ProposMontréal

Recouvrement de l'autoroute Ville-Marie / Place des Montréalaises

Recommended Posts

Pinned posts

Recouvrement de l'autoroute 720 (entre les rues Hôtel-de-Ville et Sanguinet)

Placedesmontrealaises.jpg

Recouvrement de l'autoroute entre les rues Hôtel-de-Ville et Sanguinet. Le recouvrement de l'autoroute est financé par le gouvernement du Québec à hauteur de 68 millions de dollars, et la ville aménagera en 2020 une place publique au coût de 56 millions de dollars, à l'aide d'un concours international d'architecture. La place sera terminée en 2022.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

That discussion at this time seems ridiculous. On La Presse they had Tremblay basically saying it was wonderful no matter what the cost. And with the road infrastructure issues in Montreal today, WTF?!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Cela dit, etant donne le problematique des viaducs et autres structures en beton qui tombent, notamment sur la Ville-Marie, est-ce vraiment un option a considerer? Peut-etre on devrait enlever les "toits" peu utiles existantes, comme le parc Viger afin de reduire le danger, le cout d'entretien, le cout d'exploitation (ventilation, etc) et la securite routiere (un accident ou feu dans un tunnel c'est vraiment mauvais).

 

Mmmm. C'est pas DANS le tunnel que ça chire, c'est à la jonction avec l'ouverture. Un tunnel totalement recouvert offrirait probablement moins de risques. Après tout, Lafontaine va bien et y'a pas de morceaux qui tombent quand on passe (touchons du bois!!!!) Un tranchée n'est tout simplement pas une solution. Tu parles de coûts, mais tu oublie le coût du développement économique raté pcq l'espace au-dessus de l'autoroute n'est pas exploité. Et le coût difficile à calculer de l'impact négatif sur le visuel de la ville, la qualité de vie aux alentours, l'image plate laissée aux touristes, etc......

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

http://www.journalmetro.com/linfo/article/940862--l-autoroute-ville-marie-pourrait-etre-recouverte-rapidement

 

Le recouvrement de l’autoroute pourrait être fait rapidement, si la structure du tunnel est suffisamment solide Richard Bergeron croit qu’il serait préférable de développer les terrains en bordure de l’autoroute

 

4ee2728a41d8aa0b3c508038de47.jpeg

STEEVE DUGUAY/MÉTRO

Le maire Gérald Tremblay a affirmé, mercredi, être favorable au recouvrement de l’autoroute Ville-Marie entre le Palais des congrès et la maison de Radio-Canada.

 

Coûts

Une étude avait évalué, en 2006, qu’il en coûterait près de 400 M$ pour recouvrir l’autoroute Ville-Marie entre le Palais des congrès et la station de métro Champs-de-Mars.

 

JENNIFER GUTHRIE

MÉTRO

Publié: 11 août 2011 15:44

Mis à jour: 11 août 2011 15:57

 

Le maire Gérald Tremblay a affirmé, mercredi, être favorable au recouvrement de l’autoroute Ville-Marie entre le Palais des congrès et la maison de Radio-Canada. Mais aussi séduisante soit-elle, cette opération peut-elle réellement être envisagée?

 

Normand Tétreault, ingénieur et fondateur de l’entreprise Soconex, et Adel Hanna, professeur de génie civil à l’Université Concordia, estiment que le recouvrement de l’autoroute 720 pourrait se faire relativement facilement… si le tunnel est en bon état.

 

«Recouvrir une autoroute n’est pas un problème, affirme M. Hanna. Ça s’est fait avant. Ce qui est plus imprévisible, c’est l’arrimage du vieux béton qui compose les murs du tunnel avec le nouveau béton qui sera posé par dessus l’autoroute. C’est difficile de savoir à quel point ces travaux seraient complexes.»

 

Adel Hanna soutient que le recouvrement de l’autoroute pourrait se faire en quelques mois seulement si l’état du tunnel le permet.

 

«Le recouvrement de l’autoroute pourrait comporter certains défis techniques assez importants, particulièrement si on décide de construire des édifices de plus de cinq étages par dessus l’autoroute, ajoute M. Tétreault. Mais c’est possible de le faire. On n’a qu’à regarder le Palais des congrès.»

 

L’autoroute Ville-Marie a été recouverte dans le quartier international il y a près d’une décennie grâce à l’agrandissement du Palais des congrès et de la construction de l’édifice de la Caisse de dépôt et de placement du Québec, tous deux au-dessus de la voie rapide. L’aménagement de la place Jean-Paul Riopelle et la refonte du Square Victoria ont complété la transformation du secteur.

 

Puisque le recouvrement de l’autoroute sous les deux nouvelles constructions a été intégré aux coûts des projets, la Ville n’a pas eu à financer l’entièreté de l’opération. Une telle entente serait à nouveau nécessaire dans le cas du tronçon situé entre la rue Saint-Urbain et l’avenue Papineau afin d’éviter que les deniers publics ne soient investis «de façon stérile», estime le chef de Projet Montréal, Richard Bergeron.

 

«Les terrains obtenus grâce au recouvrement de l’autoroute doivent avoir une fonction, rappelle-t-il. Sinon, on se trouve à couvrir l’autoroute pour couvrir l’autoroute. On peut le faire, mais pourquoi? Pour faire un parc entre deux stationnements?»

 

Puisque la réglementation municipale ne permet pas de construction de plus de quatre ou cinq étages en face de l’hôtel de ville et de l’édifice Lucien-Saulnier, Richard Bergeron doute que des projets de moindre envergure soient en mesure d’assumer les coûts supplémentaires que suppose un projet au-dessus d’une voie rapide.

 

M. Bergeron croit qu’il serait préférable de développer d’abord les terrains vagues en bordure de l’autoroute, avant de s’attaquer à son recouvrement.

 

«Quand tous les terrains de part et d’autre de l’autoroute auront été construits, peut-être pourrait-on consentir à couvrir l’autoroute pour en faire un parc, indique le chef de la deuxième opposition. Mais on pourrait aussi laisser tomber puisqu’à ce moment, on ne verrait plus l’autoroute.»

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Publié le 13 août 2011 à 06h00 | Mis à jour le 13 août 2011 à 06h00

 

Seule la partie ouverte de la A720 est «un?ulcère en plein coeur de Montréal»

 

Pierre Marc Johnson

L'auteur est un ancien premier ministre du Québec et est présentement président du conseil du Quartier de la santé de Montréal.

 

Je réfère à la publication, en page A5 de La Presse du 10 août, d'un article du journaliste André Noel portant sur le Quartier de la santé de Montréal (QSM). J'en préside le conseil d'administration. L'ampleur de l'investissement dans le CHUM et son Centre de recherches oblige à en maximiser les retombées de synergies scientifiques, économiques, d'aménagement, et de qualité de vie dans ce coin encore désaffecté de notre centre-ville.

 

L'article fait état sans erreur de la mission, des projets et des considérants urbanistiques du QSM. Il décrit, suite à l'entrevue et aux documents consultés par votre journaliste, la concertation de nombreux organismes publics et privés pour qu'au cours des années, une série de décisions soient prises par ces institutions et le secteur privé qui favoriseraient le développement d'un quartier exceptionnel entre celui des spectacles et le Vieux Montréal.

 

Le titre tonitruant de la première page cependant contient une fausseté et de la manipulation.

 

L'article évoque clairement mon refus de commenter l'incident du tunnel, puisque je n'en connais pas la cause; rapporte avec exactitude mon propos voulant que l'autoroute 720 vers l'est, non couverte actuellement (donc pas le tunnel...), constitue un ulcère visuel en plein coeur de Montréal; conclut sur l'opinion que j'ai exprimée voulant que -- préférant le beau au laid -- la couverture de l'A720 est souhaitable même si elle n'est pas nécessaire au développement du Quartier tel que le QSM le voit à ce stade.

 

Le titre de première page avec son sous-titre contient une fausseté en me faisant dire le contraire de ce qu'on retrouve dans l'article («l'autoroute Ville-Marie (...) est un obstacle au développement du Quartier de la santé?»); l'utilisation de l'expression «l'ulcère au coeur de la ville» en caractère gras au dessus de mots «dont une poutre s'est détachée de la structure la semaine dernière» associe mon propos à l'effondrement d'un morceau du tunnel, alors que mon commentaire portait clairement sur la partie ouverte de l'A720.

 

Votre titreur a fait comme si j'avais commenté la qualité structurelle de l'ouvrage qu'est le tunnel ou à la limite les enjeux de sécurité du public. Ce titre fabriqué m'impute un comportement de gérant d'estrade irresponsable. On a tourné les coins ronds au pupitre chez vous mardi soir dernier.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

fr.canoe.ca/infos/regional/archives/2011/10/20111028-194402.html

 

Recouvrement de l’autoroute Ville-Marie

Des retombées de 3 milliards $

 

Agence QMI

Véronique Prince

28/10/2011 19h44

 

MONTRÉAL - Recouvrir l'autoroute Ville-Marie à Montréal pourrait coûter 1,5 milliard $, mais rapporter le double en retombées économiques. C'est une des conclusions de la récente étude de faisabilité présentée il y a une semaine à une trentaine de fonctionnaires de la métropole.

 

La reconstruction complète du tunnel, entre la rue Saint-Urbain et l'avenue De Lorimier, est suggérée dans les scénarios proposés au ministère des Transports et à la Ville de Montréal. Le tunnel pourrait même être prolongé d'environ 200 mètres à l'ouest du pont Jacques-Cartier pour permettre la mise en valeur de ce site historique où se trouve l'ancienne prison du Pied-du-Courant.

 

«Ce sont des espaces avec un énorme potentiel, a indiqué Michel Leblanc, président de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain. C'est immédiatement adjacent au Palais des Congrès et autour du CHUM, il y a tout un quartier de la santé qui va se construire avec des institutions en santé publique.».

 

«Ce sont des terrains qui vont valoir cher et où on va vouloir construire, donc qui vont rapporter des taxes foncières et des revenus pour l'ensemble des gouvernements», a-t-il ajouté.

 

Un tunnel entièrement reconstruit

 

Selon des calculs effectués avec les chiffres obtenus par TVA Nouvelles, le coût de reconstruction du tunnel se situe autour de 700 millions $, mais la technologie proposée par les experts, qui s'inspire de ce qui se fait à l'étranger, permettrait une durée de vie de plus de 150 ans.

 

«C'est toujours très coûteux de recouvrir une autoroute et c'est ça qui, en général, freine les projets. Par contre, si on le voit comme un investissement plutôt qu'une dépense, je pense qu'on peut être un peu plus imaginatifs et trouver des moyens pour réaliser le projet», croit Florence Junca-Adenot, fondatrice du Forum Urba 2015.

 

Des retombées considérables

 

Le coût total de 1,5 milliard $ inclut l'ensemble du projet, soit la construction du tunnel, de la voirie et l'aménagement des places publiques. Le nouvel espace permettrait la construction d'immeubles commerciaux et résidentiels, mais aussi la création de nombreux parcs qui redonneraient accès au fleuve. Avec les taxes, tout indique que les gouvernements pourraient récupérer 200 millions $ par année. Les retombées économiques sont estimées à plus de 3 milliards $.

 

Il y a une dizaine d'années, une partie de l'autoroute Ville-Marie a été recouverte dans le secteur du Quartier international de Montréal, où se trouvent la nouvelle partie du Palais des Congrès, la Caisse de dépôt et placement du Québec, et la place Jean-Paul-Riopelle. Les retombées économiques sont aujourd'hui évaluées à plus d'un milliard de dollars et cette section ne représente que le tiers du nouveau projet proposé. L'étude de faisabilité devrait être rendue publique avant la fin de l'année 2011.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est du pelletage des nuages :P

 

The only thing to worry about with Ville-Marie is the tunnel collapsing. So let's put more tunnel! In true Quebec fashion, maybe we should reclamer une moratoire on putting in anything structure spanning over the lanes of a highway that does not have a roadway or railway on top of it (overpass) until the proportion of structures "in good condition" reaches say 99% instead of like 60%...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mais voyons donc... c'est quoi ces chiffres irréels!

 

probablement les retombés avec les nouvelles construction aux alentours que ce projet va en permettre la réalisation!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il va de soit que le tunnel doit être recouvert. Le quartier de la santé tel que présenté est une idée formidable qui permettera de requalifier un secteur actuellement en perdition. Allez-y!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.