Jump to content
publicité

Recommended Posts

RBC délocalise des emplois en Inde

 

16 octobre 2008 - 14h58

LaPresseAffaires.com

Olivier Bourque

 

La Banque Royale (RY) va supprimer environ 280 postes de Montréal et Toronto pour les relocaliser en Inde, une mesure motivée par la pénurie de main d’œuvre et la réduction de coûts.

 

Le secteur touché est celui du traitement et de la manipulation des données. Ces postes seront délocalisés à Bangalore en Inde. Aucun emploi touchant de près ou de loin le service à la clientèle n’est pas touché par ces mesures.

 

Banque Royale précise que «la grande majorité» des employés affectés par ce changement sera réaffectée dans d’autres services de l’entreprise.

 

«Ces changements visent à combler plusieurs emplois à l’intérieur de RBC», a souligné le porte parole Raymond Chouinard.

 

Celui-ci souligne RBC est constamment à la recherche de main-d’œuvre.

 

Dans une moindre mesure, cette délocalisation vise également à réduire les coûts de l’entreprise.

 

Cette annonce est somme toute modeste alors qu’il y a 75 000 employés qui travaillent chez RBC au Canada, 8000 seulement au Québec.

Une cinquantaine de postes seront ainsi supprimés à Montréal, le restant le sera à Toronto.

 

La délocalisation de postes vers l’Inde ou l’Asie ne s’avère pas une tendance lourde, même si RBC souligne que la porte «n’est pas fermée dans le futur».

 

«Il y a eu de petits groupes dans le passé qui ont délocalisés, mais il s’agissait d’une opération restreinte», assure M. Chouinard.

Link to comment
Share on other sites

publicité
Cette annonce est somme toute modeste alors qu’il y a 75 000 employés qui travaillent chez RBC au Canada, 8000 seulement au Québec.

 

Dire qu'il n'y a pas si longtemps qu'il y avait prèsqu'autant de gens qui travaillaient pour la RBC à Montréal qu'à Toronto! Il ne reste plus que 10% du "workforce" de RBC au QUébec!

Link to comment
Share on other sites

Dire qu'il n'y a pas si longtemps qu'il y avait prèsqu'autant de gens qui travaillaient pour la RBC à Montréal qu'à Toronto! Il ne reste plus que 10% du "workforce" de RBC au QUébec!

 

tu dois parler de l'époque où la banque nationale et laurentienne n'existaient pas et Desjardins n'employaient que 2-3000 personnes à Lévis.

 

Les québécois ont été gagnants dans ces changements.

Link to comment
Share on other sites

C'est pour ça que je supporte nos banques locales, que ça soit La Banque Nationale, la Banque Laurentienne ou Les Caisses (ok c'est pas une banque).

 

 

Bon point. ON devrait tous encourager ces banques/caisses pop!!

Link to comment
Share on other sites

Le volume de prêts ne diminue pas à la Laurentienne

 

16 octobre 2008 - 17h35

Presse Canadienne

 

En dépit de la crise financière, le président et chef de la direction de la Banque Laurentienne (LB), Réjean Robitaille, assure que son institution n'accorde pas moins de prêts qu'il y a quelques mois.

 

La Banque fait toutefois preuve d'une prudence encore plus grande lorsqu'elle examine les dossiers.

 

Une entreprise en démarrage qui cherche à obtenir du financement a avantage à disposer d'un plan d'affaires «bien étoffé», a ainsi illustré M. Robitaille dans un discours prononcé à la tribune du Cercle finance et placement du Québec, à Montréal.

 

Dans la foulée de la crise, la banque montréalaise met davantage l'accent sur les «tests de tension» («stress tests») lors de l'analyse des dossiers et a revu à la hausse sa «tarification» pour le financement des entreprises.

 

Ces changements peuvent avoir des effets négatifs sur les emprunteurs commerciaux, a convenu le dirigeant. Il a toutefois fait remarquer que le taux préférentiel des banques a baissé de manière absolue depuis un an: il était de 6,25% en août 2007 et n'est plus que de 4,25%.

 

Ce qui a augmenté, c'est l'écart entre les taux imposés aux entreprises et ceux des obligations gouvernementales, qui ont rarement été aussi faibles.

 

Par ailleurs, Réjean Robitaille est d'avis qu'Ottawa devrait garantir les obligations émises par les banques canadiennes. Sinon, a-t-il souligné, celles-ci deviendront moins compétitives face à plusieurs de leurs vis-à-vis étrangères, qui ont récemment reçu ce traitement de la part de leurs gouvernements.

 

On s'attend à ce que le gouvernement fédéral annonce une mesure en ce sens la semaine prochaine.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Countup


×
×
  • Create New...