Jump to content

montréal Infrastructures municipales - Discussion générale


IluvMTL

Recommended Posts

Pinned posts
  • 1 year later...

Les rues de Montréal en piteux état: encore 10 ans d'enfer

 

 

CHRISTOPHER NARDI

Mercredi, 26 octobre 2016 14:06

MISE à JOUR Mercredi, 26 octobre 2016 15:49

 

 

Près d’une rue montréalaise sur deux est en état «préoccupant» ou pire et 11 % des égouts menacent de s’effondrer à tout moment. Si bien que la Ville va plus que doubler le nombre de travaux routiers pendant les 10 prochaines années. Au total, près de 2000 kilomètres de rues de la métropole, ou 45 %, sont dans un état si lamentable qu’elles ne satisfont pas aux standards établis par le gouvernement provincial. Un autre quart des voies routières sont dans un état «moyen» et passent de justesse le test de qualité, selon des données présentées par les services de la Ville mercredi.

Les problèmes ne se résument pas qu’à la chaussée. En effet, un total de 524,4 km d’égouts sont en si mauvais état qu’ils menacent de s’effondrer à tout moment, ont révélé les responsables des services d’aqueduc et voirie municipaux.

Du côté des tuyaux d’eau potable, 154 km présentent le même risque.

 

«Il y a urgence d’agir, car près de la moitié des rues de Montréal sont dans cet état. Plus on attend, plus ça va coûter cher à réparer», a lancé le maire Denis Coderre lors d’une allocution devant la Chambre de commerce du Montréal métropolitain (CCMM).

 

 

*Prolifération des chantiers

 

Pour tenter de résoudre le problème, les services municipaux proposent de plus que doubler le nombre de kilomètres de rues, égouts et aqueducs qui seront réparés annuellement pendant les 10 prochaines années.

Ainsi, si les automobilistes ont ragé pendant que la Ville travaillait sur 295 km de rues cette année, ils n’ont rien vu encore. En effet, ce sont 676 km de voies qui seront embourbés dans des travaux à partir de l’année prochaine, et ce, pour les 5 prochaines années.

Ce nombre chutera quelque peu à 466 km par année pour les cinq années suivantes.

À ces travaux s’ajoutent évidemment les entraves majeures causées par les travaux des gouvernements provinciaux et fédéraux, dont l’échangeur Turcot et l’ancien et le nouveau pont Champlain.

 

Les rues de Montreal en piteux etat: encore 10 ans d'enfer | JDM

Link to comment
Share on other sites

J'accepte d'emblée l'estimation des besoins de réfections des infrastructures. Toutefois, je conçois qu'il est possible de réduire significativement les inconvénients provoqués par les travaux. Certaines pistes devraient être explorées, notamment:

 

1) Les technologies utilisées pour la réfection des conduites souterraines.

 

2) Les délais d'exécution prescrits dans les appels d'offres. A cet égard, il importe de rappeller une évidence: un «petit» entrepreneur, qui dispose d'une capacité limitée (main d'oeuvre, équipements) prendra plus de temps pour exécuter un contrat, parce qu'il ne pourra pas entamer les travaux à plusieurs endroits à la fois sur le tronçon visé. Or, les inconvénients liés à la réfection s'étendent généralement sur l'ensemble ou au moins une partie importante du tronçon visé, même si les travaux ne se déroulent qu'à un endroit à la fois. L'appel d'offres ne spécifierait pas la «taille» minimale des soumissionnaires (à titre de condition d'admissibilité), mais le délai prescrit pourrait avoir l'effet d'en écarter certains, à moins que ceux-ci ne créent un «consortium ad hoc»; une alternative, non mutuellement exclusive, réside dans la consolidation (=fusions).

 

3) Déjà, on admet (généralement) que la soumission gagnante ne sera pas nécessairement la plus basse (monétairement parlant). La qualité est également prise en compte. Je propose qu'on y ajoute la dimension «délai», c'est-à-dire qu'on y accorde une valeur (monétaire).

 

4) Comme il s'agit ici (infrastructures montréalaises) d'un (multi-) projet de longue haleine (10 ans+, parce que ça devrait être un exercice continuel), l'industrie (=l'ensemble des entrepreneurs en construction) devrait être capable de s'organiser en conséquence, notamment en faisant l'acquisition d'équipements à haute capacité, qui font plus en moins de temps. Un engagement clair et ferme de la part des autorités municipales quant à leurs plans d'investissements est nécessaire pour que l'industrie prenne cette voie. Autrement, le travail continuera de se faire «au pic et à la pelle».

 

5) Finalement, une évidence qu'on ne devrait pas avoir à formuler, mais qui semble faire défaut: la planification doit être nettement plus rigoureuse. Concrètement, cela concerne plusieurs dimensions, dont: a) la distribution géographique des entraves, en tous temps; b) la mise en place, au besoin, d'alternatives temporaires; c) des estimations réalistes des durées d'exécution des projets; et d) une connaisance constamment mise à jour de la capacité de l'industrie à exécuter des travaux.

 

Les enjeux sont majeurs. La volonté politique c'est bien, l'effort financier c'est bien aussi, mais il faut plus encore, pour véritablement réussir. «Dix ans d'enfer», ce serait s t u p i d e .

Edited by Né entre les rapides
Link to comment
Share on other sites

Moi je suis bien heureux quand je vois des chantiers. Je dois être une bibitte anormale. Mais je m,assume. Je trouve que ça témoigne d'une effervescence exceptionnelle de Montréal. ça veut dire que ça bouge, qu'on n'est pas dans l'immobilisme. ça veut dire de nouvelles infrastructures flambant neuves à terme. De nouveaux gratte-ciel, de nouvelles bâtisses, de nouveaux habitants d'ici 2050, etc.

 

Ceux de l'extérieur qui chiâlent ne réfléchissent pas très loin : si leurs petites villes avaient ne fut-ce que 10% des cônes oranges de Mtl, avec les investissements que cela réprésente et les nouvelles infras et les ajouts de bâtisses qui viennent avec, ils seraient fiers du "dynamisme" de leur région. Et ceux de Mtl doivent se demander s'ils préfèrent des conduites d'eau qui pètent en janvier.

 

Bien sûr, des problèmes survenus dans le passé doivent absolument être évités :

 

- collusion

- mauvaise planification

- manque de mitigation efficace par les TEC

- mauvaise communication aux citoyens.

 

J'ai bon espoir qu'on pourra apprendre de ces erreurs? À part ça, je me réjouis de ces investissements.

Link to comment
Share on other sites

Quel coincidence mon ami de Buenos Aires en visite a Montreal la semaine derniere a le meme point de vue que toi. En voyant tout ces chantiers cela l'a impressionné c'est vrai qu'a Buenos Aires les trottoir sont dans un etat lamentable. vereda buenos aires.jpg

 

Moi je suis bien heureux quand je vois des chantiers. Je dois être une bibitte anormale. Mais je m,assume. Je trouve que ça témoigne d'une effervescence exceptionnelle de Montréal. ça veut dire que ça bouge, qu'on n'est pas dans l'immobilisme. ça veut dire de nouvelles infrastructures flambant neuves à terme. De nouveaux gratte-ciel, de nouvelles bâtisses, de nouveaux habitants d'ici 2050, etc.

 

Ceux de l'extérieur qui chiâlent ne réfléchissent pas très loin : si leurs petites villes avaient ne fut-ce que 10% des cônes oranges de Mtl, avec les investissements que cela réprésente et les nouvelles infras et les ajouts de bâtisses qui viennent avec, ils seraient fiers du "dynamisme" de leur région. Et ceux de Mtl doivent se demander s'ils préfèrent des conduites d'eau qui pètent en janvier.

 

Bien sûr, des problèmes survenus dans le passé doivent absolument être évités :

 

- collusion

- mauvaise planification

- manque de mitigation efficace par les TEC

- mauvaise communication aux citoyens.

 

J'ai bon espoir qu'on pourra apprendre de ces erreurs? À part ça, je me réjouis de ces investissements.

vereda 2.jpg

Link to comment
Share on other sites

Dans l'actualité en ce moment: tous les travaux dans Rosemont sont en retard, sans exception, malgré les pénalités aux entrepreneurs fautifs.

Je vois difficilement comment la ville pourra gérer ces chantiers. Ce n'est pas une question d'argent, mais du temps que les entrepreneurs peuvent mettre sur leurs chantiers. Ils travaillent sur une tonne de chantiers à temps partiel!

 

Dans mon secteur (Mile End), c'est absurde.

- Deux ans pour construire une allée piétonne et cycliste dans un champ.

- L'été passé, j'ai reçu trois avis pour m'annoncer la réfection de la rue Henri-Julien. Elle a commencé il y a deux semaines. La ville a fermé la rue pendant plusieurs jours sans travailler dessus, à rouvert la rue, fait une poignée de travaux sans la fermer, et le chantier est maintenant mort. Ces travaux sont, de toute manière, REDONDANTS, car l'arrondissement vient de payer une firme pour repenser cette rue (donc sa configuration va changer), et la rue sera démolie pendant la construction du Plateau 54. Le "programme complémentaire de surfaçage" (ou un truc du genre), de la ville-centre, se fait sans consultation.

- La rue Gaspé est sans revêtement depuis plusieurs semaines. D'ailleurs, la brique antique sur laquelle roule les camions en ce moment semble faire un meilleur travail que nos rues contemporaines.

- De nombreux travaux de saillies annoncés ne sont pas commencés.

- La ville installe de nouvelles saillies le long de Parc. Les travaux se font en fermant complètement les rues est-ouest (alors que c'est pas le cas pour des interventions similaires, généralement). L'entrepreneur à creusé les deux saillies du côté Est de Saint-Viateur, en a terminé une, à ASPHALTÉ la deuxième sans l'aménager (avec le poteau du feu de circulation DANS la rue, là où doit être une saillie) comme si les travaux étaient reportés, et... à commencé à creuser les saillies du côté Ouest.

 

Je suis heureux de voir autant d'argent mis dans les travaux, car on en a besoin, et il faut régler le déficit d'entretien. Mais la gestion est désastreuse en ce moment. Est-ce qu'on a les ressources en main d'œuvre? Est-ce qu'on devrait faire venir des entrepreneurs de l'extérieur? Je ne sais pas trop, mais si on veut doubler les travaux, faut changer bien des choses.

Edited by vincethewipet
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value