Jump to content

Recommended Posts

6 juin 2007 Une partie de la rue Sainte-Catherine deviendra piétonne, entre les rues Saint-Hubert et Papineau, durant six week-ends de l'été. Ce projet pilote, s'il est concluant, pourrait mener à donner accès aux piétons d'autres artères montréalaises.

 

L'expérience avait été tentée avec succès lors des Outgames, l'an dernier. « Les gens aiment ça, prendre un verre et regarder passer les gens », explique le directeur général de la Société de développement commercial (SDC) du Village, Bernard Plante. « C'est une autre ambiance complètement. »

 

L'objectif principal de l'arrondissement est d'attirer les touristes et les consommateurs pour contrecarrer la concurrence des commerces de banlieue. « Toutes les expériences européennes et nord-américaines en terme de piétonnisation ont toutes eu des impacts positifs en terme d'achalandage commercial », soutient le maire de l'arrondissement Benoît Labonté.

 

Les rues transversales demeureront ouvertes durant ces week-ends pour piétons seulement.

 

Résidents et passants accueillent le projet avec enthousiasme et si les réactions demeurent aussi positives à la fin de l'été l'arrondissement pourrait rendre la mesure permanente. « Non seulement sur la rue Sainte-Catherine, mais aussi ailleurs dans l'arrondissement », poursuit le maire Labonté. Le maire de l'arrondissement vise notamment la rue Saint-Paul.

Benoît Labonté rappelle que les villes de Boston et Ottawa possèdent toutes des rues piétonnes. De plus, le plan de transport présenté par la Ville, il y a quelques semaines, recommande de diminuer la présence de l'automobile au profit d'autres modes de transport dans la métropole.

Link to comment
Share on other sites

  • 8 months later...
  • Replies 110
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Posted Images

Source: http://www.canada.com/montrealgazette/news/story.html?id=f8edf4b5-ac5f-41e7-ac7e-0b0866556290&k=9307

 

Gay Village plan facing vote soon: borough

Pedestrian Mall. Previous street closings popular

MICHELLE LALONDE, The Gazette

 

A proposal to turn the part of Ste. Catherine St. that runs through the Gay Village into a pedestrian mall for almost all of this summer will probably go to a borough council vote early next month, a spokesperson for the Ville Marie borough said yesterday.

"There is a strong movement toward making downtown Montreal more attractive, and the idea of being able to just walk along the street in the summer, in the beautiful weather, without worrying about cars and traffic, is very attractive," Jean-Yves Duthel, director of public relations for the Ville Marie borough, said in an interview.

Unlike a similar proposal for Mount Royal Ave., which merchants ferociously opposed, this one is coming mainly from Gay Village merchants themselves

 

Bernard Plante, executive director of the Société de Développement Commercial du Village, said two earlier pilot projects that saw Ste. Catherine closed from St. Hubert St. to Papineau Ave. were resoundingly successful for his members.

The street was closed to traffic for six weekends last summer and for five consecutive days during the Outgames in 2006, and the ambience was excellent for stores and restaurants, he said.

"It attracted a lot of new clients," said Plante, whose organization represents 300 merchants along Ste. Catherine, Amhearst St. and in Place Dupuis.

Duthel said few residents complained about those closings.

"On the contrary, the complaints came when we opened up the streets to traffic again." A public information session on the proposal will be held on Feb. 21 at the borough office at 7 p.m. (888 de Maisonneuve Blvd. E., in Place Dupuis, fifth floor).

The idea is to close Ste. Catherine from Berri St. to Papineau from roughly St. Jean Baptiste weekend to Labour Day weekend. North-south streets in that section would remain open, but discussions are under way about the safest way to keep traffic off Ste. Catherine, allow access for emergency vehicles, and ensure safe passage of pedestrians across the intersections.

"It's still just a proposal and it's incredibly complex technically," Plante said.

Michel Labrecque, a Plateau Mont Royal councillor who is working on a new traffic management plan for that borough, said he will study closely what happens in the Gay Village.

"It could be this is the beginning of something, but I'd need to be convinced it is really good for everyone. I'm sure it will be good for merchants and tourists, but for residents, especially older people and those with reduced mobility, and for cyclists who will have to use other, busier streets, sometimes pedestrian streets are not the so great," he said.

If all goes well, Duthel said, the plan could be approved at the March 4 borough council meeting.

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...

La Sainte-Catherine Est appartiendra aux piétons cet été

 

Jeanne Corriveau

Édition du mercredi 05 mars 2008

 

Mots clés : Village gai, piétons, Sainte-Catherine Est, Transport, Municipalité, Montréal

 

Le maire Labonté promet que «ce ne sera pas un party à ciel ouvert»

L'arrondissement de Ville-Marie ira finalement de l'avant avec son projet de piétonnisation de la rue Sainte-Catherine Est durant la saison estivale. L'artère située au coeur du Village gai sera fermée à la circulation du 17 juin au 3 septembre. Le maire Benoit Labonté a toutefois donné l'assurance, hier, que des précautions seraient prises pour assurer la quiétude des résidants du voisinage.

 

«Ce ne sera pas un party à ciel ouvert. Oui, il y aura des terrasses pour les restaurants, mais aucune musique ne sera permise dans la rue pour ne pas nuire à la quiétude des résidants», a promis Benoit Labonté.

 

Le maire de l'arrondissement a présenté hier le projet préparé conjointement avec la Société de développement commercial (SDC) du Village. Ce projet consiste à fermer à la circulation automobile la rue Sainte-Catherine entre les rues Berri et Papineau, et ce, pour tout l'été. Les automobilistes pourront tout de même utiliser les rues transversales. Les bornes de protection, qui seront installées à toutes les intersections, permettront le passage des véhicules d'urgence. La présence de policiers ou de cadets à chaque intersection ne sera donc pas requise, comme c'est le cas lorsqu'on utilise des barrières amovibles. Par ailleurs, les livraisons ne seront permises que le matin, entre 8h et 11h.

 

Le président de la SDC, Denis Brossard, affirme vouloir redonner vie au quartier le jour. Bien que l'artère soit située dans le Village gai, il a tenu à préciser que la programmation prévoyait de nombreuses activités destinées aux familles. «Il faut savoir que la majorité des gens qui habitent le Village gai sont hétérosexuels et ont des enfants», a-t-il rappelé.

 

Pour le maire Labonté, la piétonnisation de la rue Sainte-Catherine se traduira par une meilleure qualité de vie. «C'est une expérience urbaine d'envergure, sans aucune commune mesure avec ce qui s'est fait auparavant, non seulement à Montréal, mais également au Canada», a-t-il précisé en faisant valoir que ce projet correspondait aux objectifs visés par la Charte du piéton et la politique de développement durable adoptées par la Ville de Montréal: «Il faut avoir le courage d'agir et d'appliquer ces politiques avec des mesures concrètes.»

 

M. Labonté estime à 50 000 $ les coûts qui devront être assumés par l'arrondissement pour l'achat, notamment, des bornes de protection. Mais il assure que la fermeture de la rue ne nécessitera pas la présence d'effectifs policiers supplémentaires. L'arrondissement entend également rediriger la circulation automobile vers le boulevard René-Lévesque et la rue Sherbrooke, et de nouveaux panneaux de signalisation devront être installés pour guider les automobilistes.

 

Il s'agit toutefois d'un projet-pilote et l'arrondissement devra décider, de concert avec la SDC, s'il est approprié de poursuivre l'expérience l'an prochain. M. Labonté a par ailleurs indiqué que d'autres projets de piétonnisation étaient actuellement à l'étude ailleurs dans l'arrondissement, mais il a refusé d'identifier les rues visées.

 

Les propos rassurants du maire Labonté n'ont pas convaincu Sammy Forcillo. Le conseiller de Sainte-Marie-Saint-Jacques s'est dit inquiet des impacts du projet sur la circulation environnante et sur la qualité de vie des résidants. Il s'est également interrogé sur les coûts réels de cette entreprise et sur la diminution de places de stationnement dans le secteur. «Les gens qui viennent dans le quartier, où vont-ils mettre leurs voitures? Ça va juste encourager les gens à utiliser les rues résidentielles du quartier», a-t-il signalé. Selon des informations fournies par la Ville de Montréal, les pertes liées aux parcomètres qui ne pourront être utilisés pendant l'été s'élèveraient à environ 310 000 $.

 

M. Forcillo a également dénoncé l'empressement avec lequel Benoit Labonté traite ce dossier, comme s'il avait un «agenda politique». «Il ne faut pas hypothéquer un quartier comme le Centre-Sud parce qu'on a une ambition personnelle», a-t-il dit, tout en précisant qu'il n'était pas opposé à la piétonnisation de la rue, mais qu'il aurait voulu qu'on limite l'expérience à une trentaine de jours.

 

De son côté, le responsable du transport collectif et de l'aménagement urbain au comité exécutif de la Ville, André Lavallée, s'est dit d'accord avec le principe visant la piétonnisation de certaines rues à Montréal. Il n'a toutefois pas voulu se prononcer sur le projet touchant la rue Sainte-Catherine Est, affirmant ne pas en connaître tous les détails. «C'est la responsabilité des élus de trouver la formule gagnante pour que ça fonctionne pour tout le monde dans ce quartier, a-t-il déclaré. Pour avancer, il faut convaincre les Montréalais que ce ne sont pas juste des embêtements qu'on leur crée mais que tout le monde y gagne.»

 

http://www.ledevoir.com/2008/03/05/178979.html (05/03/2008 8H05)

Link to comment
Share on other sites

Quote "M. Forcillo a également dénoncé l'empressement avec lequel Benoit Labonté traite ce dossier, comme s'il avait un «agenda politique». "

 

:thumbsdown: :thumbsdown: Nos politiciens sont rendus si immobiles que quand quelqu'un bouge rapidement c'est décrié comme un défaut.

Link to comment
Share on other sites

''Il faut savoir que la majorité des gens qui habitent le Village gai sont hétérosexuels et ont des enfants», a-t-il rappelé.''

 

un peu paradoxale non? :confused:

 

 

Pas vraiment. Si l'on considère que seulement 10% de la population générale est gai, c'est un peu normal qu'ils ne soient pas majoritaire dans le "Quartier Gai"!

Link to comment
Share on other sites

Je suis d'accord avec ce move personnellement. Ma seule question et j'espère que les experts ici vont pouvoir me répondre.

 

Quel type d'infrastructure ont-ils l'intention d'ajouter? La rue d'elle même, même si elle est plutôt intéressante à cet endroit à besoin plus que d'un gros after hour quelques terrasse et de resto, ils ont besoin d'ajouter pour attirer les gens je crois.

 

J'espère également que la rue ne sera pas tout simplement fermer avec des clôture de festivals et qu'il y aura des bornes de qualités au moins.

Link to comment
Share on other sites

  • Administrator

Bon il y a quelques restos qui vont pouvoir étendre des tables sur la rue, mais franchement je vois pas c'est quoi l'idée de la fermer tout l'été 24/7.

 

Puisque c'est des espèces de barricades mobiles (pour laisser les livraisons passer tous les matins), pourquoi les laisser en place durant la journée? Pourquoi s'acharner à exacerber le traffic au centre ville? Les gens qui utilisent ste-catherine est le soir, vont se rabattre sur rené levesque ou sherbrooke surcongestionnés (deux artères assez éloignés), ça sera difficile en plus de traverser cette grande zone du village nord-sud.

 

Qui fait la fête le mardi durant le jour, bof une heure de dîner un peu plus occupée, mais faire chier des milliers de gens, pourquoi? Je suis sûre que plusieurs commerçants n'y trouveront pas leur compte. Des commerçants qui comptent sur des clients (perte de 31000$ en parcomètre l'été ça veut dire qu'il y a beaucoup de gens qui s'y rendent en auto).

 

C'est super le fun de fermer la st-laurent une fin de semaine par exemple, mais quand c'est tout l'été, la magie n'y plus. Un évenement réussi c'est un évenement qui ne se répète pas trop souvent... ou pire qui est là 24/7.

 

C'est pas clair que les gens vont y aller juste comme ça, parceque la rue est fermée.

 

Moi je suis convaincu que cette expérience ne sera pas de retour l'an prochain, ça sera un échec.

Link to comment
Share on other sites

  • Administrator

très approximatif et simpliste.

 

31000$ @ 3$/h = 103333h

 

103333 / 13 semaines = 7948h

 

7948h / 7 jour = 1135h par jour

 

1135h / 2h par client = 567 clients avec automobile par jour de moins.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share




×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value