IluvMTL

Moderator
  • Content Count

    11,276
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    5
  • URB$

    48,300 [ Donate ]

IluvMTL last won the day on April 29 2018

IluvMTL had the most liked content!

Community Reputation

1,468 Excellent

3 Followers

Personal Information

  • Biography
    armchair urbanist and sometimes activist
  • Location
    Montreal
  • Interests
    many
  • Occupation
    not occupied

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. It does rise higher than the trains, but you cannot discern it from this angle in the video. It is a gradual elevation from the east end of the park, so it takes a certain distance.
  2. AmiEs du courant Sainte-Marie Il faut rêver l’Est L'ajout d'une promenade riveraine sur la friche à l'est du parc du Pied-du-Courant. Un 'boardwalk' surélevé d'un demi-kilomètre nous permet d’apprécier le fleuve à l’est du pont Jacques-Cartier, même quand les convois de train du Port sont garés devant. En plus, un promontoire dans la forêt urbaine nous offre une toute nouvelle perspective de notre fleuve.
  3. https://www.lesaffaires.com/dossier/les-geants-de-l-immobilier/des-gestionnaires-de-rpa-tres-actifs-en-immobilier-commercial/614290 Des gestionnaires de RPA très actifs en immobilier commercial Offert par Les Affaires Édition du 23 Novembre 2019 PAR CLAUDINE HÉBERT Courriel Le secteur multirésidentiel représente désormais 10 % du portefeuille de Groupe Sélection qui développe, entre autres, ­Rosemont ­Les ­Quartiers, à ­Montréal (notre photo). (Photo: courtoisie) LES GRANDS DE L'IMMOBILIER. Groupe Maurice, Groupe Sélection, Cogir... les grands gestionnaires de résidences privées pour aînés (RPA) ont, eux aussi, pris part à la bouillonnante activité immobilière commerciale de l'année 2019. Bien qu'elle soit qualifiée de transaction d'affaires (elle ne figure pas au registre foncier, ce qui l'exclut donc de notre classement), la vente de 85 % des parts du Groupe Maurice (quatrième plus important propriétaire de RPA du Québec) à la fiducie de placement immobilier Ventas pour la somme de 2,4 milliards de dollars, flirte avec la transaction immobilière. Cette entente, insiste-t-on chez Groupe Maurice, n'implique d'ailleurs que la détention des bâtiments. «L'arrivée de Ventas à titre de partenaire financier du Groupe Maurice survient au terme de l'expiration de l'entente avec la société d'investissement Ipso Facto, qui était partenaire du gestionnaire depuis plus de quinze ans», fait savoir le fondateur Luc Maurice. Ventas est l'une des plus importantes fiducies de placement immobilier (FPI) du monde, détenant plus de 1 200 propriétés aux États-Unis, au Canada et au Royaume-Uni. Elle collabore avec plus de 200 gestionnaires de parcs immobiliers de premier plan, dont fait partie maintenant le Groupe Maurice. Cogir Immobilier agrandit son réseau Troisième plus important propriétaire de RPA du Québec, Cogir Immobilier prend place, pour sa part, au huitième rang de notre classement. Au cours de l'année, l'entreprise, qui détient une quarantaine de RPA au Québec, a agrandi son réseau en achetant Cité Rive, une résidence de 850 logements, située sur le boulevard Gouin, à Montréal, pour la somme de 135 M$. On y trouve quelques commerces au rez-de-chaussée, dont un dépanneur et une pharmacie. «Cette acquisition permet d'augmenter notre présence sur l'île de Montréal, plus particulièrement sur le boulevard Gouin, qui représente la plus grande artère du Canada pour le nombre de RPA», indique Mathieu Duguay, président et chef de la direction de Cogir Immobilier. Cogir, poursuit-il, continuera d'investir en 2020 dans plusieurs autres projets immobiliers commerciaux, notamment la construction du Jazz Brossard, une résidence nouveau genre pour retraités, située au coeur du nouveau quartier multiusage Solar Uniquartier que développe Devimco. L'entreprise participe également au développement du projet immobilier multiusage Humaniti, au centre-ville de Montréal. Coup de circuit pour le Groupe Sélection Autre joueur du secteur RPA très actif en immobilier commercial en 2019, le Groupe Sélection. L'entreprise s'est offert tout un cadeau d'anniversaire pour sa trentième année de création. Le deuxième plus important gestionnaire de RPA du Québec, avec plus de 40 RPA, a acheté le terrain de la Brasserie Molson, rue Notre-Dame, à Montréal. Conclue en juin dernier, cette transaction de 126 M$ a permis à l'entreprise de devenir propriétaire de quelque 1,2 million de pieds carrés de superficie, ce qui en fait la 9e plus importante transaction immobilière commerciale de l'année au sein de notre classement Les Affaires-JLR. «C'est un véritable coup de circuit. Il s'agit, pour nous, d'une transaction historique. Jamais nous n'avions payé aussi cher pour acquérir un terrain», soutient Philippe-Olivier Bouclin, vice-président, Développement chez Groupe Sélection. Selon le gestionnaire immobilier, ils étaient au moins une dizaine d'investisseurs intéressés par ce terrain. «Nous ne devions certainement pas figurer en haut de la liste au début des négociations. Nous sommes donc allés chercher des partenaires tels Montoni et le fonds immobilier de la FTQ pour créer un consortium. Un élément qui a sans doute fait pencher la balance en notre faveur», estime M. Bouclin. Pour le moment, aucun plan n'a été divulgué. Le nouveau complexe immobilier devra d'ailleurs obtenir l'aval de la Ville de Montréal avant la première pelletée de terre. Une condition qui figure au contrat. «Ce que l'on souhaite tout de même, c'est de pouvoir construire autour de 5 000 logements multigénérationnels qui s'inspirent de nos marques Yimby, REZ, Fridöm et bien sûr Sélection Retraite. Nous prévoyons également aménager un espace vert sous forme de promenade fluviale qui redonnera l'accès au fleuve aux résidents du futur complexe ainsi qu'à la population qui habite autour», soulève-t-il. Le secteur multirésidentiel représente désormais 10 % du portefeuille de l'entreprise qui développe, entre autres, le secteur District Union, à Terrebonne, et Rosemont Les Quartiers, à Montréal. Un pourcentage, conclut M. Bouclin, que Groupe Sélection souhaite voir tripler au cours des trois prochaines années.
  4. Sur le site de Montoni https://groupemontoni.com/fr/nos-realisations/developpement-molson/92?fbclid=IwAR2f2XnAXo6Es6TXZlQs4wLtMLJMNDSuOreU3YGVZ7ulEpXHj4BxryJ9mjY Développement Molson Commercial • Revitalisation urbaine • Usages mixtes 1 200 000 pi ca 1500, rue Notre-Dame, Montréal Projet en cours Bordés par le fleuve Saint-Laurent et à proximité du pont Jacques-Cartier, les terrains appartenant jadis à la famille Molson feront place à un projet de réaménagement afin de créer un nouveau milieu de vie. Le déploiement de ce projet se fera dans le respect de l’histoire de la brasserie bicentenaire, précurseur du développement industriel et ouvrier de la métropole. Des espaces locatifs privés, tout comme ceux à vocation sociale et communautaire, côtoieront des condominiums et des commerces de proximité sous des normes environnementales rigoureuses. Les facettes de ce vaste projet seront autant d’occasions d’illustrer notre souci du détail et de la qualité, guidé par notre engagement envers le développement durable.
  5. https://www.broccolini.com/concours/?fbclid=IwAR1sty69wCwEAPrAvFdYu1QdJTAY8_su09v85-EV7B1dbdVgTNKRwruNrKc Concours pour une oeuvre d'art Mur du studio principal de la nouvelle maison de Radio-Canada Programme et réglements 9 décembre 2019 Concours pour une oeuvre d'art (PDF) Annexe A - Site (PDF) Annexe B - Implantation (PDF) Annexe C - Élévation (PDF) Annexe D - Fiche d'identification du candidat (PDF) Annexe E - Archéologie (PDF) Annexe F - Grille d'évaluation des Jury (PDF)
  6. Il parlait du pouvoir de Vegas d'attirer les équipes sportives et de construire des stades subitement, avec les exemples recentres notables. Simple et vite. C'est n'est pas l'argent/influence qui manque dans ce coin de pays...En plus il y a déjà un marché de baseball sur la côte ouest ....Montréal pourrait difficilement compétitionner pour une équipe avec Vegas selon lui.
  7. https://www.ledevoir.com/lire/568541/essai-ce-que-la-ville-veut-dire?fbclid=IwAR0_tq26r-P6pRBxCNrJ6d0DWOn4O6goNkENuttC_G3cXWnTJEMIrbe3IGY «Bâtir et habiter»: ce que la ville veut dire John Moore Agence France-Presse Son Central Park et ses embouteillages font le charme de New York. Stéphane Baillargeon 7 décembre 2019 CRITIQUE Lire Le projet d’un Quartier des spectacles au centre-ville de Montréal a été lancé en 2002. Les investissements dans les infrastructures culturelles du secteur dépassent déjà le demi-milliard, dont la moitié pour la seule salle de l’OSM. La place des Festivals trône au centre avec ses qualités et ses défauts. Elle sert bien l’objectif d’accueillir les grands rendez-vous festifs. Elle ne charme pas particulièrement, avec ses lampadaires aéroportuaires et le manque flagrant de verdure dans cette mer minérale où la voiture est encore reine. La piste cyclable sur pavés a été conçue par quelqu’un qui n’a pas beaucoup pédalé. On attend toujours l’œuvre d’art publique majeure promise au centre du développement. Et pourquoi diable avoir construit la Maison symphonique sans audace (pour la coquille) dans ce recoin ? Est-ce le modèle à suivre ? Franchement, non. Ou pas tout à fait. Voilà donc ce qui arrive quand on laisse des géants de l’industrie privée du spectacle orienter l’aménagement d’un espace public. Cette erreur est urbaine et l’on peut lui pardonner ses défauts, même majeurs. On les comprend encore mieux en lisant Bâtir et habiter de Richard Sennett, célèbre pour son ouvrage prémonitoire Les tyrannies de l’intimité, écrit 40 ans avant le triomphe de Facebook, Instagram ou TikTok. L’essai sur la ville complète une trilogie sur l’homo faber commencée par Ce que fait la main (2010) et Ensemble (2014). Le sous-titre donne la clé de lecture du nouvel ouvrage touffu : « Pour une éthique de la ville ». Sennett déploie sur plus de 400 pages l’idée centrale qu’une agglomération urbaine ne se ramène pas seulement à ses rues et à ses bâtiments : elle témoigne aussi d’une manière d’être au monde, de vivre, de s’y côtoyer. La ville est le lieu de l’être humain et de l’humanité. L’analyse reprend d’ailleurs une distinction de Jacques Le Goff entre la ville et la cité, la première désignant le bâti, la seconde étant synonyme d’un style de vie, des sentiments propres aux habitants. « À New York, par exemple, les embouteillages dans les tunnels mal conçus font partie de la ville, alors que la course folle de l’aube qui conduit tant de New-Yorkais vers ces tunnels fait partie de la cité », écrit l’urbanisme américain, maintenant installé à Londres. Sennett montre comment, au XIXe siècle, les urbanistes ont tenté de réconcilier les deux notions. Frederick Law Olmsted (1822-1903), celui de Central Park à New York et du parc du Mont-Royal, a réussi à réunir la ville et la cité, à créer des espaces urbains qui soient encore des lieux d’échange et de convivialité. Tout le contraire de ce que l’on voit pousser partout, des villes-champignons des banlieues américaines ou québécoises aux mégalopoles chinoises où l’on occupe l’espace sans l’habiter. Des villes sans cités éthiques, quoi. L’analyse des deux pôles interreliés oscille sans cesse entre la théorie et la pratique. Sennett saoule par ses références tirées de la philosophie, de l’histoire, de la littérature. En quelques pages, il peut citer Arendt, Balzac, Heidegger, Newton et Rilke. En même temps, il ne jargonne pas et il sait tirer mille et un exemples de sa pratique comme du vaste monde pour éclairer ses positions en faveur d’une ville ouverte, comme on dit société ouverte. Richard Sennett souhaite l’ouverture d’esprit des habitants et l’ouverture de la forme construite qu’ils habitent pour favoriser la sociabilité, la rencontre de l’autre, une éthique de la ville. Qui dit mieux ? Pour une éthique de la ville ★★★ Richard Sennett, Albin Michel, Paris, 2019, 407 pages
  8. Vision des ACSM pour un spa public sur la pointe de la friche Il faut rêver l’Est! Le spa public et la pataugeoire sont situés sur la pointe de la friche. On les approche à partir du viaduc passant au-dessus de la gare de triage d'Hochelaga du CP. La pointe de la friche est l’endroit idéal pour regarder les bateaux de croisière amarrés aux quais et observer les feux d’artifice.
  9. https://vieuxmontreal.ca/publications/lumiere-sur-le-vieux-montreal?fbclid=IwAR1l00R9tVzStKq7Vt-cV6GBPEH9MXL3CmTE0XO74vm6rv1woxm4DVHKTFE LUMIÈRE SUR LE VIEUX-MONTRÉAL: 03 déc. 2019 Lumière sur le Vieux-Montréal Ou comment un quartier capitalise sur la froide saison pour faire rayonner son cachet historique, ses établissements et ses gens. Le Vieux-Montréal est un quartier unique et incontournable qui évolue sans cesse. Sa force ? Un cachet historique amalgamé à une communauté de gens tissée de plus en plus serrée. Extrêmement vivant en été, le quartier historique revêt de tout nouveaux attraits lorsque vient le temps d’embrasser sa nordicité. Est-il moins agréable en hiver ? Pas du tout ! Au contraire, il revêt un manteau lumineux unique et chaleureux offrant une expérience mémorable à ses visiteurs. Sous la lumière du jour et les illuminations de nuit, c’est une façon de vivre qui se découvre, une appartenance qui s’affirme une offre féerique qui se dévoile. Amélioration des installations lumineuses pour bonifier l’expérience des visiteurs C’est grâce à un investissement important de 750 000$ de l’arrondissement de Ville-Marie annoncé sur trois ans en 2018, qui visait à améliorer et redorer la luminosité du quartier historique pendant la froide saison, que le Vieux-Montréal a pu déployer sa première phase de nouveautés lumineuses l’an dernier. En cette deuxième année, de formidables structures lumineuses ciblant notamment les rues McGill et Notre-Dame Ouest, toujours sous le thème de l’arbre de vie, sont venues s’ajouter au mobilier installé à l’hiver 2018 sur les rues Saint-Paul et de la Commune, de même que sur la place Jacques-Cartier. Soucieuse d’offrir des aménagements de qualité et cohérents avec le cachet patrimonial et l’architecture du quartier, la SDC Vieux-Montréal a participé à la démarche visant à établir la direction artistique pour les nouvelles structures : « Il était primordial pour nous d’offrir une signature unique au Vieux-Montréal pendant l’hiver, quelque chose qui le démarquerait au niveau qualitatif, tout en s’intégrant parfaitement au contexte historique des lieux. Toujours dans la thématique de l’arbre de vie, notre emblème illuminé dorénavant bien connu, trônant sur la Place d’Armes. » mentionne Mario Lafrance, directeur général de la SDC Vieux-Montréal. Cet investissement de l’arrondissement de Ville-Marie, venant supporter celui de la SDC Vieux-Montréal, permet d’offrir un produit d’appel inestimable qui agrémente incontestablement l’expérience des visiteurs pendant la saison hivernale. La collectivité d’affaires de même que les résidents du quartier en bénéficient d’ailleurs tout autant. Une campagne promotionnelle basée sur la collaboration des entreprises du quartier S’additionnant aux démarches et investissements relatifs aux nouvelles installations lumineuses dans le quartier, la 2e édition du concours Lumière sur les Vitrines du Vieux-Montréal, propulsé par Radio-Canada, s’amène en grand dès le mois de décembre ! Il s’agissait ici d’une manière « organique » et complémentaire d’intégrer le volet commercial à la campagne hivernale. À ce propos, c’est près de 100 établissements du Vieux-Montréal qui ont répondu à l’appel de ce concours amical afin de déterminer les plus belles vitrines illuminées des Fêtes cette année. Ce dernier se déroulera du 2 au 30 décembre prochain sur la plateforme Ici les Fêtes de Radio-Canada. Il permettra au public votant de remporter 1000 $ en prix à dépenser dans le Vieux-Montréal ! Tous les détails via la plateforme: https://ici.radio-canada.ca/ici-les-fetes/concours-vieux-montreal Outre les vitrines scintillantes, c’est également l’offre que l’on retrouve dans les commerces du quartier pendant le temps des Fêtes qui fera rêver ! « Bien que cette campagne s’étende jusqu’à la mi-janvier, la SDC Vieux-Montréal souhaitait évidemment exploiter le créneau des Fêtes en décembre et ainsi recenser l’entièreté des choses à voir, à faire, les festivités, les menus spéciaux, les suggestions cadeaux et j’en passe ! On a donc mis sur pied un calendrier de l’Avent et plusieurs contenus afin de vous présenter un maximum de bonnes adresses et suggestions pour vous permettre de vivre des moments inoubliables dans le quartier pendant les Fêtes. » lance Fannie Pratte, directrice marketing à la SDC Vieux-Montréal. Gens du Vieux, un gentilé qui s’adopte de plus en plus Parce que le quartier ne serait pas ce qu’il est sans ses gens qui l’habitent et qui y travaillent, un clin d’œil festif à sa collectivité est inclus cette année dans la campagne Lumière sur le Vieux-Montréal. Des happenings et activités de bon voisinage sont proposés, des portraits d’entrepreneurs sont dévoilés, des offres spéciales sont mises sur pied, bref : le sentiment de communauté est loin d’être mis à l’écart cet hiver ! Les Gens du Vieux, se rassemblent, échangent, s’affichent et sont de plus en plus nombreux à promouvoir leur amour pour le Vieux. Pour en apprendre d’avantage, suivez les contenus et détails de la campagne Lumière sur le Vieux-Montréal sur nos plateformes numériques Facebook, Instagram et Vieuxmontreal.ca/lumieresurlevieuxmontreal. Les travailleurs, entrepreneurs et résidents du quartier souhaitant découvrir les offres spéciales, concours, happenings et promotions leur étant adressés peuvent aussi dorénavant s’inscrire sur le groupe Facebook.
  10. Le commentateur sportif à RDI ce matin a dit que si une autre équipe est ajoutée, et Vegas est intéressé, c'est eux qui vont l'avoir. Comme Québec, Montréal a peu de chances face à eux...
  11. CA : 40.15 2019/12/10 Evocations et autres document disponible à partir de la page 805 http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=7317,79867570&_dad=portal&_schema=PORTAL
  12. CA du 12 decembre http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=7317,79867570&_dad=portal&_schema=PORTAL Certains documents à partir de la page 794
  13. CA du 12 decembre http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=7317,79867570&_dad=portal&_schema=PORTAL Certains documents à partir de la page 783