Search the Community

Showing results for tags 'parc'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 100 results

  1. Grand parc de l'Ouest http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=5798,42657625&_dad=portal&_schema=PORTAL&id=31872 Préservation des espaces verts : Montréal annonce la création du Grand parc de l'Ouest 8 août 2019 Montréal, le 8 août 2019 - C'est avec fierté que la mairesse Valérie Plante annonce la création d'un grand parc urbain de 3 000 hectares afin de protéger des espaces naturels de l'ouest de l'île de Montréal. Hier, le comité exécutif de la Ville de Montréal a adopté le règlement relatif à l'établissement et à la délimitation du parc. Ce territoire regroupe les parcs-nature de l'Anse-à-l'Orme, du Bois-de-L'Île-Bizard, du Bois-de-la-Roche, du Cap-Saint-Jacques et des Rapides-du-Cheval-Blanc, en plus d'inclure différents secteurs d'intérêt à des fins de grands parcs. « Avec plus de 3 000 hectares de superficie, le Grand parc de l'Ouest deviendra le plus grand parc municipal du Canada. Il s'agit d'un moment historique qui marquera un tournant majeur en matière de protection des milieux humides et de mise en valeur des espaces naturels. Cette démarche s'inscrit dans notre volonté de protéger 10 % de la superficie du territoire de Montréal et vise à conserver et à protéger à perpétuité les aires naturelles de l'ouest de l'île de Montréal. Cela profitera à toutes les Montréalaises et à tous les Montréalais », explique Valérie Plante. « Avec le Grand parc de l'Ouest, la Ville de Montréal prend le parti de la nature et des espaces verts. Le territoire du Grand parc de l'Ouest possède une mosaïque de milieux naturels riches et diversifiés. Pas moins de 175 hectares de rares milieux humides et hydriques au cœur de l'île de Montréal seront également protégés. En plus d'assurer la pérennité des écosystèmes, la protection des milieux naturels offrira à la population montréalaise de nouveaux lieux de contact avec la nature et contribuera au pouvoir d'attraction de la Ville », ajoute Sylvain Ouellet, vice-président du comité exécutif. Le Grand parc de l'Ouest assurera non seulement la santé des milieux naturels, mais contribuera également à améliorer la qualité de vie des Montréalaises et Montréalais. Mis en valeur dans une perspective intégrée et globale, cet espace permettra de boucler la ceinture verte bordant le lac des Deux-Montagnes. Le Grand parc de l'Ouest consolidera la trame verte de la ville et créera un environnement urbain respectueux de l'environnement et accessible à toutes les citoyennes et à tous les citoyens. Face aux conséquences des bouleversements climatiques, Montréal multiplie ses efforts pour offrir des milieux de vie résilients et durables. Par la protection de ces importants milieux humides, le Grand parc de l'Ouest contribuera à l'adaptation et à la résilience de l'agglomération face aux changements climatiques et augmentera la résilience de la Ville de Montréal face aux crues des eaux dans le secteur de Pierrefonds-Roxboro. Le règlement relatif à l'établissement et à la dénomination du Grand parc de l'Ouest assurera l'intégration légale des lots identifiés à l'intérieur de ses limites, ce qui permettra ensuite à la Ville de poursuivre ses démarches en vue d'assurer leur conservation, en tout ou en partie. Dès cet automne, une plateforme de consultation citoyenne sera mise en place et la population sera appelée à s'exprimer sur le projet du Grand parc de l'Ouest afin de faire connaître ses besoins et ses attentes.
  2. J'ai hâte de voir ça Le canal lachine est mon "bébé" ces temps ci, je passe 2h30 par jour à rouler sur le parc linéaire, j'ai en masse le temps de l'observer.
  3. Quelqu'un sait si ce édifice est démolie pour le quartier des spectacles ? Ça va faire un beau lot. (D'ailleurs, les entrepreneurs en démolitions me semblent passablement occupé dans ce temps ci !)
  4. À Montréal métropole culturelle, le maire a pris l'engagement face à Phyllis Lambert de réaménager les Places du Canada et Dorchester une fois la place d'Armes réaménagée.
  5. http://ocpm.qc.ca/fr/consultation-publique/voies-dacces-au-parc-mont-royal L'Office de consultation publique de Montréal a été mandaté par le comité exécutif pour assurer la tenue d'une consultation publique visant à évaluer le projet pilote de retrait de la circulation de transit pour les véhicules particuliers sur les voies Camillien-Houde et Remembrance et à imaginer le futur pour ces chemins d’accès au parc du Mont-Royal. Au cours des prochains mois, l’Office mettra en place une démarche participative visant à réfléchir l’avenir et l’aménagement des chemins d’accès au parc du Mont-Royal et évaluer le projet pilote de retrait de la circulation de transit automobile sur les voies Camillien-Houde et Remembrance. Cette démarche proposera des activités variées, en personne et en ligne, et culminera par des séances d’audition des opinions au mois de novembre après la fin du projet pilote. Le sujet vous intéresse ? Inscrivez-vous à notre infolettre pour ne rien manquer de nos nouvelles.
  6. La première étape pour la création d'un nouveau parc dans Griffintown est entreprise le 22 avril 2015 : RECOMMANDATION ''Décret visant l'acquisition par voie d'expropriation ou par tout autre moyen, d'un terrain situé au sud-ouest de la rue Dalhousie et au nord-ouest de la rue Ottawa, constitué du lot 1 179 734 du cadastre du Québec, aux fins d'aménagement d'un nouveau parc et d'un bassin de rétention des eaux. N/Réf. : 31H05-005-7971-09'' ''Autorisation d'une dépense de 28 053 900 $, taxes incluses, pour cette acquisition.''
  7. Le parc B au coin d'Ottawa et Peel devrait être le premier des trois parcs à être complété. Contrairement aux deux autres, celui-ci n'a pas de bassin de rétention. Projet MR-63 : tiré du groupe FB Nous sommes des citoyens du Griffintown « Les futurs parcs de Griffintown auront bientôt un nom! Le Comité exécutif de la Ville de Montréal a résolu ce matin de recommander l’adoption de deux nouveaux toponymes au Conseil municipal. Celui-ci devrait se prononcer définitivement le 17 juin. [...] Place William-Dow Le parc « Peel/Ottawa » ou « Parc B » devrait être nommé place William-Dow. Né le 27 mars 1800 à Muthill, en Écosse, William Dow s'est établi à Montréal vers 1818 ou 1819, comme contremaître puis associé à la brasserie de Thomas Dunn, située à l'intersection des rues Peel et William. En 1834, celle-ci a pris le nom de William Dow and Company et était alors la principale concurrente de la brasserie Molson. Dow a acquis plusieurs biens immobiliers à Montréal durant les années 1840 et été l'un des administrateurs de la Compagnie du chemin de fer de Montréal et New York de 1847 à 1852. Il a participé à la fondation de la Banque Molson et à la mise sur pied de la Compagnie des bateaux à vapeur océaniques de Montréal en 1854. Il a aussi été l'un des administrateurs de la Montreal Insurance Company de 1839 à 1852 et a participé à la fondation de la Compagnie d'assurance de Montréal dite du Soleil en 1865. Il est décédé à Montréal, le 7 décembre 1868. Le choix de ce nom rend hommage tant à l'homme qu'à la brasserie qui se situait à proximité et a façonné le quartier. Consultez la carte interactive de Griffintown pour voir la localisation et le plan du parc des Eaux-Cachées et de la place William-Dow : https://bit.ly/2SY7aEm »
  8. Abandonné depuis plusieurs années, la Place des Nations au Parc Jean Drapeau devrait être rénové sous peu. Parmi le 35 millions de dollars donné par le Gouvernement du Québec au dernier budget une partie de cette argent ira dans la rénovation de cette structure. L'autre parti du 35 millions va dans une promenade de 3 km sur le long du fleuve (ce qui inclue probablement une réduction de la taille du stationnement de la Ronde) et dune installation permanente (gradins probablement) sur le Parterre île Ste-Hélène (pour la localisation c'est proche de la statue de l'Homme par Calder).
  9. [ATTACH=CONFIG]31267[/ATTACH] -------------- Message original Consultation de l'inscription Le site en question:
  10. Extrait authentique du procès-verbal d’une séance du conseil d'arrondissement Séance ordinaire du mardi 5 septembre 2017 Résolution: CA17 22 0328 Approbation d'un projet d'acte par lequel la Ville de Montréal acquiert aux fins d'aménagement d'un nouveau parc, un immeuble situé au 330, rue de la Montagne
  11. Objectifs Favoriser une accessibilité accrue au fleuve et à ses berges. Relocaliser l'autoroute Bonaventure au nord du Technoparc pour restaurer les berges et prolonger le parc linéaire de Verdun jusqu'à la Cité du Havre Aménager les berges de la pointe nord de l’Île-des-Sœurs en parc linéaire et intégrer le site archéologique dans le cadre du développement immobilier de ce secteur Aménager un véritable parc linéaire dans le cadre du développement immobilier de la Cité du Havre Août 2016 [ATTACH]27833[/ATTACH]
  12. Parc du Mont-Royal: Informations, discussion générale et actualités http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=7377,94551572&_dad=portal&_schema=PORTAL&id=81 http://www.lemontroyal.qc.ca/carte/fr/index.sn
  13. Le Groupe Socam vous propose la première phase d'Horizon Espace Condos, un projet de 122 condos à vendre à Terrebonne. La superficie des unités d'une, deux et trois chambres varie de 700 à 1 780 pi2. Des penthouses sont également disponibles. Caractéristiques des unités: plafonds de 9 à 10 pi structure en béton armé cuisines tendance avec comptoir en quartz air conditionné stationnement souterrain et cases pour les voitures électriques Sont intégrés au projet : un parc central et une place urbaine un gymnase et une piscine des jardins potagers Le projet se situe à proximité du terminus d'autobus, de sentiers pédestres et d'une piste cyclable reliée à la Route Verte, ainsi qu'à de nombreux commerces et services. Il propose un accès rapide aux autoroutes 640 et 25. La livraison est prévue en 2018. Horizon Espace Condos - phase 1 | Condos à Terrebonne
  14. Hopefully this is as a good beginning to make the square more inviting. http://www.lapresse.ca/actualites/montreal/201506/05/01-4875580-montreal-va-demolir-lagora-du-square-viger.php Refuge pour des dizaines d'itinérants, l'agora du square Viger sera démolie dans le cadre d'un projet de 28,3 millions de la Ville de Montréal pour réaménager les abords du futur CHUM. La disparition de cette oeuvre d'art est décriée tant par la famille de l'artiste que par Héritage Montréal. Le projet de réaménagement du square Viger Principal élément de ce projet majeur, la Ville a décidé de détruire la structure de béton sous laquelle des itinérants campent depuis plusieurs années. Voilà, la structure en question est une oeuvre d'art de l'artiste Charles Daudelin, mort en 2001. L'élu Richard Bergeron ne cache pas que la démolition de l'oeuvre ne plait pas à la famille de l'artiste. Montréal dit ne pas avoir le choix de la faire disparaître, invoquant un «enjeu majeur de sécurité publique», cet endroit étant utilisé notamment par des consommateurs de drogue. Le maire Denis Coderre a d'ailleurs insisté sur le besoin d'améliorer la sécurité dans ce secteur. «C'est un îlot qui fait peur», dit Richard Bergeron, qui blâme son aménagement. Pour honorer le travail de Charles Daudelin, Montréal entend garder une autre oeuvre que l'artiste a aménagée sur ce site, Mastodo. Celle-ci n'a jamais été pleinement mise en valeur en raison de problèmes de conception que Montréal souhaite régler. Seul hic, la famille de Charles Daudelin n'a toutefois pas encore donné son autorisation. Si la famille refuse, c'est une autre fontaine qui sera aménagée. La disparition de l'agora indigne grandement Héritage Montréal qui avait classé cette oeuvre parmi les éléments patrimoniaux à risque depuis plusieurs années. «On est une métropole culturelle et on passe le bulldozer. Pour faire quoi? Pour faire un aménagement digne d'une banlieue», a déploré Dinu Bumbaru. Fermeture en novembre Le square Viger sera complètement fermé et clôturé en novembre prochain. La trentaine d'itinérants qui y campent perdra ainsi son toit. Montréal dit vouloir les aider à se déplacer. Cet espace public est un endroit central pour les itinérants en raison de sa proximité de plusieurs ressources, comme l'Accueil Bonneau ou la Mission Old Brewery. Paradoxalement, l'endroit est surtout fréquenté par ce que Montréal qualifie d'une trentaine d'«irréductibles», qui refusent les services. En témoigne souvent leur refus de quitter l'endroit l'hiver malgré les grands froids. Les itinérants reviendront-ils au square Viger une fois les travaux terminés? Celui-ci sera fermé pendant un an et demi et le nouvel aménagement ne sera plus autant accueillant pour eux. Le nouveau square n'aura en effet plus de structure sous laquelle les itinérants pourront camper. Des bancs de parcs seront installés dans le parc, mais ceux-ci seront conçus pour s'assoir. Des dispositifs rendront difficiles de s'y coucher. Plusieurs projets sont en cours dans le secteur entourant le CHUM. Une place publique sera aménagée autour de la station de métro Champ-de-Mars dans le cadre du projet de recouvrement de l'autoroute Ville-Marie. Montréal entreprendra sous peu aussi la réfection de l'hôtel de ville, ainsi que de la place Vauquelin, voisine.
  15. Parc-nature Turcot - La falaise On n'en parlait dans le fil de Turcot. Je crois que le projet mérite son propre fil.
  16. La nouvelle avait été partagée par Scarlet dans les actualités, mais le contrat est maintenant accordé, et nous avons eu droit à un aperçu du résultat. Emplacement: Terrasse Mercure, entre les rues Fullum et Chapleau (Plateau-Mont-Royal)
  17. http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=7377,94551572&_dad=portal&_schema=PORTAL&id=78&sc=5 Coordonnées Bistro culturel Espace La Fontaine 3933, avenue du Parc-La Fontaine, Montréal 514 280-2525 Stationnement: Sur les rues avoisinantes. Horaire: Les grands parcs sont ouverts au public de 6 h le matin à minuit et de 7 h jusqu'au coucher du soleil dans les parcs-nature. À l'exception des parcs René-Lévesque et des Rapides qui ferment à 23 h. En dehors de ces heures, il est interdit de se trouver dans un grand parc, y compris dans un stationnement. Toutefois, des permissions spéciales peuvent être accordées lors de la tenue d'événements. Pour s'y rendre En voiture Arriver par la rue Sherbrooke Est, l'avenue Papineau, la rue Rachel ou l'avenue du Parc La Fontaine. En transport en commun Station Mont-Royal - ligne orange Station Sherbrooke - ligne orange Autobus 24 À vélo : Piste cyclable Piste verte au coeur du parc La Fontaine, pistes cyclables sur la rue Rachel et sur la rue Cherrier Superficie 34 hectares Carte de la Parc Lafontaine: http://montreal2.qc.ca/rep_parcs/media/documents/application/pdf_doc_carte_ete_lafontaine_id21.pdf http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=2497,3090586&_dad=portal&_schema=PORTAL Le parc Lafontaine Étang et fontaine du Parc Lafontaine, date inconnue. Centre d'histoire de Montréal. Depuis sa création, le parc Lafontaine est l'un des parcs montréalais les plus populaires. Inauguré en 1874, en pleine époque victorienne, il s'inscrit dans la phase d'aménagement des grands parcs naturels de la ville, comme le parc du Mont-Royal et l'Ile Sainte-Hélène. Ilot de verdure et de loisirs, ce parc est fortement ancré dans l'âme des habitants du plateau Mont-Royal et est devenu un lieu de rassemblement familial et populaire. Le parc Lafontaine est situé sur les terrains de l'ancienne ferme Logan. Cette terre, cédée en 1845 au Gouvernement du Canada, sert alors de site militaire. Les soldats de la garnison britannique y logent et s'y entraînent en pleine nature. À partir de 1874, la ville loue une partie de la ferme Logan pour créer un parc. Les premiers grands travaux d'embellissement et d'aménagement sont entrepris au nouveau parc en 1888. Deux ans plus tard on y déménage les serres du Carré Viger. C'est là que sont produites, jusqu'en 1952, toutes les fleurs qui orneront la ville. En 1900, deux bassins sont creusés au centre du parc. On y rajoute aussi une fontaine illuminée (1929) qui fera l'admiration de tous. Bien que dans les faits, le parc Lafontaine ne soit plus utilisé à des fins militaires depuis 1874, le gouvernement fédéral a conservé jusqu'en 1991 un droit d'utilisation militaire dans la partie est du parc. Étang et chalet du parc Lafontaine, 1925. Collection privée. Occupant une place de plus en plus importante dans le coeur de la population canadienne-française, le parc Logan est rebaptisé La Fontaine en hommage au premier ministre francophone du Canada-Uni. Le « baptême » se fera lors de la parade de la Saint-Jean-Baptiste de 1901. Cette appropriation du parc par les résidents de l'est montréalais va se refléter dans son utilisation comme lieu de rassemblement lors des fêtes populaires et par l'érection de différents monuments: Dollard-des-Ormeaux, Sir-Louis-Hippolyte-Lafontaine, et plus récemment Félix-Leclerc et Charles-de-Gaulle. L'écrivain Michel Tremblay évoque fréquemment cette appartenance du parc à la culture canadienne-française de Montréal dans ses chroniques du Plateau Mont-Royal : « Le parc était immense...mais pour « jouer », selon les critères de Marcel, il fallait entrer dans l'aire de verdure qui longeait la rue Calixa-Lavallée... là où se trouvaient tous les jeux, cette partie du parc Lafontaine qu'on appelait aussi « le parc ». Extrait de La grosse femme d'à côté est enceinte, Éditions Leméac, 1986.
  18. http://www.journaldemontreal.com/2015/10/05/verdun-opte-pour-le-site-derriere-lauditorium L’arrondissement aménagera finalement sa plage sur le site qui se trouve derrière l’Auditorium de Verdun, a appris le 24 Heures. La «plage urbaine en milieu naturel» qui doit être inaugurée à l’été 2017, en vue des festivités du 375e anniversaire de Montréal, pourra accueillir 1500 personnes. Le projet est estimé à 4,6 M$. L’arrondissement conservera le talus boisé, au pied duquel du sable sera déposé, jusqu’aux berges. Puisque le courant est plus important à cet endroit, l’arrondissement de Verdun projette de construire une avancée pour délimiter une zone de baignade qui sera accessible à quelque 500 baigneurs. Deux sites étaient à l’étude Alors que le maire de Verdun, Jean-François Parenteau, privilégiait l’ancien site du dépôt à neige, près de la piscine publique Natatorium, beaucoup de résidents militaient pour le site derrière l’Auditorium. «Je ne suis pas orgueilleux. J’avais une préférence pour le site du dépôt à neige, mais je me suis beaucoup promené et, avec les commentaires des citoyens et les analyses, j’ai vu que le site de l’Auditorium est plus approprié», a confié M. Parenteau. L’opposition officielle à la Ville de Montréal privilégiait aussi le site de l’Auditorium. Projet Montréal avait présenté un concept de plage urbaine en août 2014. «Le projet, tel que proposé par Projet Montréal, n’est pas réalisable dans le contexte actuel. J’ai toujours dit que j’étais ouvert à analyser le site, ce qu’on a fait, et aujourd’hui on espère travailler ensemble», a expliqué M. Parenteau. Changement de cap En mai dernier, lors d’une séance d’information, M. Parenteau avait fait face aux inquiétudes de nombreux citoyens convaincus qu’il arrêterait son choix sur le site de l’ancien dépôt à neige. «J’ai toujours dit que je voulais une plage, mais pas à n’importe quel prix», a rappelé M. Parenteau. Les craintes des résidents de Verdun quant à l’achalandage automobile qu’amènera cette future plage ont fait pencher la balance, selon M. Parenteau. «Les études ont montré que les deux sites étaient propices pour accueillir la plage, mais la proximité de l’Auditorium, du métro de l’Église et des autres transports en commun a fait pencher la balance», a-t-il expliqué. Quant au site de l’ancien dépôt à neige, il est toujours dans la ligne de mire du maire pour une revitalisation. «C’est un endroit avec un énorme potentiel. On y profite d’une vue majestueuse. C’est un site qu’on va décontaminer parce qu’on veut trouver un autre projet à développer», a-t-il assuré.
  19. Île aux volcans Intersection des rues Marquette et de Drucourt
  20. C'est en diagonal sur ce site. https://www.realisonsmtl.ca/milmontreal Projet MIL Montréal : vers un parc des Gorilles! Parc des Gorilles Localisé dans l’arrondissement de Rosemont–La Petite-Patrie, dans le secteur Marconi-Alexandra, le parc des Gorillesest situé au cœur de l’îlot bordé par les rues Beaubien Ouest, Saint-Urbain, Saint-Zotique Ouest, et l’avenue de l’Esplanade. Le parc des Gorilles offrira un environnement unique en s’appuyant sur l’identité paysagère naturelle de l’ancienne emprise ferroviaire tout en s’inscrivant dans la poursuite du Réseau-Vert(Liens externes). L’aménagement de ce nouveau parc s'inscrit dans le grand projet MIL Montréal(Liens externes) (site Outremont et ses abords). Il permettra d’offrir à la communauté un lieu de détente tout en contribuant au verdissement et à l’embellissement du secteur, améliorant ainsi la qualité du milieu de vie. Démarche participative Dans la continuité des démarches participatives réalisées dans le cadre du projet MIL Montréal, la Ville de Montréal, en collaboration avec Les AmiEs du Parc des Gorilles(Liens externes), mènera une démarche de participation citoyenne pour l’aménagement du futur parc. La Ville souhaite ainsi mobiliser l’ensemble des acteurs du milieu afin de concevoir un espace répondant aux besoins de la collectivité. ... Pôle Des Gorilles
  21. Carrefour Henri-Bourassa / Pie-IX Le carrefour Henri-Bourassa–Pie-IX sera réaménagé en infrastructure de type urbain sur un seul niveau, en lieu et place d’un échangeur à deux niveaux. Le projet s’accompagne d’une série d’interventions destinées à créer un espace à échelle humaine, plus sécuritaire et plus convivial. De part et d'autre du carrefour, de vastes terrains seront libérés et accessibles au développement. La volonté de l’arrondissement est de permettre l’établissement de bâtiments résidentiels de haute densité, comportant en rez-de-chaussée des services de proximité pour répondre aux besoins du quartier. Le carrefour offre aussi un potentiel d’établissement de terrasses et de restaurants pouvant servir la communauté environnante. L’arrondissement terminera les grands travaux d’infrastructure par le réaménagement du parc Pilon et l’établissement d’un parcours piétonnier dans l’axe de la rue d’Amos. De plus, on prévoit l’installation de nouveaux équipements sportifs et récréatifs. Le projet de service rapide par bus (SRB) sera déployé peu de temps après la réalisation du carrefour. Composantes Parc Pilon Centre sportif et communautaire Oeuvre d’art public Objectifs Remplacer le caractère autoroutier du carrefour par une configuration urbaine offrant un meilleur potentiel de développement Créer un concept adapté à la réalité actuelle et future (projets SRB Pie-IX et A-25). Offrir un environnement convivial et sécuritaire à l’ensemble des usagers du carrefour (piétons, cyclistes, usagers du transport collectif, automobilistes) Protéger les rues locales de la circulation de transit Améliorer l’image de l’entrée de la ville Investissement prévu 35 M$ : Ville de Montréal (intersection) Montant à confirmer : Arrondissement de Montréal-Nord (parc et complexe sportif) Caractéristiques Une empreinte verte, fortement aménagée Des trottoirs de grandes dimensions (18 mètres) La mise en place d’une œuvre d’art public de grande taille L’établissement de bâtiments marquants de part et d'autre du carrefour Une signature architecturale préciseUne approche de développement durable Aménagement d’une piste cyclable reliée à celle du boulevard Gouin Des mesures assurant la sécurité des piétons Calendrier Début des travaux: automne 2011 Fin prévue : 2014 Promoteurs Ville de Montréal (réaménagement de l’intersection) Arrondissement de Montréal-Nord (développement d’ensemble du carrefour) Partenaires Agence métropolitaine de transport (AMT) Société de Transport de Montréal (STM) (Projection du carrefour Henri-Bourassa/Pie-IX - vue vers le sud) (Perspective d'ambiance - coin boulevard Pie-IX et rue d'Amos) (Projection de l'intersection Pie-IX et d'Amos - vue vers le nord-est) (Projection du futur complexe sportif et communautaire au nord du parc Pilon) (Coupe du boulevard Pie-IX au carrefour réaménagé) (Aménagement de l'îlot nord-est du carrefour - accueil d'une future oeuvre d'art public) (Esquisse de réaménagement du parc Pilon)
  22. Hydro-Québec avait acheté l'an dernier un terrain près du pont Victoria appartenant à Loto-Québec pour la construction d'un nouveau poste de transformation. Ce terrain était aussi convoité par communauté irlandaise pour contruire un parc en mémoire des 6000 victimes du typhus. http://montrealgazette.com/news/local-news/famine-memorial-threatened-by-sale-of-land Cette semaine au conseil d'arrondissement du Sud-Ouest, le conseiller municipal Craig Sauvé a annoncé que Hydro-Québec cédera une partie de son terrain pour la construction du parc. Une soirée portes-ouvertes est organisée à l'église Saint-Gabriel le 22 mars par Hydro-Québec pour expliquer le projet et répondre aux questions Information ici : http://www.hydroquebec.com/projets-construction-transport/poste-viger-2/ Invitation à une rencontre portes ouvertes Hydro-Québec invite la population à rencontrer ses représentants et à se renseigner sur le projet lors d’une rencontre portes ouvertes qui aura lieu : le jeudi 22 mars 2018, entre 15 h et 20 h au sous-sol de l’église Saint-Gabriel 2157, rue Centre À cette occasion, les représentants d’Hydro-Québec échangeront avec les résidents sur le projet proposé, répondront aux questions et recueilleront les commentaires. Un projet qui s’inscrit dans le plan de modernisation du réseau de transport d’électricité de l’île de Montréal En raison de la forte croissance de la demande d’électricité, les installations du réseau à 120 kilovolts (kV) de Montréal atteindront leur capacité maximale au cours des prochaines années. C’est notamment le cas des installations desservant le centre-ville, le quartier Griffintown, la zone portuaire située au sud du canal de Lachine et la Cité-du-Havre. De plus, le nouveau Réseau électrique métropolitain (REM) qui reliera la Rive-Sud au centre-ville devra bénéficier d’une alimentation en électricité. La solution préconisée consiste à construire un nouveau poste à 315-25 kV à proximité du poste Viger actuel dans le district de Pointe-Saint-Charles de l’arrondissement du Sud-Ouest. Ce nouveau poste s’inscrit dans le plan de modernisation du réseau de transport d’électricité de l’île de Montréal qui vise la création d’une architecture renforcée à 315-25 kV en remplacement ou en complément des installations à 120-12 kV et à 120-25 kV. Participation du public Hydro-Québec met en œuvre une démarche de participation du public afin de poursuivre le dialogue avec la collectivité. L’entreprise peut ainsi tenir compte des attentes et des préoccupations exprimées par les publics concernés de façon à intégrer le plus harmonieusement possible le nouveau poste à son milieu d’accueil. En marge du projet de poste de transformation électrique, Hydro-Québec a convenu en partenariat avec la Ville de Montréal et la communauté irlandaise de Montréal de mettre sur pied un comité de travail pour l’élaboration d’un site de commémoration pour honorer la mémoire des Irlandais morts du typhus en 1847.
  23. Un nouveau parc près du centre Bell La Ville de Montréal veut créer un nouveau parc au centre-ville, près du Centre Bell pour reconnecter ce secteur très achalandé au cœur de la métropole. Ce nouvel espace vert, que la Ville prévoit nommer «parc Ville-Marie» comprendra des parcours de marche en plus d’y aménager une piste cyclable. Le parc sera situé au sud du Centre Bell. Il suivra une forme diagonale, entre les rues Saint-Antoine et Saint-Jacques, de la rue Guy à Jean-D’Estrées. SOURCE: http://www.journaldemontreal.com/2015/04/28/un-nouveau-parc-pres-du-centre-bell Sa surface totale sera équivalente à celle du Square Dorchester et de la Place du Canada. Les terrains visés par la Ville appartiennent entre autres au ministère des Transports puisqu’ils sont situés au-dessus de la portion recouverte de l’autoroute Ville-Marie. L'arrondissement Ville-Marie pourrait accueillir un nouveau parc au sud du centre Bell. Photos Courtoisie, Ville de Montréal Pour Richard Bergeron, responsable de la stratégie du centre-ville au comité exécutif, ce projet est une façon de reconnecter le «Quartier des gares» avec le reste du centre-ville. Selon M. Bergeron, le secteur reçoit quotidiennement plus de 100 000 personnes qui proviennent de la gare Centrale, de la gare Lucien-L’Allier et du terminus du centre-ville du 1000 de la Gauchetière. «C’est l’utilisation brillante de ce qui est actuellement un terrain vague et qui nuit à la reconnexion de ce secteur au reste du centre-ville», explique l’ancien chef de Projet Montréal. Consultation publique Le parc Ville-Marie s’inscrit dans une stratégie qui prévoit de revoir le Quartier des gares d’ici 2030. Même si l’échéancier de réalisation est inconnu, la Ville mandatera l’Office de consultation publique de Montréal pour avoir le pouls des Montréalais. Une consultation publique se tiendra en juin afin d’avoir l’avis des résidents et commerçants du secteur. Le projet est estimé à 150 M$ et prévoit notamment de revoir la configuration de la rue Peel pour y intégrer une voie réservée soit aux cyclistes ou au transport collectif. Les trottoirs de plusieurs rues pourraient aussi être élargis. M. Bergeron estime que si des ententes sont conclues avec les compagnies ferroviaires CN et CP, on pourrait mener «percer» des viaducs afin d’y créer des passages piétons et cyclistes sécuritaires.
  24. Une démarche de co-design pour un nouveau parc dans le Quartier des spectacles 8 juin 2018 Montréal, le 8 juin 2018 - Dans une perspective de durabilité et de qualité de vie, l'arrondissement de Ville-Marie désire accroître le couvert végétal au centre-ville et offrir aux résidents, travailleurs et visiteurs un nouveau lieu de détente en plein cœur du Quartier des spectacles. Dans ce secteur, le terrain de stationnement Eugène-Lapierre, situé à l'angle de la rue de Bleury et du boulevard De Maisonneuve Ouest, constitue l'un des derniers sites dont l'affectation actuelle permet l'implantation d'un parc. Ce nouvel aménagement permettra de tisser des liens entre les différents espaces verts actuels et futurs de ce secteur névralgique du centre-ville. L'arrondissement de Ville-Marie fait appel au Centre d'écologie urbaine de Montréal (CEUM) pour impliquer les résidents, les parties prenantes du secteur et les utilisateurs du Quartier des spectacles dans la définition des orientations d'aménagement. « L'espace public doit pouvoir offrir une meilleure biodiversité urbaine et répondre aux besoins de celles et ceux qui vivent dans le quartier ou qui le fréquentent, a déclaré la mairesse Valérie Plante. Nous nous sommes engagés à faire de Montréal une ville plus verte. Avec ce nouvel espace, nous poursuivrons la lutte aux îlots de chaleur et maintiendrons un poumon dans le Quartier des spectacles. » Étant donné le développement immobilier à venir à proximité, Domtar et le Groupe Canvar se sont engagés à contribuer financièrement à l'aménagement et au verdissement du site Eugène-Lapierre. Une démarche participative Approche éprouvée dans l'aménagement de milieux de vie, la démarche d'urbanisme proposée par le CEUM permettra d'enrichir l'analyse des professionnels. Elle favorisera un dialogue ouvert et une interaction productive entre ces derniers et les usagers, et ce, tout au long du processus qui se déroulera d'ici la fin de 2018. À cet effet, le CEUM proposera une démarche qui tient compte du désir de l'arrondissement de naturaliser le site, mais également de soutenir la vocation du Quartier des spectacles, afin d'allier nature et culture. Dès cet été, le CEUM sera – entre autres initiatives – présent aux abords du site pour prendre le pouls des passants. Un îlot de chaleur en moins Les îlots de chaleur ont des impacts négatifs sur l'environnement et la santé des citadins. L'absence d'arbres et de végétation et la présence de larges surfaces minérales ont des conséquences directes sur la qualité de vie. La fermeture prochaine du jardin privé de Domtar a ainsi amené l'arrondissement à enclencher un processus de transformation du terrain de stationnement adjacent que possède la Ville de Montréal. Grâce à la végétalisation qui y est envisagée, la fréquence, la durée et l'intensité des vagues de chaleur accablante qui touchent la santé en milieu urbain pourront être diminuées. « Cette démarche de développement durable constitue un geste riche pour tous les usagers du centre-ville et pour les générations futures. À terme, l'arrondissement de Ville-Marie sera en mesure de retenir les meilleures interventions possibles afin d'aménager le site Eugène-Lapierre pour le rendre plus vert et plus accueillant pour les nombreux festivaliers, résidents et travailleurs du Quartier des spectacles », a conclu la mairesse Valérie Plante.