonce va permettre de faire un pas de plus», affirme M. Bédard, sans vouloir s'avancer davantage sur ce qu'elle contiendra. «Nous ferons une annonce en temps et lieu», s'est contenté de dire Mélissa Turgeon, l'attachée de presse du ministre des Transports Jacques Daoust. Précurseur dans son domaine, Autobus Lion a eu besoin de moins d'un an pour concevoir et construire un autobus scolaire électrique, qui a été mis à l'essai en 2014. En février 2015, le gouvernement du Québec lui a accordé une subvention de 2 millions $ pour la construction et l'essai de six autres prototypes. Maintenant qu'elle a le vent dans les voiles, la compagnie souhaite vendre des autobus scolaires électriques un peu partout en Amérique du Nord. Essais concluants à Saint-Georges Autobus Breton, fournisseur du transport scolaire à Saint-Georges, se dit pour l'instant très satisfait des deux autobus qu'il a commandés, en mai dernier. Il était alors la première compagnie à le faire. «J'adore ça, c'est très silencieux! On s'aperçoit que les enfants sont plus bruyants qu'on pensait», lance en riant le président Pierre Breton. Ayant reçu ses autobus vers le 8 janvier, M. Breton n'a pas connu de problème majeur après un mois d'utilisation en période hivernale. Pas de panne, pas de difficultés à monter les côtes. «Je les ai essayés beaucoup, et ils vont très bien. Par contre, ils parlent de 120 kilomètres d'autonomie, mais avec le chauffage, je pense pas qu'on va réussir à faire ça en hiver», lance-t-il. Se limitant à des circuits de 75 kilomètres par jour, ses autobus scolaires sont rechargés tous les soirs au garage. «On va regarder nos factures d'électricité et on va voir d'ici la fin de l'année scolaire combien on économise par rapport au diesel», explique-t-il. M. Breton admet avoir eu quelques problèmes mineurs avec le tableau de bord et l'indication de la charge. Des techniciens d'Autobus Lion ont dû se déplacer deux fois pour assurer le service après-vente. M. Breton n'a pas l'intention d'acheter d'autres autobus électriques d'ici la fin de l'année, mais il est ouvert à l'idée si la rentabilité est au rendez-vous et si le gouvernement annonce bel et bien des incitatifs en ce sens. «Ce qui est important, c'est que nos contrats avec les commissions scolaires soient à plus long terme. On va voir si on investit là-dedans, tout dépendant comment le gouvernement s'aligne pour la durée de nos contrats», ajoute M. Breton. Nommé eLion, l'autobus électrique fonctionne avec un moteur fabriqué au Québec, limité à 149 kW, soit l'équivalent de 200 chevaux. Il faut compter 4,5 heures avec un point de charge de 240 volts pour recharger complètement les batteries. La coquille en fibre de verre des véhicules est fabriquée à Sainte-Clothilde, en Beauce. Les autobus coûtent environ 150 000 $ et permettraient de faire des économies de 15 000 $ en carburant par année.
  5. via le Journal de Montréal LONGUEUIL Une nouvelle voie réservée CHRISTOPHER NARDI / AGENCE QMI Publié le: lundi 11 août 2014, 16H16 | Mise à jour: lundi 11 août 2014, 17H23 Les résidents de la Rive-Sud profiteront dès le printemps d’une nouvelle voie réservée de cinq kilomètres qui reliera la gare d'autobus Brossard-Panama au terminus Longueuil. L'Agence métropolitaine de transport (AMT) rallongera donc la voie réservée sur le boulevard Taschereau grâce à deux tronçons de voies bidirectionnelles. La première sera située entre la rue Auguste et l’échangeur de la route 116 et le second tronçon reliera l’échangeur à la voie réservée actuelle aménagée à la sortie du boulevard Lafayette. Selon une porte-parole de l’AMT, cette construction amènera une économie de temps de 5 % à 15 % aux voyageurs. De plus, elle permettra aux autobus qui y circulent de respecter leurs horaires en réduisant la congestion sur leur route. «L’aménagement de voies réservées permet des gains en terme de fiabilité et de régularité des horaires. Elles garantissent en quelque sorte le temps de parcours, un avantage significatif pour les clients», explique Claudia Martin. Au total, ce seront près de 250 autobus provenant de trois sociétés de transport de la Rive-Sud qui emprunteront la nouvelle voie quotidiennement. L’AMT a lancé l’appel d’offres pour les travaux la semaine dernière et s’attend à entamer la construction d’ici les prochaines semaines. La voie réservée devrait donc être inaugurée au début de l’année 2015.
  6. http://www.courrierahuntsic.com/Actualites/2010-07-08/article-1520626/Travaux-majeurs-sur-le-pont-Viau/1 http://www.mtq.gouv.qc.ca/portal/page/portal/regions/laval_mille_iles/refection_du_pont_viau_route_335_entre_laval_et_montreal
  7. En se rendant à Vancouver pendant les Jeux olympiques, le maire de Montréal, Gérald Tremblay, avait indiqué qu’il allait en profiter pour s’informer des initiatives vancouvéroises qui marchent en matière de transport en commun, d’urbanisme et de fiscalité. En voici cinq qui mériteraient d’être étudiées d’après notre journaliste, Mathias Marchal, qui revient de Vancouver. -------------------------------------------------------------------------------- 1. Trolleybus avec porte-vélos: Vive le cocktail transports! -------------------------------------------------------------------------------- À Vancouver, 15 % du réseau est électrifié. Si le système de fils qui alimente les 240 autobus est coûteux et pas forcément esthétique, il permet de réaliser des économies d’énergie et évite 20 000 ton-nes d’émissions de gaz à effet de serre par an. Pour les cyclistes, deux porte-vélos sont installés à l’avant sur la totalité de la flotte d’autobus. Pourquoi? «Ça convainc les usagers qui habitent loin d’une ligne d’autobus de choisir ce moyen de transport, car ils gagnent ainsi du temps», précise Drew Snider, porte-parole de Translink, la STM de Vancouver. Problème avec les phares À Montréal, on n’a pas retenté l’expérience depuis que la Société de l’assurance automobile du Québec a signalé qu’une telle installation réduisait l’efficacité des phares. «On a éprouvé ce problème à Vancou*ver, mais il a été rapidement corrigé avec les fabricants», indique M. Snider. Quant aux trolleybus, on pourrait les voir, en site protégé, sur la fameuse ligne Pie-IX qui doit voir le jour d’ici 2014, indique la STM. «On envisagera cette possibilité au cours des travaux, mais il y a de fortes chances que la ligne soit parcourue au début par des autobus au diesel», précise Isabelle Tremblay, porte-parole de la STM. Read more:http://www.journalmetro.com/linfo/article/496516--cinq-idees-a-importer-de-vancouver-pour-stimuler-montreal
  8. A une émission de Radio-Canada, on parlait de véhicules élecltriques, dont des autobus entièrement électriques qui arrêteront à des bornes, le long de leur parcours, pour se recharger pendant 1 minute. L'expert disait que la technologie existe déjà, et que les trolley bus (et tramways j'imagine) étaient des technologies dépassées. On disait aussi que le Québec est particulièrement bien placé au niveau du moteur-roue, et des technologies de batteries, pour profiter de la nouvelle vague verte. Voici un exemple: Hybrid-Electric Design ZERO emissions (with hydrogen fuel-cell or battery-electric options) Reduce fuel costs by greater than 90% Fewer parts to maintain with all-electric drivetrain Ultra-quiet drive system reduces noise pollution 90% regenerative braking recapture Unique All-Composite Body Low floor minimizes boarding time and increases passenger safety Impact resistant composite body increases vehicle safety and reduces maintenance Low center of gravity reduces chance for roll over Light weight body reduces impact on streets Modern appearance ADA-friendly design enables all passengers to ride the bus No corrosion - composite body and stainless steel subframe Other Features Safety front door prevents passengers from walking directly in front of the bus Large windshield for increased visibility Driver footwell glass for increased safety Incremental cost paid for by fuel savings http://www.proterraonline.com/transit.asp
  9. Corbeau

    Ligne 467

    En faisant les calculs, prendre la 467 au lien de la 67 ne sauve que 6 minutes pour se rendre à la station Joliette (36 vs 42). Faudrait faire quoi pour bonifier le service sur l'axe Saint-Michel ? Un SRB ? Une autre technologie ?
  10. Un premier autobus entièrement électrique sillonnera les rues de Laval dès le printemps prochain, a annoncé la Société de transport de Laval (STL) lundi. La STL a reçu le premier véhicule à la fin de l'année dernière, mais elle doit procéder à une série de tests avant de le mettre en service. Il s'agira d'une première québécoise et canadienne, selon la STL. Le véhicule mesure 40 pieds, soit la taille d'un autobus régulier, a été construit par la firme américaine Design Line. L'autobus est alimenté par une batterie à recharge lente dont l'autonomie est estimée à plus de 200 kilomètres. Le président du conseil d'administration de la STL, Jean-Jacques Beldié, estime que l'expérience de son organisme sera bénéfique à toutes les sociétés de transport qui souhaitent électrifier leur réseau de transport en commun. Le projet-pilote de la STL a été développé en partenariat avec le ministère des Transports du Québec, Hydro-Québec et la Société de gestion et d'acquisition de véhicules de transport. Le ministre des Transports, Sylvain Gaudreault, a indiqué que le gouvernement vise une électrification graduelle du transport collectif au Québec au cours des prochaines années. Son collègue député de Laval-des-Rapides, Léo Bureau-Blouin, a déclaré qu'il s'agissait d'un pas de plus vers l'indépendance énergétique de la province. http://www.radio-canada.ca/regions/Montreal/2013/01/14/004-laval-autobus-electrique.shtml?isAutoPlay=1
  11. Trois phases pour relier le centre-ville de Montréal et l’autoroute 440 Prolongement éventuel de la ligne bleue pour une intermodalité accrue Trois phases pour relier le centre-ville de Montréal et l’autoroute 440 Prolongement éventuel de la ligne bleue pour une intermodalité accrue Selon les informations divulguées par André Lavallée, maire de l’arrondissement Rosemont–Petite-Patrie, trois phases sont prévues pour la mise en service des voies réservées aux autobus sur le boulevard Pie-IX. Dans un premier temps, les deux corridors seraient aménagés entre les rues Pierre de Coubertin (métro Pie-IX) et Henri-Bourassa et, intermodalité oblige, connectés à la future gare de train de banlieue qui desservira d’ici quelques années l’est de Montréal ainsi que la couronne nord-est de la région métropolitaine. « Nous voudrions aussi que la ligne bleue du métro soit prolongée éventuellement jusqu’au boulevard Pie-IX pour se connecter elle aussi aux voies réservées », révèle M. Lavallée qui mentionne que des autobus articulés seraient les bienvenus sur Pie-IX afin d’accroître la capacité d’achalandage. Dans un esprit de développement durable, les autobus articulés pourraient être électriques, comme c’est le cas par exemple à Vancouver. Les deux autres phases visent le prolongement des voies réservées jusqu’à l’autoroute 440, où un stationnement incitatif serait aménagé. On voudrait aussi que les voies réservées puissent se raccorder à la rue Notre-Dame, de façon à relier le centre-ville de Montréal et Laval. Multiplier les projets de transport en commun « Notre véritable défi, au cours des prochaines années, à Montréal, c’est de multiplier les chantiers de transport en commun. Il y a un coût, bien sûr, mais ce n’est rien comparativement aux coûts sociaux associés à l’automobile. Il y a un changement de valeurs chez les gens. L’individualité des dernières décennies n’est plus et les gens font de nouveaux choix », croit M. Lavallée. Selon lui, le Plan de transport de Montréal changera la donne : « Nous faisons le pari qu’avec le Plan de transport, si nous choisissons les bons projets, nous aurons l’appui de la population », conclut André Lavallée.
  12. Trouvez-vous pas que le nom de certaines lignes manque de sens ? Pourquoi le 192 est-elle nommé Robert quand la majeure partie de son trajet se fait sur Crémazie Est ? On a aussi la 69 Gouin qui fait une immense traject sur Henri-Bourassa. Houin/Henri-Bourassa ne serait-il pas un meilleur nom ?
  13. L'AMT a lancé aujourd'hui un appel d'offres pour l'élargissement des accotements du Boulevard Taschereau, entre le chemin du Golf à La Prairie et l'avenue Mario à Brossard (juste avant l'A-10), afin d'y aménager une voie réservée pour autobus. https://seao.ca/OpportunityPublication/ConsulterAvis/Categorie?ItemId=29400a8f-cfd6-4bb3-b9e6-b1dd856f61ab&SubCategoryCode=C02&callingPage=4&ColumnAction=1&searchId=4334bb39-7893-4125-a8db-1b056b53d297&VPos=228
  14. J'ouvre une discussion sur le forum. Habituellement mes "Discussions" ne sont pas toujours populaire mais je m'essais encore. Pourquoi ne pas faire un retour vers une compagnie aérienne d'état? Je m'explique et prenez note que je ne connais pas grand chose au sujet de départ, je ne fais que taper mes pensés. Il est difficile de comparer avec les SAQ, Hydro-Québec ou Loto-Québec qui sont des monopoles ? Mais le Québec a tellement un terrain vaste que toujours se fier sur Air Canada qui se sent forcé d'aller partout, c'est un peu fatiguant. Mon idée est venu du fait que cet été je dois aller aux Îles de la Madelaine. Un billet allez-retour pour la période est 850$ avec Air Canada, seul compagnie aérienne couvrant le territoire à partir de Montréal. à titre comparatif, un vol Montréal Charles de Gaulle pour la même période avec Air Canada........780$. I lest donc plus dispendieux de faire un vol sur un autre CRISSE DE CONTINENT que dans notre propre province. Montréal pourrait être un hub vers des endroits comme Rouyn, YVY, 1h27 de vol, Prix Air Canada: 760$ Val d'or, YVO, 1h17 de vol, prix AC: 690$ (Air Creebec 2000$+) Ile de la Madelaine, YGR (4h00 de vol) Gaspé, YGP (2h50 de vol) Prix AC: 894$ Québec, YQB, 0h52 de vol, Prix AC: 592$ Saguenay (Bagotville), 1h10 de vol, Prix AC: 721$ Hors Québec pourrait faire Ottawa, Toronto et les Maritimes par exemple. Nous parlons ici que de vols de quelques heures seulement, il serait donc possible d'avoir, par exemple, une journée ou un équipage pourrait faire Montréal-Val D'or-Québec-Montréal dans la même journée. Comme un Autobus de la STM, un avion pourrait faire 2-3 fois le même voyage dans la journée dépendant la demande. Et quand je dis Montréal ça peut aussi bien être à St-Hubert si les frais d’atterrissage à Dorval sont trop cher. En plus des prix des billets, puisque nous parlons ici d'une compagnie d'état, il pourrait y avoir un revenus sur le tourisme dans les régions servies. Je n'ai jamais été à Val d'Or, j'aimerais peut-être allez y passe une journée ou deux sans avoir à conduire 6h pour me rendre et 6h pour revenir et enlever du temps où je pourrais "gaspiller" mon argent la bas. Je vais comparer mon exemple qui m'est arrivé. Ma conjointe est né à Portoviejo en Équateur, elle a donc cette nationalité. Lors de notre dernier voyage la bas, nous voulions allez au Galapagos dans le même pays. Le vol pour elle, native et possédant son passeport de l'Équateur lui a coûté l'équivalent de 300$c, moi? 1200$ Pourquoi? Pour encourager les natif de visiter ce merveilleux coin du monde. je compare donc les Galapagos avec les ïles de la Madelaine ou Anticosti, ce sont des endroit touristique superbe que la plupart des Québécois ne visiterons jamais. Donc, Moi, Québécois, mon vol pourrait me coûter 300$, le touriste qui utilise AirQuébec, 800$ Nous encourageons donc les Québécois à garder leur argent au Québec et le dépenser localement. Pas besoin de gros avions ici, quelques Regional Jet ou C Series de Bombardiers en échange de prêt et d'aides financières j'imagine que Juujjuaq n'est pas nécessairement une destination pour remplir au Airbus 380, mais un Bombardier CRJ de 50 places serait bien suffisant. Comme il est écrit sur les autobus "Cet autobus remplace 50 automobiles" Imaginez combien un avion pourrait aider la congestions et la pollution sur les routes. En même temps, ça forcerait peut-être Via Rail à revoir ces prix aussi. Je sais que l’expérience a déjà été fait dans le temps, mais je crois fortement que les temps ont changés. Les gens veulent voyager mais pas tout le monde ont les moyens de se rendre dans le sud, le Québec est tellement un bel endroit, pourquoi ne pas en profiter un peu? Qu'en pensez vous? Est-ce qu'il y a de l'argent à faire un s'il y en avait, le privé l'aurait déjà fait? Avec l'IATA, IFALPA, OACI, ACI et les compagnies Bombardiers, CAE ou Rolls Royce, notre savoir faire en aéronautique n'est pas à douter, nous avons la main d'oeuvre de qualité et le territoire pour le faire. Je crois que dans cette nouvelle économie, ça vaudrait la peine d'étudier ce genre d'aventure publique.
  15. Super animation créée à partir des données en real-time de la STM, STL et RTL. J'ai trouvé ça sur Fagstein.com. Chaque point est un autobus qui se déplace. http://blog.fagstein.com/2012/11/28/montreal-bus-animation/?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+fagstein+%28Fagstein%29 [video=youtube_share;xMg-EcUZOZ0]
  16. les TECs gratuits, c'est pas nouveau, mais a montreal on n'en as pas. a miami ou jai passer quelques jours, il y a un joli petit reseau de navettes gratuites sur un genre de monorail, deux boucles, une "inner" et une "outer", qui permet de se deplacer au centre-ville et un peu plus loin, ainsi que de connecter avec le systeme plus traditionnel de rapid transit metro/train de banlieues en place. sans vouloir necessairement voir apparaitre des monorail sur rene-levesque ou de maisonneuve, je pense qu'un systeme tout aussi efficace pourrait etre implante en utilisant des autobus - des navettes gratuites, qui ne font que de boucles au centre-villes sur quelques traces bien precis. surtout avec notre climat, mais meme pendant disons une journee de travail particulierement occupee, l'idee de pouvoir juste attraper un de ces bus au passage sur la rue et debarquer au metro le plus pres, ou du lunch au bureau, ou d'un client a l'autre, me parrait tres attrayante. elle inciterais aussi d'avantage de gens a laisser leur auto a la maison et prendre le metro pour une journee de magasinage au centre-ville. et puis si vous habitez et travaillez dans le secteur, vous n'auriez en principe jamais besoin de meme vous acheter une carte opus ... je me suis demander quels trajets pourraient bien etre mis en place pour un tel service a montreal. j'ai penser a trois lignes: boucle 'outer', sherbrooke/rene-levesque - qui va dans les deux sens une boucle 'inner', de maisonneuve / ste-catherine, qui suit le sens des rues un genre de 'serpentin', qui longerais ste-antoine dans le quartier des affaires, puis irais faire quelques axes majeurs nord-sud dans le quartier commercial genre centre-eaton, et le quartier des spectacles. ce sont des traces relativements arbitraires mais je pense qu'ils sont pas si pire ... un tel service par autobus ne couterais surement pas trop trop de bidous a mettre en place et en revenche je crois qu'il aurait un tres fort effet sur l'incitation d'utiliser les tranports en commun. qu'en pensez vous ? est-ce que vous utiliseriez ce service ? est-ce que vous pensez que plusieurs l'utiliserais et pensez vous qu'il remplierais sa fonction, d'encourager l'utilisation des transports collectifs tout en fluidifiant les deplacements au centre-ville ? (ps, je n'ai pas inclus le vieux parce que je ne le considere pas comme fesant partie du centre-ville. par contre, l'ete, un circuit touristique connectant les hotels du c-v et le vieux et le vieux port pourrait certainement etre mis a disposition, surement ;P )
  17. Des livraisons dès cette année Nova Bus obtient un contrat de 190M$ de la STM 17 février 2009 - 07h44 http://argent.canoe.com/lca/infos/quebec/archives/2009/02/20090217-074446.html Par Louis-Pierre Côté ARGENT Le constructeur d’autobus Nova Bus de Saint-Eustache vient d’obtenir un contrat évalué à environ 190M$ (1,3 milliard de couronnes suédoises) pour fournir 410 autobus à la Société de transport de Montréal. Les livraisons débuteront dès cette année et s’échelonneront sur trois ans. Les 410 autobus, de modèle LFS, remplaceront d’autres autobus construits par Nova Bus qui sillonnent les rues de la métropole depuis 1996. La commande, qui a été annoncée par la société-mère de Nova Bus, Volvo Bus Corporation en Suède, s’ajoute aux commandes déjà placées par la STM. Au cours des trois prochaines années, Nova Bus livrera un total de 958 autobus à la Société de transport de Montréal, soit 214 autobus en 2009, 427 en 2010 et 317 en 2011. Certains des autobus qui seront livrés seront des véhicules articulés. Les nouveaux véhicules seront équipés d’un système de caméras pour améliorer la sécurité des passagers. En plus d'une usine à Saint-Eustache, sur la couronne Nord de Montréal, Nova Bus exploite une usine à Saint-François-du-Lac, dans la région de Nicolet. Plus de détails à venir
  18. Agence QMI Mathieu Bruckmüller 11/02/2009 20h16 Si la saga entourant le renouvellement des voitures du métro fait toujours couler beaucoup d'encre, la Société de transports de Montréal (STM) a au moins un motif de se réjouir: l'achalandage a battu des records en 2008. Bien que les chiffres finaux ne seront dévoilés que dans quelques semaines, la porte-parole Odile Paradis affirme que la fréquentation a enregistré une progression de 4% l'an dernier, du jamais vu depuis 1987. Au final, la STM aura enregistré 382 millions de déplacements dans les rames de métro et dans les autobus, soit 15 millions de plus par rapport à 2007. «En un an, nous avons rempli la moitié de l'objectif de la politique québécoise de transport collectif qui vise une augmentation de 8% de l'achalandage d'ici à 2011», se félicite Odile Paradis. Amélioration du service Plusieurs facteurs peuvent expliquer la popularité du transport en commun qui ne devrait pas se démentir dans les mois à venir. Il y a bien sûr l’amélioration du service concernant les autobus et le métro. D'ici la fin de l'année, 350 000 heures de service auront été ajoutées au réseau des autobus depuis 2007. Il en va de même pour le métro qui va parcourir en 2009, 1,5 million de kilomètres de plus hors pointe, soit une augmentation de 2% par rapport à 2008. Odile Paradis cite aussi les trois nouvelles stations du métro de Laval ouvertes en 2007, sans compter les partenariats noués avec les évènements spéciaux comme le Grand Prix de F1 ou la Coupe Rogers de tennis au stade Uniprix, pour transporter les nombreux spectateurs. La hausse des prix de l'essence l'été dernier, avec un litre à 1,50$, et les tempêtes de neige de l’hiver précédent, expliquent également en partie la poussée de la fréquentation. Cependant, Mme Paradis ne cache pas que des améliorations doivent être apportées concernant le métro aux heures de pointe. «Nous sommes à saturation. Tout le matériel roulant est utilisé. On ne peut pas faire plus», reconnaît-elle. La STM attend donc avec impatience l'arrivée des nouvelles voitures pour remplacer les wagons actuels. Âgés de 43 ans, ils ont dépassé leur durée de vie normale qui est de 35 à 40 ans. «Les nouvelles rames permettront d'accueillir plus de clients, car elles offrent plus d'espace que les précédentes», dit Odile Paradis. Mais les usagers devront être patients. La STM n'a toujours pas accordé le contrat pour le renouvellement des voitures. Elle qui pensait les recevoir à partir de l'été 2012 ne vise plus que le début de 2013. http://www.canoe.com/infos/quebeccanada/archives/2009/02/20090211-201607.html
  19. 04/10/2007 La Société de transport de Montréal (STM) a annoncé l'agrandissement du Centre de transport Legendre ainsi que la construction d'un nouveau centre de carrosserie pour 102M$. Le gouvernement du Québec va contribuer financièrement au projet à hauteur de 75% des dépenses admissibles. «Ces deux centres permettront d'améliorer la fiabilité du service mais surtout d'accueillir les nouveaux autobus articulés», a déclaré la ministre des Transports, Julie Boulet. Les travaux débuteront sous peu pour prendre fin en juillet 2009 et ils permettront à la STM de remplacer une bonne partie de ses équipements par des installations facilitant l'entretien de la carrosserie en fibre de verre et configurées pour recevoir des autobus articulés. La STM a par ailleurs retenu une approche écologique pour réaliser ce projet. «Nous avons fait des choix pour que des éléments de bâtiments soient plus verts : recyclage de 15 millions de litres d'eau annuellement pour les lave-autobus, murs végétaux, 950m2 de toiture végétale, 500m2 de mur solaire, bassin de rétention des eaux de pluie avec végétaux, et autres», a annoncé le président du conseil d'administration de la STM, Claude Trudel.
  20. Voici mes photos préférés de mon voyage aux É-U cet été. J'ai voyagé plus de 300 heures sur des autobus Greyhound à faire le tour du pays! Voici le "best of"... NEW YORK CITY, NY NEWARK, NJ CLEVELAND, OH
  21. IluvMTL

    TransitApp

    Les nouvelles du jour - La Presse+ NOUVEL OUTIL POUR SUIVRE LES AUTOBUS PLUS VITE QUE LA STM ELLE-MÊME JEAN-FRANÇOIS CODÈRE LA PRESSE La jeune entreprise montréalaise TransitApp lance aujourd’hui une mise à jour qui permettra aux usagers de la Société de transport de Montréal de voir en temps réel la position de certains autobus, un concept sur lequel travaille elle-même la STM depuis quatre ans. TransitApp est une application mobile offerte sur iOS et Android qui permet à ses utilisateurs de prévoir des trajets en transports en commun. Elle se décrit notamment comme « la plus importante application dédiée aux transports en commun aux États-Unis » et elle est fonctionnelle dans plus de 125 régions, de Chicoutimi à Nairobi. Avec sa nouvelle version lancée aujourd’hui, elle veut miser sur les « plusieurs dizaines de milliers d’utilisateurs quotidiens » qui lui font confiance à Montréal pour fournir des données que la STM peine toujours à récolter et rendre publiques. Environ 85 % des sociétés de transport dont Transit affiche les renseignements lui offrent des données en temps réel sur la position de leurs équipements. Ce n’est toutefois pas le cas de la STM, qui a pourtant signé il y a quatre ans une entente avec une firme allemande pour y parvenir. Le système en question, baptisé iBus, est présentement installé dans certains autobus, mais ses données ne sont pas encore partagées. Pour parvenir à ses fins, TransitApp mise donc plutôt sur ses propres utilisateurs. Concrètement, TransitApp a lancé en septembre dernier une nouvelle fonctionnalité baptisée « Go ». Quand elle est activée pour un trajet, celle-ci suit la position de l’utilisateur en tout temps et peut, par exemple, lui signifier que son arrêt approche. Mais dès sa conception, Go avait aussi pour objectif de donner une raison aux utilisateurs de TransitApp d’accorder à l’application le droit d’accéder à leurs coordonnées GPS. Trois mois plus tard, l’entreprise revient donc à la charge avec une autre nouveauté basée sur les données récoltées par Go. À compter d’aujourd’hui, la position de tous les autobus à bord duquel se trouve un utilisateur de Transit ayant activé le mode « Go » sera affichée en temps réel dans l’application. Selon Samuel Vermette, cofondateur et président de TransitApp, dans son état actuel, le mode Go est activé par au moins un utilisateur dans 5 % à 20 % des trajets d’autobus montréalais. La nouvelle mise à jour implante quelques nouveautés pour convaincre davantage d’utilisateurs d’activer Go et ainsi rendre la position de leur autobus accessible en temps réel. « Quand tu vas activer Go, on va te dire combien de personnes tu aides, explique M. Vermette. Même chose quand ton trajet est terminé, tu vas pouvoir savoir combien de personnes tu as aidées à avoir accès à des coordonnées en temps réel. Ça ajoute un effet d’altruisme et, on espère, un effet d’entraînement. » Ce service est aussi lancé aujourd’hui à Victoria, en Colombie-Britannique, où il n’y a pas non plus de service en temps réel « officiel ». Il sera éventuellement étendu à toutes les régions desservies par Transit. « La plupart des services en temps réel sont mis à jour chaque minute ou aux trois minutes, donc notre fonctionnalité basée sur les utilisateurs va améliorer la précision même dans ces marchés », indique M. Vermette. Transit a annoncé en septembre dernier qu’elle avait reçu un financement totalisant 2,4 millions US provenant de deux nouveaux investisseurs, les fonds américains Accel et Accomplice, et de ses premiers investisseurs Real Ventures et BDC Capital.
  22. Corbeau

    Rêvons

    Amusons-nous à parler du réseau de transport de nos rêves. Vous voulez des métros partout avec pleins de lignes du bus farfelues ? C'est la place pour vous. Je commence: Ligne 7: * Hôpital Sacré-Coeur * Acadie/Salaberry * HB/Acadie * Collège Bois-de-Boulogne * HB/Saint-Laurent * Métro Henri-Bourassa * HB/CC * HB/Papineau * HB/Saint-Michel * HB/Pie-IX * HB/Sainte-Gerthrude * HB/Lacordaire * Léger/Langelier * Cégep Marie-Victorin * Ligne 6 - blanche * Mascouche * Terrebone * Saint-Martin * Cartuer * Station Amos * Pie-IX/Fleury * Pie-IX/Industriel * Pie-IX/Robert * Pie-IX/Jarry *Pie-IX/Jean-Talon * Beaubien * Rosemont * Saint-Joseph * Métro Pie-IX * Cégep de Maisonneuve * Pie-IX/Notre-Dame La ligne continuera sur Notre-Dame pour rejoindre René-Levesque au centre-ville. Ligne de métro CDN/Parc: * Salaberry (Acadie / Salaberry) * Henri-Bourassa (Acadie / Henri-Bourassa) * Sauvé * Crémazie * Jarry * Station Acadie * Station Parc * Van Horne * Saint-Joseph * Mont-Royal * Métro Place-des-Arts * Métro Place-d'Armes * Métro Square-Victoria-OACI * Métro Bonaventure * Métro Lucien L'Allier * Metro Guy-Concordia * Metro Cote-des-Neiges * Plaza Cote-des-Neiges (CDN / JT) * Gare Mont-Royal. Ligne de métro Crémazie/Jarry: * Gare Dorval * Métro du Collège * Crémazie/Acadie * Crémazie/Saint-Laurent * Métro Crémazie * Métro Jarry * Crémazie/CC * Crémazie/Papineau * Jarry/Saint-Michel * Jarry/Pie-IX * Jarry/Viau * Jarry/Lacordaire * Jarry/Langelier *Jarry/Les-Galéries-d'Anjou Métro Express *Métro HB * HB/CC * CC/Sauvé * Collège Ahuntsic * CC/Crémazie * Métro Jean-Talon * Métro Beaudry * Métro Berri-UQAM Ligne Saint-Michel * SM/HB * SM/Fleury * SM/Sauvé * De Louvain * Émile-Journault * Robert * Jarry * Villeray * Métro Saint-Michel * Beaubien * Rosemont * Masson * Saint-Joseph * Métro Joliette
  23. Quelqu'un peut m'expliquer à quoi ça sera la voie réservée de la 15 nord entre la 40 et la 440?? Aucune ligne d'autobus ne roule là, à peine quelques taxis et des covoitureurs, mais surtout pleins de gens tout seuls sur la voie mûres à recevoir une contravention!! Deux autres exemples, évidents depuis l'ouverture du métro à Laval: 1) Pont Lachapelle, en 15 minutes, je n'ai vu qu'un autobus et ce en temps de pointe du matin. Complètement ridicule. 2) Pont Viau, la voie est pratiquement désertée depuis que les autobus arrêtent à Laval. Soit on ajoute du service d'autobus pour que ces voies soit vraiment utilisées, où bien qu'on les abolissent... c'est vraiment du gaspillage d'infrastructure et de la frustration qu'on créé en masse.
  24. Montreal Gazette | Page Not Found
  25. La firme montréalaise dit avoir perdu 12 employés algériens dans un attentat à la voiture piégée mercredi en Algérie. L'attentat a touché un autobus transportant des employés. Pour en lire plus...