Jump to content

Atze
 Share

Recommended Posts

La SHDM se retire de deux projets importants

 

Le Devoir

Jeanne Corriveau

Édition du jeudi 07 mai 2009

 

Mots clés : Bellechasse, Développement immobilier, Société d'habitation et de développement de Montréal (SHDM), Habitation, Municipalité, Montréal

 

Ses dirigeants estiment ne pas avoir l'expertise nécessaire pour gérer le développement de grands ensembles

La Société d'habitation et de développement de Montréal (SHDM), sévèrement blâmée pour sa gestion du dossier du Faubourg Contrecoeur, vient de se retirer de la gestion de deux projets de développement immobilier importants, soit ceux des secteurs du golf de l'île de Montréal et de Bellechasse. La Ville de Montréal a donc confié la planification de ces deux projets à ses propres fonctionnaires.

 

En mai 2008, quelques mois avant que soient dévoilées les irrégularités dans la gestion de la SHDM, la Ville de Montréal avait mandaté celle-ci afin qu'elle élabore des plans d'affaires pour le développement de terrains adjacents au Club de golf de l'île de Montréal, dans l'arrondissement de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles (RDP-PAT), et du secteur Bellechasse, dans Rosemont-La Petite-Patrie.

 

Le premier terrain, d'une superficie de 28 hectares, voisin du Club de golf de l'île de Montréal, a été aménagé en 1999. À la demande de l'arrondissement de RDP-PAT, la Ville avait confié à la SHDM le soin de concocter un plan d'affaires et d'assurer la mise en oeuvre des projets immobiliers qui devaient y être réalisés. On vantait alors «l'expertise développée par la SHDM en matière de viabilité de grands sites».

 

La SHDM avait reçu un mandat semblable pour la mise en valeur du secteur Bellechasse, un terrain de 11,5 hectares situé dans le quadrilatère bordé des rues Saint-Denis et Bellechasse, du boulevard Saint-Laurent et de l'emprise de la voie ferrée du CP. Le projet prévoit la construction de 1500 logements, ainsi que des commerces et des bureaux sur ce terrain situé à proximité du métro Rosemont. La Société de transport de Montréal (STM) détient 40 % du site et la Ville, 20 %, alors que le reste appartient à des intérêts privés.

 

La SHDM a récemment demandé à l'administration Tremblay de se désister des deux dossiers. Lors de la réunion hebdomadaire du comité exécutif la semaine dernière, les élus ont mandaté le Service de mise en valeur du territoire et du patrimoine afin qu'il prenne la relève de la SHDM.

 

«Je ne crois pas que la SHDM ait le mandat et la profondeur pour faire de grands plans d'ensemble, a expliqué au Devoir le directeur général de la SHDM, Guy Hébert. Dans le cas du 6000, Saint-Denis [secteur Bellechasse], le projet implique le déménagement d'un garage d'autobus et le déplacement d'un viaduc. On pense que le mandat de la SHDM, c'est d'être complémentaire à ce projet. On va d'ailleurs y participer, mais tous les arrondissements ont des services d'urbanisme et on ne veut pas se substituer à eux. On veut travailler en partenariat avec eux.»

 

M. Hébert soutient que ni la tourmente entourant la SHDM et la gestion déficiente du projet du Faubourg Contrecoeur ni la publication de rapports accablants du vérificateur général de la Ville et de la firme Samson Bélair Deloitte & Touche la semaine dernière ont influencé la décision de la SHDM. «Il n'y aurait pas eu de Contrecoeur, et la SHDM se serait désistée quand même», a-t-il dit en rappelant que la SHDM souhaitait concentrer ses efforts dans le démarrage de projets de développement et dans la construction de logements abordables. «On devrait aller dans des endroits où le privé ne va pas, et travailler sur des projets qui sont plus expérimentaux, comme d'anciens entrepôts, des projets pour les familles ou à caractère environnemental», a-t-il dit.

 

Rappelons que la SHDM, de même que son ancien directeur général Martial Fillion, ont été durement critiqués pour la gestion de diverses transactions effectuées en 2007 et 2008 et qu'une enquête a été confiée à la Sûreté du Québec.

 

http://www.ledevoir.com/2009/05/07/249254.html (7/5/2009 9H24)

Link to comment
Share on other sites

:thumbsup: Je dirais peut-être le contraire, enfin on reconnait les limites de certains organismes et en même temps l'expertise et l'expérience des services spécialisés de la Ville de Montréal.
Link to comment
Share on other sites

Il me semble bien évident que ce les décisions éxécutives, comme de donner à la SHDM ces dossiers, font montre d'incompétence, ce qui engendre beaucoup d'énergie perdue.

Link to comment
Share on other sites

Le vrai problème c'est que la ville n'as pas se mettre le nez dans l'immobilier, et je parle ici de la construction, gestion de projet.

 

Plus un niveau de gouvernement se mêle le nez dans des dossiers, plus il y a risque de corruption et de gaspillage de fonds.

Link to comment
Share on other sites

Le vrai problème c'est que la ville n'as pas se mettre le nez dans l'immobilier, et je parle ici de la construction, gestion de projet.

 

Plus un niveau de gouvernement se mêle le nez dans des dossiers, plus il y a risque de corruption et de gaspillage de fonds.

 

:confused: La ville a un devoir social que l'entreprise privée ne peut remplir efficacement quand il s'agit de construire des logements à loyer modique ou coopératifs où chaque dollar doit être investi dans la construction sans objectif de profit. Elle a très bien rempli ce mandat dans le passé et continue a le faire dans plusieurs dossiers.

 

Ainsi elle contribue à offrir du logement de qualité à des résidents qui autrement seraient obligés de quitter la ville-centre au profit de plus riches, c'est ce qu'on appelle la gentrification. Elle s'intéresse aussi au développement de certains terrains qui n'ont pas d'intérêt pour les promoteurs parce que trop enclavés, isolés, qui ont des servitudes ou sont trop contaminés. De plus c'est elle qui conçoit le plan d'urbanisme et elle est certainement la mieux placée pour le faire respecter.

 

Son deuxième mandat est aussi de favoriser le développement de la ville en créant des occasions d'investissement pour l'entreprise privée. Elle fournira alors les infrastructures nécessaires et les conditions qui permettront le développement harmonieux de ses divers quartiers.

 

Quant à la corruption des gouvernements ou des services de la Ville, il faut faire de l'angélisme pour croire que l'entreprise privée est au dessus de tous soupçons. Si on connaissait toutes les magouilles que se permettent les investisseurs pour arriver à leur fin on serait assez dégouté. Mais comme ici on a pas le devoir de transparence, il y a donc de la rétention d'information que l'on considère privée.

 

On trouve de la corruption partout où il y a des gens immoraux ou qui se considèrent insuffisamment payés pour un travail donné. C'est un phénomène humain avec lequel on doit malheureusement composer avec vigilance et ce partout où il y a de l'argent à faire.

Link to comment
Share on other sites

Le vrai problème c'est que la ville n'as pas se mettre le nez dans l'immobilier, et je parle ici de la construction, gestion de projet.

 

Plus un niveau de gouvernement se mêle le nez dans des dossiers, plus il y a risque de corruption et de gaspillage de fonds.

 

Il n'y a pas UNE SEULE grande ville au monde qui ne fait pas ce genre de développement, même au niveau de la gestion du projet. A ce que je sache, la SHDM n'est pas si différente que la New York City Housing Development Corporation, qui elle est une société de l'état de New York.

 

Le vrai risque de corruption existe quand le statut d'une compagnie, telle la SHDM, est mal défini.

Link to comment
Share on other sites

Il n'y a pas UNE SEULE grande ville au monde qui ne fait pas ce genre de développement, même au niveau de la gestion du projet. A ce que je sache, la SHDM n'est pas si différente que la New York City Housing Development Corporation, qui elle est une société de l'état de New York.

 

Le vrai risque de corruption existe quand le statut d'une compagnie, telle la SHDM, est mal défini.

 

 

Bon ben qu'on se dépêche au plus sacrant de définir son statut et qu'on le tricotte très serré.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value