Jump to content

Musée des beaux-arts de Montréal (agrandissement) - 40M$ (2011)


mtlurb
 Share

Recommended Posts

  • Administrator

Un musée plus grand?

 

070209erskine_american_n.jpg

Photo: Jean-Claude Dufresne/©Le Québec en images, CCDMD

Église Erskine & American (image modifiée)

Le Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM) met en marche son projet, caressé depuis longtemps, de transformer l'église Erskine & American en pavillon d'art canadien, rapporte La Presse.

 

Inoccupé depuis 2004, l'édifice patrimonial du 19e siècle jouxte le pavillon Michal et Renata Hornstein du MBAM.

 

L'arrondissement de Ville-Marie se prononce vendredi sur le projet, lit-on dans le quotidien.

La nef serait convertie en salle de concert, de réception et de conférence. Selon l'arrondissement, le Musée souhaite aussi démolir la partie arrière de l'église. Un bâtiment « de facture contemporaine » serait érigé à la place et abriterait des salles d'exposition.

 

L'étude du projet en est à sa première étape. L'arrondissement doit d'abord modifier son plan d'urbanisme. Le projet ne pourra aller de l'avant que lorsque le conseil municipal de Montréal l'aura adopté.

 

Des détails la semaine prochaine

 

Le MBAM doit tenir une conférence de presse la semaine prochaine afin de donner plus de détails sur le projet.

 

L'institution de la rue Sherbrooke tente depuis des années d'intégrer l'ancienne église Erskine & American dans son giron muséal. Divers scénarios ont avorté, faute de financement.

 

En 2004, un projet estimé à 12 millions n'avait notamment pas vu le jour faute de financement, rappelle La Presse. Rien n'a été précisé sur le montage financier du projet actuel.

Edited by monctezuma
Link to comment
Share on other sites

  • Replies 181
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

  • Administrator

Media Invitation - The Montreal Museum of Fine Arts unveils the transformation of the Erskine and American Church

 

MONTREAL, Feb. 12 /CNW Telbec/ - The chairman of the Montreal Museum ofFine Arts, Bernard Lamarre, and the Museum's director, Nathalie Bondil, inviteyou to attend the unveiling of the project for the transformation of theErskine and American Church. The press conference will be held on Wednesday, February 14th, 2007 at3:30 p.m., at the Erskine and American Church located at 1339 SherbrookeStreet West (corner of du Musée Avenue). The church, located next to the Museum, was built in 1894 and itsRomanesque architectural style and interior ornamentation make it a crownjewel in Montreal's heritage. << What: Unveiling of the transformation project for the Erskine and American Church Who: The chairman of the Montreal Museum of Fine Arts, Bernard Lamarre, and the Museum's director, Nathalie Bondil When: Wednesday, February 14th, 2007 at 3:30 p.m. Where: Erskine and American Church 1339 Sherbrooke Street West (corner of du Musée Avenue) >>

Link to comment
Share on other sites

  • Administrator

Projet de 40 millions pour un nouveau pavillon au Musée des Beaux-Arts

Mario Cloutier

La Presse

Pour ses 150 ans, en 2010, le Musée des beaux-arts de Montréal veut ouvrir son tout nouveau Pavillon d'art canadien dans l'église Erskine and American, datant de 1894.

Le MBA compte sur Québec, Ottawa et des dons privés pour compléter le financement du projet de 40 millions. Cette somme servira à acheter le bâtiment d'inspiration néo-romane, à le rénover, et à construire une toute nouvelle annexe devant servir aux expositions permanentes.

 

Bernard Lamarre a assuré hier que les plans du musée ne relevaient pas d'un «voeu pieux». Le président du conseil d'administration a ajouté : «Nos lignes sont à l'eau» dans le but d'amasser des dons de 14 millions qui permettront d'autofinancer entièrement le fonctionnement du nouveau pavillon.

 

Les mécènes du MBA ont déjà versé deux millions en ce sens. L'idée est maintenant de trouver des commanditaires pour le Pavillon lui-même, de même que pour les cinq nouvelles salles qui seront aménagées derrière la nef de l'église de la rue Sherbrooke.

 

 

t.gif

 

Les gouvernements québécois et fédéral sont sollicités pour 13 millions chacun. «Une partie de cette somme viendra du Fonds du patrimoine de Québec, estime M. Lamarre. Et le gouvernement fédéral nous a indiqué qu'il suivrait le Québec, s'il s'implique.»

 

Le projet préservera l'aspect extérieur des bâtiments existants ainsi que la nef qui pourra accueillir des expositions itinérantes, des activités communautaires ou des concerts avec une capacité de 600 places. Une vingtaine de magnifiques vitraux, provenant de l'atelier Tiffany, resteront en place évidemment.

 

Le professeur d'architecture, Jean-Claude Marsan, explique que l'église possède une «place unique dans l'univers de la rue Sherbrooke». Avec notamment le Ritz-Carlton et les appartements Linton, cette «forteresse médiévale», dit-il, est un témoin vivant du Golden Square Mile de Montréal qui a abrité, entre 1850 et 1930, les fortunés de descendance écossaise qui possédaient 70 % de toute la richesse du pays.

 

Reconstruction

 

Pour sa part, l'annexe actuelle de l'église, datant de 1938, sera entièrement reconstruite. Elle regroupera, sur cinq étages, la collection d'art canadien du MBA, couvrant un large spectre depuis l'art religieux jusqu'au Refus global.

 

Le premier niveau comprendra justement des oeuvres religieuses et d'Amérique française. Au deuxième, les productions de 1880 à 1920 (James Wilson Morrice, Ozias Leduc); au troisième, de 1920 à 1948 (Alfred Laliberté, Marc-Aurèle Fortin); et au quatrième, la modernité (Borduas, Pellan et Riopelle).

 

Au cinquième, il est prévu que la partie la plus spectaculaire de l'édifice soit entièrement vitrée avec une vue imprenable sur le mont Royal, d'un côté, et de l'église, de l'autre. Cet étage sera celui des arts inuit et amérindien. En sous-sol, un nouveau tunnel reliera le Pavillon d'art canadien à l'édifice Hornstein.

«Ce déploiement nous permettra aussi de réorganiser les autres collections du Musée, a précisé la directrice Nathalie Bondil. Le projet permet la préservation du bâti et une meilleure présentation de la collection d'art canadien en doublant la surface totale d'exposition.»

 

En 2010, si le projet se concrétise, le public du MBA pourra avoir accès à 12 % de la totalité des oeuvres appartenant au musée, soit presque le double de ce qui est présenté actuellement. Comme il s'agit d'oeuvres de la collection permanente, la visite sera gratuite.

 

En ce moment, le MBA possède un bail de location de cinq ans dans ce lieu historique national, en plus d'une option d'achat. Le début des travaux est prévu pour la fin de l'année 2007.

Link to comment
Share on other sites

  • 7 months later...

La Presse Le vendredi 12 octobre 2007

 

Après des années d'attente, le Musée des beaux-arts de Montréal annoncera aujourd'hui que son projet d'agrandissement dans l'église Erskine and American va de l'avant.

L'annonce sera faite à midi au cours d'une conférence de presse convoquée par le ministre fédéral des Transports, Lawrence Cannon.

 

La ministre québécoise de la Culture, Christine St-Pierre, le maire de Montréal, Gérald Tremblay, le président du C.A. du musée, Bernard Lamarre, le ministre fédéral des Travaux publics, Michael Fortier, et le député provincial Jacques Chagnon (l'église est dans sa circonscription) participeront aussi à cette annonce.

 

Pour le musée (MBAM), cet agrandissement constitue un projet d'envergure majeur. Il s'agit du plus important projet d'infrastructure depuis la construction du pavillon Jean-Noël-Desmarais, en 1991.

 

Peu de détails ont transpiré quant au financement de ce projet nécessitant d'importants investissements. Chose certaine, la ministre St-Pierre annoncera l'injection d'argent frais dans le projet. Montréal aura aussi une participation. Celle-ci ne sera pas nécessairement financière mais concernera plutôt l'aménagement urbain, a-t-on pu apprendre.

 

En février dernier, La Presse rapportait que l'ensemble du projet nécessitait un investissement estimé à quelque 40 millions. Hier, plusieurs sources nous ont indiqué que ce chiffre était exagéré.

 

Chose certaine, au cours d'une entrevue qu'il nous a accordée en février dernier, le président du conseil d'administration du MBAM, Bernard Lamarre a indiqué que les gouvernements fédéral et provincial étaient sollicités à hauteur de 13 millions chacun. Des appels aux mécènes avaient aussi été lancés afin d'amasser une somme de 14 millions en dons privés.

 

À l'époque, Québec s'était déjà mouillé dans le projet, dont une partie sera financée par le Fonds du patrimoine. On attendait en fait l'engagement ferme du fédéral pour mettre pour de bon le projet sur les rails. Dans le cas d'Ottawa, l'argent viendra du ministère des Infrastructures, dont le ministre Cannon est titulaire.

 

Selon nos sources, une part des fonds de la province proviendrait du Plan québécois des infrastructures annoncé hier par le premier ministre Jean Charest. Ce plan quinquennal de 30 milliards prévoit que le gouvernement du Québec ajoutera 145,5 millions d'argent frais uniquement dans des projets à caractère culturel entre 2007 et 2012.

 

Église Erskine & American

 

Tout le projet d'agrandissement s'articule autour de l'église Erskine & American, un édifice de style néo-roman considéré comme un des joyaux architecturaux de la ville. Le musée devrait raser le presbytère situé à l'arrière de l'église et y construire un nouveau pavillon destiné à accueillir la collection d'art canadien.

 

Sur cinq étages, on retrouvera des oeuvres couvrant toutes les périodes de l'art canadien, allant de l'art religieux jusqu'aux audacieuses peintures des signataires de Refus global, le manifeste écrit par Paul-Émile Borduas.

 

Selon ce que La Presse rapportait en février, chaque étage du pavillon abritera des oeuvres identifiées à des périodes précises, des plus anciennes au premier étage au plus modernes au 4e. Au cinquième, une salle entièrement vitrée sera destinée à l'art inuit et amérindien. Avec cet ajout, les visiteurs auront accès à 12 % de la collection permanente du musée, soit le double de ce qu'on peut voir actuellement.

 

Construit en 1894, l'église Erskine & Amercian est érigée juste à côté du pavillon Hornstein, bâtiment original du MBAM situé sur le côté nord de la rue Sherbrooke. Le musée possède déjà un bail de location de cinq ans et une option d'achat sur l'édifice.

 

Les amoureux du patrimoine peuvent se rassurer quant à la préservation de toute la façade de l'église, qui devrait rester telle quelle. Le projet du MBAM ne prévoit pas d'intervention à ce chapitre. Quant à la nef, elle servira à la présentation d'expositions temporaire ou de concerts dans une salle de 600 places.

 

Témoin de ce qui fut le célèbre Golden Square Mile de Montréal, l'église recèle un autre trésor: la collection d'une vingtaine de vitraux réalisés par la maison américaine Tiffany. Il s'agit de la plus importante collection du genre au monde. Dans ce cas également, on s'attend à ce que le musée s'engage à préserver les précieux vitraux.

Link to comment
Share on other sites

Voila bien peu pour concurrencer les centaines de millions que Toronto investit dans ses infrastructures culturelles mais c'est un pas dans la bonne direction. On le prendra quand même ;)

 

L'intégration de l'église me parait très interessant en plus.

Link to comment
Share on other sites

Le futur pavillon d’art canadien du Musée des beaux-arts de Montréal portera le nom d’une famille de mécènes montréalais

 

12 octobre 2007

 

Montréal, le 12 octobre 2007 – Parallèlement à l’appui financier que les deux paliers de gouvernement viennent d’octroyer au Musée des beaux-arts de Montréal pour la réalisation d’un pavillon d’art canadien, le Musée a entrepris de créer un fonds d’autofinancement de quatorze millions de dollars dont les revenus permettront d’assumer en totalité les coûts de fonctionnement de ce futur pavillon.

 

À ce jour, douze millions de dollars ont été engagés ou promis par des particuliers et des entreprises auxquels le Musée exprime toute sa gratitude. Le Musée est particulièrement heureux d’annoncer qu’une famille de mécènes montréalais a récemment confirmé un appui très important à ce projet. La direction du Musée tient à remercier Claire et Marc Bourgie, de même que Pierre Bourgie et Claude Bovet Bourgie, pour cette extraordinaire générosité qui illustre leur passion pour l’art et l’importance qu’ils accordent au milieu culturel montréalais. En témoignage de reconnaissance, le futur pavillon d’art canadien portera le nom de « pavillon Claire et Marc Bourgie ».

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share




×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value