Jump to content

Recommended Posts

Plaza St-Hubert — La fin de la marquise?

 

Écrit par Yvon Laprade

Ruefrontenac.com

Mercredi, 19 mai 2010

 

La controversée marquise qui recouvre les deux trottoirs de la Plaza St-Hubert depuis plus d’un quart de siècle est-elle sur le point d’être démolie?

 

«On se pose la question très sérieusement», confirme en entrevue à Rue Frontenac le directeur général de la Société de développement commercial Plaza St-Hubert, Mike Parente.

 

En septembre 2009, une étude réalisée par une firme d’architectes et de design (Atelier Braq) n’écarte pas le scénario de la démolition et insiste sur l’importance de «faire quelque chose pour rendre la Plaza St-Hubert plus attirante et attrayante», précise le directeur général.

 

«Il est clair que la marquise a vieilli et qu’elle cache les façades des commerces, entre la rue Jean-Talon et la rue Bellechasse (sur 1,2 kilomètre). Si on la détruit, il faudra ravaler certaines façades qui sont

fades et sans attrait», explique Mike Parente.

 

Il ajoute cependant: «Les commerçants sont divisés. Certains veulent qu’on libère la rue Saint-Hubert de cette structure de verre, tandis que d’autres souhaitent simplement qu’on la modernise.»

 

«Mais il est clair que le statu quo est inacceptable», ajoute-t-il.

 

Passée de mode

Le directeur général déplore toutefois «une certaine forme d’inaction» des élus municipaux dans ce dossier.

 

«La marquise appartient à la Ville de Montréal, c’est même elle qui en avait défrayé les coûts en 1984 (plus de 20 M$). Or, depuis quelques années, elle n’assume plus les frais d’entretien. Ce sont les commerçants qui doivent débourser jusqu’à 40 000$ par année. Ça crée du mécontentement», fait-il valoir.

 

Mike Parente reconnaît que le concept des marquises sur les artères commerciales semble dépassé. «On en voit de moins en moins. Ce n’est plus un attrait», dit-il.

 

Avant d’être recouverte et «protégée du soleil et des intempéries», la rue Saint-Hubert était une artère commerciale avec de simples auvents en toile, et des lampadaires «Washington» éclairaient les commerces et les trottoirs.

 

Regain de popularité

Toutes ces questions entourant le maintien ou la démolition de la marquise n’empêchent pas les 400 marchands de voir l’avenir avec optimisme en ce 50e anniversaire de cette rue commerciale très fréquentée.

 

«On a connu nos moments difficiles au cours des années 1990, avec la prolifération des centres commerciaux et la venue des power centers, mais depuis dix ans, on observe un nouveau dynamisme. Nous demeurons la rue consacrée à la mariée, mais de nouvelles boutiques branchées diversifient l’offre aux consommateurs», observe Mike Parent.

 

Il rappelle que la rue Saint-Hubert fait travailler des commerçants indépendants, des petits entrepreneurs, dans bien des cas, qui ont à cœur le développement urbain.

 

«Nous allons toujours être là. Nous investissons dans l’économie locale, en créant des emplois et en payant des taxes à la Ville de Montréal», insiste le directeur général.

 

La Plaza St-Hubert a une histoire. Le plus vieux commerce, Labelle Fourrures, aura 100 ans en 2010. La Quincaillerie Lambert et L.L. Lozeau ont traversé le temps avec élégance.

 

Festivités

Pour souligner ses 50 ans, les commerçants de la Plaza St-Hubert vont mettre en valeur l’aspect historique de cette artère de la Petite-Patrie.

 

Du 7 au 11 juillet, 300 000 visiteurs sont attendus avec fermeture de la rue, la présence d’amuseurs publics, des spectacles sur deux scènes et des jeux pour enfants.

 

Le volet culturel s’articule autour des spectacles de Orange Orange, Antoine Gratton et Les Respectables le vendredi 9 juillet et Maytiss, Caïman Fu ainsi que Wesli le samedi 10 juillet.

 

Ces spectacles seront présentés sur une grande scène aménagée à l’angle des rues Bélanger et Saint-Hubert.

 

http://ruefrontenac.com/affaires/commercedetail/22883-marquise

Link to comment
Share on other sites

  • Replies 43
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Non seulement les préférences sociétales ont-elles changé depuis 50 ans, mais j'ai l'impression que les caractéristiques démographiques (surtout; davantage que le positionnement socio-économique) du quartier de la Plaza Saint-Hubert ont évolué à un point tel qu'une re-définition des fonctions commerciales (y compris les aspects culturels et de loisirs) aurait une très RÉELLE CHANCE DE SUCCÈS.

 

Autrement dit, ce qu'on a fait avant était correct; mais maintenant il faut faire autrement. Mais il ne s'agit pas de recréer la rue Saint-Hubert telle qu'elle était avant les changements. Et on ne voudra pas non plus essayer d'imiter servilement Saint-Laurent ou Mont-Royal.

 

Cela aurait-il du sens de faire un essai (pas "projet-pilote", pcq ça fait vieillot aussi comme expression), sur un segment à une des extrémités de la Plaza?

Link to comment
Share on other sites

Je crois qu'il faut démolir cette marquise et laisser St-Hubert devenir une ste-catherine du nord, le potentiel est là. Mais difficile aux grandes chaînes de montrer leur bannières derrière cette foutue marquise.

Link to comment
Share on other sites

Laissez la marquise, ou la moderniser.

 

Sans la marquise, la rue Saint-Hubert n'aura pas vraiment d'identité. En plus, les facades des édifices sont probablement défigurés. On n'a pas besoin d'un autre rue laid à Montréal. On a déja de la difficulté à faire avancer des projets ici. On n'a pas besoin d'un autre. N'oubliez pas que Montréal n'est pas une ville riche.

Link to comment
Share on other sites

On n'a pas besoin d'un autre rue laid à Montréal.

Trop tard pour la rue Saint-Hubert : elles est déjà laide !! Honnêtement, ça ne peut pas être pire.

 

On a déja de la difficulté à faire avancer des projets ici. On n'a pas besoin d'un autre.

Je ne crois pas que les gens qui habitent ce quartier aimeraient ce commentaire.

Link to comment
Share on other sites

J'y suis allé faire un tour aujourd'hui pour essayé de comprendre pourquoi la plaza n'est pas aussi fréquentée que Mont-royal.

 

DSC_1275.jpg?t=1274387872

 

1, il n'y a aucune variété de magasins, des robes, des robes, et des chaussures.

 

2, il y a de superbe arbre, mais on ne les voit pas à cause de la marquise.

 

3, c'est déprimant, y'a pas de lumière.

Link to comment
Share on other sites

c'est surement une des arteres commerciales les plus deprimantes de montreal. comme dit brubru, il n'y a aucune lumiere, et c'est vrai que la qualite des commerces laisse a desirer. s'ils sont encore ouverts, ils sont souvent mal tenus, avec des vitrines pas tres attirantes.

 

st-hubert aurait certainement le potentiel de devenir l'avenue mont-royal de la petite patrie. avec son identite propre, il va de soit. un electrochoc serait necessaire pour revitaliser cette rue, et la demolition de cet horrible toit de verre serait un bon debut.

 

je suis content de voir que je ne suis pas seul a avoir mal aux yeux a chaque fois que je traverse ce coin.

 

 

cataclaw: WOW! ...

 

et le poulet du st-hubert ?! incroyable ..

 

 

:banghead:

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share




×
×
  • Create New...