Jump to content

Industrie québécoise de l'aérospatiale et de l'aéronautique : actualités


ErickMontreal

Recommended Posts

Bell Helicopter coupe 500 emplois de façon temporaire

 

En raison de la crise économique qui frappe actuellement, l'entreprise Bell Helicopter doit effectuer d'importantes compressions.

 

Ainsi, 500 travailleurs de l'usine Mirabel se retrouvent sans emploi pour les trois prochains mois. Environ 2100 personnes travaillent à pour Bell Helicopter à Mirabel.

 

Les compressions touchent essentiellement les ouvriers et les employés de bureau. Déjà, la semaine de travail d'autres employés des installations de Mirabel avait été réduite à quatre jours. Cette mesure est en application depuis trois semaines et devrait durer encore deux semaines, selon la télévision d'État.

 

La semaine de travail d'autres employés de la même usine a déjà été réduite à quatre jours, depuis trois semaines, et pour encore deux semaines.

 

Dans le contexte économique actuel, Bell Helicopter vend moins d'appareils, ce qui explique qu'elle veut diminuer sa capacité de production pour le moment. La semaine dernière, il était annoncé que Bell Helicopter Textron n'avait livré que 167 hélicoptères commerciaux en 2008, alors qu'elle en avait livré 181 en 2007, une diminution de 8%.

 

(sources: TVA, La Presse Affaires, Radio-Canada)

Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...

Bell Helicopter rappelle des travailleurs

 

Publié le 11 avril 2009 à 10h22 | Mis à jour à 10h28

Marie Tison

La Presse

 

L'horizon commence à s'éclaircir pour Bell Helicopter Textron Canada. L'entreprise de Mirabel a rappelé au travail plus de 160 employés. Cela représente près du tiers des 500 employés mis à pied en février dernier.

 

D'autres rappels pourraient être possibles.

 

«C'est un rajustement rendu nécessaire, a déclaré le directeur du développement des affaires chez Bell Helicopter Textron Canada, Michel Legault, en entrevue avec La Presse Affaires. Nous regardons combien de ventes nous avons faites, nous regardons notre calendrier de production, nous regardons combien de gens nous avons.»

 

Ce sont donc essentiellement des employés de production qui sont rappelés.

 

«Ce sont les premiers qui sont touchés lorsque nous faisons des réductions, mais ce sont aussi les premiers rappelés», a indiqué M. Legault.

 

Bell Helicopter avait décidé de procéder à des mises à pied parce que des clients annulaient ou reportaient des commandes.

 

«Ça s'est pas mal stabilisé, a affirmé M. Legault. Ça fait deux ou trois semaines que je n'ai pas entendu parler de quelqu'un qui annulait ou qui ne prenait pas sa commande. Nous avons arrêté la détérioration.»

 

Il a ajouté qu'il y avait même des gens qui commençaient à se pointer pour discuter de nouvelles commandes.

 

«On ne parle pas de grandes quantités, mais ça se traduit régulièrement en ventes», a-t-il déclaré.

 

Indicateurs encourageants

 

Il s'est montré encouragé par la progression de certains indicateurs, comme les prix du pétrole et de certains minerais. Les sociétés pétrolières et minières utilisent beaucoup d'hélicoptères pour l'exploration et la production.

 

«Nous sommes loin de dire que la crise économique est terminée, mais on dirait qu'il y a une stabilisation qui est en train de se passer, avance M. Legault. J'ose espérer que nous ferons d'autres rappels éventuellement, mais je pourrais me tromper complètement, le contraire pourrait arriver. Il suffit que quelqu'un trébuche quelque part dans l'économie et tout pourrait changer.»

 

Bell Helicopter n'a livré que 167hélicoptères commerciaux en 2008, comparativement à 181 appareils l'année précédente. Pour 2009, l'entreprise s'est fixé comme objectif la livraison de 180hélicoptères.

 

«Nous avons atteint nos objectifs pour le premier trimestre, a lancé M. Legault. Et ça semble bien s'annoncer pour atteindre les objectifs d'ici la fin de l'année.»

 

Le titre de la société mère de Bell Helicopter, Textron, a bondi de plus de 48% pour clôturer à 13,56 dollars US à la Bourse de New York, hier, à la suite de rumeurs au sujet d'une éventuelle vente de l'entreprise.

 

En février dernier, le grand patron de Textron avait ouvert la porte à la vente de Bell Helicopter et d'une autre de ses filiales, Cessna, pour générer des liquidités. Avec un chiffre d'affaires de 5,7 milliards US, l'avionneur Cessna représente environ 40% des revenus de Textron. De son côté, Bell Helicopter en représente environ 20%, avec un chiffre d'affaires de 2,8 milliards US.

 

Hier, le journal koweïtien Al-Watan a rapporté qu'un consortium de sociétés du Moyen-Orient s'apprêtait à acquérir l'ensemble de Textron à un prix de 21 dollars US par action, ce qui a propulsé l'action de l'entreprise. Au cours des 52 dernières semaines, ce titre a fluctué de 3,57 à 65,52 US.

 

Michel Legault a affirmé hier qu'il n'y avait pas de plans pour vendre l'entreprise pour l'instant.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...

Industrie spatiale : Québec investit 19 millions $ chez MDA

13 décembre 2010 | 15h44

 

20101213-154429-d.jpg&size=248x187&t=1292277383

 

Québec va octroyer près de 19 millions $ à Macdonald, Dettwiler et associés (MDA) pour la réalisation d'une unité d'assemblage et d'intégration spatiale de grande capacité.

 

Cette nouvelle unité sera créée au sein de la division Systèmes satellitaires de MDA, située à Sainte-Anne-de-Bellevue, sur l’île de Montréal. Le projet de MDA représente un investissement total de près de 42 millions $.

 

L’aide de Québec inclut une contribution financière non remboursable de 9 millions $ et un prêt sans intérêt de 9 millions $. Elle a été accordée dans la cadre du Programme d'appui stratégique à l'investissement (PASI) d’Investissement Québec.

 

MDA pourra de plus obtenir une contribution de près de 900 000 $ afin de former ses employés dans plusieurs secteurs comme l'ingénierie ou la fabrication électrique. Cette aide provient du Pacte pour l'emploi d'Emploi-Québec.

 

« [Le projet de MDA ] permettra de créer plus de 200 emplois de haut niveau, de consolider près de 100 emplois existants, d'améliorer la compétitivité de l'établissement de Sainte-Anne-de-Bellevue et ainsi de donner un nouveau souffle à l'industrie spatiale au Québec », s’est félicité le premier ministre Jean Charest.

 

Charest à l’aise avec la subvention

 

En conférence de presse, M. Charest a dit ne pas voir de problème à ce Québec accorde une aide de cette envergure à une entreprise rentable. Il a affirmé que l’investissement de MDA ne se serait pas concrétisé sans cette aide gouvernementale.

 

M. Charest a insisté sur le caractère structurant du projet de MDA pour l’économie montréalaise, qui renforce du coup son expertise dans le secteur aérospatial.

 

MDA est cette entreprise qui avait tenté de se vendre à un fabricant d’armes américain en 2008, mais qui en avait été empêchée par le ministre fédéral de l’Industrie de l’époque, Jim Prentice, sur la base que cette transaction ne serait pas dans les meilleurs intérêts du pays.

 

Les critiques de la transaction avaient alors soulevé le fait que la transaction violerait la souveraineté du Canada et que MDA a largement profité de l'argent des contribuables pour développer ses produits.

 

http://argent.canoe.ca/lca/affaires/quebec/archives/2010/12/20101213-154429.html

Link to comment
Share on other sites

Pratt & Whitney investit un milliard en R&D

13 décembre 2010 | 15h44

 

20101213-130927-d.jpg&size=248x187&t=1292264552

 

Pratt & Whitney Canada (P&WC) a annoncé lundi qu'elle investira plus d'un milliard de dollars dans la recherche et le développement au cours des cinq prochaines années pour concevoir la prochaine génération de moteurs d'avion à haut rendement.

 

 

Le centre d'essais de Pratt & Whitney à Mirabel. Cette somme inclut un prêt remboursable de 300M$ du gouvernement fédéral dans le cadre de l'Initiative stratégique pour l'aérospatiale et la défense.

 

Selon le ministre fédéral de l’Industrie Tony Clement, ces dépenses permettront de créer et conserver 700 emplois hautement spécialisés au cours de la «phase de travail» et plus de 2000 emplois pour la «phase des retombées» qui s’étendra sur 15 ans.

 

Pratt & Whitney recrute actuellement plus de 200 ingénieurs pour soutenir ses programmes de développement, ce qui portera son effectif d'ingénierie à plus de 1500 personnes.

 

«Le projet que nous finançons permettra de créer et de conserver au pays des emplois dans le domaine de la recherche, de favoriser la formation de partenariats entre les secteurs public et privé, et de maintenir le Canada à l'avant-garde de l'industrie internationale de l'aérospatiale », a affirmé le ministre Clement par communiqué.

 

Les investissements visent à développer des moteurs à faible consommation de carburant qui seront plus légers, silencieux, durables et puissants. Les travaux seront effectués à Longueuil et à Mississauga, en Ontario.

 

P&WC développe aussi des technologies visant à réduire considérablement le bruit produit par ses moteurs et met en place des programmes pour éliminer davantage de matières à risque de ses produits et processus de fabrication.

 

En octobre dernier, l'entreprise a inauguré l'un des plus grands centres d'essais en vol de moteurs d'aéronefs civils en Amérique du Nord, près de l'aéroport international Montréal-Mirabel. Le Centre se chargera des essais en vol de toute la gamme de moteurs de Pratt & Whitney, y compris les turbopropulseurs et turbosoufflantes, jusqu'à 90 000 livres de poussée.

 

La phase II du Centre aéronautique de Mirabel, qui est déjà commencée et devrait s'achever au printemps 2011, comprend la construction d'installations ultramodernes où P&WC assemblera et mettra à l'essai le moteur destiné aux avions CSeries de Bombardier et la famille de moteurs PW800 pour la prochaine génération de gros jets d'affaires.

 

P&WC est une filiale de l'américaine United Technologies (UTX).

 

http://argent.canoe.ca/lca/innovation/quebec/archives/2010/12/20101213-130927.html

Link to comment
Share on other sites

  • 11 months later...

New Aerospace Investments in Quebec

Quebec is home to aerospace giants like Bombardier, CAE, and Bell Helicopter Textron.

Area Development Online Research Desk (Location Canada 2011)

 

 

Quebec is home to aerospace giants like Bombardier, CAE, and Bell Helicopter Textron. Now, a number of other aerospace players are choosing Quebec for targeted expansion projects and capitalizing on the province's many competitive advantages in this leading sector.

 

Thales Canada's Aerospace division in Montreal will be investing $43.3 million in an R&D project to develop electronic flight control systems. These innovative systems will not only slash aircraft operating costs, but also lower fuel consumption, substantially improve aircraft performance, and reduce the company's carbon "skyprint." The project will be carried out in collaboration with the province's Consortium for Research and Innovation in Aerospace.

 

And French company Cobalt Aircraft will be establishing a facility in Saguenay to assemble and market its Cobalt Co50, a Cessnatype aircraft that can reach speeds of up to 454 kilometers an hour. Some 70 jobs will ultimately be created at this new facility

Link to comment
Share on other sites

DUBAI, UNITED ARAB EMIRATES--(Marketwire - Nov. 14, 2011) - (NYSE:CAE)(TSX:CAE) – CAE announced today at the Dubai Airshow that it has received a contract from Emirates airline for two full-flight simulators (FFSs), one for the Airbus A380 aircraft and one for the Boeing 777. Emirates is the world's largest operator of both aircraft types. The contract is worth a total of more than C$34 million at list prices, and brings the total number of FFS sales that CAE has announced to date during fiscal year 2012 to 21.

 

http://www.marketwire.com/press-release/cae-awarded-contract-by-emirates-airline-for-two-full-flight-simulators-tsx-cae-1586118.htm

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Une mauvaise nouvelle et une bonne:

 

La bonne...

 

Bell Helicopter a inauguré son usine de Mirabel en 1986. Au début, l'installation fabriquait des poutres de queue pour l'hélicoptère militaire Huey, puis Bell Helicopter y a progressivement déplacé la production de modèles commerciaux.

 

L'usine a déjà employé jusqu'à 2400 employés, mais la récession de 2008-2009 a fait mal. Il y a deux ans, on ne comptait que 1600 employés. Les effectifs ont cependant recommencé à croître et environ 1900 personnes travaillent actuellement chez Bell Helicopter à Mirabel.

 

Il y a quelques semaines, le président de Bell Helicopter Textron Canada, Barry Kohler, a indiqué que le marché de l'hélicoptère commercial commençait à montrer des signes positifs, ce qui pourrait entraîner une augmentation de la production à Mirabel.

 

 

La mauvaise mais sans surprise...

 

 

Ce n'est pas l'usine de Mirabel qui construira le tout dernier appareil commercial de Bell Helicopter Textron. C'est plutôt l'usine d'Amarillo, au Texas, qui fera l'assemblage, les essais et la livraison du Magellan.

 

«Il n'y a pas suffisamment de capacité à Mirabel», a déclaré une porte-parole de Bell Helicopter, Angela Baldwin, dans un entretien téléphonique avec La Presse Affaires hier.

 

http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/economie/transports/201201/10/01-4484303-bell-helicopter-choisit-le-texas-pour-son-nouveau-modele.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=lapresseaffaires_LA5_nouvelles_98718_accueil_POS20

Link to comment
Share on other sites

CAE vend cinq simulateurs pour 65 millions en Asie.

 

La multinationale montréalaise CAE (T.CAE) a annoncé jeudi la signature de contrats d'une valeur de 65 millions de dollars, portant sur la vente de cinq simulateurs de vol à des clients en Asie.

 

Parmi ces contrats figurent un Airbus A320 et un Boeing 737 à Air China, un Boeing 737 à la compagnie aérienne chinoise Shandong Airlines, un A320 au centre de formation de la nouvelle coentreprise Cebu Pacific-CAE aux Philippines et un A320 pour l'école de pilotage d'Alpha Aviation Group aux Philippines.

 

CAE a également reçu des contrats de la part de plusieurs compagnies aériennes pour des dispositifs intégrés d'entraînement aux procédures CAE Simfinity et des services de mise à niveau de simulateurs.

 

Ces contrats portent à 30 le nombre de simulateurs de vol dont CAE a annoncé la vente depuis le début de l'exercice 2012.

 

CAE est un chef de file mondial en modélisation, simulation et formation pour les secteurs de l'aviation civile et de la défense. La société compte plus de 7 500 employés dans plus de 100 sites et centres de formation répartis dans plus de 20 pays.

 

 

http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/economie/fabrication/201201/12/01-4485155-cae-vend-cinq-simulateurs-pour-65-millions-en-asie.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=lapresseaffaires_LA5_nouvelles_98718_accueil_POS13

Link to comment
Share on other sites

Le jeudi 12 janvier 2012

 

Bell Helicopter pourrait décrocher un important contrat avec la police nationale de Turquie pour la fourniture de 20 appareils Bell 429, a-t-on appris mardi.

 

L'entente avec la Turquie n'est pas encore officielle, mais Bell a été choisie parmi plusieurs fabricants pour les négociations finales. Le contrat porte sur l'achat de 15 hélicoptères incluant une option pour 5 autres exemplaires.

 

L'entreprise n'a pas révélé le montant du contrat, mais, compte tenu du fait que le 429 se vend environ 5 millions $ l'unité, il pourrait atteindre les 100 millions $.

 

[...]

 

http://argent.canoe.ca/lca/affaires/quebec/archives/2012/01/20120110-114758.html

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...