Jump to content

Recommended Posts

  • Administrator

Nom: 2-22 Sainte-Catherine

Hauteur: 6 étages/~25 mètres

Coût du projet: 15 000 000,00$

 

Promoteur: Société de développement Angus

Architecte: Ædifica Architecture

Emplacement: Sainte-Catherine/Saint-Laurent

 

Début de construction: Automne 2010

Fin de construction: Automne 2011

 

sdvd-jour2.jpg

2e194b47d5a8bba340141a080da08bc6.jpg

Edited by mtlurb
Link to comment
Share on other sites

  • Administrator

2-22 Sainte-Catherine (Red Light)

 

 

Promoteur : Société de développement Angus

Architectes : Ædifica Architecture

 

Coût du projet : 15 millions $

 

Nombre d'étages : 8 étages

 

Début de la construction : Automne 2008

Fin de la construction : Automne 2009

 

Désignation : Une vitrine culturelle, regroupant un guichet d'information et de promotion culturelle et la vente de billets.

 

 

redlight2.jpg

 

news_bigimage.jpg

Link to comment
Share on other sites

  • Administrator

Le samedi 23 février 2008

Flou autour du futur «Red Light»

 

bilde?Site=CP&Date=20080223&Category=CPACTUALITES&ArtNo=802230772&Ref=AR&Profile=1019&MaxW=700

 

Sara Champagne

La Presse

 

Un certain flou entoure la construction de l'édifice «Red Light», la future porte d'entrée du Quartier des spectacles au centre-ville.

 

Après une expropriation et une démolition qui auront coûté un demi-million à la Ville de Montréal, le 2.22 Sainte-Catherine a été démoli cette semaine, mais aucun projet n'a été présenté à la table des élus.

 

Au cabinet du maire, on a expliqué à La Presse hier qu'un seul projet est présentement étudié par le Service de mise en valeur du territoire et du patrimoine de la ville centre. Après analyse, il sera soumis directement au comité exécutif de l'administration Tremblay, sans passer par l'arrondissement de Ville-Marie, comme le souhaiterait le maire Benoît Labonté.

 

«Il s'agit d'un projet métropolitain, qui sera construit au centre-ville, explique Renée Sauriol, attachée de presse du maire de Montréal. Gérald Tremblay a déjà dit qu'il s'occuperait personnellement du développement du Quartier des spectacles, et c'est ce qu'il fait. Tout ce que je peux vous dire, c'est qu'on procède rapidement, on ne parle pas d'années.»

 

Le projet étudié par la Ville est en fait celui de la Société de développement Angus, d'abord évalué à 16 millions (maintenant à 15 millions), avec des subventions provinciales et fédérales totalisant 5 millions. Il consiste à ériger un immeuble de six étages avec une vitrine culturelle au rez-de-chaussée, qui regrouperait un guichet d'information et de promotion culturelle et la vente de billets.

 

La Ville de Montréal n'a pas l'intention d'accorder d'autre financement au groupe Angus, mais elle assure son appui une fois «l'entente conclue», ajoute Mme Sauriol. Bref, la balle sera bientôt dans le camp du promoteur, donc de la Société de développement Angus.

 

Christian Yaccarini, président-directeur général du Technopôle Angus, explique qu'afin de se conformer aux règles d'urbanisme et de ne pas avoir à passer par des audiences de l'Office de consultation publique de Montréal, la hauteur du futur «Red Light» est passée de huit à six étages. Il ajoute que son groupe entend tenir une assemblée publique sur son projet, probablement en juin, et qu'il est ouvert à rencontrer tous les élus concernés, même ceux de Ville-Marie.

 

«Nous, ce qu'on espère, c'est être en mesure d'effectuer la première pelletée de terre à l'automne 2008, et l'inauguration un an plus tard, à l'automne 2009. Nous ne sommes plus certains que la Société de musique contemporaine du Québec et CIBL vont se joindre à nous, mais ce ne sera pas un problème d'aller chercher des partenaires», affirme M. Yaccarini, qui se dit satisfait que la démolition ait eu lieu après un long processus d'expropriation de plus de deux ans.

Link to comment
Share on other sites

  • Administrator

Photo du site par Hercule, après la démolition de l'ancien bâtiment.

 

1er mars 2008

 

Futur édifice culturel avec resto et vitrine culturelle coin Saint-Laurent/Sainte-Catherine

 

img1392uu3.jpg

 

img1393ia7.jpg

Link to comment
Share on other sites

  • Administrator

oooff... t'en demandes une grosse là... L'opéra ont mis des millions pour se faire, je crois pas qu'ils vont laisser tomber la balle si vite.

Link to comment
Share on other sites

Je crois que c'est mauvais signe, mais aujourd'hui en sortant du travail, je suis passé par là, et ils avaient terminé la démolition, et ils rembayaient le trou des fondations avec du gravier.

Ils étaient de plus en train d'enlever les clôtures de sécurité.

Je crois que ça rester un terrain vague pour un bon petit bout.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...