greg16

Member
  • Content Count

    382
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1
  • MTLURB$

    0 [ Donate ]

greg16 last won the day on December 22 2017

greg16 had the most liked content!

Community Reputation

415 Excellent

1 Follower

About greg16

  • Rank
    Senior Member

Personal Information

  • Biography
    Étudiant en architecture habitant à Montréal
  • Location
    Montréal
  • Interests
    architecture
  • Occupation
    Étudiant en architecture

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Je suis vraiment très content que cette situation commence à être exposée aux grand jour. Il y a depuis très longtemps des problèmes majeurs dans la gestion de la Corporation. Malheureusement, plusieurs ont réussi à dévier l'attention des médias et des citoyens avec des histoires de stationnement. Le système de revente des emplacements est un des principaux problèmes. C'est entre autres la cause de la plupart des kiosques vides. C'est de la pure spéculation qui nuit à l'ensemble des marchés publics. J'espère vraiment que la ville va agir rapidement.
  2. Le coût d'opération risque de devenir assez intéressant quand les tramways seront automatisés. La technologie existe, c'est surtout une questions de règlementations et d'acceptabilité sociale. Pour l'instant le mode autonome n'est utilisé que dans les centres d'entretient et les garages.
  3. J'ajouterais que l'idéal c'est d'avoir une diversité. Aucune densité n'est parfaite et aucune densité ne peut convenir à tout le monde. Contrairement à Paris ou New York, on a la chance d'avoir une grande diversité de typologies. Il est possible d'habiter dans un condo au 30e étage, dans un triplex avec une cours ou dans une maison avec une piscine à une distance raisonnable du centre-ville, ce qui est un atout pour Montréal.
  4. Le projet est dans l'ensemble très positif. Il offre de nouveaux espaces agréables pour les résidants du quartier autant que pour les visiteurs du marché. On ajoute également un bon couvert végétal et on marque le lien entre Saint-Laurent et le marché. Par contre, je ne peux m'empêcher de souligner l'exécution excessivement pauvre du projet. Tous les détails sont ratés. Le motif du pavage, la coupe du pavage, l'ancrage du mobilier urbain, le choix des lampadaires... on est dans le très bas de gamme. Quand le budget ne permet pas de faire les choses bien, il faut garder le tout au plus simple. Par exemple, c'était une mauvaise décision que d'intégrer des courbes si on a pas les moyens de bien les exécuter. Surtout qu'elles n'apportent rien au concept. Bref, je maintiens que c'est positif pour le secteur, mais que c'est une place qui sera à refaire très rapidement.
  5. Et tout ça pour un gâchis architectural.
  6. Magnifique restauration par Beaupré Michaud architectes! Quand même fou quand on revoit le avant.
  7. Sur la Story Instagram de AdHoc, préparation d'une maquette à l'échelle réelle. C'est une très bonne pratique pour assurer que tout se passe comme prévu, et que le résultat ressemble aux rendus!
  8. Pour les curieux, la firme Daoust Lestage qui était arrivée en 2e place de la compétition vient de publier les images de sa proposition sur son site Internet. https://daoustlestage.com/project/futur-siege-social-de-la-banque-nationale-du-canada/
  9. Merci pour la photo! Ce qui est dommage, c'est le très grand mur aveugle du studio, qui sera exactement en fond de perspective du nouvel axe de la Gauchetière. La logique aurait voulu qu'on place plutôt l'espace public et le grand atrium public au fond de cet axe.
  10. Je crois qu'on doit souligner le grand effort qui a été fait. Clairement une grande amélioration par rapport à ce qui se fait depuis longtemps dans ces villes de banlieue. C'est encore excessivement loin de ce que devrait être un quartier du 21e siècle, mais c'est un pas dans la bonne direction.
  11. Et l'histoire se répète avec le parc Jean-Drapeau...
  12. En fait, c'est que la scène devait être de l'autre côté, le long de Sainte-Catherine. Cette disposition permettait de profiter de la pente naturelle du site vers la scène. Aussi, comme la plupart des festivaliers viennent en métro, les accès se seraient faits par l'arrière. Les dix arbres devaient donc fermer la place côté nord, en plus d'ajouter une zone ombragée. Par contre, les promoteurs des festivals ont préféré inverser pour utiliser le stationnement comme arrière-scène et entrepot, ce qui rend impossible la présence de ces arbres.
  13. Je comprends parfaitement que ce bâtiment ne soit pas apprécié. Il est effectivement très brutal et aucunement intégré à son contexte. Je reste toutefois convaincu que le patrimoine n'est pas qu'une question de beau ou laid, de j'aime ou j'aime pas. Il y a plusieurs autres facteurs qui déterminent si on devrait démolir un bâtiment ou pas. Dans ce cas-ci, voici les raisons qui me poussent à croire qu'il aurait dû être conservé. 1. Sa structure, entièrement en béton coulé, était en très bon état. Elle aurrait pu servir encore de nombreuses décennies sans problème. 2. La structure du bâtiment et l'espace disponible sur deux côtés permettaient de facilement construire par-dessus. On ne doit pas opposer densification et patrimoine (surtout vu le nombre incroyable de terrains potentiels dans le secteur, à commencer par le garage / McDo en face) 3. La valeur d'usage: le bâtiment avait un plan assez dégagé qui aurait permis bien des usages sans modifications importantes. 4. Sa marque dans l'histoire. La banque Laurentienne avait construit plusieurs de ces banques brutalistes à Montréal à une certaine époque. On est en train de les éliminer une à une. Le patrimoine va plus loin que Habitat 67. C'est aussi garder des traces des plus petites interventions qui ont marquées la ville, pour le meilleur et pour le pire. 5. Finalement, même si je comprends le désaccord de plusieurs, c'était un bâtiment élégant, bien dessiné, avec une façade sobre et maîtrisée. Malheureusement, même si le bâtiment qui le remplace est bien pour le secteur, il s'agit d'un projet plutôt quelconque. J'aurais au moins aimé que ce soit un projet qui soit autant de son époque que l'a été la banque. Évidement, sa démolition n'est pas si grave en soit, mais c'est l'accumulation de ces démolitions qui anonymisent la ville.
  14. Ça fend le coeur, c'est assez gênant. Pendant que tout le monde s'énervait pour les shoebox, on a échappé quelques morceaux de patrimoine...
  15. Le Technopôle Angus, si tout se fait comme prévu, risque vraiment de devenir un concentré d'architecture de qualité! Une grande diversité de projets qui sortent de ce qu'on voit habituellement à Montréal pour se rapprocher de ce qui se fait de mieux ailleurs dans le monde.