Search the Community

Showing results for tags 'métropolitaine'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 27 results

  1. AMT: Ligne Mascouche Discussion sur la ligne Mascouche de l'Agence métropolitaine de transport.
  2. C'est pas un gros projet de construction, mais j'ai figuré que ca allait ici, ils ont tout refait l'intérieur du centre d'achat, mais je suis tombé sur cette photo de ce qu'ils vont faire a l'extérieur avec le stationnement étagé Voici les études conceptuelles de la nouvelle facade du stationnement étagé qui donne sur la metropolitaine architectes: Lemay et Associés Pas mal plus beau que le parking brun actuel
  3. Qu'est ce que vous pensez d'avoir un forum dédié aux développement immobillier pour l'extérieur de la grande région métropolitaine? Ça serais un forum séparé de celui-ci.
  4. Le centre-ville de Montréal reste fort Isabelle Hachey La Presse Laval a-t-elle gagné en autonomie au point de ne plus être une banlieue? «C'est ridicule!», tranche Richard Shearmur, professeur à l'INRS-Urbanisation. «Pour des raisons de marketing, Laval aimerait bien prétendre être une ville indépendante. Mais Laval n'a aucun sens si on ne l'intègre pas dans la région métropolitaine de Montréal.» La preuve évidente de cette dépendance à la métropole, dit M. Shearmur, c'est que seulement 37% des Lavallois travaillent dans leur ville, alors que 49% franchissent encore les ponts pour gagner leur vie à Montréal. En fait, ni Laval, ni aucune autre banlieue de la région métropolitaine ne peut se dire autonome par rapport à Montréal, selon l'expert. Le centre-ville demeure le haut-lieu des services spécialisés. C'est là que se concentrent les sièges sociaux, les assurances, les institutions financières. «Même si les gens vivent et travaillent en banlieue, les entreprises pour lesquelles ils travaillent ont besoin de services financiers, et ceux-là sont basés au centre-ville.» Montréal n'a pas subi le sort de certaines villes américaines, dont le centre s'est vidé au profit des banlieues. «Aux États-Unis, il y a eu le "white flight" des années 1950 et 1960, lorsque les populations noires se sont établies en ville et que les populations blanches, plus aisées, ont choisi de fuir en banlieue. Cela a engendré un certain effondrement des centre-villes, comme à Détroit et Pittsburgh. Le coeur de ces villes s'est appauvri, les bâtiments se sont délabrés, et les entreprises ont cherché des alternatives en périphérie.» C'est ainsi que sont nées les «edge cities», terme inventé par le journaliste du Washington Post Joel Garreau pour décrire d'anciennes cités-dortoirs devenues autosuffisantes. «Sa thèse, c'est que de plus en plus, les activités traditionnelles du centre-ville se déplacent en banlieue, explique M. Shearmur. Mais ce n'est pas le cas au Canada, et surtout pas à Montréal.»
  5. http://www.montrealinternational.com/a-propos/salle-de-presse/banque-industrielle-commerciale-chine-montreal/ Bonne nouvelle, évidemment, mais l'histoire ne dit pas ou ils vont s'installer.
  6. Edition 2008 des Indicateurs d'attractivité, une publication destinée à la promotion économique de la région - Le Grand Montréal parmi les régions de haut savoir les plus attractives Près de la moitié des investissements privés de la région proviennent d'entreprises étrangères MONTREAL, le 16 juin /CNW Telbec/ - Montréal International a rendu publique la 3e édition de sa publication, les Indicateurs d'attractivité, qui met en valeur les atouts du Grand Montréal. A partir des principaux facteurs de localisation considérés par les investisseurs étrangers, l'ouvrage confirme la force d'attraction de la région métropolitaine par rapport à ses principales rivales nord-américaines. Selon l'étude, le Grand Montréal possède un climat propice à l'investissement étranger, puisqu'il détient, parmi les grandes métropoles nord-américaines, la : << - 1re position pour le nombre d'étudiants universitaires par habitant - 1re position pour la compétitivité des coûts totaux d'exploitation d'une entreprise dans les secteurs de R-D - 1re position pour le taux d'homicide le plus faible - 2e position pour la qualité de vie - 2e position pour le nombre de congrès internationaux - 3e position pour la croissance de l'emploi en haute technologie - 4e position pour la croissance de l'emploi - 4e position pour la concentration d'emplois en haute technologie Parmi les grandes métropoles canadiennes, le Grand Montréal détient notamment la : - 1re position pour la performance globale en R-D des entreprises et des universités - 1re position pour le nombre d'inscriptions et de diplômes universitaires - 1re position pour le nombre de brevets détenus - 1re position pour le taux de bilinguisme et de trilinguisme - 1re position pour les investissements en capital de risque - 1re position pour le prix de vente moyen et le loyer mensuel moyen d'une habitation >> "Ces classements exceptionnels expliquent notamment le succès que connaît le Grand Montréal auprès des sociétés étrangères", a déclaré le président-directeur général de Montréal International, M. André Gamache. En 2007, les investissements étrangers représentaient 43 % de tous les investissements privés non résidentiels du Grand Montréal, soit près d'un dollar d'investissement privé sur deux. "Le Grand Montréal offre une main-d'oeuvre hautement qualifiée, des universités et des centres de recherche reconnus sur la scène internationale, un potentiel d'innovation immense, des grappes de haute technologie performantes et une qualité de vie remarquable, le tout à un coût compétitif", a déclaré M. Gamache. "Dans le contexte de l'économie du savoir, qui est en forte croissance, ces facteurs sont déterminants pour un grand nombre de sociétés à la recherche d'un site d'implantation." "Avec le gouvernement du Canada, le gouvernement du Québec, la Communauté métropolitaine de Montréal et la Ville de Montréal, nous devons promouvoir nos forces le plus efficacement possible", a ajouté M. Gamache. Dans cette publication, Montréal International a analysé une série d'indicateurs d'attractivité, regroupés autour de sept axes principaux : la disponibilité de la main-d'oeuvre qualifiée, l'innovation et la haute technologie, les coûts, la fiscalité et les incitatifs, le climat d'investissement, l'économie et la démographie ainsi que la qualité de vie. Pour plus d'information, le document intégral est disponible sur le site Internet de Montréal International, au http://www.montrealinternational.com. Montréal International Créé en 1996, Montréal International est issu d'un partenariat privé-public. Il a pour mission de contribuer au développement économique du Montréal métropolitain et d'accroître son rayonnement international. Montréal International a comme mandats d'attirer dans la région métropolitaine les investissements étrangers, les organisations internationales et la main-d'oeuvre stratégique, ainsi que de soutenir le développement de l'innovation et des grappes de haute technologie. L'organisme est financé par le secteur privé, la Communauté métropolitaine de Montréal, la Ville de Montréal ainsi que les gouvernements du Québec et du Canada. Depuis l'an 2000, Montréal International a contribué à la réalisation de 422 projets d'investissements directs étrangers totalisant 6,3 milliards de dollars. Ces investissements ont permis de créer 31 565 emplois et d'en maintenir 5 553. Renseignements: Céline Clément, Conseillère en communication, Montréal International, (514) 987-9390, [email protected]
  7. Denis Coderre ouvert à l'instauration de péages sur les autoroutes <time datetime="2016-11-25T01:12:26Z" data-datetimelastpublished="2016-11-25T01:12:26Z">Publié le jeudi 24 novembre 2016 à 20 h 12</time> <figure class="bunker-component image-from-url-with-caption" data-component-name="ImageFromUrlWithCaption"> <figcaption> Des voitures avancent à pas de tortue sur une autoroute. Photo : iStock / iStock </figcaption> </figure> Alors que la Ville de Toronto plaide pour le péage, le maire de Montréal Denis Coderre ne ferme pas la porte à cette idée pour financer le transport collectif dans la métropole. Son homologue de Toronto, John Tory, a annoncé jeudi son intention de faire payer les automobilistes pour circuler sur deux autoroutes de la ville. Selon lui, c'est le seul moyen de financer l'amélioration des routes et du système de transport en commun. Le maire de Montréal dit avoir d'ailleurs discuté de cette question avec John Tory lors de leur mission économique en Israël et en Cisjordanie plus tôt ce mois-ci. Il affirme toujours être contre un péage pour le pont Champlain, mais il en va autrement lorsqu'il s'agit de financer le transport collectif. Il soutient que la Commission métropolitaine de Montréal (CMM) et la future Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) devront avoir une réflexion sur tous les moyens de financer le transport collectif. « Pourquoi j’étais contre le péage sur le pont Champlain? Parce qu’on voulait financer un pont, pas le transport collectif. Mais quand vous avez eu le pont de l’autoroute 30 ou de l’autoroute 25, ça les gens peuvent embarquer. Comme président de la CMM, je veux qu’on ait une réflexion à ce sujet. » Les tenants du transport collectif se réjouissent des propos du maire. « Le financement du transport collectif, c’est la clé pour offrir un service nettement amélioré dans la grande région métropolitaine. On en a besoin. Il faut avoir les moyens de ses ambitions. Toronto le prouve, il faut que Montréal fasse la même chose », affirme la porte-parole d'Alliance Transit, Coralie Deny. http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1002105/denis-coderre-ouvert-instauration-peages-routes
  8. Le prix des maisons de la région métropolitaine est surévalué de plus de 10%, selon une étude de Merrill Lynch Canada, qui prévoit aussi une stagnation des prix au Canada. Pour en lire plus...
  9. Le marché de la revente demeure vigoureux en juillet Île-des-Sœurs, le 6 août 2008 – En affichant une faible baisse de 1 % dans les transactions conclues sur le système MLS ® en juillet, le marché de la revente dans la région métropolitaine de Montréal continue d'aller à l'encontre de la tendance à la baisse observée dans les autres grandes villes canadiennes. La Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM) a en effet enregistré 2 892 ventes le mois dernier, soit presque le même nombre qu'en juillet 2007, qui avait été le meilleur mois de tous les temps. « Contrairement à la tendance ailleurs au Canada, le marché de la revente de la région métropolitaine de Montréal se porte bien », indique Michel Beauséjour, FCA, chef de la direction de la CIGM. « Le ralentissement est en effet beaucoup plus marqué dans les autres grandes villes canadiennes, comme à Toronto où les ventes depuis le début de l’année sont en baisse de 14 %, à Calgary, en baisse de 32 %, et à Vancouver, en baisse de 20 %. » Dans la région métropolitaine de Montréal, 2 641 maisons unifamiliales ont été vendues en mai, une baisse de 15 % comparativement à mai 2007. Les ventes de plex de 2 à 5 logements ont pour leur part diminué de 10 %. Seule la copropriété tire son épingle du jeu, avec une croissance des ventes de 5 %. Pour la région métropolitaine de Montréal, 25 519 transactions ont été conclues par l’entremise du système MLS® au cours des six premiers mois de 2008, en baisse de 3 % comparativement aux 26 430 ventes pour la même période l’année dernière. « La copropriété fait mentir la tendance enregistrée depuis le début de l’année 2008 avec un gain cumulatif des ventes de 7 %, comparativement aux six premiers mois de l’année 2007, alors que la maison unifamiliale enregistrait une baisse équivalente de 7 % », ajoute Michel Beauséjour. Dans le secteur Vaudreuil-Soulanges, les ventes sont demeurées stables, alors qu’on enregistre sur la Rive-Sud et à Laval une légère baisse de 2 % et sur l’Île de Montréal, 3 %. La Rive-Nord enregistre depuis le début de l’année la plus forte baisse avec un recul des ventes de 7 %. Les hausses de prix sont demeurées soutenues, en particulier pour la maison unifamiliale (+6 %) et les petits immeubles à revenu (+7 %). La croissance plus modérée du prix des copropriétés (+3 %) dans la région métropolitaine de Montréal depuis le début de l’année s’explique surtout par l’évolution de la composition géographique des ventes. En effet, les ventes de copropriétés sont de plus en plus nombreuses à l’extérieur de l’île de Montréal où leur prix est généralement plus abordable. Hausse des ventes en juin Le nombre de transactions conclues en juin est en hausse de 2 % comparativement à la même période en 2007, s’établissant à 3 757 ventes. Cette hausse est attribuable à une augmentation de l’activité en banlieue où les ventes enregistraient une hausse de 4 % sur la Rive-Sud, de 3 % sur la Rive-Nord et de 7 % dans le secteur Vaudreuil-Soulanges. La copropriété s’est encore une fois avérée la seule catégorie de propriété à gagner en popularité par rapport à 2007, avec une progression de 9 % des ventes, alors que la maison unifamiliale a vu ses ventes diminuer de façon très minime (-1 %). De leur côté, les plex (2 à 5 logements) se sont transigés au même rythme que l’an dernier. Au 30 juin 2008, le nombre d’inscriptions en vigueur sur le réseau MLS® était en hausse de 9 % comparativement à la même date l’année dernière, donnant ainsi un peu plus de choix à l’acheteur, dans un marché qui demeure toujours à la faveur des vendeurs.
  10. À quoi ressemble votre (vos) trajet(s) de tous les jours? Auto - vélo - marche - taxi - bus - métro - train ? 2 coins de rue ? 2 heures ? Voici le chemin que j'emprunte normalement en auto pour aller dans le centre-ville côté McGill (Métropolitaine et Décarie, non merci!): 26 km, 34 minutes (moyenne de 46 km/h) ----- en empruntant Métropolitaine + Décarie FLUIDES, 32,3 km, 34 minutes (moyenne de 57 km/h) Google Maps suggère ce trajet, qui est extrêmement logique, mais Papineau est tellement mince entre Beaubien et Ontario que c'est très risqué dès qu'il y a le moindre trafic : 19,8 km, 30 minutes (moyenne de 40 km/h) Cependant, mon trajet de tous les jours se fait presque toujours en transport en commun : 21,6 km, ~55 minutes, bus + ligne orange + ligne verte (moyenne de 23 km/h) (j'ai plusieurs autres moyens de faire le trajet, qui incluent d'autres bus, covoiturage+métro ou le train)
  11. Vaste plan d'aménagement pour le grand Montréal La Communauté métropolitaine de Montréal a dévoilé jeudi la première version de son premier Plan d'aménagement et de développement JENNIFER GUTHRIE MÉTRO Publié: 28 avril 2011 19:55 La Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) a présenté, jeudi, son projet de Plan d’aménagement et de développement (PMAD). Ce projet, qui sera soumis à la consultation publique à l’automne, vise à densifier la région métropolitaine, à mettre en place un réseau métropolitain de transport performant et à développer un réseau récréotouristique. Le premier PMAD doit être adopté au plus tard le 31 décembre, en vertu de la loi. La CMM prévoit qu’il faudra deux ans à ses membres pour conformer leurs schémas d’aménagement régionaux aux critères du PMAD. Elle se donne ensuite jusqu’en 2031 pour réaliser tous les objectifs de son plan. Selon les évaluations de la CMM, 320 000 nouveaux ménages s’établiront à Montréal, Laval, Longueuil, dans la couronne Nord ou dans la couronne Sud d’ici 20 ans. Puisque ces territoires sont déjà relativement denses, la CMM se donne comme objectif de «canaliser 40% de la croissance future à proximité des points d'accès aux réseaux de transport en commun en favorisant la réalisation de quartiers de type TOD (Transit-Oriented Development)». Les quartiers de type TOD s’articulent autour des stations de transport en commun (train, métro, service rapide par bus) et favorisent les transports actifs, sans toutefois exclure l’automobile. Ils pourront se greffer aux projets de transports qui attendent la région, dont le prolongement du métro vers l’est et la mise en place d’un système léger sur rail (SLR) sur le nouveau pont Champlain. Au chapitre de l’environnement, la CMM «propose de mettre en place un réseau récréotouristique qui s'appuie sur les atouts naturels et culturels de la région». Elle rappelle que la région «dispose d'un riche patrimoine naturel et bâti ainsi que de paysages emblématiques qui méritent d'être mieux protégés et mis en valeur dans une approche intégrée». http://www.journalmetro.com/linfo/article/845598--vaste-plan-d-amenagement-pour-le-grand-montreal
  12. Indicatif régional: 514, 438, 450 et maintenant 579 (Source: Radio-Canada) Un nouvel indicatif régional fera son apparition l'année prochaine dans la banlieue métropolitaine, le 579 L'épuisement des numéros de téléphone force le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) à imposer un nouvel indicatif dans la banlieue métropolitaine. À partir du 21 août 2010, le 579 sera attribué aux nouveaux abonnés de la région du 450
  13. [c'est arrivé jeudi] La Métropolitaine encore inondée Bruno Bisson La Presse Publié le 04 décembre 2009 à 05h00 | Mis à jour à 05h00 C'est la sixième fois en seulement cinq ans que la circulation est perturbée en raison d'une inondation de la chaussée sur la Métropolitaine, sous le rond-point l'Acadie. En 2005 (notre photo), deux incidents majeurs avaient provoqué de nombreux refoulements dans les conduites d'eau. La plus importante autoroute du Québec, la Métropolitaine (A-40), a été une fois de plus partiellement fermée durant trois heures, en période de pointe, hier matin, en raison d'une averse ordinaire et de trois puisards bloqués, à la hauteur du rond-point l'Acadie, dans le nord de Montréal. La mare qui s'est accumulée sur la chaussée de la voie de service de l'autoroute 40 en direction est, peu avant 7h du matin, a atteint une profondeur de 10 à 12 cm, dans la partie la plus profonde de la chaussée. Deux voies de circulation ont dû être fermées jusqu'à 10 h 30, a indiqué hier le directeur de la Direction de l'épuration des eaux usées à la Ville de Montréal, M. Richard Fontaine. C'est la sixième fois, au moins, en seulement cinq ans, que la circulation est perturbée en raison d'une inondation de la chaussée sur la Métropolitaine et ses voies de service depuis la reconstruction du rond-point qui surplombe l'autoroute 40, et qui relie l'autoroute au réseau artériel de la Ville de Montréal. Construit à la fin des années 50 pour relier les secteurs situés de part et d'autre de l'autoroute, le rond-point l'Acadie a été entièrement reconfiguré, au début des années 2000. La facture de ce projet était estimée à 58 millions. Les travaux terminés, à la fin de 2004, en ont coûté le double : 116 millions. Dans les mois qui ont suivi l'inauguration de la structure, l'autoroute Métropolitaine, qui passe sous le rond-point, a été complètement inondée à deux reprises, et ce, à seulement trois semaines d'intervalle, en raison des précipitations d'une rare intensité tombées sur Montréal les 14 juin et 5 juillet 2005. Ces incidents ont été attribués aux précipitations exceptionnelles qui ont surchargé un collecteur principal de conduite d'eau de la Ville de Montréal, qui draine les eaux usées d'une large portion du nord de la ville, englobant tout le secteur du rond-point l'Acadie. À la suite d'une troisième inondation survenue en juillet dernier, le ministère des Transports du Québec (MTQ) et la Ville de Montréal ont entrepris la réalisation d'études hydrauliques pour tenter de comprendre comment et pourquoi se produisent ces surcharges du collecteur, et trouver des solutions pour y remédier, a révélé hier M. Fontaine. Hier matin, l'inondation de la chaussée n'avait toutefois rien à voir avec le collecteur de la Ville, ni avec des pluies intenses. Selon Environnement Canada, les précipitations de mercredi à hier ont laissé environ 10 mm d'eau sur la ville, dans les trois heures qui ont précédé l'inondation de la voie de service de l'autoroute 40. «Ce n'était pas un problème de refoulement, a dit M. Fontaine, mais plutôt un problème d'écoulement. Les équipes d'entretien dépêchées sur les lieux ont constaté qu'il y avait des débris qui obstruaient trois regards d'égout. Le curage des trois regards a été fait, et les eaux se sont écoulées immédiatement.» M. Fontaine a précisé hier qu'on «a convenu avec l'arrondissement qu'on procédera à un nettoyage plus fréquent de ces regards d'égout. Habituellement, on le fait une fois aux six mois. Mais je pense que dans ces conditions, avec ce qu'on a vu aujourd'hui, ça va être fait désormais tous les mois.» En plus des trois inondations de 2005 et 2009, c'est aussi la troisième fois qu'une voie de service de la Métropolitaine, dont l'entretien relève de la Ville de Montréal, doit fermer en raison d'une accumulation d'eau pouvant représenter un risque pour la sécurité des automobilistes. Des incidents de même nature ont été signalés en 2006 et 2007. Pas aussi simple En entrevue à La Presse, le sous-ministre adjoint responsable de la direction territoriale de Montréal au MTQ, Jacques Gagnon, a reconnu qu'«il ne devrait pas y avoir une telle récurrence d'événements» sur une autoroute aussi importante que la Métropolitaine, où circulent quotidiennement près de 200 000 automobiles et camions. «La Ville de Montréal, a dit M. Gagnon, analyse le problème de son réseau collecteur, et on doit nous présenter prochainement, j'espère, des pistes de solution. Nous, au Ministère, on est prêts à collaborer avec la Ville pour régler le problème, mais dans l'intervalle, nous ne pouvons pas nous imposer dans sa juridiction.» M. Gagnon a précisé que même si les études hydrauliques susceptibles de déceler les problèmes de ruissellement et d'écoulement des eaux, dans cette large zone, ont commencé seulement après l'inondation de l'été dernier, «la Ville et le Ministère travaillent de concert depuis les premiers incidents de 2005». «Lors d'un de ces incidents, les regards d'égouts avaient été soulevés par l'eau, qui sortait des égouts comme en geyser, a rappelé M. Gagnon. Cela posait un problème de sécurité évident. Nous avons donc boulonné les regards, et nous avons installé des clapets anti-refoulement dans les conduites d'eau. L'eau ne monte plus sur l'autoroute. Les problèmes sont sur les voies de service.» M. Gagnon a insisté sur le fait qu'il ne veut pas «lancer la pierre» à la Ville de Montréal, et que l'analyse de l'écoulement et du captage des eaux provenant des fortes pluies, dans ce secteur, est «extrêmement complexe». http://www.cyberpresse.ca/actualites/regional/montreal/200912/03/01-927777-la-metropolitaine-encore-inondee.php
  14. Certains d'entre vous ont surement déjà surfé sur ce site qui n'en demeure pas moins intéressant. C'est le genre de site que moi personellement ,passionné d'urbanisme a longtemps cherché : La carte des espaces vacants de la Communauté métropolitaine de Montréal ainsi que des Comtés de la région. Le site : http://www.cptaq.gouv.qc.ca/fileadmin/fr/publications/publications/rannuel/rap_annuel2003-2004/enjeux6.html **Communauté Métropolitaine de Montréal** http://www.cptaq.gouv.qc.ca/fileadmin/fr/publications/publications/rannuel/rap_annuel2003-2004/Carte_vacant_PDF/Vacant_complet_CMM.pdf **Pour la Couronne nord** L'Assomption : http://www.cptaq.gouv.qc.ca/fileadmin/fr/publications/publications/rannuel/rap_annuel2003-2004/Carte_vacant_PDF/Vacant_MRC_Assomption.pdf Mirabel : http://www.cptaq.gouv.qc.ca/fileadmin/fr/publications/publications/rannuel/rap_annuel2003-2004/Carte_vacant_PDF/Vacant_MRC_Mirabel.pdf Thérèse-de-Blainville : http://www.cptaq.gouv.qc.ca/fileadmin/fr/publications/publications/rannuel/rap_annuel2003-2004/Carte_vacant_PDF/Vacant_MRC_ThereseDeBlainville.pdf Les Moulins : http://www.cptaq.gouv.qc.ca/fileadmin/fr/publications/publications/rannuel/rap_annuel2003-2004/Carte_vacant_PDF/Vacant_MRC_LesMoulins.pdf **Pour la Couronne Sud** Beauharnois-Salaberry : http://www.cptaq.gouv.qc.ca/fileadmin/fr/publications/publications/rannuel/rap_annuel2003-2004/Carte_vacant_PDF/Vacant_MRC_Beauharnois-salaberry.pdf Lajemmerais : http://www.cptaq.gouv.qc.ca/fileadmin/fr/publications/publications/rannuel/rap_annuel2003-2004/Carte_vacant_PDF/Vacant_MRC_Lajemmerais.pdf La Vallée du Richelieu : http://www.cptaq.gouv.qc.ca/fileadmin/fr/publications/publications/rannuel/rap_annuel2003-2004/Carte_vacant_PDF/Vacant_MRC_valleedurichelieu.pdf Longueuil : http://www.cptaq.gouv.qc.ca/fileadmin/fr/publications/publications/rannuel/rap_annuel2003-2004/Carte_vacant_PDF/Vacant_MRC_Longueuil.pdf Rousillon : http://www.cptaq.gouv.qc.ca/fileadmin/fr/publications/publications/rannuel/rap_annuel2003-2004/Carte_vacant_PDF/Vacant_MRC_Roussillon.pdf Rouville : http://www.cptaq.gouv.qc.ca/fileadmin/fr/publications/publications/rannuel/rap_annuel2003-2004/Carte_vacant_PDF/Vacant_MRC_Rouville.pdf Vaudreuil-Soulanges : http://www.cptaq.gouv.qc.ca/fileadmin/fr/publications/publications/rannuel/rap_annuel2003-2004/Carte_vacant_PDF/Vacant_MRC_Vaudreuil-Soulanges.pdf **Pour Laval** http://www.cptaq.gouv.qc.ca/fileadmin/fr/publications/publications/rannuel/rap_annuel2003-2004/Carte_vacant_PDF/Vacant_MRC_Laval.pdf Amusez-vous ! Ps: étrange ils ont oublié mon comté ! Deux-montagnes ! Frank
  15. http://www.stat.gouv.qc.ca/statistiques/population-demographie/bilan2015.pdf Voici les derniers chiffres sur la population du Québec. Quelques faits intéressants sur l'île de Montréal (parce que c'est ça qui m'intéresse ): - Le solde migratoire interrégional de Montréal est toujours déficitaire, mais la situation s'améliore sans arrêt, pour la 4ième année de suite. 2009-2010 : -23640 2010-2011: -22207 2011-2012: -20492 2012-2013: -17739 2013-2014: -14981 - Le taux d'accroissement annuel moyen de Montréal est aussi plus grand que la moyenne du Québec. 12.4 pour 1000 à Montréal, contre une moyenne de 8.5 pour 1000 pour la province, pour les années 2011 à 2014. - Cette croissance est une grande augmentation comparée aux années précédentes: 2001 à 2006: 2.3 pour 1000 (moyenne Québec 6.3) 2006 à 2011: 4.6 pour 1000 (moyenne Québec 9.6) 2011 à 2014: 12.4 pour 1000 (moyenne 8.5) Tout un retournement de la situation... - Cette croissance est aussi plus haute que les régions immédiates (ce serait intéressant d'avoir juste les villes de la région métropolitaine, mais on fait avec ce qu'on a): Laval est à 11.9 pour 1000 Montérégie est à 8.6 pour 1000 Les Laurentides sont à 11.2 pour 1000 Lanaudière est à 10.5 pour 1000 On constate une baisse de la croissance dans toutes ces régions. Bref, il reste du travail à faire, mais l'île de Montréal ne se vide plus comme avant, les gens sont moins nombreux à quitter, et sa population augmente plus vite qu'ailleurs. Je crois que c'est un bon pas contre cette tendance à croire que le centre de la métropole est destiné à décliner et devenir un trou de beigne.
  16. Mardi 4 Décembre 2007 L'industrie de la construction devrait être en hausse de trois pour cent en 2008, poursuivant sur sa lancée de 2007, selon la Commission de la construction du Québec (CCQ), qui anticipe un volume de travail de 128 millions d'heures travaillées sur les chantiers en 2008. Depuis trois ans, cette industrie connaît une excellente croissance. L'activité sur les chantiers pourrait atteindre un sommet de 140 millions d'heures en 2011.Plusieurs chantiers majeurs ont été annoncés pour la prochaine année dans la grande région métropolitaine.
  17. Montréal capitale canadienne de vols de véhicules La Presse Canadienne Ottawa 15 décembre 2008 | 12 h 05 Plus de 22 400 véhicules motorisés ont été volés en 2007 dans la région métropolitaine de recensement (RMR) de Montréal. C'est à Montréal qu'il se vole le plus de véhicules au Canada, en chiffres absolus, mais Winnipeg trône tout en haut du palmarès quand on tient compte de la densité de la population. Plus de 146 100 véhicules à moteur (voitures, camions, motocyclettes, bateaux, motoneiges...) ont été dérobés en 2007 au pays, selon Statistique Canada, soit une moyenne d'environ 400 par jour. Le taux de vols de véhicules a ainsi connu une baisse de 9 pour cent, un quatrième recul annuel consécutif. Statistique Canada a précisé dans un communiqué que, «selon la police et les compagnies d'assurances, cette diminution s'explique entre autres par l'utilisation accrue de dispositifs d'immobilisation électroniques dans les véhicules récents et par les programmes de prévention du vol d'automobiles qui ciblent les jeunes». Plus de 22 400 véhicules motorisés ont été volés en 2007 dans la région métropolitaine de recensement (RMR) de Montréal. Un taux de 601 vols de véhicules par 100 000 habitants lui confère le huitième rang sur 27 au Canada. Mais Montréal est au premier rang sur six au Québec. Suivent dans l'ordre les grandes régions de Trois-Rivières, Sherbrooke, Gatineau, Saguenay et Québec. La RMR de Winnipeg est première au pays, avec pas moins de 1714 vols par 100 000 habitants, pour un total de plus de 12 500 vols.
  18. Voici l'autoroute métropolitaine d'ouest en est photographiée du haut des airs aux alentours de 1969 ( date à confirmer ) Enjoy ! Cote-de-Liesse Décarie Rockland L'Acadie St-Laurent Papineau St-Michel Viau Celle la je ne sais pas ?? Anjou
  19. Jeudi 29 Novembre 2007 Un sondage réalisé par Léger Marketing pour le compte de la Communauté métropolitaine de Montréal révèle que 83 % des résidants du Grand Montréal sont fiers de leur région. De même, 91 % d'entre eux estiment que la région a une image positive à l'étranger. Lorsqu'interrogés sur les premiers mots qui leur venaient en tête pour décrire le Grand Montréal, les citoyens de la région ont parlé d'une grande ville (16 %) accueillante (18 %) et, surtout, cosmopolite (41 %). Selon eux, c'est ce même aspect cosmopolite qui constitue la plus grande force du Grand Montréal (29 %), suivi de sa culture (14 %), de sa gastronomie (12 %) et de son caractère chaleureux et accueillant (12 %). Dans l'ensemble, plus de 8 résidants sur 10 de la région métropolitaine se sont dits d'accord que les éléments suivants constituent des forces pour le Grand Montréal, notamment par rapport à d'autres grandes villes : la vie culturelle (92 %), le mélange des cultures américaine et européenne (88 %), la variété des activités de loisir (88 %), le multiculturalisme (88 %), l'ouverture d'esprit (86 %), le français (83 %) et le bilinguisme (82 %). " L'importance de doter Montréal d'une image de marque a été réitérée lors de l'événement Montréal, métropole culturelle - Rendez-vous novembre 2007, rappelle M. Massimo Iezzoni, directeur général de la CMM. Après avoir consulté la population, les élus et les leaders du Grand Montréal pour connaître leur perception de la région et les attributs qu'ils souhaitent mettre de l'avant, nous pouvons véritablement affirmer que le projet est bien lancé! "
  20. Le Grand Montréal Élargi (GME) constitue un territoire correspondant aux régions administratives de Montréal, de Laval, de Lanaudière, des Laurentides et de la Montérégie. Ses limites géographiques exactes ne sont cependant pas encore déterminées. Le but de cette discussion sera de les définir pour connaître la superficie et la population du GME. Soulignons que la population totale des cinq régions administratives est de 5 millions d'habitants, qui représentent 60% de la population québécoise ainsi que 65% du PIB. Pour bien clarifier les différentes zones urbaines et suburbaines à l'intérieur du GME, voici la gradation de ces zones avec leurs populations (2014): 1) Région métropolitaine de recensement de Montréal (RMR) regroupant 91 municipalités: 4,1 millions 2) Grand Montréal=> RMR+Valleyfield+St-Jean-sur-Richelieu+St-Hyacinthe+Sorel-Tracy+ Joliette+Lachute (villes satellites): 4,6 millions 3) Grand Montréal Élargi=> RMR+villes satellites+territoire à être défini: 5 millions Définissons donc le Grand Montréal Élargi. Bonne discussions à tous !
  21. En milliers de voyages, les villes ci-dessous sont les destinations 2004: Québec (Qc) 7 075 Montréal (Qc) 11 000 Toronto (Ont.) 13 738 Ottawa-Gatineau (Ont.-Qc) 6 194 St. Catharines-Niagara (Ont.) 4 157 Calgary (Alb.) 2 963 Vancouver (C.-B.) 2 765 http://www40.statcan.ca/l02/cst01/arts33a_f.htm
  22. Toujours à l'affût de l'évolution économique de Montréal, la Chambre lance Tableau de bord en ligne MONTREAL, le 31 janv. /CNW Telbec/ - C'est avec beaucoup de fierté que la Chambre de commerce du Montréal métropolitain lance officiellement aujourd'hui son nouvel outil d'information et d'analyse économique, Tableau de bord en ligne. Ce nouveau site Web permettra aux Montréalais de suivre l'évolution de la métropole grâce aux principaux indicateurs économiques, à des données comparatives et à des graphiques interactifs qui seront mis à jour régulièrement. "Afin de répondre aux besoins de la communauté des affaires et avec un désir d'accessibilité et de simplicité, la Chambre a mis au point ce nouvel outil électronique qui permettra de retrouver l'état le plus à jour possible de nombreux indicateurs économiques. En quelques clics, les internautes pourront obtenir l'information la plus récente à propos du produit intérieur brut, du marché du travail, de la construction et de l'immobilier, du pouvoir d'achat du consommateur et de plusieurs autres", a souligné Isabelle Hudon, présidente et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain. "Notre objectif est d'offrir un site qui présente un portrait économique de la région métropolitaine de Montréal, et cela, dans le but d'épauler les gens d'affaires dans leur recherche et leurs prises de décisions. Dans cette optique, les données regroupées sur Tableau de bord en ligne sont organisées de manière simple et accessible et seront accompagnées d'analyses ponctuelles, à mesure qu'évoluera notre conjoncture économique. En ce sens, ce nouvel outil vient compléter notre version imprimée de Tableau de bord, qui présente à l'automne les perspectives de croissance pour la nouvelle année et fait état, au printemps, des résultats enregistrés l'année précédente", a ajouté Isabelle Hudon. Le Tableau de bord en ligne a été développé grâce à la contribution du partenaire principal, Développement économique Canada, en collaboration avec le ministère des Affaires municipales et des Régions du Québec. "Désormais, les entreprises de la grande région métropolitaine disposeront d'un outil d'appoint pour s'imposer comme des acteurs importants du développement économique. Le nouveau gouvernement du Canada est d'ailleurs très fier d'encourager la Chambre à se faire mieux connaître à titre d'observateur et de commentateur de la conjoncture économique", de préciser le ministre du Travail et ministre de Développement économique Canada, l'honorable Jean-Pierre Blackburn. "Je me réjouis de la création d'un nouvel outil qui facilite la consultation des données économiques sur la région métropolitaine et qui permet, en plus, de suivre l'évolution de l'actualité en ce domaine. Je souhaite que le Tableau de bord en ligne contribue à stimuler les réflexions et les actions favorables au développement de la métropole", a déclaré la ministre des Affaires municipales et des Régions, madame Nathalie Normandeau. La Chambre vous invite à visiter régulièrement le site http://www.tableaudebordmontreal.com pour prendre connaissance des plus récentes mises à jour des données économiques de la métropole. La Chambre de commerce du Montréal métropolitain compte quelque 7 000 membres. Sa mission est de représenter les intérêts de la communauté des affaires de l'agglomération urbaine de Montréal et d'offrir une gamme intégrée de services spécialisés aux individus, aux commerçants et aux entreprises de toutes tailles de façon à les appuyer dans la réalisation de leur plein potentiel en matière d'innovation, de productivité et de compétitivité. La Chambre est le plus important organisme privé au Québec voué au développement économique.
  23. Population Population Région Montréalaise: 3,859,318 (2010-07) Ville Montréal: 1 692 082 (2010) Ile de Montréal: 1 934 082 (2010) Nombre ménages Montréal: 743 204 (2006) Ménages avec enfants Montréal: 254 630 (2006) Personne par ménage: 2.18 (2006) Naissances Île de Montréal: 23 268 (2010) PIB: 127 390 000 000$ (2011) PIB/Habitant: 32 601$ (2011) PIB Montréal / PIB Québec: 49.58% (2011) Revenus disponibles (2009) Région de Montréal: 27 537$ Montréal (île): 27 462$ Laval: 26 442$ Longueuil: 28 834$ Joliette: 30 986$ Assomption: 26 840$ Les Moulins (Terrebonne, La Plaine): 34 891$ Emploi Taux d'activité Grand Montréal: 66.2% (2012-08) Taux d'activité Laval: 66.5% (2010-09) Emplois Ile de Montréal: 944 200 (2011-08) Emplois Laval: 195 000 (2010-09) Emplois Montérégie: 741 500 (2010-09) Emplois Laurentides: 284 600 (2010-09) Emplois Lanaudière: 244 600 (2010-09) Chômage Grand Montréal: 8.2% (2012-10) Chômage Île de Montréal:9,6 % (2012-10) Chômage Laval: 8.6% (2012-10) Traffic maritime: 24 524 139 tonnes métriques (2009) Prix médian propriété divise Région Métropolitaine: 218 000$ (2010-10) Prix médian maison unifamiliale Région Métropolitaine: 260 000$ (2010-10) Prix médian propriété "Plex" Région Métropolitaine: 340 000$ (2010-10) Prix médian propriété divise Montréal: 250 000$ (2010-10) Prix médian maison unifamiliale Montréal: 257 000$ (2010-10) Prix médian propriété "Plex" Montréal: 397 000$ (2010-10) Prix médian propriété divise Laval: 205 000$ (2010-Q4) +21% Prix médian maison unifamiliale Laval: 266 500$ (2010-Q4) +11% Immigration Immigrants accueillis Île de Montréal: 33 084 (2009) Sources: http://www.tableaudebordmontreal.com http://ville.montreal.qc.ca/montrealenstatistiques http://www.stat.gouv.qc.ca/princ_indic/publications/se12-40.pdf http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/economie/immobilier/201011/09/01-4340855-immobilier-fort-recul-des-ventes-a-montreal.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_BO4_la_2343_accueil_POS4 http://en.wikipedia.org/wiki/Les_Moulins_Regional_County_Municipality,_Quebec http://www.statcan.gc.ca/pub/91-214-x/2009000/t021-eng.htm http://www.stat.gouv.qc.ca/princ_indic/indicrm.htm
  24. TABLEAU DES GAGNANTS 1ère ronde - Émis par Cataclaw - Gagnant MtlSkyline 2ème ronde - Émis par MtlSkyline- Gagnant Miska Les discussions sont intenses de ces temps ci... pour changer un peu les choses, je propose qu'on lance un jeu de devinette. Voici une photo d'une scène qui se retrouve à quelque part dans la région métropolitaine de Montréal. La personne qui devine correctement peut à son tour mettre une image en-ligne et le jeu continue. La personne qui gagne choisi la prochaine image. Chaque photo doit être d'un lieu de la région de Montréal. Et c'est parti! Photo #1 - par Cataclaw