Jump to content

Recommended Posts

Bombardier Produits Récréatifs (BRP) entamera sous peu la construction d’un tout nouveau centre de design et d’innovation de 15 M$ à Valcourt. D’une superficie de 54 000 pieds carrés, le nouvel édifice regroupera toutes les ressources de BRP en design sous un même toit. Ces employés travaillent actuellement à Valcourt et à Sherbrooke.

 

BRP commencera les travaux dès ce printemps en démolissant un bâtiment pour faire place à la nouvelle construction. Cette dernière devrait être prête à acceuillir plus de 50 employés en 2008.

 

«BRP est aux premiers rangs d'une industrie en constante évolution et où la compétition est de plus en plus forte en raison de la mondialisation, explique dans un communiqué le pdg de BRP, José Boisjoli. Dans ce contexte, il devenait primordial de regrouper nos équipes de design afin d'augmenter la synergie entre elles et ainsi accroître notre capacité de créer des produits plus innovateurs et compétitifs.»

 

Le fabricant des Ski-Doo, Can-Am, et autres Spyder veut faire de ce nouveau centre sa vitrine technologique. La société espère d’ailleurs attirer des designers de partout au monde grâce à la convivialité accrue du nouvel édifice.

 

En plus des équipes de design, le bâtiment abritera aussi le service des achats. En outre, l’équipe de compétition déménagera dans un autre immeuble des environs.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...
  • Replies 85
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

  • Administrator

Deutsche Lufthansa commande 15 CRJ900 à Bombardier

Presse Canadienne

Le montant de la commande s'élève à 584 M$ US.

 

Bombardier Aéronautique (BBD.B)a annoncé mardi que Deutsche Lufthansa a signé une commande ferme d'environ 584 M$ US pour 15 biréacteurs régionaux CRJ900.

 

Lufthansa a confirmé que son comité de surveillance avait approuvé cette commande, a indiqué Bombardier dans un communiqué.

 

Le transporteur aérien allemand a également pris des droits d'achat pour 15 autres appareils CRJ900.

 

 

 

La commande annoncée mardi porte à 109 le nombre de commandes fermes de biréacteurs Bombardier de la gamme CRJ passées par Lufthansa et ses partenaires régionaux.

 

Ces commandes comprennent 62 CRJ100 et CRJ200 de 50 places, 20 CRJ700 de 70 places et 27 CRJ900 de 90 places.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...
  • Administrator

La CSeries dans la ligne de mire de Pratt & Whitney

 

20 juin 2007 - 06h17

La Presse

Marie Tison

Le Bourget

 

bilde?Site=CP&Date=20070620&Category=LAINFORMER&ArtNo=706200657&Ref=AR&MaxW=160&border=0

 

Pratt & Whitney suit de très près les développements dans le dossier de la CSeries.

 

 

 

 

Pratt & Whitney n'a pas l'intention de laisser le moteur de la CSeries lui glisser entre les doigts.

 

Nous sommes convaincus que nous avons la meilleure technologie, a déclaré hier le premier vice-président responsable de la stratégie et du développement de Pratt & Whitney, Alain Bellemare, lors d'une entrevue accordée dans le cadre du Salon aéronautique du Bourget. Nous sommes la seule compagnie qui a une technologie d'avant-garde qui nous permet de nous différencier de nos concurrents, la turbo soufflante à réducteur.»

 

M. Bellemare a encore le titre de président de Pratt & Whitney Canada (P&WC), mais il vient de déménager à Hartford, au Connecticut, au siège social de la société mère Pratt & Whitney, pour y assumer ses nouvelles fonctions de premier vice-président. Il s'est lancé à la défense du moteur que l'américaine Pratt & Whitney espère vendre à Bombardier pour sa CSeries, une nouvelle famille d'appareils de 110 à 130 places.

 

Le président de Bombardier Aéronautique (BBD.B), Pierre Beaudoin, a réitéré cette semaine au Bourget que Pratt & Whitney avait encore une longueur d'avance sur la concurrence parce qu'elle participait depuis longtemps au projet.

 

Le consortium de motoristes CFM International, qui avait d'abord refusé de travailler avec Bombardier, est toutefois revenu dans la course.

 

Et voilà que Rolls-Royce vient tout juste de se lancer dans la compétition avec une variante de son moteur Trent, une turbine à triple corps.

 

«Soudainement, dans les dernières semaines, juste avant le salon de Paris, Rolls-Royce arrive avec sa turbine à triple corps en disant qu'elle a des performances similaires avec un poids comparable, et même meilleur, a déclaré M. Bellemare. Mais nous, nous savons que ce n'est pas la réalité.»

 

Il a expliqué que Pratt & Whitney avait à la fois des turbines à double et à triple corps, et qu'elle connaissait donc bien les caractéristiques de ce dernier type de moteur.

 

«Ce n'est pas une nouvelle technologie, alors que la turbo soufflante à réducteur, c'est de la nouvelle technologie.»

 

Le directeur de la gestion du programme du nouvel avion commercial de Bombardier, Benjamin Boehm, a déclaré mardi que la technologie de la turbo soufflante à réducteur était intéressante, mais que la technologie présentée par les deux autres concurrents l'était aussi.

 

Bombardier ne prendra pas de décision sur le sort de la CSeries avant 2008.

 

M. Bellemare a également insisté hier sur la performance environnementale des moteurs de Pratt & Whitney et de P&WC. L'environnement est à l'honneur au salon du Bourget cette année et pratiquement tous les avionneurs et les motoristes se prétendent plus verts que la compétition.

 

«Ce n'est pas un nouveau focus pour nous, a soutenu M. Bellemare. Nous ne sommes pas obligés de tapisser nos kiosques avec du gazon comme certains de nos concurrrents pour montrer que nous sommes verts.»

 

En raison du départ de M. Bellemare vers Hartford, c'est le premier vice-président de P&WC, John Saabas, qui assumera dans les faits la direction de l'entreprise de Longueuil. Il ne faut cependant pas s'attendre à un changement de cap.

 

«Alain et moi, nous travaillons ensemble depuis 10 ans, a déclaré M. Saabas hier. La stratégie, nous l'avons mise en place ensemble. On ne voit pas de gros changements.»

 

P&WC ne devrait pas agrandir ses installations de Montréal, mais elle entend les utiliser au maximum. L'entreprise continuera également à centraliser le coeur de ses activités de recherche et développement à Longueuil et à Mississauga.

 

Avec Alain Bellemare comme premier vice-président de Pratt & Whitney et Louis Chênevert comme président d'United Technologies Corporation (qui englobe Pratt & Whitney), P&WC peut compter sur des amis hauts placés.

 

«C'est un avantage, a soutenu M. Bellemare. Ça fait une différence parce que nous avons à la tête de l'organisation quelqu'un qui comprend les enjeux, les défis, les opportunités. On n'a pas besoin de se justifier continuellement.»

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...
  • Administrator

Bombardier posts 2Q loss, plans to stop layoffs, prepares to boost aircraft production

dot_h.gif

The Associated Press

Published: August 29, 2007

dot_h.gif

 

MONTREAL: Canadian aircraft and train maker Bombardier Inc. has canceled its announced employee layoffs and may soon recall some workers after deciding to boost production of regional and business aircraft.

 

"Today we are talking more about stability in our organization and we'll see in some cases if we will recall some employees," Bombardier Aerospace president Pierre Beaudoin said Wednesday in a conference call to discuss second quarter results.

 

Bombardier lost $71 million (€52 million) in the April-June period in contrast to a profit of $58 million (€42.5 million) a year ago. It cited an expected $162 million (€119 million) writedown on its investment in the Metronet Rail upgrade of the London subway system.

 

Consolidated revenues rose to $4 billion (€2.9 billion) in the period ended July 31, compared to $3.5 billion a year ago.

 

But its earnings from operations before special items amounted to $91 million (€67 million), or 5 cents per share. Analysts polled by Thomson Financial had looked on average for earnings excluding items of 4 cents per share in the quarter.

Today in Business

 

 

 

 

The world's fourth-largest airplane manufacturer had completed 874 of 1,330 planned layoffs. The layoffs to date include 390 people at its facility in Mirabel, north of Montreal.

 

The employee recall may be required because the Montreal-based company plans to increase aircraft production on the strength of its improved backlog and confirmed commitment from suppliers.

 

Bombardier Aerospace's backlog has grown by 38 percent since the start of the fiscal year to a record $18.2 billion (€13.3 billion). Net orders for the second quarter have more than doubled to 187, including 84 for regional aircraft. That compares to orders for nine aircraft in the same period of 2006.

 

Strong demand and rigorous management of costs have generated the solid quarterly results in both aerospace and transportation, chairman and CEO Laurent Beaudoin told analysts and media.

 

"Once again we are seeing the results of our continued efforts with both groups steadily improving profitability, as well as free cash-flow generation," he said.

 

The company's overall backlog has reached a record $47.9 million (€35 million).

 

"Both regional as well as business aircraft have attracted this excellent level of new orders, a tribute to the diversification of our product portfolio," he added.

 

The transportation business has seen new orders from emerging markets such as China, India and Russia.

 

The results were announced as tight restrictions have been placed on continued operation of Bombardier's CRJ100 and CRJ200 by U.S. and Canadian aviation regulators after increasingly frequent instances of stuck or improperly operating flaps.

 

Pierre Beaudoin, who is a son of Laurent and a grandson of company founder J. Armand Bombardier, said changes that will be implemented won't have a material impact on the company's bottom line.

 

Initial upgrades are being developed, including a complete redesign of the flaps for the two older aircraft models. Later models of the regional jets have different designs and aren't affected.

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...
  • Administrator

Contrat de 450 M$ US pour Bombardier

 

 

25 septembre 2007 - 09h18

LaPresseAffaires.com

 

bilde?Site=CP&Date=20070925&Category=LAINFORMER&ArtNo=70925063&Ref=AR&Profile=5891&MaxW=160&border=0

 

Le biréacteur d'affaires Challenger 300 de Bombardier..

 

 

outils_grossir.gifGrossir caractèreoutils_imprimer.gifImprimeroutils_envoyer.gifEnvoyer

 

 

Bombardier (BBD.B) a obtenu une commande ferme de 20 biréacteurs Challenger 300 par le transporteur aérien californien Xojet pour un montant de 450 M$ US.

Xojet a également pris des options pour 60 autres appareils, pour une valeur de 1,35 G$ US.

 

Il s'agit de la plus grande commande unique de biréacteurs Challenger 300 de toute l'histoire de Bombardier, précise le constructeur aéronautique québécois.

 

Bombardier prévoit livrer les biréacteurs au quatrième trimestre de l'exercice financier 2008.

 

[/url]

 

Xojet vend des avions d'affaires privés, en crédit-bail ou à la demande à une clientèle de grans voyageurs d'affaires.

 

«C'est un grand jour pour Bombardier», a commenté le v-p principal Ventes de Bombardier Avions d'affaires, Jahid Fazal-Karim. «Après évaluation approfondie des avions de la même catégorie, Xojet a choisi l'appareil Challenger 300 pour sa supériorité en matière de confort en cabine, de fiabilité et de performances.»

 

«Bombardier a mis en oeuvre une méthodologie sans précédent pour la conception du biréacteur Challenger 300. Le résultat est l'un des biréacteurs d'affaires les plus populaires jamais lancé», a indiqué le PDG de Xojet, Paul Touw.

Link to comment
Share on other sites

  • Administrator

Contrat de 316M$US pour Bombardier Transport

24 septembre 2007 | Denis Lalonde, LesAffaires.com

 

 

La société belge Angel Trains Cargo a passé une commande de 225 millions d’euros (316M$US) à Bombardier Transport.

 

La commande vise 60 locomotives électriques Bombardier Traxx destinées aux marchés au trafic transfrontalier sur différents corridors européens, notamment entre l'Autriche et la Hongrie, et entre la Suède et la Norvège.

 

Le contrat prévoit également des options sur un nombre indéterminé de locomotives supplémentaires. La présente commande porte à 160 le nombre de locomotives Traxx commandées par Angel Trains Cargo.

 

Bombardier dit s'attendre à ce que "l'exercice des options soient imminent à la suite des discussions concluantes de contrats de location qui sont en cours présentement".

 

L'usine de Bombardier à Kassel, en Allemagne, prendra en charge la production finale des locomotives multisystèmes et à courant alternatif, tandis que celle à Vado Ligure, en Italie, a été choisie pour l'assemblage des locomotives à courant continu.

 

Les caisses seront fabriquées à l'usine de Bombardier à Wroclaw, en Pologne, les bogies à l'usine de Siegen, en Allemagne, et les systèmes de propulsion et contrôle seront fabriqués à Mannheim, en Allemagne également.

 

A la Bourse de Toronto, lundi, le titre de Bombardier a gagné 9 cents, soit 1,5 pour cent, terminant à 5,89 $.

 

(Avec la PC)

Link to comment
Share on other sites

  • Administrator

Bombardier to build new jets in Montreal

 

Bombardier wins biggest contract in its history

Updated Tue. Sep. 25 2007 6:20 PM ET

The Canadian Press

MONTREAL -- A flourishing California business aviation company has helped Bombardier Aerospace notch its largest ever business contract, an order of up to 80 Challenger 300 jets worth $1.9 billion by the end of 2012.

 

Xojet has ordered 20 super-midsize Challenger 300s for $450 million, and has options for 60 more to be delivered over the next five years, the companies announced Tuesday.

 

"It's one of the largest, if not the largest business aviation deals ever,'' Xojet CEO Paul Touw said in an interview. "It's a pretty substantial order and we're pretty excited about it.''

 

Deliveries are scheduled to begin in the fourth quarter of fiscal 2008. Xojet will finance the purchases independently and not through Bombardier, Canada's only aircraft manufacturer and one of the biggest makers of business jets in the world.

 

The large order is not expected to have an impact on production rates or employment at the aerospace company, which employs thousands of Canadian workers at plants in Montreal and Toronto.

 

"The order creates a security for the backlog,'' Bombardier spokeswoman Danielle Boudreau said from Atlanta, where Bombardier is participating in a business air show.

 

"Since we've been in discussions with Xojet for over a year now, out of good faith we have allotted time slots within our production line already.''

 

The planes are assembled in Montreal after receiving the forward section of the fuselage, including the cockpit and primary flight controls from Bombardier operations in Montreal and the centre fuselage from Belfast. Company officials couldn't say how many employees work on the aircraft.

 

Other components are supplied by Mitsubishi Heavy Industries, AIDC of Taiwan and Hawker De Havilland of Australia.

 

Touw said he has been eyeing the Bombardier plane since it came into service three years ago. He has visited the factory floor in Montreal several times but knew he wanted the planes even before he spoke with company officials.

 

Xojet sought an aircraft designed to commercial airline standards because of the heavy use that is expected in the expanding business jet market in the United States.

 

More than 169 Challenger 300 aircraft have been built, with 144 in service worldwide. The backlog is full until early 2011.

 

There are more than 10,000 business jets in the skies, an increase from about 6,000 in 2000.

 

Xojet provides private jet ownership, leasing and on-demand travel for frequent business jet flyers.

 

Last year, the company completed more than 10,000 flight hours for Fortune 500 corporate customers, financial institutions and the super-rich.

 

Founded in 2001, it has been named one of the 500 fastest-growing private American companies and its revenues soared to US$36 million in 2006, up from $2.4 million in three years.

 

The company's business model allows it to offer service at a lower cost. Unlike fractional programs, Xojet's model only charges direct operating costs for the hours the jet is in use.

 

Most of its customers fly more than 300 hours per year.

 

Touw said he selected the Challenger 300 over competitors because of its superior track record, operational data and great ramp appeal.

 

"It's a great looking plane. People kind of joke at me about that but the reality is it is important that airplanes cosmetically look good, just like it's important to people that a car looks good or a boat or a yacht or a house.''

 

The eight to nine-seater cruises at about 850 kilometres per hour and can fly across the United States in five hours.

 

While slower than the two-seater Cessna Citation X's the company now has in service, it will be much roomier. Xojet's fleet of 12 planes will increase to 17 by the end of the year.

 

--------------------------------------------------------------------------------

Link to comment
Share on other sites

  • Administrator

Bombardier snares its biggest Challenger 300 deal

 

Bloomberg and Staff

September 26, 2007

 

ATLANTA -- Bombardier Inc. has won its biggest Challenger 300 contract yet, agreeing to sell 20 of the business jets to leasing and charter operator Xojet Inc., with an option for 60 more.

 

The order is valued at about $450-million (U.S.) for the 20 planes, a total that may rise to $1.9-billion if the option is exercised.

 

Montreal-based Bombardier and Brazil's Empresa Brasileira de Aeronautica SA (Embraer) are benefiting from surging business jet demand as corporate fliers try to avoid commercial airline delays.

 

Bombardier said yesterday that it received orders for 103 business aircraft last quarter, a 54-per-cent jump from a year earlier, buoyed by buyers from Russia and the Middle East.

 

Xojet, based in San Carlos, Calif., ordered the planes at the National Business Aviation Association conference in Atlanta.

The Challenger 300 can carry as many as 13 passengers and has a range of up to 5,741 kilometres.

 

Bombardier ranks behind Chicago-based Boeing Co. and Airbus SAS of Europe in worldwide commercial plane sales. Bombardier's other models include the Learjet family of business aircraft and CRJ regional jets.

 

Meanwhile, Montreal-based CAE Inc. and Bombardier said yesterday that they will add a new Global Express aircraft full-flight simulator to CAE's training network.

 

The new simulator will be deployed at Emirates-CAE Flight Training in Dubai.

 

BOMBARDIER (BBD.B)

Close: $5.85, down 4¢

CAE (CAE)

Close: $13.15, up 2¢

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...
  • Administrator

Qantas commande douze Q400 à Bombardier

 

 

22 octobre 2007 - 10h13

LaPresseAffaires.com

 

bilde?Site=CP&Date=20071022&Category=LAINFORMER&ArtNo=71022061&Ref=AR&Profile=5891&MaxW=160&border=0

 

Un Q400 de QantasLink déjà en service.

Photo AFP

 

outils_grossir.gifGrossir caractèreoutils_imprimer.gifImprimeroutils_envoyer.gifEnvoyer

newchart.asp?P29=FFFFFF&P25=140&P25c=1&P48=0&P65=FR&P62=1&P61=0&P30=07528F&P31=000000&P32=9C9C9C&P33=FFFFFF&P34=C1D9F3&P17=&P58=1&P8=1&P26=&P27=&P12=&P10=&P58=&P9=1&P11=0&P14=0&P15=0&P60=E53237&P1=T.BBD.B

 

.a{float:left;padding:0px 15px 10px 0px;text-align:center;width:175;}

 

Le transporteur aérien australien Qantas a annoncé lundi qu’il allait acheter 12 appareils Q400 de Bombardier (BBD.B) pour sa compagnie de transport régional QantasLink, pour un montant de 400 millions de dollars australiens (345 M$).

Les avions de 72 places, qui seront livrés en juin 2008, porteront la flotte de Q400 de QantasLink à 21 appareils.

 

Qantas va également prendre des options et acheter les droits pour 24 autres avions de Bombardier.

 

Les nouveaux appareils remplaceront les Dash 8-100 de 36 places qui seront retirés des airs en 2010.

 

 

 

Bombardier et Qantas doivent finaliser l’entente annoncée avant la fin du mois, a indiqué la compagnie australienne.

Link to comment
Share on other sites

  • Administrator

Commande de 267 M$ US pour Bombardier

 

 

23 octobre 2007 - 10h38

LaPresseAffaires.com

Didier Bert

 

bilde?Site=CP&Date=20071023&Category=LAINFORMER&ArtNo=71023070&Ref=AR&Profile=5891&MaxW=160&border=0

 

Bombardier reçoit mardi sa deuxième commande de la semaine pour des Q400.

 

 

outils_grossir.gifGrossir caractèreoutils_imprimer.gifImprimeroutils_envoyer.gifEnvoyer

newchart.asp?P29=FFFFFF&P25=140&P25c=1&P48=0&P65=FR&P62=1&P61=0&P30=07528F&P31=000000&P32=9C9C9C&P33=FFFFFF&P34=C1D9F3&P17=&P58=1&P8=1&P26=&P27=&P12=&P10=&P58=&P9=1&P11=0&P14=0&P15=0&P60=E53237&P1=t.bbd.b

 

.a{float:left;padding:0px 15px 10px 0px;text-align:center;width:175;}

 

Le constructeur aéronautique Bombardier (BBD.B) fait coup double mardi en annonçant la vente de 10 avions Q400, au lendemain de la commande de 12 appareils lundi.

L'entreprise québécoise a reçu une commande ferme signée de 10 biturbopropulseurs de ligne à grande vitesse Q400, ainsi qu'une option pour 10 autres appareils.

 

Le montant du contrat s'élève à environ 267 M$ US pour les commandes fermes. Si l'option est exercée, la valeur du contrat se montera à environ 540 M$ US.

 

Le nom de l'acheteur, un transporteur aérien européen, n'a pas été dévoilé. Il désire garder l'anonymat pour le moment.

 

 

Le nombre de commandes fermes pour le Q400 est ainsi porté à 264 unités, dont 164 ont été livrées au 31 juillet 2007. 23 sociétés aériennes l'ont commandé à ce jour.

 

La précédente vente avait été annoncée lundi par Bombardier. La compagnie aérienne australienne Qantas avait passé commande de 12 avions Q400.

 

Le Q400 est cet avion qui avait connu des problèmes de train d'atterrissage en Scandinavie en septembre.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share




×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value