Search the Community

Showing results for tags 'golf'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 20 results

  1. Plus de trois milliards $ à l’abri des taxes municipales Jean-Louis Fortin 28/07/2010 Pendant qu’on prépare les contribuables à de nouvelles hausses de taxes foncières pour 2011, des milliers de propriétaires d’immeubles ne paient pas un sou en taxes municipales et scolaires, grâce à la loi provinciale et à des ententes avec les villes. En 2010, à Montréal, Laval et Longueuil, la valeur combinée des immeubles exemptés atteint 3,3 milliards $, révèle une enquête menée par 24H. Au total, les trois villes estiment qu’elles pourraient récolter presque 100 millions $ en revenus supplémentaires chaque année, si ces immeubles étaient taxés. Lieux de culte de toutes les sectes et religions, terrains de golf publics, théâtres, marinas ; la liste des organisations qui échappent aux charges foncières s’allonge même à un rythme soutenu, avons-nous constaté. Ces chiffres excluent plusieurs catégories d’immeubles exemptés dont les édifices gouvernementaux, les hôpitaux et les écoles publiques, qui paient des compensations fixes aux villes, de même que les bâtiments municipaux et les terrains sur lesquels se trouvent des voies de circulation. Bien que controversés, ces congés de taxes sont parfaitement légaux, puisqu’ils s’appuient sur la Loi sur la Fiscalité municipale (LFM). Duplex et triplex Ainsi, sur le territoire de la ville de Montréal, 1167 propriétés classées comme « lieu de culte » ne paient pas de taxes foncières en vertu de l’article 204 de la LFM. Parmi ces immeubles religieux d’une valeur totale de presque 1,9 milliard $, on retrouve des lieux de rassemblement tels des églises et des mosquées, mais aussi de nombreux duplex et triplex dont certains servent de presbytères. Il faut y ajouter 174 « cimetières », des terrains dont l’évaluation combinée dépasse le demi-milliard $. On compte aussi huit terrains de golf publics d’une valeur totale de presque 130 millions $, exemptés en vertu de l’article 211 de la même loi, qui ne paient pour la plupart que la valeur des taxes reliée aux bâtiments. C’est le cas du Club de golf de l’Île de Montréal, dont la photo était utilisée erronément, et qui paie des taxes foncières sur les bâtiments. Le terrain, dont il n’est pas propriétaire, appartient à la Ville. La liste des propriétés exemptées inclut également le Royal St-Lawrence Yacht Club, une marina de 3,6 millions $ aux abords du lac Saint-Louis, à Dorval, fondée en 1888. L’administration Tremblay, aux prises avec un manque à gagner de 400 millions $ pour boucler son budget 2011, pourrait-elle remettre en question la pertinence de ces congés de taxes ? Réponse sans équivoque dans un courriel en provenance du cabinet du maire: « Non. Le maire Tremblay a déjà dit que la Ville ne réévaluera pas la question des exemptions ». Manque à gagner relié aux propriétés non imposées (évalué par les municipalités) Montréal : 64 millions $ Longueuil : 21,7 millions $ Laval : 11 millions $ De plus en plus de congés de taxes Les registres du service d’évaluation foncière de Montréal révèlent que la valeur totale des exemptions a presque triplé en trois ans, uniquement en ce qui concerne les organismes sans but lucratif, par exemple la Société canadienne du Cancer et la Mission Old Brewery. Ainsi, dans le rôle d’évaluation 2004, 306 organismes à but non lucratif, dont les immeubles valaient au total 296 millions $, étaient exemptés de taxes municipales et scolaires. Trois ans plus tard, en 2007, ce chiffre avait grimpé à 530 organismes, dont les immeubles valaient 880 millions $. Parmi les ajouts à la liste, on retrouve le Festival international de Jazz de Montréal, propriétaire d’un bâtiment sur la rue Sainte-Catherine Ouest qui vaut 9,5 millions $. Il y a aussi le Cirque Éloize, dont le siège social de 2,4 millions $ est situé dans le Vieux-Montréal , ainsi que l’immense Cité des arts du Cirque (TOHU), rue Jarry, dont la valeur foncière est estimée à 16 millions $. L’ajout le plus important est celui du Stade Uniprix, appartenant à Tennis Canada, dont les bâtiments et terrains ont une évaluation combinée de 33,7 millions $. L’exemption de Tennis Canada, une organisation sans but lucratif, découle d’une entente spéciale avec la Ville, qui exige notamment que 45% des équipements sur le site soient utilisés par le grand public. « Complètement absurde » Claire Joly, directrice générale de la Ligue des contribuables du Québec, est estomaquée de la valeur totale des exemptions de taxes municipales. « Beaucoup de contribuables vont sursauter en voyant ces chiffres, surtout que cette année, après les élections de novembre dernier, il y a eu des hausses de taxes assez généralisées dans la plupart des municipalités », déplore-t-elle en entrevue. « C’est complètement absurde d’exempter les terrains de golf publics, ils font des profits », dénonce-t-elle entre autres. La loi provinciale qui accorde un congé fiscal aux terrains de golf a été adoptée en 1963. Depuis 1980, la nouvelle Loi sur la fiscalité municipale (LFM) limite cette mesure aux terrains publics. « Les objectifs visés par cette disposition étaient de protéger les terrains de golf contre la taxation abusive de certaines petites municipalités et de protéger et de favoriser l’existence d’espaces verts naturels en milieu urbain », explique Caroline Saint-Pierre, porte-parole du ministère des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire. http://www.24hmontreal.canoe.ca/24hmontreal/actualites/archives/2010/07/20100728-162408.html
  2. Parmi le million de golfeurs québécois, on retrouve de nombreux professionnels qui jouent pour faire des affaires. Quels terrains choisissent-ils ? Pour en lire plus...
  3. Le conseil municipal de Saint-Eustache a donné, le lundi 10 juin dernier, son aval à l’offre d’achat de Gestion Benoît Dumoulin (GBD) pour l’acquisition de la partie nord du terrain du Club de golf Deux-Montagnes, en vue d’y développer la portion résidentielle du projet Albatros. Les terrains acquis par GBD au coût de 11,7 millions de dollars couvrent une superficie de 2,2 millions de pieds carrés sur les 6,7 millions que compte actuellement le terrain de golf. À terme, la Ville estime à quelque 200 millions de dollars les investissements privés. Deux jours plus tard, la Ville dévoilait le concept du projet résidentiel, dans un point de presse tenu à la mairie de Saint-Eustache. Positionné au nord du chemin de la Rivière‑Sud, dans la portion où sont notamment situés les bâtiments principaux du club de golf et le stationnement, ce nouveau concept de résidences comportera 700 unités de logement. «Près de 380 000 pieds carrés de terrain seront réservés aux espaces verts, dont 200 000 réservés pour l’aménagement d’une piste cyclable et d’une aire de repos», a indiqué le maire Pierre Charron. «On trouvera dans le projet une mixité d’habitations, soit de l’unifamilial, des maisons en rangée et des condos», a expliqué Éric Desjardins, architecte associé chez DKA Architectes, qui a travaillé de concert avec la Ville pour élaborer les plans. «50 % des stationnements seront intérieurs, soit par des garages privés ou des stationnements intérieurs, a‑t‑il précisé. Les lacs artificiels [du golf] seront conservés.» Les architectes qui ont travaillé sur les plans estiment vouloir recréer un mini Central Park, avec plusieurs éléments communautaires. «La zone tampon sera bonifiée et nous nous sommes limités à un maximum de quatre étages sur tout le site», a ajouté M. Desjardins. Si le design architectural n’a pas encore été fixé, M. Desjardins vise «une architecture contemporaine». Le quartier sera aménagé pour éviter la circulation de transit. Des carrefours giratoires seront aménagés aux intersections les plus achalandées. «Les nombreuses consultations que nous avons menées en lien avec le projet Albatros, nous ont fourni un cadre très rigoureux pour l’implantation d’un plan d’aménagement axé sur le développement durable. Deux projets se sont démarqués lors des négociations, mais c’est la proposition qui répond le mieux à la vision que nous avions, a souligné le maire Charron. Au terme de cette transaction, il nous restera encore 4,5 millions de pieds carrés de terrains industriels à vendre. L’amortissement complet surviendra dès que nous aurons vendu autour de 500 000 pieds carrés de terrains industriels, ce qui ne saurait tarder, la demande étant déjà très forte. Par la suite, la vente des quatre millions de pieds carrés restants générera des profits nets, au bénéfice de la collectivité.» Rappelons que l’ensemble du terrain de golf doit être acheté par la Ville de Saint-Eustache au montant de 13,25 M$. En marge de ce point de presse, M. Charron a tenu à faire le point sur «de fausses informations qui circulent à ce propos», dit‑il, rappelant qu’aucun dézonage agricole n’est nécessaire, le terrain de golf étant déjà zoné «blanc» et «déjà desservi par des services». http://www.leveil.com/Actualites/2013-06-14/article-3277154/Projet-Albatros%3A-Le-volet-residentiel-comportera-700-unites-de-logement/1 http://www.projetalbatros.com/Portals/0/SKIN/PlanAlbatros.jpg
  4. Développement d’un projet immobilier d’envergure sur l’Île Charron (2008) Investissement Luc Poirier développe actuellement un projet immobilier de grande envergure (environ 1 milliard de dollars), qui sera situé sur l’Île Charron à Longueuil. Ce projet immobilier sur les rives du St-Laurent comprendra plusieurs tours de condominiums, de nombreuses maisons, un complexe de condo-hôtel, un spa, un parc national, un golf et une marina. 1 image Pas mauvais! Vous pouvez checker son site ici http://www.investissementlucpoirier.com/projets.html
  5. A lire dans cyberpresse, un nouveau projet serait en "pre-gestation" pres du golf dans le quartier Riviere des prairies-Pointe - aux-trembles. a lire a: www.cyberpresse.ca/article/20080601/CPACTUALITES/80601027/5077/CPACTUALITES
  6. La SHDM se retire de deux projets importants Le Devoir Jeanne Corriveau Édition du jeudi 07 mai 2009 Mots clés : Bellechasse, Développement immobilier, Société d'habitation et de développement de Montréal (SHDM), Habitation, Municipalité, Montréal Ses dirigeants estiment ne pas avoir l'expertise nécessaire pour gérer le développement de grands ensembles La Société d'habitation et de développement de Montréal (SHDM), sévèrement blâmée pour sa gestion du dossier du Faubourg Contrecoeur, vient de se retirer de la gestion de deux projets de développement immobilier importants, soit ceux des secteurs du golf de l'île de Montréal et de Bellechasse. La Ville de Montréal a donc confié la planification de ces deux projets à ses propres fonctionnaires. En mai 2008, quelques mois avant que soient dévoilées les irrégularités dans la gestion de la SHDM, la Ville de Montréal avait mandaté celle-ci afin qu'elle élabore des plans d'affaires pour le développement de terrains adjacents au Club de golf de l'île de Montréal, dans l'arrondissement de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles (RDP-PAT), et du secteur Bellechasse, dans Rosemont-La Petite-Patrie. Le premier terrain, d'une superficie de 28 hectares, voisin du Club de golf de l'île de Montréal, a été aménagé en 1999. À la demande de l'arrondissement de RDP-PAT, la Ville avait confié à la SHDM le soin de concocter un plan d'affaires et d'assurer la mise en oeuvre des projets immobiliers qui devaient y être réalisés. On vantait alors «l'expertise développée par la SHDM en matière de viabilité de grands sites». La SHDM avait reçu un mandat semblable pour la mise en valeur du secteur Bellechasse, un terrain de 11,5 hectares situé dans le quadrilatère bordé des rues Saint-Denis et Bellechasse, du boulevard Saint-Laurent et de l'emprise de la voie ferrée du CP. Le projet prévoit la construction de 1500 logements, ainsi que des commerces et des bureaux sur ce terrain situé à proximité du métro Rosemont. La Société de transport de Montréal (STM) détient 40 % du site et la Ville, 20 %, alors que le reste appartient à des intérêts privés. La SHDM a récemment demandé à l'administration Tremblay de se désister des deux dossiers. Lors de la réunion hebdomadaire du comité exécutif la semaine dernière, les élus ont mandaté le Service de mise en valeur du territoire et du patrimoine afin qu'il prenne la relève de la SHDM. «Je ne crois pas que la SHDM ait le mandat et la profondeur pour faire de grands plans d'ensemble, a expliqué au Devoir le directeur général de la SHDM, Guy Hébert. Dans le cas du 6000, Saint-Denis [secteur Bellechasse], le projet implique le déménagement d'un garage d'autobus et le déplacement d'un viaduc. On pense que le mandat de la SHDM, c'est d'être complémentaire à ce projet. On va d'ailleurs y participer, mais tous les arrondissements ont des services d'urbanisme et on ne veut pas se substituer à eux. On veut travailler en partenariat avec eux.» M. Hébert soutient que ni la tourmente entourant la SHDM et la gestion déficiente du projet du Faubourg Contrecoeur ni la publication de rapports accablants du vérificateur général de la Ville et de la firme Samson Bélair Deloitte & Touche la semaine dernière ont influencé la décision de la SHDM. «Il n'y aurait pas eu de Contrecoeur, et la SHDM se serait désistée quand même», a-t-il dit en rappelant que la SHDM souhaitait concentrer ses efforts dans le démarrage de projets de développement et dans la construction de logements abordables. «On devrait aller dans des endroits où le privé ne va pas, et travailler sur des projets qui sont plus expérimentaux, comme d'anciens entrepôts, des projets pour les familles ou à caractère environnemental», a-t-il dit. Rappelons que la SHDM, de même que son ancien directeur général Martial Fillion, ont été durement critiqués pour la gestion de diverses transactions effectuées en 2007 et 2008 et qu'une enquête a été confiée à la Sûreté du Québec. http://www.ledevoir.com/2009/05/07/249254.html (7/5/2009 9H24)
  7. Gillette to phase Tiger Woods out of ads New York — Associated Press Published on Saturday, Dec. 12, 2009 11:57AM EST Last updated on Saturday, Dec. 12, 2009 4:05PM EST New York — Associated Press Published on Saturday, Dec. 12, 2009 11:57AM EST Last updated on Saturday, Dec. 12, 2009 4:05PM EST One of Tiger Woods’ major sponsors will phase the world’s most valuable athlete out of its advertisements while he takes time off to repair his personal life. Gillette’s announcement Saturday marks the first major sponsor of the superstar athlete and corporate pitchman to distance itself from Woods. “As Tiger takes a break from the public eye, we will support his desire for privacy by limiting his role in our marketing programs,” said Gillette, a division of Procter & Gamble. Other sponsors are mulling their options and trying to gauge the fallout from the man who has become the face of golf, as he drops off the circuit for an unspecified period. AT&T said it is evaluating its relationship with the golfer. Representatives from Accenture won’t say what its plans are regarding Woods, whom the consulting firm has used to personify its claimed attributes of integrity and high performance. “I think you will see the handful or so of companies that he has relationships with doing some real soul searching and making some probably, for them, difficult decisions in the next few days,” said Larry L. Smith, president of the Institute for Crisis Management, in Louisville, Ky. Late Friday, Woods announced an indefinite leave from golf and public life to try to rescue his marriage after a two weeks of intense coverage of his infidelity sullied his carefully cultivated good guy image. The decision and contrite tone of his statement was seen by marketing experts as a smart step to repairing his public image. His previous brief and vague statements on the matter were criticized as insufficient to quell the intense scrutiny and to lessen the damage from more than a handful of women who claim to have had affairs with him. “It’s just like your most beautiful fashion brand is being trashed,” said John Sweeney, director of sports communication at the University of North Carolina at Chapel Hill’s School of Journalism and Mass Communication. “I don’t expect Tiger to be the gold standard anymore, but he’s not going out of business ... He’s too big and too talented to be fired, but he will have significant declines from what he was.” Woods, 33, spent 13 years burnishing a pristine personal brand. His good looks and multiracial heritage gave him broad appeal. His domination of the game and fist-pumping flair for the dramatic established his tournament appearances as must-see TV. His work ethic is admirable. Marketers were drawn to his image as a clean-cut family man who mourned the death of the father who taught him the game, doted on his mother and married a former Swedish model with whom he has two young children. Woods is the pitchman for brands ranging from AT&T to Accenture to Nike. His array of endorsements helped him become the first sports star to earn $1 billion. Michael Jordan, Woods’ closest contemporary, is a distant second. Jordan has accumulated about $800 million during an NBA career that spanned nearly 20 years, according to Forbes. Nike, which built its $650-million golf business around Woods, said late Friday it supports his decision. Gatorade, a unit of PepsiCo Inc., said previously it supports Woods and said Saturday it has no updated comment. Gillette’s decision includes phasing out Woods from its television and print advertising, and from public appearances and other efforts linking the two entities together, Gillette spokesman Damon Jones said. “This is supporting his desire to step out of the public eye and we’re going to support him by helping him to take a lower profile,” he said. Gillette, which operates from Boston while parent P&G is based in Cincinnati, has had a contract with Woods since 2007. Jones declined to provide further details, including length and value, of the contract. Woods hasn’t been seen in a prime-time television commercial since a Gillette spot on Nov. 29, according to research firm Nielsen Co. Jones said that was because golf is currently off-season, so the company is promoting new products like Gillette Fusion MVP with football and baseball stars instead, because those seasons are more current. As any ads featuring Woods expire, they will not be renewed. Jones said that did not mean the company was severing its ties with Woods. There had been no upcoming scheduled public appearances for Woods, he said. He declined to comment on when the company would resume including Woods in its marketing, and would not say whether that would be linked with the timing of Woods comeback, when and if he decides to resume playing golf.
  8. Juste un petit mot pour vous dire que je ne serai pas présent les prochains jour sur MTLURB. Je quitte pour la Floride demain. Une belle semaine de Golf au Soleil!;)
  9. L'AMT a lancé aujourd'hui un appel d'offres pour l'élargissement des accotements du Boulevard Taschereau, entre le chemin du Golf à La Prairie et l'avenue Mario à Brossard (juste avant l'A-10), afin d'y aménager une voie réservée pour autobus. https://seao.ca/OpportunityPublication/ConsulterAvis/Categorie?ItemId=29400a8f-cfd6-4bb3-b9e6-b1dd856f61ab&SubCategoryCode=C02&callingPage=4&ColumnAction=1&searchId=4334bb39-7893-4125-a8db-1b056b53d297&VPos=228
  10. Immocrédit lance la Phase III du Parc d’Affaires sur Le Golf Immocrédit a procédé, le 27 mai dernier, au lancement officiel des travaux de la dernière phase de construction (Phase III) du Parc d’Affaires sur le Golf. L’immeuble situé sur le boul. Lapinière offrira, à terme, une superficie locative d’environ 99 000 pi2. Le projet totalise un investissement de 15 M$. Selon Alain Coulombe, président d’Immocrédit, «il s’agit de bureaux exécutifs écoénergétiques qui utilisent des matériaux de grande qualité et un système de géothermie, ce qui devrait créer des économies de l’ordre de 40%». L’édifice comporte trois structures de 33 000 pi2 chacune. Les deux premières phases sont complétées à 100% et accueillent déjà des locataires. La troisième phase devrait être réalisée en octobre 2010 par l’entrepreneur Dorbec Construction Inc. «L’immeuble est situé à proximité de l’Autoroute 10 et 30, ce qui facilite l’accès aux travailleurs, précise le président. Son emplacement de choix le situe tout près du Golf de Brossard, du Quartier DIX30 et du stationnement incitatif Chevrier qui assure un transport express vers le centre-ville de Montréal.»
  11. Nom du projet : Les Berges de la Rivière Description : Nouveau projet au bord de l'eau à Ste-Dorothée, Laval. Près de tous les services, gare, centre-d'achats, autoroute 13 et 440. -À cinq minutes de marche des stations St-Dorothée et Ile Bigras. -Une courte distance du Méga Centre Sainte Dorothée incluant des boutiques, restaurants, et autre -À proximité de superbes terrains de golf, écoles, sentiers de promenade, parcs, et activités sportives -Un stationnement sous-terrain sécuritaire et bien éclairé -Des constructions en ciment à l’épreuve du feu Site : Les Berges de la Riviere | Exceptional Laval Condos Images : http://www.lesbergesdelariviere.com/wp-content/uploads/2012/10/Lavalle-Condos-Building-980x610.jpg http://www.lesbergesdelariviere.com/wp-content/uploads/2012/10/condo-homes-montreal.jpg
  12. Une nouvelle Le Golf Deux Montagnes est vendu. La Ville de Saint-Eustache à fait l'achat du golf,pour agrandir sont parc industriel. payé 13.25 M$ Un autre terrain de Golf qui disparait.
  13. (Courtesy of the Financial Post) Its nice to see a Hungarian-Canadian thinking of something big Its a nice location, I have seen it first hand when I was in Montenegro a few years back. The person that spoke to me about this project. They want it to be like the next Monte Carlo. One thing... Montenegro is a really nice country
  14. Le golf est un sport de gentleman où l'étiquette prend beaucoup d'importance. Sept conseils pour éviter les faux-pas. Pour en lire plus...
  15. Allez jetez un coup d'oeil sur ce site: http://ceskberg.com/p000022.html Ceskberg and Associates is currently developping a new project in Canada, in partnership with the city of Montreal administration. The Club de Golf Le Ste-Helene will be a normal 72 golf course located on the Ste-Helene Island inside the Parc Jean-Drapeau. This beautifull site is located minutes away from downtown Montreal and is a 15 minutes walk from the Montreal Casino, La Ronde amusement park, and the Gilles Villeneuve Circuit, host of the F1 Grand Prix of Canada. If approved before October 2008, it should be ready for opening in the Summer of 2010. The estimated construction costs of $125 million will mainly cover the acquisition of a section of the park, consctruction of the 18 holes, modifications to the Biosphere structure to include a Pro Shop and cantina. This will not interfere with the Environment Museum. Of course, the actual historical vocation of the site will not be altered at all. All existing infrastructures are kept and a large portion of the Park will still be freely available to everyone. Pas sur que j'ai le goût que le privé s'approprie un autre morceau du patrimoine Montréalais. L'idée est pourtant bonne mais questionnable pour des raisons éthique... Si y'a quelque chose qui devrait être intouchable, c'est bien les parcs! Qu'en pensez-vous?
  16. Un évènement de la PGA à Montréal? (Corus Sports) - Après le Grand Prix, il se pourrait que Montréal devienne la ville-hôte d'un autre évènement sportif d'envergure, soit un tournoi de la PGA. En effet, David Skitt, fondateur et directeur de l'Omnium de Montréal de golf, a à coeur d'offrir le meilleur produit possible aux amateurs de golf. « Depuis quelques années, nous sommes en discussion avec le PGA Tour pour voir comment l'évènement pourrait évoluer, mais sans laisser de côté notre évènement du Canadian tour », a-t-il souligné. Depuis près de dix mois, les négociations entre les deux partis s'accentuent afin de trouver un terrain d'entente. « Nous sommes en négociations avec le PGA Tour pour voir quelles sont les possibilités d'amener un tel évènement ici. Il y a entre 10 000 et 15 000 spectateurs qui vont assister à l'Omnium de Montréal de jeudi à dimanche. Si nous faisions un évènement du Champions Tour, on parle de 75 000 personnes qui viendraient y assister. », explique Monsieur Skitt. Selon lui, il ne fait aucun doute que Montréal gagnerait beaucoup à recevoir un tel évènement, tant en visibilité qu'au niveau des retombées économiques. « On parle d'un évènement avec un impact économique, la première année, de 20 millions $ et dans cinq ans, ça va générer 150 millions $. Ce serait une vitrine incroyable pour Montréal, pour la province et pour le pays. Il n’y a aucun évènement du Champions Tour, du Senior Tour au Canada », avance-t-il. Les ambitions qu'a David Skitt n'étaient auparavant qu'un rêve. Aujourd'hui, ce rêve semble se rapprocher de plus en plus de la réalité. « Tout promoteur veut attirer les meilleurs athlètes mondiaux à son évènement. C'est définitivement réalisable. C'est quelque chose qui serait incroyable pour la ville de Montréal. Après l'annonce du Grand Prix, pourquoi ne pas avoir un évènement de la PGA qui a une audience de 250 millions de téléspectateurs à travers le monde », souligne-t-il. « L'opportunité qu'on a maintenant serait d'amener un évènement du Champions Tour au Québec, mais il n'y a aucune entente pour l'instant. Il y a des négociations avec chacun des paliers de gouvernement pour convaincre le plus de personnes possible d'embarquer dans ce projet-là », a-t-il conclu. L'Omnium de Montréal se tiendra du 17 au 23 août, sur le parcours de golf St-Raphaël. Le public pourra assister à l'évènement à partir du 20 août.
  17. Certains gestionnaires jouent au golf ou collectionnent les oeuvres d'art. C'est plutôt le judo qui inspire Bernard Letendre. Pour en lire plus...
  18. Village olympique: El-Ad présente un projet plus vert Éric Clément La Presse Cité Nature, la nouvelle version du projet résidentiel du promoteur El-Ad situé derrière les pyramides olympiques, est moins ambitieuse (1400 logements au lieu de 2000) et plus respectueuse de l'environnement, a appris La Presse. En avril dernier, le conseil d'arrondissement de Rosemont-La Petite Patrie avait rejeté l'accord de principe donné par le précédent conseil au promoteur El-Ad. Le projet situé entre les pyramides et le golf municipal du parc Maisonneuve ne respectait pas un certain nombre de critères définis à cause du caractère exceptionnel de ce secteur de Montréal. Le promoteur n'avait pas apprécié ce changement de cap, mais, finalement, il a fait contre mauvaise fortune bon coeur et a modifié son projet qui, selon les documents obtenus par La Presse, ne prévoit plus de constructions au bord de la rue Sherbrooke et respecte la hauteur maximale de 14 étages. Il n'y a plus d'empiétement sur des terrains municipaux, notamment sur le golf ou son champ de pratique et le massif de conifères est préservé. La densité du projet, qui s'adresse surtout à une clientèle de familles et de personnes âgées, a aussi été réduite : le nombre de logements est passé de 2000 à 1400. Cité Nature est composée de huit immeubles résidentiels ayant de 117 à 211 logements en location ou en copropriété, selon la tendance du marché. Cinq bâtiments de 10 à 14 étages, contenant les 943 logements du quartier Est de l'ensemble, sont d'abord prévus derrière les pyramides, du côté du boulevard de l'Assomption et du terrain d'entraînement du golf. Trois autres bâtiments (de 9, 13 et 14 étages), d'un total de 457 logements pour le quartier Ouest, seront construits sur le stationnement situé derrière les pyramides, du côté de la rue Viau. Différents aménagements paysagers autour et sur les bâtiments sont prévus afin d'offrir beaucoup de verdure aux résidants, qui pourront encore jouir du massif de conifères qui demeurera entre les deux quartiers de Cité Nature. Les promoteurs veulent ajouter 146 arbres sur les lieux, mais devront en couper une vingtaine. Un stationnement souterrain de trois étages sera construit pour les résidants du nouveau projet et pour ceux des pyramides qui auront perdu leur place à cause de la construction d'un des bâtiments. Le promoteur prévoit que la construction des huit bâtiments se fera sur une période variant de six à huit ans. Elle pourrait débuter à la fin de l'année si les autorisations de l'arrondissement sont obtenues. Le projet est-il conforme au règlement de zonage et aux critères du Programme d'implantation et d'intégration architecturale (PIIA) de l'arrondissement? Le maire André Lavallée ne le sait pas. «L'entreprise El-Ad m'a informé qu'elle présentera un projet entièrement conforme, mais ce projet n'a pas encore été formellement déposé à l'arrondissement, donc je ne peux pas prétendre à sa conformité», dit-il. Toutefois, El-Ad a fait discrètement deux réunions publiques pour prendre le pouls des résidants du quartier, auparavant très récalcitrants. Gilles Beaudry, qui s'était opposé au précédent projet, se dit agréablement surpris. «Les architectes ont réellement fait un bon travail avec un projet qui s'intègre bien avec le village olympique, dit-il. Ils respectent tout ce qu'on avait demandé.»
  19. Un nouveau projet à Saint-lambert. Un projet des Investissement Luc Poirier. Nouveau projet de condos à St-Lambert. Profitez de la vue sur le golf à partir de votre unité! La municipalité de St-Lambert est réputée pour sa qualité de vie et la proximité de tous les services et de la ville de Montréal. St-Lambert sur le golf est un superbe complexe immobilier en deux phases de 6 étages abritant chacune 34 unités. Presque toutes les unités offrent une vue exceptionnelle sur le golf, le centre-ville de Montréal ou les feux d’artifices. Profitez également du confort d’un immeuble tout en béton avec garage intérieur, terrasse sur le toit, climatisation centrale et entrées de gaz naturel dans toutes les unités. http://www.stlambertsurlegolf.com/
  20. Michel Bachand s'affairait à déguster un à un les grains de fromage de sa poutine, à la salle à manger du club de golf Venise. «En Californie, on n'a pas cela... malheureusement». Pour en lire plus...