Jump to content

Les Terriens de plus en plus «à découvert»


monctezuma
 Share

Recommended Posts

À l'heure où l'on parle d'étalement urbain et du droit des Hommes à avoir leur maison avec leur terrain, il y a aussi ceci :

La race humaine au grand complet est du pour faire le point sur son mode de vie. Soit on est trop sur la terre, soit on change notre façon de consommer. Pour changer le mode de consommation actuel, ça vas prendre beaucoup plus qu'une série d'électrochocs. Le monde s'en cr*** en fait, en autant qu'ils puissent écouter Jersey Shore et avoir une quarantaine de paire de souliers, c'est ce qui compte (le plus).

 

 

****************************

 

Les Terriens de plus en plus «à découvert»

 

 

 

Anthony Lucas

Agence France-Presse

Paris

 

Si la Terre a été pendant très longtemps à même de répondre aux besoins des hommes sans s'épuiser, on a franchi un seuil «critique» au cours des années 70. Et depuis plus de 30 ans, l'humanité vit au-dessus de ses moyens et il faudrait en fait 1,2 à 1,5 Terre pour assumer aujourd'hui les besoins d'une population toujours croissante.

 

Une nouvelle fois, les Terriens vont finir l'année à découvert: dans quelques jours, ils auront consommé l'équivalent des ressources naturelles que peut générer la Terre en un an sans compromettre leur renouvellement.

La date symbolique a été fixée au 27 septembre par le think tank Global Footprint Network.

 

Pour finir l'année, l'humanité en est donc réduite à vivre écologiquement à «découvert» et à puiser dans des «stocks» chaque année plus maigres. C'est-à-dire à pratiquer une pêche qui va entretenir la baisse des stocks de poissons dans les océans, à détruire plus d'arbres qu'elle n'en replante ou à rejeter plus de CO2 que ce que la planète ne peut absorber.

 

«C'est comme avoir dépensé son salaire annuel trois mois avant la fin de l'année, et grignoter ses économies année après année», explique dans un communiqué le président de Global Footprint Network, Mathis Wackernagel.

 

Une vie «à découvert» que les bientôt 7 milliards de Terriens -le cap devrait être franchi fin octobre selon les prévisions onusiennes- débutent chaque année un peu plus tôt: fin septembre, donc, en 2011, contre début novembre en 2000, en appliquant les calculs utilisés cette année.

 

Le «think tank» basé à Oakland en Californie s'est fait une spécialité de calculer l'«empreinte écologique» de l'humanité et la comparer avec ce que la Terre est en capacité de générer comme ressources renouvelables -sans toucher aux stocks- et d'absorber comme déchets.

 

Seuil critique franchi dans les années 70

 

Bilan de l'équation posée par l'organisation: si la Terre a été pendant très longtemps à même de répondre aux besoins des hommes sans s'épuiser, on a franchi un seuil «critique» au cours des années 70. Et depuis plus de 30 ans, l'humanité vit au-dessus de ses moyens et il faudrait en fait 1,2 à 1,5 Terre pour assumer aujourd'hui les besoins d'une population toujours croissante.

 

En 2010, un rapport du WWF avait mis en exergue les fortes disparités entre habitants de la Terre, qui consomment en fait 4,5 planètes et demie s'ils vivent aux États-Unis ou aux Émirats arabes unis, mais moins d'une moitié s'ils vivent en Inde.

 

En arrêtant chaque année une date symbolique où l'humanité commence à puiser dans les ressources, le Global Footprint Network entend d'abord permettre de prendre conscience de cet écart grandissant.

 

«Mais il n'est pas possible, bien sûr, de déterminer avec une précision absolue le moment exact où nous dépassons notre budget. Ce jour où nous dépassons la capacité de la Terre est plus une date estimée qu'une date exacte», précise le think tank.

 

Même si l'application cette année de nouvelles méthodologies de calcul ne permet pas une comparaison directe avec les années précédentes, la tendance reste la même avec un épuisement croissant des ressources en dépit de la crise économique mondiale, selon l'organisation.

 

«Alors que nous cherchons à reconstruire nos économies, c'est le moment de se présenter avec des solutions qui resteront opérationnelles et pertinentes dans le futur», estime Mathis Wackernagel. «Une reconstruction à long terme ne peut réussir que si elle est conduite avec une réduction systématique à notre dépendance aux ressources.»

Link to comment
Share on other sites

The trouble is that people in North America have great ideals about going green, but none of us have ever ACTUALLY been deprived of necessities, especially in relation to other countries. In theory it's great, in reality very few of us would sacrifice what we would need to to ensure the survival of our planet. It's the same old: out of sight out of mind.

Link to comment
Share on other sites

The actual problem is a small worldview and using numbers to silly effects while ignoring the reality of human ingenuity. Obviously the people of the world are not "living" on more than 1 planet aside from whoever is sitting on the ISS. When faced with a large population and small resource base, animals die off. For humans, we just make more resources, over and beyond what is necessary to live "as before". Our standard of living today is living proof of this. Even on a very early example - humans ran around in the forest and foraged / hunted for food and this cost a lot of time, energy and left them hungry. Today several orders of magnitude more people eat, and eat better. Europeans were on the verge of a major energy crisis because of depleted forests, boom, oil industry. Oil is thought to be finite, boom nuclear power. Nuclear power thought to be dangerous, boom solar power! Every problem that has been faced by mankind has been overcome, and with great success throughout the history of our species. Future challenges are simply that, and will be won in much the same way. I don't know where the apocalyptic viewpoint frequently expressed even comes from, however, it is found in a large number of major religions. Maybe it is some underlying psychological thing. Four Horsemen, 1.6 planets or the SUV's plying the alleys of Sodom and Gomorrah all sound about the same.

Edited by Cyrus
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...