Search the Community

Showing results for tags 'nouvel'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 35 results

  1. IluvMTL

    Je vois mtl

    https://jevoismtl.com/ https://www.facebook.com/jevoismtl?fref=nf Accueil Vous osez voir notre métropole d’un nouvel œil? Impliquez-vous dans je vois mtl! En proposant vos actions, ou en commentant celles soumises, vous contribuerez à donner un nouvel élan à Montréal!
  2. Bonjour, Voici un projet dont j'ai très peu d'information, seulement une image provenant du livre : Montréal, son histoire, son architecture tome 2 de Guy Pinard page 45. Je n'ai pas trouvé de sujet semblable dans ce forum alors je vous le propose. En 1931, un architecte propose un nouvel Hôtel de ville et un nouveau centre des affaires à Montréal,: Si quelqu'un a des information supplémentaire sur ce projet, n'hésitez pas à le partager!!
  3. J'ai eu cette idée de ssc.com. Quelle tour qui est présentement en contruction (ou recemment complétée) n'importe ou dans le monde, aimerais tu voir à Montréal? N'oubliez pas les photos! je commence le MoMa à NYC!!! Vraiment incroyable! NYC n'a vraiment pas peur de construire à l'avant garde. Il ne s'inquiètes pas des osties de NIMBY's!!! New York Times November 15, 2007 ARCHITECTURE Next to MoMA, a Tower Will Reach for the Stars By NICOLAI OUROUSSOFF A rendering of the Jean Nouvel-designed tower to be built adjacent to the Museum of Modern Art. The interior of Jean Nouvel’s building, which is to include a hotel and luxury apartments. Cass Gilbert’s Woolworth Building, William Van Alen’s Chrysler Building, Mies van der Rohe’s Seagram Building. If New Yorkers once saw their skyline as the great citadel of capitalism, who could blame them? We had the best toys of all. But for the last few decades or so, that honor has shifted to places like Singapore, Beijing and Dubai, while Manhattan settled for the predictable. Perhaps that’s about to change. A new 75-story tower designed by the architect Jean Nouvel for a site next to the Museum of Modern Art in Midtown promises to be the most exhilarating addition to the skyline in a generation. Its faceted exterior, tapering to a series of crystalline peaks, suggests an atavistic preoccupation with celestial heights. It brings to mind John Ruskin’s praise for the irrationality of Gothic architecture: “It not only dared, but delighted in, the infringement of every servile principle.” Commissioned by Hines, an international real estate developer, the tower will house a hotel, luxury apartments and three floors that will be used by MoMA to expand its exhibition space. The melding of cultural and commercial worlds offers further proof, if any were needed, that Mr. Nouvel is a master at balancing conflicting urban forces. Yet the building raises a question: How did a profit-driven developer become more adventurous architecturally than MoMA, which has tended to make cautious choices in recent years? Like many of Manhattan’s major architectural accomplishments, the tower is the result of a Byzantine real estate deal. Although MoMA completed an $858 million expansion three years ago, it sold the Midtown lot to Hines for $125 million earlier this year as part of an elaborate plan to grow still further. Hines would benefit from the museum’s prestige; MoMA would get roughly 40,000 square feet of additional gallery space in the new tower, which will connect to its second-, fourth- and fifth-floor galleries just to the east. The $125 million would go toward its endowment. To its credit the Modern pressed for a talented architect, insisting on veto power over the selection. Still, the sale seems shortsighted on the museum’s part. A 17,000-square-foot vacant lot next door to a renowned institution and tourist draw in Midtown is a rarity. And who knows what expansion needs MoMA may have in the distant future? By contrast the developer seems remarkably astute. Hines asked Mr. Nouvel to come up with two possible designs for the site. A decade ago anyone who was about to invest hundreds of millions on a building would inevitably have chosen the more conservative of the two. But times have changed. Architecture is a form of marketing now, and Hines made the bolder choice. Set on a narrow lot where the old City Athletic Club and some brownstones once stood, the soaring tower is rooted in the mythology of New York, in particular the work of Hugh Ferriss, whose dark, haunting renderings of an imaginary Manhattan helped define its dreamlike image as the early-20th-century metropolis. But if Ferriss’s designs were expressionistic, Mr. Nouvel’s contorted forms are driven by their own peculiar logic. By pushing the structural frame to the exterior, for example, he was able to create big open floor plates for the museum’s second-, fourth- and fifth-floor galleries. The tower’s form slopes back on one side to yield views past the residential Museum Tower; its northeast corner is cut away to conform to zoning regulations. The irregular structural pattern is intended to bear the strains of the tower’s contortions. Mr. Nouvel echoes the pattern of crisscrossing beams on the building’s facade, giving the skin a taut, muscular look. A secondary system of mullions housing the ventilation system adds richness to the facade. Mr. Nouvel anchors these soaring forms in Manhattan bedrock. The restaurant and lounge are submerged one level below ground, with the top sheathed entirely in glass so that pedestrians can peer downward into the belly of the building. A bridge on one side of the lobby links the 53rd and 54th Street entrances. Big concrete columns crisscross the spaces, their tilted forms rooting the structure deep into the ground. As you ascend through the building, the floor plates shrink in size, which should give the upper stories an increasingly precarious feel. The top-floor apartment is arranged around such a massive elevator core that its inhabitants will feel pressed up against the glass exterior walls. (Mr. Nouvel compared the apartment to the pied-à-terre at the top of the Eiffel Tower from which Gustave Eiffel used to survey his handiwork below.) The building’s brash forms are a sly commentary on the rationalist geometries of Edward Durell Stone and Philip L. Goodwin’s 1939 building for the Museum of Modern Art and Yoshio Taniguchi’s 2004 addition. Like many contemporary architects Mr. Nouvel sees the modern grid as confining and dogmatic. His tower’s contorted forms are a scream for freedom. And what of the Modern? For some, the appearance of yet another luxury tower stamped with the museum’s imprimatur will induce wincing. But the more immediate issue is how it will affect the organization of the Modern’s vast collections. The museum is only now beginning to come to grips with the strengths and weaknesses of Mr. Taniguchi’s addition. Many feel that the arrangement of the fourth- and fifth-floor galleries housing the permanent collection is confusing, and that the double-height second-floor galleries for contemporary art are too unwieldy. The architecture galleries, by comparison, are small and inflexible. There is no room for the medium-size exhibitions that were a staple of the architecture and design department in its heyday. The additional gallery space is a chance for MoMA to rethink many of these spaces, by reordering the sequence of its permanent collection, for example, or considering how it might resituate the contemporary galleries in the new tower and gain more space for architecture shows in the old. But to embark on such an ambitious undertaking the museum would first have to acknowledge that its Taniguchi-designed complex has posed new challenges. In short, it would have to embrace a fearlessness that it hasn’t shown in decades. MoMA would do well to take a cue from Ruskin, who wrote that great art, whether expressed in “words, colors or stones, does not say the same thing over and over again.”
  4. Le Centre sur la biodiversité s'installera dans un nouvel immeuble, au coeur même du Jardin botanique La construction du nouvel édifice qui logera le Centre sur la biodiversité est le fruit d'un partenariat entre la Ville de Montréal et l'Université de Montréal. Il tiendra lieu de plateforme internationale pour le domaine de la biodiversité. Le bâtiment sera conçu selon les normes environnementales LEED (Leadership in Energy and Environmental Design), adaptées par le Conseil du bâtiment durable du Canada. Sur quatre niveaux, il logera des laboratoires de réception des échantillons, d'enseignement et de recherche de haute technologie, des bureaux et des salles d'exposition. L'Université donnera sous peu le coup d'envoi aux soumissions publiques pour la construction du bâtiment. Inauguration prévue en 2010 Gestionnaire du projet, Direction des immeubles: M. Louis Mathieu, directeur des grands projets http://www.di.umontreal.ca/centrebiodiversite.html
  5. Ottawa veut négocier avec l'Union européenne, cet automne, afin de créer un nouvel espace économique entre le Canada et l'Europe où les exportations du Québec notamment, sont florissantes. Pour en lire plus...
  6. La direction du constructeur aéronautique tente d'éviter un conflit qui porterait un nouveau coup à son nouvel appareil, le 787 Dreamliner, déjà victime de retards. Pour en lire plus...
  7. Malek

    Google Chrome!

    Google lance un nouvel fureteur sur le marché pour cométitionner IE7 et Firefox3... J'étais sceptique au début (vu que la multiplication des fureteurs n'est pas une bonne chose), je dois dire qu'il est vraiment bien fait et le plus important... EXTRÈMEMENT RAPIDE! essayez le!! http://www.google.com/chrome/index.html?hl=en&brand=CHMG&utm_source=en-hpp&utm_medium=hpp&utm_campaign=en
  8. Bombardier Produits Récréatifs (BRP) entamera sous peu la construction d’un tout nouveau centre de design et d’innovation de 15 M$ à Valcourt. D’une superficie de 54 000 pieds carrés, le nouvel édifice regroupera toutes les ressources de BRP en design sous un même toit. Ces employés travaillent actuellement à Valcourt et à Sherbrooke. BRP commencera les travaux dès ce printemps en démolissant un bâtiment pour faire place à la nouvelle construction. Cette dernière devrait être prête à acceuillir plus de 50 employés en 2008. «BRP est aux premiers rangs d'une industrie en constante évolution et où la compétition est de plus en plus forte en raison de la mondialisation, explique dans un communiqué le pdg de BRP, José Boisjoli. Dans ce contexte, il devenait primordial de regrouper nos équipes de design afin d'augmenter la synergie entre elles et ainsi accroître notre capacité de créer des produits plus innovateurs et compétitifs.» Le fabricant des Ski-Doo, Can-Am, et autres Spyder veut faire de ce nouveau centre sa vitrine technologique. La société espère d’ailleurs attirer des designers de partout au monde grâce à la convivialité accrue du nouvel édifice. En plus des équipes de design, le bâtiment abritera aussi le service des achats. En outre, l’équipe de compétition déménagera dans un autre immeuble des environs.
  9. Inauguration de la mise en lumière de l'édifice Price QUEBEC, le 16 juin /CNW Telbec/ - SITQ, entreprise d'investissement, de gestion et de promotion immobilières, invite les représentants des médias à assister à l'inauguration de la nouvelle mise en lumière de l'édifice Price. Pour souligner le 400e anniversaire de Québec, le caractère architectural exceptionnel de cet immeuble phare sera rehaussé par un nouvel éclairage éco-énergétique mettant en valeur les éléments architecturaux peu visibles au grand jour. Cette inauguration se fera en présence de plusieurs dignitaires. << ------------------------------------------------------------------------- Quoi : Inauguration de la nouvelle mise en lumière de l'édifice Price, pour souligner le 400e anniversaire de Québec ------------------------------------------------------------------------- ------------------------------------------------------------------------- Qui : M. Paul Campbell, président et chef de la direction de SITQ M. Jacques Langlois, président et directeur général de la Commission de la capitale nationale du Québec Autres dignitaires ------------------------------------------------------------------------- ------------------------------------------------------------------------- Quand : Le mercredi 18 juin 2008, 21 h 15 ------------------------------------------------------------------------- ------------------------------------------------------------------------- Où : Tente face à l'édifice Price 65, rue Sainte-Anne A noter que la rue Sainte-Anne sera bloquée à la circulation, mais que les médias pourront accéder au stationnement souterrain face à l'édifice Price ------------------------------------------------------------------------- >>
  10. Sherwood-Drolet pourrait fermer ses portes 1 septembre 2008 - 22h39 La Tribune Gilles Fisette Le nouvel acquéreur le Sherwood-Drolet lance un ultimatum, car il veut amputer 20 % à la masse salariale de l'entreprise de Sherbrooke. Archives La Tribune, Jocelyn Riendeau La deuxième vie de l’usine sherbrookoise de fabrication de bâtons de hockey, Sherwood-Drolet, risque d’être très courte. Elle pourrait fort bien ne pas survivre à l’été. Si le nouvel acquéreur, la firme ontarienne Carpe Diem Growth Capital, met à exécution sa menace, il mettra la clef dans la porte dans les prochaines heures, si ce n’est déjà fait, et il déménagera la production dans l’une ou l’autre de ses autres installations dans le monde. Toute cette affaire a été portée à la connaissance de La Tribune, en fin de semaine. L’information vient d’une source très sûre mais, compte tenu du long congé de la fête du Travail, il n’a pas été possible d’obtenir les versions officielles de l’employeur et du syndicat. Selon ce qu’a appris La Tribune, tout s’est dégradé dans la journée de vendredi. L’employeur a rencontré le syndicat et a formulé de nouvelles exigences: les travailleurs doivent accepter une baisse de salaire de dix pour cent ainsi que l’abolition du fonds de pension. En gros, c’est 20 pour cent que Carpe Diem veut amputer dans sa masse salariale, à Sherbrooke. Et pour accompagner le tout, le nouvel employeur a servi un ultimatum. Ou les travailleurs acceptent cette «offre finale et globale» ou toute la production et l’expédition seront déménagées vers des cieux plus cléments. Réunis en assemblée générale, samedi matin, la quarantaine de travailleurs encore actifs dans l’usine a rapidement disposé de ces offres. Ils les ont rejetées dans une proportion de près de 90 pour cent. Le syndicat a immédiatement communiqué le résultat de cette assemblée à l’employeur dont on attend maintenant la réaction. Reste donc à voir quel était le degré de flexibilité de l’épine dorsale de Carpe Diem. Selon la source d’information, le même scénario s’élaborerait pour l’usine Inglasco où sont fabriqués des rondelles et d’autres articles reliés au hockey. Sherwood-Drolet a été placée sous la protection de la loi de la faillite, au début de mois de mai. Puis, à la mi-juin, la Cour supérieure a autorisé son acquisition par le groupe ontarien Carpe Diem, lequel a également mis la main sur Inglasco. Depuis, tout semblait aller pour le mieux dans ces deux usines. Récemment, le directeur des ventes, Georges Guilbault, a même commenté la situation à l’usine, à la mi-août, en affirmant que les ventes roulaient «à fond de train», en contraste avec la situation difficile vécue dans les derniers mois de l’administration Denis Drolet. C’était il y a deux semaines.
  11. Un nouveau festival pour Juste pour rire Le Groupe Juste pour rire lancera un nouveau festival cet été. L'événement, qui se déroulera du 10 au 26 juillet, sera axé sur l'humour, la musique, la danse, le cirque et le théâtre. Le nom du festival, qui sera distinct du Festival Juste pour rire, devrait être annoncé le 9 juin prochain, tout comme l'ensemble de la programmation. Ce nouvel événement ciblera un public de 15 à 35 ans et proposera des spectacles dans des petites salles.
  12. Korean Air, a unit of South Korea’s Hanjin Group, has an agreement with Los Angeles developer Thomas Properties Group to develop the Wilshire Grand pending city approval. Construction is proposed to begin in 2011, with completion in 2014. Above, a sprawling view of downtown Los Angeles. Korean Air a annoncé son projet de créer un nouvel hôtel de luxe à Los Angeles, ainsi que des bureaux et un complexe résidentiel. Korean Air, qui possède également trois hôtels en Corée et à Hawaï, a acheté le Wilshire Grand Hotel, en 1989. La compagnie aérienne va construire à la place du bâtiment actuel un programme immobilier de 610000 mètres carrés à usage mixte. Le programme sera composé de deux tours, dont une tour de 40 étages ainsi qu'un hôtel de luxe de 700 chambres. Ce projet dont le coût devrait atteindre le milliard de dollars devrait être certifié selon le standard de développement durable américain US Green Building Council LEED. Le maire de Los Angeles, Antonio Villaraigosa a déclaré: "Ce nouveau projet est un grand pas en avant dans nos efforts visant à construire des immeubles écologiques, à usage mixte au centre de notre ville. Le programme Grand Wilshire contribuera à revitaliser le centre-ville, et sera un nouvel immeuble emblématique important pour Los Angeles et l'économie locale." Plus d'infos: http://www.latimes.com/business/la-fi-downtown4-2009apr04,0,6152342.story http://www.latimes.com/entertainment/la-et-notebook11-2009apr11,0,7766716.story
  13. En pleine crise économique internationale, la Chine a annoncé un nouvel excédent commercial record en octobre de 35,24 G$ US, soit une hausse de 29,9% en glissement annuel. Pour en lire plus...
  14. Une marche que j'ai prise avec le nouvel appareil d'une amie. J'en ai profité pour essayer une version de photoshop plus récente que j'ai installé dernièrement. Vous en pensez quoi? ----------------------------------------------------------------------------------
  15. L'ancien patron de Merrill Lynch, John Thain, a été licencié jeudi par son nouvel employeur, Bank of America, qui a absorbé la banque d'affaires au 1er janvier. Pour en lire plus...
  16. Il y a un nouvel employé au bureau, aujourd'hui. C'est le petit jeune assis dans le coin? Non, c'est l'autre, celui qui a les cheveux blancs! Pour en lire plus...
  17. Publié le 02 juillet 2014 à 07h28 | Mis à jour le 02 juillet 2014 à 07h28 Turcot: «Je perds 16 ans de ma vie», déplore un locataire expulsé http://www.lapresse.ca/actualites/montreal/201407/02/01-4780349-turcot-je-perds-16-ans-de-ma-vie-deplore-un-locataire-expulse.php Hugo Pilon-Larose La Presse Les résidants du 780, rue Saint-Rémi, dans le quartier Saint-Henri de l'arrondissement Le Sud-Ouest, à Montréal, ont fait leurs derniers adieux à leurs appartements, hier. Après des années de batailles et de négociations, le grand chantier du nouvel échangeur Turcot aura finalement eu raison d'eux. Depuis bientôt sept ans, les locataires de ces lofts tentaient de sauver l'immeuble qui, selon les plans du ministère des Transports du Québec (MTQ), doit être démoli pour céder la place à l'échangeur, ramené au niveau du sol. En vain. Depuis l'immense stationnement déserté, hier après-midi, l'imposant édifice revêtu de briques rouges semblait déjà vide. Seul entre les cônes orange et les bretelles de l'autoroute 720. Abandonné par la centaine de locataires qui se sont pourtant battus pour sa survie. Au deuxième étage, auquel on accède par une cage d'escalier bétonnée sans couleur ni décoration, la lumière du jour s'infiltrait dans le corridor par la porte ouverte d'un logement. La pièce était vide, sans aucune trace de la vie qui devait y régner jusqu'à tout récemment. Puis, apercevant La Presse, Andrew Kolakowski s'est présenté, visiblement ému de quitter l'endroit. «On avait tout pour nous ici. L'accès à l'autoroute était facile, nous avions accès à un grand jardin et, surtout, le loyer était abordable. Pour près de 500$, tout compris, on pouvait vivre en paix», a-t-il dit d'une voix trahissant son découragement et sa colère. En ce 1er juillet, festival des déménagements dans la métropole, l'homme d'origine polonaise a quitté ses quartiers contre son gré. Son nouvel appartement, qui est situé tout près d'une station de métro, se console-t-il, lui coûtera 900$ par mois. Une hausse soudaine du coût de la vie avec laquelle il doit composer. Un peu plus loin dans le long corridor sans fenêtres de l'immeuble construit en 1922 (il abritait à l'époque les quartiers généraux de l'Imperial Tobacco Company of Canada), une deuxième porte s'est ouverte. La lumière chaude du soleil de juillet frappait de plein fouet les fenêtres hautes de 15 pieds de ce loft entièrement aménagé. Le locataire, qui terminait de réunir ses affaires personnelles, a expliqué l'hostilité implacable qu'il vouait envers le MTQ. «Tout ce que tu vois ici, c'est moi qui l'ai construit. En quittant mon loft, je perds 16 ans de ma vie. J'aimerais bien être dédommagé, mais on ne nous offre presque rien. Le gouvernement a été présent juste pour fuck up our life», a dit Tasso Klavdianos, contenant difficilement sa colère. Promesse de nouveaux lofts Amers, les résidants quittent des lofts dont certains offrent une vue imprenable sur le centre-ville de Montréal. Mais un projet se prépare, a expliqué le plus ancien des locataires de l'immeuble, Michel Charbonneau, rencontré dans son logement au troisième étage. «La bataille a été tellement longue. On nous disait parfois qu'on pouvait garder nos logements, puis le Ministère changeait d'idée. On a finalement reçu la lettre finale d'éviction en avril dernier. Maintenant, on sait qu'un projet se prépare pour qu'on puisse être relogés dans quelques années dans des locaux sur la rue Ottawa. On ose y croire», a expliqué celui qui a longtemps été concierge au 780, rue Saint-Rémi. Le projet en question, piloté par l'entreprise d'économie sociale Bâtir son quartier, vise à offrir aux locataires évincés un loft dans un nouvel aménagement préparé sur le site de l'ancien centre de tri postal à l'angle des rues Guy et Ottawa, toujours dans Saint-Henri. «Ça fait huit ans qu'on nous promet d'être relogés, mais ça n'arrive jamais. Il faut aussi considérer le coût d'un déménagement. Ce n'est pas donné», a dit Lorraine Élément, conjointe de M. Charbonneau. Le couple, ensemble depuis 22 ans, a vécu plus de 16 ans dans ce loft qu'il quitte à contrecoeur. Assis autour de la table de cuisine, le seul meuble toujours présent pour occuper le premier étage de leur loft avec mezzanine, les deux amoureux ont profité d'une pause dîner pour se remémorer de bons souvenirs. «Quand tu t'assoyais sur le sofa, là-bas, près des fenêtres, les grandes feuilles de la plante cascadaient au-dessus de ta tête. C'était comme écouter la télévision dans la jungle», s'est rappelé M. Charbonneau, fier des dizaines de plantes, toutes d'une taille supérieure à un mètre, qui transforment son salon en oasis de fraîcheur. «Mes plantes, sais-tu où elles iront, dans quelques minutes?», a-t-il demandé en fin d'entrevue, sans donner plus de détails. La réponse à sa question se trouvait à la sortie de l'immeuble, placée de façon bien évidente, près du stationnement... Dans le conteneur à déchets.
  18. Nom : B-Loft Hauteur : Phase 1 : nouvel édifice ayant 17 unités sur 3 étages — Phase 2 : Conversion de l'Usine B en 55 unités Promoteur : Groupe Dargis Emplacement: 1830, rue Panet, dans le Village Début de construction : 2013 Fin de construction : 2014 (Phase 1), 2015 (Phase 2) Description : Lofts industriels allant de 406 à 1574 pi2 Le nouvel édifice sera construit dans le stationnement Une cour intérieure privée Un stationnement souterrain avec espaces de rangement Un cellier commun avec espaces privatifs Deux terrasses communes sur le toit offrant une vue panoramique sur Montréal (sur 2 niveaux différents) Un chalet urbain et un spa Des unités sur 2 étages, certaines avec une terrasse privée et d'autres avec une cour anglaise Prix : À partir de 186 900$ taxes incluses. Site web : http://www.jesuisloft.com/
  19. Un nouvel auditorium au collège Regina Assumpta en 2012 Publié le 23 Juin 2011 Dès la rentrée scolaire 2012, le collège Regina Assumpta comprendra un nouvel auditorium. Le coût du projet, dont l’annonce a été faite par le directeur général, Pierre Carle, est évalué à 12 M$. Sujets : École de musique Regina Assumpta La capacité du nouvel auditorium sera de 700 places, dont 517 au parterre. Le lieu comprendra un mode acoustique propice à la bonne transmission du son non amplifié, pour les différents concerts des orchestres d’harmonie, à cordes et symphonique du collège, les concerts de l’École de musique Regina Assumpta et les chorales, ainsi qu’un mode de son amplifié pour tous les autres événements. L’installation sera implantée au cœur même de l’établissement, dans la cour intérieure, du côté ouest. Par l’entrée principale du collège, les spectateurs auront accès au foyer inférieur menant à l’auditorium, où se trouve présentement la salle Jeanne-Sauvé. Un escalier vitré permettra d’accéder au foyer supérieur, lieu actuel de la salle Marguerite-Bourgeoys. Ces deux foyers vont également servir de lieux de rassemblement pour la tenue d’activités de groupes.
  20. Le gouvernement fédéral commande à la montréalaise CAE des simulateurs de vol pour un nouvel appareil de transport des Forces canadiennes. Pour en lire plus...
  21. Indicatif régional: 514, 438, 450 et maintenant 579 (Source: Radio-Canada) Un nouvel indicatif régional fera son apparition l'année prochaine dans la banlieue métropolitaine, le 579 L'épuisement des numéros de téléphone force le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) à imposer un nouvel indicatif dans la banlieue métropolitaine. À partir du 21 août 2010, le 579 sera attribué aux nouveaux abonnés de la région du 450
  22. Nouveau projet sur Mont-Royal, coin Saint-Dominique, juste en face du tout nouvel édifice 55 Mont-Royal Est! De Sid Lee en plus! Incroyable comment mon coin se transforme! Je prendrai une photo de l'affiche posée sur le site. Avant : [sTREETVIEW]https://maps.google.com/maps?q=55+mont-royal+est&hl=fr&ie=UTF8&ll=45.520631,-73.585954&spn=0.004255,0.010568&sll=45.520658,-73.585949&layer=c&cbp=13,69.97,,0,-8.03&cbll=45.520568,-73.586007&hnear=55+Avenue+du+Mont-Royal+Est,+Montr%C3%A9al,+Qu%C3%A9bec+H2T+1N6,+Canada&t=h&z=17&panoid=8vsbhyAgo7rurvDxYvf2JA[/sTREETVIEW] Après : http://condosmir.com/
  23. Voilà, j'aimerais m'acheter un nouvel appareil, j'ai un buget de 500$ que je ne sais pas comment dépenser. Qu'est-ce qui est le mieux ? Un meilleur appareil et pas de lentille ou un moins bon appareil avec une lentille ? Je favorise canon, mais je ne sais pas si c'est ce qu'il y a de mieux pour 500$, alors je vous demande conseil ?
  24. http://www.nightlife.ca/2016/07/22/osheaga-demenage L’annonce a été faite hier par Nick Farkas et Dan Glick, qui s’occupent du booking chez evenko. C’est durant un Livestream, pendant lequel les fans du festival étaient invités à poser leurs questions, que les deux responsables de la programmation ont annoncé la grande nouvelle. Comme 2017 marque le 50e anniversaire de l’Expo 67, le Parc Jean-Drapeau recevra une cure de rajeunissement majeure. Les deux îles qui s’y retrouvent, l’île Sainte-Hélène et l’île Notre-Dame, subiront donc des rénovations importantes. Nick Farkas, vice-président aux concerts et événements chez evenko, a expliqué dans la vidéo que les rénovations étaient supposées être terminées pour l’été prochain, mais que malheureusement, le tout prendra plus de temps. C’est pourquoi la 12e édition du festival Osheaga se tiendra dans un autre lieu. Voici ladite vidéo. Sa réponse se trouve aux alentours de 15 :30. Le nouvel emplacement n'est pas encore dévoilé, mais dans la vidéo, Nick Farkas assure que ce sera un site pas trop loin de celui où se déroule maintenant Osheaga. Il ne pouvait pas en dire plus pour l’instant, car rien n’est coulé dans le béton, mais il promet que ce sera très excitant! Toi, t’aimerais qu’elle se déroule où la 12e édition du festival? Sent from my SGH-M919V using Tapatalk
  25. Toujours à l'affût de l'évolution économique de Montréal, la Chambre lance Tableau de bord en ligne MONTREAL, le 31 janv. /CNW Telbec/ - C'est avec beaucoup de fierté que la Chambre de commerce du Montréal métropolitain lance officiellement aujourd'hui son nouvel outil d'information et d'analyse économique, Tableau de bord en ligne. Ce nouveau site Web permettra aux Montréalais de suivre l'évolution de la métropole grâce aux principaux indicateurs économiques, à des données comparatives et à des graphiques interactifs qui seront mis à jour régulièrement. "Afin de répondre aux besoins de la communauté des affaires et avec un désir d'accessibilité et de simplicité, la Chambre a mis au point ce nouvel outil électronique qui permettra de retrouver l'état le plus à jour possible de nombreux indicateurs économiques. En quelques clics, les internautes pourront obtenir l'information la plus récente à propos du produit intérieur brut, du marché du travail, de la construction et de l'immobilier, du pouvoir d'achat du consommateur et de plusieurs autres", a souligné Isabelle Hudon, présidente et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain. "Notre objectif est d'offrir un site qui présente un portrait économique de la région métropolitaine de Montréal, et cela, dans le but d'épauler les gens d'affaires dans leur recherche et leurs prises de décisions. Dans cette optique, les données regroupées sur Tableau de bord en ligne sont organisées de manière simple et accessible et seront accompagnées d'analyses ponctuelles, à mesure qu'évoluera notre conjoncture économique. En ce sens, ce nouvel outil vient compléter notre version imprimée de Tableau de bord, qui présente à l'automne les perspectives de croissance pour la nouvelle année et fait état, au printemps, des résultats enregistrés l'année précédente", a ajouté Isabelle Hudon. Le Tableau de bord en ligne a été développé grâce à la contribution du partenaire principal, Développement économique Canada, en collaboration avec le ministère des Affaires municipales et des Régions du Québec. "Désormais, les entreprises de la grande région métropolitaine disposeront d'un outil d'appoint pour s'imposer comme des acteurs importants du développement économique. Le nouveau gouvernement du Canada est d'ailleurs très fier d'encourager la Chambre à se faire mieux connaître à titre d'observateur et de commentateur de la conjoncture économique", de préciser le ministre du Travail et ministre de Développement économique Canada, l'honorable Jean-Pierre Blackburn. "Je me réjouis de la création d'un nouvel outil qui facilite la consultation des données économiques sur la région métropolitaine et qui permet, en plus, de suivre l'évolution de l'actualité en ce domaine. Je souhaite que le Tableau de bord en ligne contribue à stimuler les réflexions et les actions favorables au développement de la métropole", a déclaré la ministre des Affaires municipales et des Régions, madame Nathalie Normandeau. La Chambre vous invite à visiter régulièrement le site http://www.tableaudebordmontreal.com pour prendre connaissance des plus récentes mises à jour des données économiques de la métropole. La Chambre de commerce du Montréal métropolitain compte quelque 7 000 membres. Sa mission est de représenter les intérêts de la communauté des affaires de l'agglomération urbaine de Montréal et d'offrir une gamme intégrée de services spécialisés aux individus, aux commerçants et aux entreprises de toutes tailles de façon à les appuyer dans la réalisation de leur plein potentiel en matière d'innovation, de productivité et de compétitivité. La Chambre est le plus important organisme privé au Québec voué au développement économique.