Jump to content

Search the Community

Showing results for tags 'thompson'.

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Urban photography
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • Quebec City and the rest of the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 7 results

  1. L'Autorité des marchés financiers (AMF) accuse le président de la Consolidated Thompson Iron Mines, Richard Quesnel, de délit d'initié et dépose quatre chefs d'accusation devant la Cour du Québec. Pour en lire plus...
  2. Does anyone have any insight in the condo hotel market? Is it a good investment in Montreal? Toronto has so much offering (Thompson, King West, etc) and Montreal seems lagging (Crystal, Zero 1). I'm wondering if this is a profitable venture.
  3. Montréal, toujours une capitale financière prometteuse 22 juin 2011 | 16h58 http://argent.canoe.ca/lca/affaires/quebec/archives/2011/06/20110622-165855.html Michel Munger Argent Montréal a encore sa place en matière de placement, même si la décision d'Industrielle Alliance Clarington de rapatrier une partie de ses activités à Toronto soulève des questions. Photo : ReutersEn modifiant la structure de gestion de 1 G$ de portefeuilles IA Clarington a déplacé 650 M$ d'actifs vers la Ville-Reine. Cependant, le secteur n'est pas dépourvu de cabinets réputés. Jarislowsky Fraser gère plus de 43 G$, contre 24 G$ pour Letko Brosseau et 30,8 G$ pour Fiera Sceptre. Certains acteurs de l'industrie font pour leur part du développement. Fidelity Investments a permis à un gestionnaire étoile, Maxime Lemieux, de s'installer à Montréal il y a deux ans. la croissance est au rendez-vous depuis. «La venue de trois gestionnaires a contribué à des gains de parts de marché, indique M. Lemieux. Nous gérons un peu plus de 10 G$, ce qui constitue environ 14% des actifs de Fidelity au Canada. Nous avons le vent dans les voiles.» «Montréal a souffert parce que l'industrie a été consolidée en partie par les banques canadiennes, reconnaît M. Lemieux. Les institutions financières ont tendance à faire de la centralisation parce qu'elles ont besoin d'une bonne taille d'actifs.» «Ça ne fait pas de Montréal une mauvaise place pour être un financier, poursuit-il. La ville est dotée d'une masse critique d'actifs, d'investisseurs, de fonds de pension comme la Caisse de dépôt et de firmes comme Jarislowsky Fraser. Depuis que je suis ici, je n'ai pas vu tant de mauvaises nouvelles. Rien ne laisse croire que nous ne verrons pas de jours meilleurs.» Un bassin de talents Maxime Lemieux estime que les deux principaux avantages de Montréal sont l'abondance de talents et son accès aux dirigeants des entreprises situées ailleurs au Canada ou à l'étranger. «Le point le plus important est le talent, insite-t-il. Ça prend aussi des entrepreneurs qui s'inspirent de Letko Brosseau et Jarislowsky Fraser pour se lancer à leur compte.» Martin Gagnon, co-chef de la direction d'Innocap, une coentreprise de la Banque Nationale du Canada et de BNP Paribas, est d'accord sur l'importance du bassin de main d'oeuvre. «Lorsque je travaillais chez Goldman Sachs, raconte-t-il, nous recrutions à HEC Montréal à chaque année et les candidats faisaient partie des meilleurs.» Innocap travaille sur 3 G$ de mandats mais elle doit se démener afin de dénicher des capitaux. «Environ 70% de nos clients sont en Europe, explique M. Gagnon. Notre industrie se différencie, même si elle demeure plus petite.» D'autres acteurs de cette taille n'en démordent pas: Montréal est leur ville. C'est le cas de Daniel Thompson, PDG de MacDougall, MacDougall & MacTier. Ce cabinet établi en 1849 a 5 G$ sous gestion et plus de la moitié de ses 200 employés sont à Montréal. «Il y a des universités, une Bourse, des entrepreneurs et de l'argent ici, soutient M. Thompson. Tous les gestionnaires de portefeuille au Canada veulent gérer de l'argent pour la Caisse de dépôt. Ils feront le voyage à Montréal pour cela. Toronto a plus d'argent, mais Montréal en a assez pour nous tenir occupés pendant des siècles !» L'éventuel rachat du Groupe TMX assombrit le portrait, admet M. Thompson. «C'est difficile pour un joueur indépendant comme nous d'avoir un droit de parole concernant notre Bourse. Je ne veux surtout pas que Londres la contrôle. Même Maple aurait la mainmise sur 90% des transactions au Canada. Ce n'est pas de la concurrence.»
  4. Consolidated Thompson déménage à Montréal, s'adjoint Tobin Publié le 30 juillet 2009 à 08h22 | Mis à jour à 08h27 La Presse Canadienne Toronto La société minière Consolidated Thompson Iron Mines (T.CLM) a annoncé jeudi qu'elle déménageait son siège social de Toronto à Montréal dans le cadre d'une réorganisation stratégique qui coïncide avec le lancement de son projet du lac Bloom au Québec. La compagnie a du même souffle annoncé des changements à sa haute direction et à son conseil d'administration, dont la nomination de l'ancien premier ministre de Terre-Neuve et ancien ministre fédéral Brian Tobin au poste de président exécutif. M. Tobin était jusqu'à maintenant vice-président du conseil d'administration. Les autres changements au sein des dirigeants et administrateurs sont: le départ du conseil d'administration de Stan Bharti et Bruce Humphrey - qui demeureront consultants occasionnels - et celui du chef de la direction financière, Brad Boland. M. Humphrey était président du conseil. La compagnie a précisé que son conseil avait commencé ses recherches en vue de trouver de nouveaux membres pour remplacer MM. Bharti et Humphrey et que la direction des finances sera assurée par intérim par Marc Duchesne, le vice-président aux finances. Consolidated Thompson Iron Mines quittera donc d'ici la fin de l'année les bureaux de Forbes & Manhattan à Toronto où elle s'est développée en tant qu'entreprise d'exploration. Forbes & Manhattan est une banque d'affaires privée offrant notamment des services de gestion, financiers et de marketing. Stan Bharti en est le grand patron. Le déménagement de Consolidated Thompson à Montréal marque donc sa transformation de société en développement en une entreprise essentiellement de production - de minerai de fer. Ces changements coïncident avec la récente entente conclue entre Consolidated Thompson et la chinoise Wuhan Iron & Steel Corp. (Wisco) pour l'exploitation d'un important site minier au lac Bloom, dans le canton de Normanville, comté de Duplessis, à l'extrémité sud de la fosse du Labrador et à approximativement 400 km au nord de Sept-Iles, au Québec. Le projet a un potentiel évalué à plus de un milliard de tonnes de minerai de fer. La mine doit commencer sa production au quatrième trimestre. Wisco s'est engagée à investir 240 millions de dollars américains dans le projet. Consolidated Thompson fournit pour sa part la propriété minière et en assurera la gestion.
  5. Projet minier de 500 M$ sur la Côte-Nord 19 juin 2007 - 12h45 LaPresseAffaires.com Agrandir Fermont et son célèbre mur. Le projet annoncé se situera à 13 km de la ville nordique. La société torontoise Consolidated Thompson (CLM) projette d’investir près d'un demi-milliard de dollars pour aménager et exploiter une nouvelle mine de fer sur la Côte-Nord sur sa propriété à Lac Bloom. Située dans la MRC de Caniapiscau à 13 km au nord-ouest de la ville de Fermont, la nouvelle mine produira annuellement 7 mégatonnes de concentré de fer de haute qualité, a-t-elle fait savoir mardi, dont 5 au moins seront vendues en Chine. «C'est le premier projet minier qui voit le jour sur la Côte-Nord depuis 1974. L'implication des milieux locaux et régionaux a été déterminante pour sa mise en place et nous sommes heureux de pouvoir annoncer aujourd'hui un projet générateur d'emplois et de retombées à long terme», a déclaré par voie de communiqué le PDG de Consolidated Thompson, Richard Quesnel. Les travaux de construction seront entrepris dès que les autorisations auront été reçues, afin de commencer la production minière durant le premier trimestre de l'année 2009. 250 emplois directs Le projet minier du Lac Bloom représente un investissement initial de l'ordre de 400 M$. Quelque 400 emplois seront générés par les activités de construction et environ 250 emplois directs créés par la suite lors de l'exploitation de la mine. Consolidated Thompson prévoit d’extraire 17 Mt de minerai de fer annuellement, qui sera concentré sur place puis acheminé par chemin de fer ou par convoyeur à Wabush, au Labrador, et, de là, au port de Sept-Îles. L'entreprise entend exploiter la mine et le concentrateur sur une période de 34 ans. Partenariat avec un groupe chinois Consolidated Thompson a d'ailleurs signé récemment une entente de principe avec un partenaire chinois pour la vente de 5 Mt de sa production totale annuelle de 7 Mt. L'augmentation de la fabrication de l'acier (le minerai de fer est le principal composant de l'acier) en Chine s'est accrue de 33% au cours des trois dernières années et la hausse du prix pour le métal rend le projet intéressant pour l’entreprise. Identifiant une synergie opérationnelle bénéfique à l'entreprise, Consolidated Thompson a proposé la semaine dernière une entente en vue d'acquérir Wabush Mines. L'action de Consolidated Thompson reculait de 5 cents (0,89%) mardi à 13h30 à la Bourse de croissance de Toronto, à 5,55$. Depuis un an, elle s'est cependant appréciée de plus de 2,50$.
  6. Top 100 of 2010 1. Thompson family -- $23.36 billion 2. Galen Weston -- $8.5 billion 3. Irving family -- $ 7.46 billion 4. Rogers family -- $6.02 billion 5. James Pattison -- $5.53 billion 6. Paul Desmarais Sr -- $4.28 billion ... 100. Andre Chagnon -- $540 million Top 100 (2010) Its quite amazing how the Thompson family dwarfs the other billionaires. Just combining #2, #3 and #4 together, they are still a few billions shy of the wealth of the Thompson family. The largest growth since 2009, was Chip Wilson with a 66.7% increase. Canada's wealthiest neighbourhoods (Courtesy of Canadian Business)
  7. Le patron de la banque américaine Wachovia, Ken Thompson, a été débarqué lundi par son conseil d'administration. Pour en lire plus...
×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value