Jump to content

Recommended Posts

Edition 2008 des Indicateurs d'attractivité, une publication destinée à la promotion économique de la région - Le Grand Montréal parmi les régions de haut savoir les plus attractives

Près de la moitié des investissements privés de la région proviennent

d'entreprises étrangères

 

MONTREAL, le 16 juin /CNW Telbec/ - Montréal International a rendu

publique la 3e édition de sa publication, les Indicateurs d'attractivité, qui

met en valeur les atouts du Grand Montréal. A partir des principaux facteurs

de localisation considérés par les investisseurs étrangers, l'ouvrage confirme

la force d'attraction de la région métropolitaine par rapport à ses

principales rivales nord-américaines.

Selon l'étude, le Grand Montréal possède un climat propice à

l'investissement étranger, puisqu'il détient, parmi les grandes métropoles

nord-américaines, la :

 

<<

- 1re position pour le nombre d'étudiants universitaires par habitant

- 1re position pour la compétitivité des coûts totaux d'exploitation

d'une entreprise dans les secteurs de R-D

- 1re position pour le taux d'homicide le plus faible

- 2e position pour la qualité de vie

- 2e position pour le nombre de congrès internationaux

- 3e position pour la croissance de l'emploi en haute technologie

- 4e position pour la croissance de l'emploi

- 4e position pour la concentration d'emplois en haute technologie

 

Parmi les grandes métropoles canadiennes, le Grand Montréal détient

notamment la :

 

- 1re position pour la performance globale en R-D des entreprises et des

universités

- 1re position pour le nombre d'inscriptions et de diplômes

universitaires

- 1re position pour le nombre de brevets détenus

- 1re position pour le taux de bilinguisme et de trilinguisme

- 1re position pour les investissements en capital de risque

- 1re position pour le prix de vente moyen et le loyer mensuel moyen

d'une habitation

>>

 

"Ces classements exceptionnels expliquent notamment le succès que connaît

le Grand Montréal auprès des sociétés étrangères", a déclaré le

président-directeur général de Montréal International, M. André Gamache. En

2007, les investissements étrangers représentaient 43 % de tous les

investissements privés non résidentiels du Grand Montréal, soit près d'un

dollar d'investissement privé sur deux.

"Le Grand Montréal offre une main-d'oeuvre hautement qualifiée, des

universités et des centres de recherche reconnus sur la scène internationale,

un potentiel d'innovation immense, des grappes de haute technologie

performantes et une qualité de vie remarquable, le tout à un coût compétitif",

a déclaré M. Gamache. "Dans le contexte de l'économie du savoir, qui est en

forte croissance, ces facteurs sont déterminants pour un grand nombre de

sociétés à la recherche d'un site d'implantation."

"Avec le gouvernement du Canada, le gouvernement du Québec, la Communauté

métropolitaine de Montréal et la Ville de Montréal, nous devons promouvoir nos

forces le plus efficacement possible", a ajouté M. Gamache.

Dans cette publication, Montréal International a analysé une série

d'indicateurs d'attractivité, regroupés autour de sept axes principaux : la

disponibilité de la main-d'oeuvre qualifiée, l'innovation et la haute

technologie, les coûts, la fiscalité et les incitatifs, le climat

d'investissement, l'économie et la démographie ainsi que la qualité de vie.

Pour plus d'information, le document intégral est disponible sur le site

Internet de Montréal International, au http://www.montrealinternational.com.

 

Montréal International

 

Créé en 1996, Montréal International est issu d'un partenariat

privé-public. Il a pour mission de contribuer au développement économique du

Montréal métropolitain et d'accroître son rayonnement international. Montréal

International a comme mandats d'attirer dans la région métropolitaine les

investissements étrangers, les organisations internationales et la

main-d'oeuvre stratégique, ainsi que de soutenir le développement de

l'innovation et des grappes de haute technologie. L'organisme est financé par

le secteur privé, la Communauté métropolitaine de Montréal, la Ville de

Montréal ainsi que les gouvernements du Québec et du Canada.

Depuis l'an 2000, Montréal International a contribué à la réalisation de

422 projets d'investissements directs étrangers totalisant 6,3 milliards de

dollars. Ces investissements ont permis de créer 31 565 emplois et d'en

maintenir 5 553.

 

 

 

Renseignements: Céline Clément, Conseillère en communication, Montréal

International, (514) 987-9390, [email protected]

Link to comment
Share on other sites

Comme vous le savez peut-être, le gouvernement fédéral va couper son financement de Montréal International.

 

Normal, il ne faudrait surtout pas que Montréal redevienne plus hot que Toronto un jour !

 

C'est pourquoi d'ailleurs on a sacrifié la Bourse de Mtl pour sauver celle de Toronto

Link to comment
Share on other sites

Comme vous le savez peut-être, le gouvernement fédéral va couper son financement de Montréal International.

 

Belle bêtise de la part du gouvernement fédéral. Électoralement, ils n'ont rien à gagner ici dans la métropole, ça n'aide pas.

Link to comment
Share on other sites

Normal, il ne faudrait surtout pas que Montréal redevienne plus hot que Toronto un jour !

 

C'est pourquoi d'ailleurs on a sacrifié la Bourse de Mtl pour sauver celle de Toronto

 

et c'est pour ca que le gour fed a coupé le bugdet des cinéastes du québec pour donner une salle de 25 millions de $ au tiff :mad:

Link to comment
Share on other sites

Le federal va couper le budget a Montreal Internationale, parcequ'il n'atteint jamais ses objectifs. Meme le president de MI a accepter la realite.

 

Alors, au lieu de tourner ca dans une controverse politique..renseignez-vous sur les faits.

 

La gang de chialeux...

 

BTW, Montreal a beaucoup beaucoup de catch-up a faire vs. Toronto...

 

 

Quels étaient les objectifs et de par combien les ont-ils raté?

Link to comment
Share on other sites

et c'est pour ca que le gour fed a coupé le bugdet des cinéastes du québec pour donner une salle de 25 millions de $ au tiff :mad:

 

Pendant que nous a Montréal on se battait pour savoir qui de Losique, Spectra ou Langlois allait avoir "LE" festival de cinema.

 

On a de la misère a etre organisé entre nous, essaie apres ca d'avoir un levier devant celui qui a l'argent afin d'obtenir sa part du gateau.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...