Erikyo

Member
  • Content Count

    72
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

53 Neutral

1 Follower

About Erikyo

  • Rank
    Junior Member

Personal Information

  • Biography
    J'ai toujours été intéressé par l'architecture et le transport collectif
  • Location
    Montréal
  • Interests
    hockey, internet
  • Occupation
    travailleur

Recent Profile Visitors

627 profile views
  1. Partant! Cependant, peut-être qu'une activité à proximité d'un chantier serait plus intéressante en 2022 au pied de Victoria sur le Parc et National Bank ou en 2023 au Maestria ou encore en 2022 lorsqu'une station du REM sera presque complété. Mais présentement, il n'y a que le nouveau pont qui offre une vue fantastique en terme de chantier!
  2. Instinctivement, je me tourne vers le Japon! Voici un stade prévu pour 2023 à Sapporo! Il s'agit d'un stade de 35 000 sièges, ce qui me semble très bien pour Montréal. https://ballparkdigest.com/2018/11/05/new-for-2023-hokkaido-ballpark/ Aussi, comme le mentionne ToxiK, un toit rétractable pourrait permettre une utilisation l'hiver, ce qui serait absolument impossible sans toit!
  3. Now, think about the number of games in a season!
  4. Très bon point Rocco et belles photos! C'est effectivement à quelques pas du bassin! Bon sang que ça faisait pitié ce truc!
  5. MLB : la vision d'Earl Santee pour le futur stade de baseball à Montréal MONTRÉAL - De toutes les questions sur l'éventuel retour du Baseball majeur à Montréal, aucune n'enflamme autant les débats que celle du toit. Qu'il soit rétractable, fixe, souple, dur ou carrément absent, tout le monde et son voisin ont une opinion bien arrêtée. Les pro-toit font valoir que les caprices des printemps et des automnes montréalais rendent nécessaire l'inclusion d'une structure pour protéger les spectateurs et les joueurs des éléments dans les plans de construction. Les pro-plein air rappellent que les marchés de Minneapolis, Chicago, Boston, Detroit, Cleveland et Denver, qui se trouvent dans des climats semblables à Montréal, ont tous des stades qui ne sont pas dotés de toit. La firme d'architectes Populous a construit ou rénové 21 des 30 stades actuels du Baseball majeur, dont le Target Field de Minneapolis et le Coors Field de Denver. Le cabinet de Kansas City, au Missouri, est également responsable des importants travaux de rénovation effectués au Fenway Park de Boston et au Wrigley Field, à Chicago. Que pense Populous de cette question? « Nous dessinons toujours nos stades pour répondre au microclimat du marché où nous construisons. Mais je dirais qu'avant tout, notre philosophie est que le baseball se joue en plein air, a affirmé Earl Santee, cofondateur de la firme, qui a lui-même signé les plans de 15 stades de la MLB. Si on propose un toit rétractable, vous pouvez être assuré qu'il ne viendra pas nuire à cette prémisse de base. « On doit sentir le gazon, pouvoir voir les alentours du stade quand vous regardez par-dessus la clôture du champ extérieur. Vous devez avoir une connection avec le quartier. Par une belle journée ensoleillée de juin, à Montréal, vous voulez ressentir tout cela. (...) Si nous construisions le stade de Montréal et que les propriétaires choisissaient d'y aller avec un toit rétractable, nous irions dans la transparence, le verre. » Tous ne sont pas de cet avis. Un ex-haut dirigeant du Baseball majeur interviewé par La Presse canadienne estime au contraire que le Groupe de Montréal ne devrait pas dépenser les 200 à 300 millions $ US (selon Populous) pour un toit si elle obtient une concession. « La MLB parle en coulisses depuis près de cinq ans de disputer les deux premières semaines du calendrier dans le sud des États-Unis. Les équipes du nord n'ont pas de problème à commencer sur la route : ça veut dire qu'elles auront un séjour à domicile d'une dizaine de matchs plus tard en saison. « L'autre solution, c'est que la MLB devra éventuellement raccourcir la saison. (...) Je sais que l'Association des joueurs ne veut pas en entendre parler, mais éventuellement, ils devront réduire à 148 ou 150 matchs et commencer plus tard. Dans 10 ans, je pense que la saison va commencer le 7 ou le 10 avril, dans le sud des États-Unis ou dans des stades qui ont un toit. C'est vrai qu'il pleut à la fin avril, mais c'est pour ça que nous avons des baches et que les programmes doubles existent. » Santee souligne qu'il y a d'autres options. « À Minneapolis, il n'y a pas de toit, mais la portion supérieure des estrades est complètement recouverte d'une voûte et la majeure partie des coursives est chauffée, comme la surface de jeu d'ailleurs. Nous avons plusieurs sections intérieures chauffées d'où vous voyez la surface de jeu. Vous pouvez également mettre des sièges chauffants dans votre enceinte. Il y a plusieurs solutions au climat nordique. » Minute Maid Park : le modèle La plupart des intervenants interrogés par La Presse canadienne s'entendent sur un point : si Stephen Bronfman et son groupe décident d'y aller avec un toit rétractable, le modèle à suivre est le Minute Maid Park, domicile des Astros de Houston. « C'est le meilleur, estime notre ex-dirigeant. Ils ouvrent le toit tous les jours, afin que le soleil active la photosynthèse du gazon, pendant qu'il est arrosé par l'équipe d'entretien. L'oxygène sort du sol et vers 17 h, ils ferment le toit et règlent la climatisation à 27 degrés. Quand les portes ouvrent à 18 h, les gens ont l'impression d'entrer dans une serre! La moitié du stade est constitué de panneaux de verre, alors le soleil entre. C'est LE modèle à suivre. » « Même quand le toit est fermé, vous voyez la ville, confirme Santee au sujet du mur de verre de plus de 50 000 pieds carrés. C'est pour être en accord avec notre philosophie, que le baseball se joue en plein air. La forme du toit imite quant à elle la trajectoire d'une balle lors d'un coup de circuit, c'est unique. Ses sections s'entassent à l'extrémité nord de la bâtisse, alors c'est un site impressionnant. Même quand le toit est fermé, vous vous sentez comme à l'extérieur. » Une structure comme celle-là a toutefois ses inconvénients: elle demande un terrain d'une plus grande taille. « La dimension du terrain n'est pas la même : ça prend un rectangle au lieu d'un carré pour y placer le toit ouvert, explique Santee. Si vous avez un toit qui se replie sur lui-même comme le Rogers Center, ça n'a pas une grande incidence, mais si vous avez un toit qui s'entrepose à côté du stade, ça prend plus d'espace. Autre contrainte : on doit avoir un espace de 210 pieds (64 mètres) au-dessus du deuxième-but afin d'éviter que le toit n'interfère avec les balles frappées. » Combien ça coûte? Construire un stade coûte cher, évidemment. D'y ajouter un toit fait rapidement grimper la facture. « Un toit de type parapluie, comme celui du T-Mobile Park (anciennement le Safeco Field, à Seattle), coûterait 200 millions $ aujourd'hui, note Santee. La structure pour relier ce toit au stade coûte 50 millions $. Si vous ajoutez du chauffage, c'est un autre 50 millions $. » Quant au stade comme tel, le coût de construction actuel est d'environ 600 $ du pied carré. « Sans toit, précise Santee. En prenant ce chiffre, un stade de 600 millions $ équivaudrait à un stade d'un million de pieds carrés. Un million de pieds carrés, c'est un peu plus gros que ce nous avons fait au Marlins Park (Miami), au PNC Park (Pittsburgh) et au Oracle Park (San Francisco). Pas de beaucoup: ils sont tous au-delà de 900 000 pieds carrés. » Mais Santee ajoute qu'on peut bâtir plus petit. « On pourait bâtir un stade d'environ 550 000 pieds carrés. Au Target Field, le stade occupe environ 415 000 pieds carrés, mais nous avons construit par-dessus une autoroute, une voie ferrée. Quand on calcule toutes les sections du stades, on arrive à environ 590 000 pieds carrés. Une surface d'environ 600 000 pieds carrés est un bon point de départ. » À Montréal, le terrain visé par Bronfman fait près d'un million de pieds carrés, ce qui est donc amplement suffisant. « Il faut y aller avec un projet simple comme Target Field, Oracle Park, ou (Oriole Park at) Camden Yards: une bâtisse en vieilles briques industrielles, du gazon naturel, un design simple, "old school", estime notre ex-dirigeant de la MLB, qui connaît bien la ville. C'est ce qui va vendre à Montréal: de l'authentique. Montréal a une grande histoire, une grande histoire de baseball et une superbe architecture. Il faut tabler là-dessus. »
  6. Moi, j’habite à proximité de la station Radisson, pas très loin de la future station Anjou. Du coup, j’aimerais bien un réseau structurant pour l’Est, merci la CAQ de penser à nous, même si votre petite carte fait pitié. Cependant comment? Comment créer une branche qui va partir de Notre-Dame et monter jusqu’à la station Honoré-Beaugrand pour ensuite emprunter l’axe de l’Autoroute 25 pour établir une correspondance avec la future station Anjou (ça renforce d’ailleurs mon idée qu’un accès à cette station devrait être installé de part et d’autre de l’Autoroute 25)? Qu’il s’agisse d’un tramway, d’un REM ou autre. En souterrain? En aérien? J’ai hâte de voir!
  7. La Tour Rogers est peut-être laide, mais son entrée est quand même bien! À mon avis, PVM 3, 4 et 5 sont vraiment laids. Maintenant l’esplanade de la PVM, c’est bien la rénovation mais j’imagine que ça va quand même rester un endroit très venteux! Dossier à suivre!
  8. UPDATE : Concernant la question au sujet des expropriations et l'emplacement des édicules pour le métro : Je n’ai pas la réponse, il n’y en a peut-être pas plus au fond. À Pie-IX, ça va être dans le stationnement et au centre de la rue. À Viau, ça va être le McDo et … Reste à voir! À Lacordaire, ça va être le Pharmaprix, c’est tout j’imagine. À Langelier, il y a quelques stationnements … À Galerie d’Anjou, ce qui était le Sears va devenir des bureaux. Du coup, le besoin en stationnement va être de beaucoup réduit!
  9. C'est triste hein? Ça fait partie des nombreuses raisons pour lesquelles je veux un toit rétractable. C'est pas fou de penser qu'aujourd'hui, 40 ans plus tard, les technologies de pointes peuvent permettre une solution encore plus efficace. Surtout et avant tout, je n'aime pas du tout l'idée qu'on me chante un toit démontable, un toit qui ne serait démonté qu'une seule fois (trust me), en 2026. Ça sent la fausse route, ça sent le désastre. Ensuite, le président de la RIO, je n'ai pas confiance en lui. Je sens qu'il est rempli de bonnes intentions mais j'ai peur qu'ils nous arrivent avec une autre solution cheap. Lui et la RIO n'ont pourtant tellement pas intérêt à se tromper ... C'est pourtant vers une grosse erreur qu'ils se dirigent ...
  10. Ce serait bien d'avoir une orientation avec Five Rose à droite et Tour de la Bourse / Victoria sur le Parc à gauche! Possible je pense!
  11. I also have to say that you folks are articulate, even though I can't agree! C'est indéniable que le Parc Olympique et le Parc Maisonneuve sont des pôles d'attractions importants de la ville. Ces endroits valorisent le sport, la culture, l'éducation, la science, l'environnement, etc. Ça ne me dérange pas que le stade, comme pièce centrale de l'endroit coûte cher. Je dis même, faisons passer ce chiffre de 750 millions à 800 millions afin de s'assurer que le toit du stade sera rétractable et moderne, pour ainsi faire de ce stade majestueux, un stade encore plus majestueux !!! Mais bon, seulement si c'est possible. Une chose reste certaine, je ne veux pas d'une autre solution cheap. Pour toutes ces raisons, je suis à l'aise avec le fait que le stade comme tel ne soit pas rentable, c'est un équipement nécessaire et dans le fond, ce n'est pas moi qui l'a payé, ce sont mes parents et mes grands-parents!
  12. And then, built a new modern 50,000-70,000 stadium because all the major cities such as Montreal has that kind of equipment. It is necessary. Oh and then, you figure out that you didn't save taxpayers any money at all over the medium and long term. End of the debate. Period.
  13. Still agree with digitalfunkster, say you live at the corner of Lacordaire and Jarry and you want to go to McGill or work downtown, you will not take the bus and stop at Lacordaire station to then take the Blue and REM. Instead, you'll stay in the bus to go all the way to the Green!
  14. Allons-y pour le nom des stations dans ce cas! Pie-IX : Je n’ai aucune objection. Cependant, il me semble que l’ancienne station Pie-IX pourrait devenir la station Parc Olympique, il y a en plus la présence de très beaux anneaux à l’intérieur de la station ce qui ferait du sens. La station est aussi à l’angle de l’avenue Pierre-de-Coubertin, donc c’est bien. Bélanger? Forte objection ici, la station ne se trouve même pas à l’angle de Bélanger, ça ne fait aucun sens. Pourquoi cette station ne se nommerait pas Viau? L’ancienne Viau pourrait ainsi devenir la station Parc Olympique! Lacordaire : Parfait! Félix-Leclerc : Il est quand même loin le parc Félix-Leclerc (entre Bélanger et Beaubien). Reste que c’est une belle façon de rendre hommage à un grand personnage. Ainsi, la vieille station Langelier garde son nom. Mais le parc est loin. Anjou : Ok! Belle trouvaille Gabmtl You are right digitalfunkster! The same logic applies today to people living close to Saint-Michel boulevard!
  15. C’est intéressant ce que tu mentionnes quand tu parles du gouffre de la station, effectivement, ce gouffre ne sera pas sur le bord du boulevard, il sera plus à l’est! Et plus le gouffre s’éloigne du boulevard, plus il se rapproche de la 25. Du coup, ce qui semblait être un tunnel de 500m se rapproche plus de 2 fois 250m !!! J’ai très hâte de savoir car c’est mon secteur! Même si c’est mon secteur et que mon attachement émotionnel pour celui-ci est très fort, je pense quand même que ce prolongement va apporter beaucoup de pression sur la ligne Orange, pression que le REM et le SRB Pie-IX n’auront malheureusement pas été en mesure de suffisamment atténuer.