Jump to content

Recommended Posts

[Or, on remarque qu’Hydro-Québec a réussi à vendre son électricité en sol américain à un coût moyen de 6,8 cents le kilowattheure, soit à un prix à

peine plus élevé que sur le marché québécois. Au Québec, la clientèle résidentielle paie cet hiver 6,6 cents le kilowattheure consommé.

 

Intéressant, j'imagine que la hausse du $can doit aussi y être pour quelque chose car je croyais que les exportations étaient très rentables.

Link to comment
Share on other sites

Or, on remarque qu’Hydro-Québec a réussi à vendre son électricité en sol américain à un coût moyen de 6,8 cents le kilowattheure, soit à un prix à

peine plus élevé que sur le marché québécois. Au Québec, la clientèle résidentielle paie cet hiver 6,6 cents le kilowattheure consommé.

 

Pardonnez moi mon ignorance, mais y a t il quelqu'un qui pourrait m'expliquer comment se fait il que nous vendons notre électricité aux américains au même prix que nous le payons au Québec? Malgré le fait que les américains à qui nous vendons notre électricité paient 2 à 3 fois plus cher(en général)?

Link to comment
Share on other sites

^

peut être parce que si on la vend plus chère ils en achèteront moins....c'est peut être plus avantageux pour nous au bout du compte de la vendre à ce prix la.....est-ce que Terre-Neuve et Labrador pourrait nous faire de la concurrence ?(c'est peut-être aussi pour ça qu'on la vend moins chère)

 

p.s : en tout cas, moi c'est certain que je veux pas privatiser hydro....les profits ne vont qu'augmenter avec la demande croissante des États-Unis....et dans 10-15-20 ans, les autos vont aller faire leurs pleins dans des station hydro-québec plutôt que dans des pétro-canada.....rira bien qui rira le dernier Alberta

Link to comment
Share on other sites

  • Administrator
Pardonnez moi mon ignorance, mais y a t il quelqu'un qui pourrait m'expliquer comment se fait il que nous vendons notre électricité aux américains au même prix que nous le payons au Québec? Malgré le fait que les américains à qui nous vendons notre électricité paient 2 à 3 fois plus cher(en général)?

 

 

je vois pas c'est quoi qui est surprenant, offre et demande.

 

Il faut dire qu'avec le dollar si haut, c'est nous qui avons ratrappé le prix des états unis, et non le contraire.

Link to comment
Share on other sites

Pardonnez moi mon ignorance, mais y a t il quelqu'un qui pourrait m'expliquer comment se fait il que nous vendons notre électricité aux américains au même prix que nous le payons au Québec? Malgré le fait que les américains à qui nous vendons notre électricité paient 2 à 3 fois plus cher(en général)?

 

2 facteurs principalement

 

1- La hausse du dollar canadien, si il y a 2 ans on vendait l'électricité au meme prix qu'actuellement, lorsque l'on ramenait ca en dollar canadien, il y avait des gains sur change (ie, 6c usd ca donnait 8-9c cdn)

 

2- Hydro vend sont électricité au prix du gros aux USA, donc on se retrouve au Quebec a payer en dessous du prix du gros qui prévaut aux USA, ajoute les frais de distribution locale des compagnies aux USA,les frais d'entretient du réseau, la marge de profit le prix "retail" est pas mal plus élevé aux USA qu'ici... Ici pour 6.6¢/kWh on a l'électricité "livrée" dans ta maison prete a faire marcher tes instruments, tandis que le prix payé par les compagnies d'électricité aux USA, c'est le prix au poste d'interconnection le plus proche, et non chez le client

Link to comment
Share on other sites

Ici pour 6.6¢/kWh on a l'électricité "livrée" dans ta maison prete a faire marcher tes instruments, tandis que le prix payé par les compagnies d'électricité aux USA, c'est le prix au poste d'interconnection le plus proche, et non chez le client

 

Ahhh!! Merci!

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
  • Administrator

:rolleyes: La hausse des tarifs d’Hydro ne «passe» pas

 

 

27 février 2008 - 22h04

Le Soleil

Pierre Couture

Québec

bilde?Site=CP&Date=20080227&Category=CPSOLEIL&ArtNo=80227205&Ref=AR&Profile=5891&MaxW=160&border=0Mercredi, les associations de consommateurs avaient encore du mal à digérer l'annonce faite par le tribunal réglementaire mardi en fin d'après-midi alors que le ministre fédéral des Finances annonçait les grandes lignes de son budget à Ottawa.

 

Pour le propriétaire d’une maison unifamiliale moyenne, cette nouvelle hausse aura pour effet d’augmenter sa facture d’électricité d’environ 60 $ par année, ou 5 $ par mois.

 

Cette nouvelle tarification accentuera également l’écart entre la première tranche de consommation au kilowattheure et la deuxième. Actuellement, un client d’Hydro paie 5,29 ¢ chacun des 30 premiers kilowattheures con­sommés chaque jour. Les autres sont facturés à 7,03 ¢.

 

L’Union des consommateurs déplore que la Régie de l’énergie ait donné à Hydro-Québec raison sur presque toute la ligne. «C’est la totale. Ils demandaient 2,9 % et ils ont eu 2,9 %», a noté le porte-parole.

 

Avec cette nouvelle hausse, l’Union des consommateurs rappelle que la facture d’Hydro-Québec s’est bonifiée de 16,7 % depuis 2004.

 

Chez Option consommateurs, on soutient que le mandat de la Régie ne répond plus aux besoins des consommateurs. «Il faut revoir le processus de réglementation. La Régie semble incapable de freiner les ardeurs d’Hydro-Québec. Ce n’est plus très drôle», note l’analyste Olivier Bourgeois.

 

Lors de ses visites à domicile, Option consommateurs constate que beaucoup de locataires décident maintenant de ne pas chauffer leur logement, de peur de ne pas être capables de payer leur facture d’électricité à la fin du mois.

 

Au cours des prochains mois, Option consommateurs entend d’ailleurs approcher les différents partis politiques afin de les sensibiliser à des hausses raisonnables des tarifs d’électricité au Québec.

 

Du côté de l’Union des consommateurs, on invite les citoyens à appeler leur député de leur circonscription et de formuler une plainte en bonne et due forme.

 

Peu d’impact?

 

Au Parti libéral du Québec, on croit que la prochaine hausse n’aura pas d’impact sur la capacité de payer des consommateurs québécois.

 

Le ministre des Ressources naturelles, Claude Béchard, a d’ailleurs endossé hier pleinement cette prochaine augmentation. Selon lui, il ne s’agit pas d’un «choc tarifaire», mais d’une normalité. «Il y a un prix à payer pour l’énergie», a dit le ministre.

 

http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/article/20080227/CPSOLEIL/80227205/5891/LAINFORMER01

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value