Jump to content

greg16

Member
  • Content Count

    441
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    5

greg16 last won the day on November 20 2018

greg16 had the most liked content!

Community Reputation

608 Excellent

1 Follower

About greg16

  • Rank
    Senior Member

Personal Information

  • Biography
    Étudiant en architecture habitant à Montréal
  • Location
    Montréal
  • Interests
    architecture
  • Occupation
    Étudiant en architecture

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. On ne parle pas de nuire au développement futur, on parle de dégrader ce qui est déjà là. Je crois que plusieurs ont encore beaucoup de mal à imaginer ce qui s'en vient. Je comprends qu'il est facile de se faire avoir par les belles promesses, mais cette structure sera énorme. Énorme. Je pense que ça vaut la peine de reprendre un moment pour se rappeler les raisons pour lesquelles le futur prolongement du SkyTrain de Vancouver, dans un quartier à l'extérieur du centre-ville, sera souterrain: “This is a unique area that competes in a global market for employers as well as the bes
  2. L'enjeu c'est les stations. Une station de tram vs une station de métro aérien, ce n'est pas comparable.
  3. Ne pas oublier que Richard Bergeron est très proche de Étienne Coutu, son ancien attaché politique sous Projet Montréal, et aujourd'hui attaché politique et conseiller en transport pour la ministre Chantal Rouleau. Son entrevue était plus un communiqué de presse caquiste qu'une véritable chronique. L'information était d'ailleurs fortement manipulée. Est-ce que R-L serait réellement complètement fermé pour un tunnel creusé 35 mètres sous terre (donc fort probablement par tunnelier), mais pas pour la construction d'une cinquantaine d'énorme pilastres dans le terre plein? J'ai plutôt l'impre
  4. Au contraire. C'est le service d'urbanisme directement et personnellement qui présente le projet au CCU, et leur fait des recommandations. D'ailleurs, dans la forte majorité des cas, le CCU prend les recommandations de service d'urbanisme telles quelles. Mais le CCU peut également décider de prendre une autre direction et d'aller à l'encontre des recommandations. C'est d'ailleurs un des problèmes. L'agent du cadre bâti étudie le projet depuis parfois plusieurs mois, mais le CCU n'a que quelques minutes par projet. Ce qui fait que les projets génériques passent souvent p
  5. Ajustement toponymique mineur et discret pour cette station: le L' a disparu. Cette modification permet une meilleure cohérence avec les autres stations du REM (L'Île-des-soeurs, L'Île-Bigras), et du métro (de l'Acadie, du Parc).
  6. Un beau projet pour ce secteur! Sachant que Maurice Martel et l'architecte, j'ai pleinement confiance. J'aime l'utilisation de l'aluminium couleur champagne, directement en lien avec les vitrines des années 60 de l'avenue Saint-Hubert. D'ailleurs, le voisin de gauche a encore les siennes! Le jeu de brique vertical est également dans l'esprit du secteur. Pourquoi l'espace entre les deux mezzanine n'est pas aménagé? Si c'était une petite cour intérieure pour une des unités ce serait vraiment un bel ajout qui en augmente la valeur!
  7. Je crois que la principale force de la photo 1, que je préfère également, c'est la qualité du jeu de brique et la finesse de la composition. À mon avis, la brique noire est à éviter. Au cours des dix dernières années, elle a été surutilisée par les promoteurs bas de gamme pour donner un «look contemporain», ce qui lui a donné une connotation négative. D'ailleurs, de manière générale, aucune bonne firme d'architecture montréalaise (à part ACDF), n'utilise la brique noire dans leurs projets. Tous les projets de qualité qui remportent des prix d'architecture et qui se distinguent sont dans d
  8. Je suis parfaitement d'accord! Au final, on a des nouveaux bancs par Michel Dallaire, des lampadaires partiellement vieux et partiellement faux, les bollards que Daoust Lestage avait dessiné pour le Quartier des spectacles, les terribles poubelles génériques de Ville-Marie, et des supports à vélo en épingle à couche qui avaient été dessinées pour le Quartier international mais refusées à l'époque. C'est clairement une occasion manquée de développer une game de mobilier urbain de qualité, propre à Sainte-Catherine, comme pour le Quartier des spectacles et le Quartier international! Ce
  9. Ce règlement existe, l'enseigne du Pharmaprix (et celle du Best Buy) ne serait plus permise aujourd'hui.
  10. Si les prix Citron existaient encore, je crois qu'on aurait un vainqueur pour cette année!
  11. Il y a un aspect excessivement important dont on ne parle jamais avec ces panneaux. Ils rapportent un revenu énorme aux propriétaire, qui n'ont donc pas besoin de développer leur terrain ou d'entretenir leur immeuble. Imposer le retrait de ces panneaux signifie que plusieurs nouveaux projets risquent d'apparaître. Pensons par exemple au terrain sur Saint-Denis à côté de l'ancien Rapido, vacant depuis toujours puisque le panneau publicitaire rapportait beaucoup plus que les loyers potentiels, avec en prime beaucoup moins de travail. Sans compter que les taxes sont beaucoup plus bas
  12. Ce que je trouve le plus triste, c'est l'image démesurément négative que ça projette de la Rue Saint-Denis, et qui risque de nuire beaucoup plus aux commerces que les travaux qui sont effectivement déjà presque complétés. En ce moment, c'est clair que personne n'a envie d'aller dans ces commerces! La rue est décrite comme une scène de fin du monde.
  13. Le patrimoine moderne est donc une fois de plus en danger. Pas facile de faire comprendre que le patrimoine c'est plus que des colonnes ioniques.
  14. Kollectif.net a lancé hier son initiative Qui est l'architecte? C'est vrai que le nom des architectes apparaît rarement dans les articles et sous les publications qui parlent des projets! Ce serait important que cette pratique devienne automatique, comme donner le crédit aux photographes!
  15. J'ai du mal avec cette affirmation. La plupart des projets de patrimoine se font dans le plus grand respect de l'oeuvre existante. Mais ce sont généralement des bâtiments d'avant 1940. Le principal problème ici, c'est la difficulté qu'ont les gens à reconnaître le postmodernisme comme étant du patrimoine à préserver. Je suis certain que si le TNM était un bâtiment néo-classique avec colonnade et fronton, personne n'aurait proposé de le démolir pour faire une boîte de verre, et toutes les propositions se seraient subordonnées. D'ailleurs, la proposition de Pelletier De Fontenay répond p
×
×
  • Create New...