Jump to content

Le PV veut investir 15 milliards $dans le transport en commun


loulou123
 Share

Recommended Posts

Presse Canadienne 11/03/2007

Le Parti vert propose d'investir 15 milliards $ au cours des 20 prochaines années dans le transport en commun dans la grande région de Montréal.

Le chef de ce parti, Scott McKay, a déclaré dimanche que la métropole du Québec est toute désignée pour faire de l'écologie un moteur de son développement économique. M. McKay a rappelé que c'est le transport qui remporte la palme en matière d'émissions de gaz à effet de serre, d'où la nécessité de s'y attaquer en posant des gestes concrets. C'est pourquoi il souhaite doter Montréal d'un réseau de 200 kilomètres de tramways électriques, fabriqués par Bombardier, qui serait financé à même les revenus de postes de péage installés sur les ponts.

 

Le chef du Parti vert a indiqué que le tarif de ce péage serait établi à 2 $, ce qui permettrait de recueillir une somme d'environ 500 millions $ par année dont les trois quarts seraient investis dans le réseau du transport en commun et le reste devant servir à une baisse de taxe pour les résidents de l'Ile de Montréal.

 

Par ailleurs, Scott McKay s'est dit déçu de ne pas avoir été invité à participer au débat télévisé des chefs mardi soir prochain. Pour lui, «ce sera un triste jour pour la démocratie au Québec».

 

Il a rappelé que les Québécois ont déjà vécu des débats à cinq, à l'époque de l'Union nationale et de l'arrivée de René Lévesque à la tête du Parti québécois, ce qui avait été une étape marquante pour la démocratie.

Link to comment
Share on other sites

Le chef du Parti vert a indiqué que le tarif de ce péage serait établi à 2 $, ce qui permettrait de recueillir une somme d'environ 500 millions $ par année dont les trois quarts seraient investis dans le réseau du transport en commun et le reste devant servir à une baisse de taxe pour les résidents de l'Ile de Montréal.

 

RIDICULE, je suis entierement pour les péages sur les ponts et autoroutes, que ca serve en partie a financer le transport en commun, passe encore, mais pour financer des baisses de taxes a montreal, c'est ridicule. Les fonds restant doivent etre destinés a entretenir les routes.

 

De plus, un peage sur les ponts, ca voudrait dire que des qu'un montrealais sort de l'ile, il réduirait sa baisse de taxes, cela ne servirait que les plateauiste qui ne sortent jamais de leur ghetto.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

23/03/2007 «Gérald Tremblay devrait imposer le péage pour entrer à Montréal afin d'améliorer le transport en commun».

 

Celui qui parle ainsi est le syndicaliste Claude Benoit, président du syndicat des chauffeurs d'autobus et conducteurs de métro de la STM.

 

«Le transport en commun est pourri à Montréal, et le maire a raison de demander des nouveaux pouvoirs de taxation à Québec», dit-il.

Je suis prêt personnellement à payer un dollar ou deux tous les jours pour venir travailler à Montréal.»

 

M. Benoit estime qu'il manque entre 50 et 100 autobus tous les matins sur les différents circuits de la STM.

 

À la STM, Isabelle Tremblay reconnaît que le plan de développement prévoit l'amélioration des services d'autobus et de métro, mais elle ne peut préciser les besoins au chapitre des autobus.

 

«Ça veut dire qu'entre 50 000 et 100 000 usagers paient quotidiennement pour un mauvais service», précise le président, qui prêche aussi pour sa paroisse puisque de nouveaux autobus, ça signifie aussi de nouveaux employés.

 

Mais son but immédiat est de «soutenir le maire de Montréal dans la recherche de nouvelles sources de revenus».

 

«Je demeure à Laval, et je veux bien faire ma part et payer un droit de passage au pont Papineau pour travailler à Montréal et utiliser son réseau routier tous les jours.»

 

L'offre de Boisclair

 

«Mais ces nouveaux revenus qui pourraient atteindre de 150 à 200 M$ par année devraient être consacrés exclusivement à la relance du transport en commun.»

 

M. Benoit est satisfait des promesses du chef péquiste à l'endroit de la Ville et demande aux deux autres chefs des grands partis de préciser leur pensée sur cette question de nouvelles sources de revenus pour Montréal.

 

Claude Benoit réagissait à l'entrevue, publiée dans le Journal, dans laquelle Gérald Tremblay déplore l'absence de Montréal et de ses besoins financiers dans la présente campagne.

 

C'est avec «satisfaction» aussi qu'il a appris le mea-culpa du maire concernant la décision de Québec, en 1992, alors qu'il était ministre libéral, de désengager le gouvernement des dépenses d'exploitation du transport en commun.

 

Une mesure persistante

 

La possibilité d'un péage aux ponts de l'île de Montréal revient périodiquement dans l'actualité et poursuit maintenant les banlieusards depuis une douzaine d'années, comme on peut le voir ci-dessous :

 

Novembre 1995

 

Sammy Forcillo, vice-président du comité exécutif de Montréal, prône le péage comme source de revenus pour l'entretien du réseau routier et le déficit du transport en commun. M. Forcillo est aujourd'hui membre de l'équipe Tremblay.

 

Septembre 2002

 

Le Conseil régional de l'environnement de Montréal propose des solutions pour développer le transport en commun, dont celle du péage aux ponts de l'île. Le mouvement Équiterre prend aussi position.

 

Novembre 2002

 

Transport 2000 est le premier organisme à recommander l'imposition d'un péage aux automobilistes pour accéder à l'île de Montréal.

 

Février 2007

 

Le maire Gérald Tremblay demande à Québec le pouvoir de tarifer les banlieusards qui utilisent le réseau routier de Montréal, mais il refuse de parler de péage aux ponts.

 

Avril 2007

 

Dans un mois, la Ville de Montréal doit rendre public un plan de transport avant-gardiste. Le péage pourrait faire partie des mesures envisagées.

Link to comment
Share on other sites

Everyone should use public transport, may'be than the Government would step in and help out the STM more.

 

24/7 metro-bus system in Montreal would be great. Also if the trolly/street cars do come back which would be nice hopefully it will do most of the island.

 

One thing hopefully by 2010. Most cars on the market will be biodiesel or hybrid's so people can trade in their cars for that to help out a bit.

 

One thing it should be illegal to drive a car older than 20 years old now, no matter what shape its in. Government should by them and give rebates for getting new fuel efficient cars or pay for public transport and what not.

Link to comment
Share on other sites

One thing hopefully by 2010. Most cars on the market will be biodiesel or hybrid's

 

don't wanna burst your bubble, but it won't happen. 2010 is only 3 years away, and hybrid cars are still quite expensive, too expensive for many average families. Maybe in 20 years most cars out there will be hybrids, but not before then!

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value