LeTravailleur

Member
  • Content Count

    370
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1
  • MTLURB$

    10 [ Donate ]

LeTravailleur last won the day on March 22

LeTravailleur had the most liked content!

Community Reputation

322 Excellent

About LeTravailleur

  • Rank
    Senior Member

Personal Information

  • Biography
    Bonsoir peuple!
  • Location
    Laval
  • Interests
    Plein de choses
  • Occupation
    Étudiant

Recent Profile Visitors

1,968 profile views
  1. Ce sera le plus grand village de lumières au monde! Un projet extraordinaire pour le centre-ville de Laval et pour la région métropolitaine en général. Sur les plans touristique, culturel et économique, c'est vraiment porteur. Et dire que l'opposition lavalloise a voté contre la contribution de la Ville à ce projet (150k$ par année), en affirmant qu'il y a des dépenses plus importantes.
  2. Ça a l'air ridicule parce qu'une telle station serait au milieu de nulle part (pas loin de l'A25, j'imagine), mais je crois que Laval aurait dû demander d'étudier la chose. Duvernay-Est connaît un fort développement, le quartier industriel à proximité est en pleine expansion et Terrebonne-Mascouche connaissent un vrai boom. Il y a de la place pour un stationnement incitatif et un terminus régional, et si ça peut encourager le développement intelligent de l'est de Laval, why not? On est en train de réviser le master plan pour ce quartier et les règlements d'urbanisme de toute la ville. Cependant, l'avantage indéniable d'une station à Laval serait pour Terrebonne-Mascouche (plus de 150 000 habitants). Du Terminus Terrebonne - où pas mal tous les bus EXO de la MRC se rendent - jusqu'à cette station, ça prend environ 7 minutes. Le TEC de la MRC des Moulins est exécrable à l'heure où on se parle, avec des fréquences de passage lamentables et une fréquentation risible, et, résultat, tout le monde prend son char et le trafic empire d'année en année. La distance aux pôles de la région et les nombreuses ruptures de charge y sont pour quelque chose. Imaginez maintenant que tous les autobus qui desservent Terrebonne-Mascouche, au lieu de terminer leur course à Terrebonne près de la 25, prennent un petit 7-8 minutes de plus et se rendent directement à un métro. Ça serait révolutionnaire, et je suis sûr que ça pourrait changer les habitudes de milliers de gens et contribuer à capter les navetteurs qui iraient autrement congestionner les routes de Laval et Montréal. Ça éviterait aussi à plein de gens de prendre un autobus de plus, s'entasser dans la 19 et aller engorger la ligne orange. Je ne dis pas qu'il faut le faire et que ça vaudrait assurément le coup. Je dis juste qu'on aurait dû demander d'étudier cette extension et ses impacts sur le projet de ligne rose et sur le réseau de transport métropolitain en général. C'est rare que je side avec l'opposition lavalloise, mais là-dessus, j'ai rien à redire.
  3. Il s'agit du Times Hôtel (2 x 12 étages), dont le chantier a pas encore atteint le niveau de la rue! Il fait partie du Quartier Saint-Martin comme IVVI, BMO et Équinoxe.
  4. Le projet n'est pas parfait, mais mon Dieu, c'est tellement un beau building. Un vrai coup de coeur pour moi. Même à 23 étages, sous certains angles (surtout en arrivant de l'est), il marque le petit skyline lavallois comme aucun autre bâtiment. Crazy. EDIT : pour appuyer mon point, voilà la vue, en mai dernier, de l'ouest du centre-ville depuis le viaduc Le Corbusier sur Google Maps.
  5. Je n'ai malheureusement pas de photo, mais je suis passé par là la nuit dernière. L'extérieur de la première phase a un éclairage de nuit survolté. TOUS les balcons sont éclairés. Ça crée un véritable bloc de lumière au bord de l'autoroute, c'est assez impressionnant.
  6. Belle photo publiée sur la page Facebook de Quadrax le 19 juillet. (Ce projet est fort probablement complété, en passant!)
  7. Ouf. C'est au sommet d'une côte, en passant. Ça se voit de Laval.
  8. Une tower crane a été montée hier à l'ouest des tours Axial, donc je crois que c'est pour la phase 1 de ce projet (10 étages de locatif).
  9. Une tour qui est pas super belle vue de sa face la plus longue, mais quand même élégante de sa face la plus mince! Elle change radicalement l'entrée de ville à cet endroit.
  10. Je ne vois pas pourquoi on changerait de mode. Il serait beaucoup plus simple d'ajouter une station à Gouin, puis au moins deux stations à Chomedey (et encore là, je crois fermement qu'il faille totalement boucler la ligne orange via le Carrefour). Ce secteur de Laval a une densité de population et un pouvoir de captation des navetteurs bien suffisants pour justifier un métro en souterrain. Et oui, comme dit plus haut, je suis d'accord que ce prolongement est beaucoup plus important qu'un éventuel terminus de la ligne rose à Duvernay.
  11. Exactement. Par exemple, au-delà du développement du centre-ville lavallois, Montmorency tient son intérêt dans le fait qu'elle capte les navetteurs qui arrivent de plus ou moins loin. La station Highway 407 à Toronto est aussi au milieu de nulle part, mais a un grand stationnement incitatif. Une station à Duvernay-Est permettrait de facilement aménager terminus et stationnement pour Laval-Est, Terrebonne et Mascouche. C'est quand même beaucoup de gens. Duvernay-Est est un des plus grands quartiers de la région qui doit encore être bâti from scratch, ou presque, et les emplois vont aussi augmenter dans le secteur avec l'expansion du quartier industriel A25. Une station au milieu de nulle part (je ne nie pas que c'est la réalité actuelle!) stopperait les navetteurs qui arrivent du nord du réseau routier montréalais pour ne pas engorger le quartier derrière le waterfront de Montréal-Nord, alors que la station au coin Langelier/Léger intercepterait les usagers du waterfront, de RDP et de PAT. Avec une station près de l'A25 à Laval, on pourrait imaginer des lignes d'autobus qui desserviraient directement les quartiers de la MRC des Moulins et qui se connecteraient au métro! Ça a du potentiel pour une ville comme Terrebonne, dont les 120 000 habitants profitent d'un TEC médiocre actuellement. Ça serait certainement coûteux, mais je pense que ce n'est pas ridicule.
  12. Ouais, l'appel d'offre a été annulé l'année dernière et ils sont en train d'en préparer un autre et de voir comment ils peuvent réduire les coûts, je crois. Ça a commencé à 40M$, puis l'annonce officielle du projet proposait un coût de 60M$, et le plus bas soumissionnaire n'a pas pu faire mieux que 80M$, donc ils ont décidé de protéger les fondations et de garder ça "on hold"... On a pas vraiment de nouvelles pour l'instant. Même la natation des JdQ 2020 doit être déplacée à Saint-Eustache à cause de ce fiasco.
  13. Je suis le seul qui trouve que tout le monde est vraiment trop négatif pour rien? C'est pas pour défendre ma ville à tout prix, mais j'ai plusieurs objections à ce qui se dit dans ce thread. Êtes-vous passés récemment à Laval? Les projets récents sont, en moyenne (pas tous, mais en moyenne), de bien meilleure facture qu'il y a 10 ans, autant au niveau des fonctions que du look et de l'intégration urbaine. C'est encore assez moyen, mais peu des nouveaux projets qu'on nous pond sont aussi repoussants que les Résidences Soleil et Villa Latella de la fin des années 2000. Dire qu'Espace Montmorency est devenu complètement banal dans sa version finale, c'est absurde. C'est un complexe comme on en a jamais vu dans l'histoire de la Ville, et il est même relié au métro par souterrain... J'admets que la face résidentielle est pas superbe, mais j'adore les autres tours. J'attendrais certes de voir le cladding avant de me prononcer sur la facture visuelle finale de la chose, mais bon. Je pense que le projet a encore un sérieux brin d'audace qui serait bien accueilli dans n'importe quel pôle de la région. Peut-être pas downtown Montréal, mais autour, on s'entend. Si des terrasses vertes publiques en hauteur ne représente pas un changement majeur à Laval, je ne vois pas ce qui le fera... À part au centre-ville, il y a un sale travail d'intégration à faire dans la trame suburbaine lavalloise pour les nouveaux aménagements. Les contraintes sont là. Notre réseau cyclable est en train d'exploser (on a plus de piste linéaire per capita que Montréal) et se structure de plus en plus, et c'est assez difficile de le faire dans le cas de plusieurs interventions locales. Mais ça se fait. Il y a également un Règlement de Contrôle Intérimaire des hauteurs en place au moins depuis 2017 et les limites de hauteur maximales sont clairement établies dans le Schéma d'Aménagement. Seul le centre-ville Sud-Est n'en a pas. Ces limites ne pourront qu'être revues à la baisse par les règlements d'urbanisme spécifiques qui seront rédigés au cours des deux prochaines années. Les consultations ont débuté et les citoyens sont apparemment très emballés à l'idée d'améliorer l'urbanité de la Ville. Le lancement de la démarche a accueilli des centaines de personnes qui abondaient en ce sens. Et c'était pas juste des cyclistes milléniaux : même des citoyens qui ont vécu les dernières décennies à Laval ont appuyé les grands changements à venir. Oui, il y a encore beaucoup de NIMBYisme, mais les partis municipaux plus "progressistes" qui proposent de tels changements dominent dans l'opinion publique (Demers a eu 45% des voix en 2017 et Trottier, 20%). Je ne vise personne en particulier, mais j'ai l'impression qu'il y a sur ce forum une idée comme quoi les Lavallois vivent dans leur bulle, n'arrivent pas à s'en sortir, et qu'il faudrait les prendre par la main pour les guider vers de meilleures pratiques urbaines et leur montrer comment on bâtit une ville. Cependant, j'ai l'impression que ceux qui tiennent de tels préjugés ne s'intéressent pas tant que ça à ce qui se passe réellement au nord de la rivière. On a des débats là-dessus, on vote pour de nouvelles façons de faire, les règlements et les schémas sont en train d'être écrits et il y a un nombre incalculable de consultations publiques sur les projets à venir, petits et grands. Mais je crois que beaucoup de gens ne le savent juste pas, parce que personne en parle à l'extérieur de la Ville. Il y a un vrai vent de changement qui souffle, ici. C'est juste que ça ne se fait pas du jour au lendemain.