Jump to content

Série de vieilles photos de Montréal


Philippe

Recommended Posts

Pour info : le secteur où les Habitations Jeanne-Mance ont été construites était profondémment pauvre. La grande majorité de ces maisons n'avaient pas de chauffage adéquat : les familles gelaient l'hiver. Souvent les appartements n'avaient pas l'eau chaude et le quartier en entier était envahi par les rats -du moins c'est ce que les autorités municipales ont affirmé pour faire passer le projet. Le même genre d'approche fût utilisé pour justifier la destruction du Faubourg à M'lasse pour la construction de la Maison de Radio-Canada.

Link to comment
Share on other sites

4509253035_43720191a8_b.jpg

 

C'est l'intersectiion du boulevard Saint-Joseph et de la rue Chambord (sens unique vers le sud : il y a un Oldsmobile 1959 ou 1960 stationné sur le coin de la rue). L'édifice dont on ne voit que l'extrémité à la gauche est l'école Bruchési -école où mon fils (entre 2002 et 2008) et moi (en 1961-62) sommes allé au primaire.

 

Sincèrement : dans un monde idéal, c'est ainsi que j'aimerais revoir la plate-bande centrale. Aussi large, avec une seule voie de circulation de chaque côté. J'ajouterais des arbres sur la plate-bande. Dans un monde idéal !!

Edited by yarabundi
Link to comment
Share on other sites

Sincèrement : dans un monde idéal, c'est ainsi que j'aimerais revoir la plate-bande centrale. Aussi large, avec une seule voie de circulation de chaque côté. J'ajouterais des arbres sur la plate-bande. Dans un monde idéal !!

 

C'est la voie réservée pour les autobus qui prendra la place. Avec le service express vers le centre-ville.

Dans un monde idéal, moi j'aurais bien pris une ligne de métro à la place, et laisser l'espace pour le terre-plein.

Idéalement!!!

Link to comment
Share on other sites

La seule chose idéale dans cette photo c'est le nombre infiniment minimum de voitures. Le Plateau à l'époque était en effet un quartier pauvre et sur ma rue il n'y avait à proprement parler que deux ou trois hommes -pères de familles qui possédaient une voiture. Mon père était un "voyageur de commerce" comme on disait à l'époque et conséquemment possédait une voiture de fonction. Dans ces années-là, la voiture de fonction du représentant c'était un Chevrolet Biscayne ou une Pontiac Strato-Chief et celle de mon père n'avait jamais plus de deux ans !!

Le père de mon meilleur ami était l'autre homme qui possédait une voiture sur notre rue : comme il était encore encore plus "pauvre" que nous il n'avait jamais une voiture récente. Il changeait de voiture très souvent : il achetait une voiture qui avait en général environ 10 ans (on était au début des années 1960 donc il avait toujours une voiture du début des années 1950). J'étais jaloux parce que son père achetait des belles voitures qu'il réparait. Il roulait quelques mois avec, la revendait pour acheter une autre voiture et il recommençait -over and over again !!

Edited by yarabundi
Link to comment
Share on other sites

:goodvibes: Sympathique ces petites histoires d'un temps révolu, dans ce contexte même les histoires de "chars" ont du charme... Je me rappelle que mon père, électricien-mécanicien, possédait en 1954 une Hudson dans laquelle il trimbalait toute sa petite famille de six enfants, ma mère à l'avant avec un ou deux marmots et le reste à l'arrière.

 

En 1962 quand le pont Champlain a ouvert on le traversait à 100m/h, il n'y avait presque personne et aucun policier. Grâce au nouveau pont nous évitions un grand détour sur Victoria et le chemin Chambly. La vitesse aidant c'est en 20 minutes, de Verdun, qu'on atteignait notre destination près de St-Jean d'Iberville.

 

C'était tout un progrès, et depuis les choses n'ont cessé de se détériorer. Aujourd'hui on peine à rouler sur le même pont à 100k/h d'autant plus que la vitesse est limitée à 70. Mais la plupart du temps, si on est chanceux, c'est à la vitesse folle de 50k/h qu'on rejoint péniblement l'autre rive. Il faut maintenant, un demi-siècle plus tard, pratiquement le double de temps pour arriver à la même destination sur les bords du Richelieu.

Link to comment
Share on other sites

Une question comme ça en passant : sur la photo du square Victoria (avec la camionette Avmor) il y a un panneau indiquant la direction pour aller vers la route 37 ouest. Ça correspondrait à quelle route aujourd'hui (ou quelle rue?). La route 137 aujourd'hui est dans l'axe nord-sud qui relie Granby à St-Jea-sur-Richelieu.

Edited by yarabundi
Link to comment
Share on other sites

Une question comme ça en passant : sur la photo du square Victoria (avec la camionette Avmor) il y a un panneau indiquant la direction pour aller vers la route 37 ouest. Ça correspondrait à quelle route aujourd'hui (ou quelle rue?). La route 137 aujourd'hui est dans l'axe nord-sud qui relie Granby à St-Jea-sur-Richelieu.

 

La route 37 correspond au boulevard LaSalle à l'ouest du Vieux-Montréal, et à la rue Notre-Dame à l'est du Vieux-Montréal. C'était l'ancien Chemin du Roy.

Link to comment
Share on other sites

Le Chemin du Roy c'est la 138 si je ne me trompe pas ? Elle correspond à la rue Sherbrooke à Montréal. Le Chemin du Roy selon ce que j'en sais ne commençait qu'à la sortie est des fortifications de Ville-Marie dans le Faubourg Québec.

 

Comment se fait-il qu'une route qui se trouvait dans l'axe est-ouest soit pourvu d'un nombre impair ?

De plus : le boulevard Lasalle ne se rend pas jusque dans le Vieux-Montréal. Quelle(s) rue(s) correspondrai(en)t au tronçon entre ces deux secteurs ?

Link to comment
Share on other sites

Sur cette carte de 1966 vous verrez très bien les routes principales numérotées qui traversaient le centre-ville. La 37 venait de l'est sur la rue Notre-Dame depuis Pointe-aux-Trembles, puis passé le Vieux-Montréal elle empruntait la rue Wellington pour rejoindre le bord du fleuve au boulevard LaSalle à Verdun, et poursuivait ainsi en longeant le fleuve jusqu'à Sainte-Anne-de-Bellevue. Cette Route 37 devait fort probablement se prolonger à l'est comme à l'ouest de l'île.

Le chemin du Roy sur l'île de Montréal c'est la rue Notre-Dame à l'est du Vieux-Montréal. La rue Sherbrooke se rend jusque dans l'est de l'île depuis beaucoup moins longtemps, et en 1966 la rue Sherbrooke était la Route 2.

1966mtr 001.jpg

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...