Jump to content

Sarkozy dessine le Paris du XXIe siècle, 56 milliards pour le Métro de Paris


étienne gougs
 Share

Recommended Posts

Sarkozy dessine le Paris du XXIe siècle

 

Mots clés : Nicolas Sarkozy, Métro, Paris, Investissement, Transport, France (pays)

 

Avec un nouveau métro futuriste, un investissement de 56 milliards de dollars dans les transports et un plan de développement d'une ampleur sans pareil, Paris tente de se positionner comme l'une des principales mégapoles de demain.

Paris -- Paris avait déjà l'un des meilleurs métros du monde, un gigantesque réseau de bus en voies réservées, un réseau de trains de banlieue rapides et de tramways modernes et des vélos en accès libre dans 30 communes; elle aura désormais un nouveau métro futuriste qui reliera tous les grands pôles d'activités de sa grande région.

Dans un discours inspiré prononcé hier à la nouvelle Cité de l'architecture, au Palais de Chaillot, le président Nicolas Sarkozy a annoncé que Paris se doterait à l'horizon de 2020 de ce qu'on surnomme déjà ici le «grand huit». Le projet de 33 milliards de dollars (21 milliards d'euros) reliera par un métro de 130 km entièrement automatisé et fonctionnant 24h par jour les principaux pôles économiques de la grande région parisienne.

 

C'est un peu comme si Montréal décidait de relier par un métro rapide souterrain et aérien les villes de Mirabel, Châteauguay, Saint-Hubert, Boucherville et Blainville. Ce métro d'un type nouveau roulera à 80 km/h et permettra d'atteindre en 30 minutes environ les 10 pôles économiques qui entourent la capitale, comme l'aéroport international de Roissy, le grand marché de Rungis, le quartier des affaires de La Défense, le futur pôle pharmaceutique d'Évry et celui du Bourget, où devrait se concentrer l'industrie aérospatiale.

 

Une mégapole du XXIe siècle

 

Ce gigantesque chantier se veut le fer de lance d'un vaste plan de développement de la région parisienne qui vise à positionner la capitale française et son bassin de 12 millions d'habitants parmi les principales mégapoles du XXIe siècle.

 

«On sait voyager vite et loin, mais on a toutes les difficultés du monde à se rendre chaque jour à son travail», a déclaré Nicolas Sarkozy, qui veut «rompre avec tout ce qui a déshonoré nos villes depuis des années». «Désenclavons!» a lancé le président, qui envisage aussi la construction de 70 000 nouveaux logements par an et une vaste déréglementation en matière de zonage. Nicolas Sarkozy a aussi évoqué la plantation d'une nouvelle forêt d'un million d'arbres près de Roissy qui ferait baisser la température de quelques degrés dans la capitale l'été et qui contribuerait à combattre le réchauffement climatique. Au menu, aussi, l'aménagement des rives de la Seine jusqu'au Havre et la construction d'un train à grande vitesse qui mettra le seul port à proximité de Paris à moins d'une heure de la capitale.

 

Ce vaste plan, que l'on compare à la construction des Grands Boulevards par le baron Haussmann (au milieu du XIXe siècle) et à la mise en chantier du RER par le général de Gaulle (en 1965), engloutira 35 milliards d'euros (56 milliards de dollars) pour le transport seulement. Il vise avant tout à désenclaver les banlieues parisiennes. Les trois semaines d'émeutes qu'ont connues les banlieues françaises en 2005 auront contribué à précipiter ce chantier, que Nicolas Sarkozy qualifie de «plus grand défi de la politique du XXIe siècle».

 

Le plan comprend aussi de nombreux projets destinés à améliorer les transports existants. Il s'agit notamment de la prolongation de plusieurs lignes de métro, de tramway et de RER (trains de banlieue). La ligne de métro la plus achalandée de la capitale, qui traverse toute la ville de Montrouge (au sud) à Saint-Denis (au nord), devrait notamment être doublée grâce au prolongement de la plus récente des lignes parisiennes, qui relie déjà les grandes gares.

 

Une réflexion futuriste

 

Les mesures annoncées hier vont de pair avec le lancement d'une grande réflexion sur l'avenir de la région où habite un Français sur cinq. Dix architectes de renommée internationale ont été conviés à soumettre leurs idées. À la Cité de l'architecture, Nicolas Sarkozy inaugurait en même temps hier une exposition illustrant les propositions futuristes faites par ces vedettes de l'urbanisme comme Frank Gehry, Jean Nouvel, Richard Rogers et Christian de Portzamparc.

 

Il ne s'agit pas de choisir l'une ou l'autre vision, mais d'y puiser un certain nombre d'idées, précise-t-on. Or, les idées originales ne manquent pas. Frank Gehry, auteur du musée Guggenheim de Bilbao, veut coiffer la tour Montparnasse, seul édifice en hauteur de Paris, d'une chiffonnade dorée et lui adjoindre trois soeurs plus petites. Jean Nouvel propose la construction d'«éco-cités» où l'on oserait construire en hauteur, un tabou qui a rarement été brisé à Paris, mais qui ne semble pas faire peur au président. «Pourquoi s'interdire des tours si elles sont belles et s'inscrivent dans le paysage urbain», a-t-il déclaré hier.

 

L'écologie tient une large place dans cette réflexion. Le Britannique Richard Rogers imagine ainsi des centrales souterraines pour le traitement des déchets et la production d'énergie. Roland Castro a proposé de créer un immense Central Park dans la banlieue défavorisée de La Courneuve. Christian de Portzamparc souhaite la construction d'une grande gare européenne dans la banlieue d'Aubervilliers reliant Londres, Bruxelles et Francfort par TGV. Ces architectes seront d'ailleurs invités à suivre de près l'évolution des travaux du grand Paris, qui s'étaleront sur dix ans.

 

Un enjeu politique

 

L'intervention du président de la République sur ce sujet sensible faisait craindre le pire à de nombreux élus de gauche, qui sont majoritaires dans la capitale. Hier, Nicolas Sarkozy a plutôt prêché l'apaisement en choisissant de «laisser de côté» pour l'instant la création de toute nouvelle structure politique afin de gérer ce nouvel ensemble. Le président a même laissé entendre que cette question ne concernera que ses successeurs.

 

Le président a longuement insisté sur l'importance d'humaniser la ville et sur la beauté qu'on «a trop oubliée». Pour accompagner les travaux qui s'étaleront sur dix ans, il propose la création à Paris d'un atelier international d'architecture du grand Paris et la tenue -- dès 2010 et à tous les quatre ans -- d'un grand forum des villes du monde.

 

***

 

Correspondant du Devoir à Paris

Link to comment
Share on other sites

ici on a gérald tremblay, zampino, harper et leurs amis de chez Catania.

 

Sans oublier Jean Charest qui est d'une inspiration sans précédent pour le Québec et pour qui le développement de Montréal passe avant toute chose!!!

 

Il faut dire que Montréal dispose de trois duos exceptionnels que l'on retrouvent à chaque palliers de gouvernements.

 

Tremblay-Zampino

Charest-Normandeau

Harper-Cannon

 

Aucune autre ville au monde possède des duos aussi performant, aussi stimulant, aussi engagé et aussi innovateur que ceux-ci !!!

Link to comment
Share on other sites

Sans oublier Jean Charest qui est d'une inspiration sans précédent pour le Québec et pour qui le développement de Montréal passe avant toute chose!!!

 

Il faut dire que Montréal dispose de trois duos exceptionnels que l'on retrouvent à chaque palliers de gouvernements.

 

Tremblay-Zampino

Charest-Normandeau

Harper-Cannon

 

Aucune autre ville au monde possède des duos aussi performant, aussi stimulant, aussi engagé et aussi innovateur que ceux-ci !!!

 

Ça bat quand même à plat couture les combos suivants:

 

Bergeron-Étienne

David-Khadir

Layton-May

:silly:

Link to comment
Share on other sites

Ça bat quand même à plat couture les combos suivants:

 

Bergeron-Étienne

David-Khadir

Layton-May

:silly:

 

on aurait des investissements dans le métro et le tramway, au lieu de verser nos taxes à la Casa Nostra sicillienne comme présentement.

Donc je ne vois pas trop pourquoi ça serait moins bien.

Link to comment
Share on other sites

on aurait des investissements dans le métro et le tramway, au lieu de verser nos taxes à la Casa Nostra sicillienne comme présentement.

Donc je ne vois pas trop pourquoi ça serait moins bien.

 

et le béton coulé pour le métro et le tramway serait moins corrmpu:thumbsup:

Link to comment
Share on other sites

Ça bat quand même à plat couture les combos suivants:

 

Bergeron-Étienne

David-Khadir

Layton-May

:silly:

 

Il y a une grosse nuance. Ceux dont tu mentionnes ne sont pas au pouvoir et ne peuvent prendre des décisions pour quoi que ce soit. D'ailleurs leurs influences sont très très très....voir très limitées.

Link to comment
Share on other sites

Il y a une grosse nuance. Ceux dont tu mentionnes ne sont pas au pouvoir et ne peuvent prendre des décisions pour quoi que ce soit. D'ailleurs leurs influences sont très très très....voir très limitées.

 

et c'est tant mieux comme ça.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...