Jump to content

Recommended Posts

Consolidated Thompson déménage à Montréal, s'adjoint Tobin

Publié le 30 juillet 2009 à 08h22 | Mis à jour à 08h27

La Presse Canadienne

Toronto

La société minière Consolidated Thompson Iron Mines (T.CLM) a annoncé jeudi qu'elle déménageait son siège social de Toronto à Montréal dans le cadre d'une réorganisation stratégique qui coïncide avec le lancement de son projet du lac Bloom au Québec. La compagnie a du même souffle annoncé des changements à sa haute direction et à son conseil d'administration, dont la nomination de l'ancien premier ministre de Terre-Neuve et ancien ministre fédéral Brian Tobin au poste de président exécutif.

 

M. Tobin était jusqu'à maintenant vice-président du conseil d'administration.

 

Les autres changements au sein des dirigeants et administrateurs sont: le départ du conseil d'administration de Stan Bharti et Bruce Humphrey - qui demeureront consultants occasionnels - et celui du chef de la direction financière, Brad Boland. M. Humphrey était président du conseil.

 

La compagnie a précisé que son conseil avait commencé ses recherches en vue de trouver de nouveaux membres pour remplacer MM. Bharti et Humphrey et que la direction des finances sera assurée par intérim par Marc Duchesne, le vice-président aux finances.

 

 

Consolidated Thompson Iron Mines quittera donc d'ici la fin de l'année les bureaux de Forbes & Manhattan à Toronto où elle s'est développée en tant qu'entreprise d'exploration. Forbes & Manhattan est une banque d'affaires privée offrant notamment des services de gestion, financiers et de marketing. Stan Bharti en est le grand patron. Le déménagement de Consolidated Thompson à Montréal marque donc sa transformation de société en développement en une entreprise essentiellement de production - de minerai de fer.

 

Ces changements coïncident avec la récente entente conclue entre Consolidated Thompson et la chinoise Wuhan Iron & Steel Corp. (Wisco) pour l'exploitation d'un important site minier au lac Bloom, dans le canton de Normanville, comté de Duplessis, à l'extrémité sud de la fosse du Labrador et à approximativement 400 km au nord de Sept-Iles, au Québec. Le projet a un potentiel évalué à plus de un milliard de tonnes de minerai de fer. La mine doit commencer sa production au quatrième trimestre.

 

Wisco s'est engagée à investir 240 millions de dollars américains dans le projet. Consolidated Thompson fournit pour sa part la propriété minière et en assurera la gestion.

Link to comment
Share on other sites

Ce que n'est pas précisé dans l'article (et qui aurait été une bonne idée) c'est combien d'emploi seront ainsi transférés à Montréal (on pense à l'immobilier : où se logera le nouveau siège social?) et quelle est la vitalité de cette compagnie ? Gagnons-nous un canard boiteux ?

Link to comment
Share on other sites

Gagnons-nous un canard boiteux ?

 

C'est en plein ce que je me demandais!

 

C'est quand même une bonne nouvelle. Comme là mentionné LED, c'est tellement rare qu'une compagnie quite Toronto pour venir à Montréal. Parlons nous de 25 employés qui seront transférés, ou de 200???

Link to comment
Share on other sites

Consolidated Thompson Iron Mines Limited is a junior mining company. The Company’s primary focus is in Quebec with its Bloom Lake iron ore property. The Bloom Lake iron ore property is located in the Caniapiscau region. The Bloom Lake Iron Ore Deposit is a 640 million ton ore body. Its other properties include Peppler Lake & Lamalee Iron Ore Deposits and Mont Gueret North Graphite Project. On June 27, 2008, it completed the acquisition of Quinto Mining Corporation, a junior mining exploration company with properties in Quebec, including iron ore properties in the Labrador Trough.

Link to comment
Share on other sites

Je connais leur projet de mine de fer au lac bloom, c'est un très gros projet de plusieurs centaines de millions de dollars (450 si mes souvenirs sont bons)qui sera bientôt en production, très rentable. La plupart des emplois seront sur le site de production. J'imagine que la société déménage pour profiter des généreuses politiques fiscales en matière d'exploitation minière au Québec.

Link to comment
Share on other sites

La companie a presentment presque 100 employés totale, une quarantaine de siege social. Avec l'overture de la mine, ce nombre grimpera un peu pour la service de paie et les resources humaine. Je croix qu'ils seront dans l'ancienne edifice de Norbourg.

Link to comment
Share on other sites

Le Québec, yes sir !Publié le 30 juillet 2009 à 08h22 | Mis à jour le 31 juillet 2009 à 06h31

 

Hélène Baril

 

La Presse

(Montréal) Ça fait 35 ans qu'il ne s'est pas ouvert une mine de fer au Québec. Et probablement plus longtemps encore qu'une compagnie minière a déménagé son siège social de Toronto à Montréal.

 

Consolidated Thompson (T.CLM), qui investit 670 millions pour aménager et exploiter une mine de fer au lac Bloom, dans le nord du Québec, a aussi décidé de déménager ses pénates à Montréal.

 

«L'Institut Fraser l'a déjà dit, le Québec est un des meilleurs endroits sur la planète pour investir dans le secteur minier», explique Richard Quesnel, président et chef de l'exploitation de Consolidated Thompson.

 

Comme plusieurs autres membres de la direction de l'entreprise, Richard Quesnel est Montréalais d'origine, un ingénieur minier formé à l'Université McGill. Après avoir voyagé beaucoup pour le travail, il s'agit d'un retour aux sources pour lui.

 

 

«Et la mine est au Québec», souligne-t-il lors d'un entretien avec La Presse Affaires.

 

Consolidated Thompson compte mettre en production d'ici la fin de l'année le gisement de fer du lac Bloom, situé à 400 km au nord de Sept-Îles.

 

C'est grâce à un investissement de 240 millions US d'un partenaire chinois, Wuhan Iron&Steel, que le projet du lac Bloom a pu voir le jour. Les Chinois ont acquis 25% de la mine et 20% de Consolidated Thompson, qui détient les droits d'exploration dans deux autres propriétés situées à proximité.

 

Au total, la mine nécessitera des investissements de 670 millions, soit 490 millions dans les activités minières et le reste dans les infrastructures portuaires et ferroviaires pour acheminer le minerai.

 

Actuellement, 450 employés s'affairent sur le site et 300 y travailleront une fois la mine en production. La mine du lac Bloom produira de 7 à 8 millions de tonnes de concentré de fer par année et son potentiel est estimé à 1 milliard de tonnes.

 

Il s'agit d'un concentré de grande qualité, au dire de Richard Quesnel, dont les coûts d'extraction sont très bas. La moitié de ce minerai a déjà trouvé preneur auprès de clients chinois, au prix du marché.

 

Le prix du minerai de fer a atteint des niveaux stratosphériques au milieu de l'année dernière et a dégringolé par la suite. Même au prix actuel de 60 à 64$US la tonne, la mine du lac Bloom sera rentable avec des coûts de production d'environ 25$ US la tonne, a indiqué le président de Thompson Consolidated.

 

Ultérieurement, Consolidated Thompson pourrait investir dans une usine de boulettage pour donner une valeur ajoutée à son minerai, a-t-il indiqué.

 

Il s'agit d'une première mine pour Consolidated Thompson, une entreprise d'exploration qui a vu le jour à Toronto et a crû avec le soutien financier de Forbes&Manhattan, une banque d'affaires privée.

 

Consolidated Thompson compte parmi ses administrateurs l'ancien président de Bombardfier et de Provigo, Pierre Lortie, et l'ancien premier ministre de Terre-Neuve, Brian Tobin. Ses actions sont inscrites à la cote de la Bourse de Toronto. Hier, le titre a fini la journée à 4,11 $, en hausse de 16 cents. Depuis un an, l'action a oscillé entre 0,81 et 7,37$.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...