MontréalMartin

Member
  • Content Count

    1,207
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    4
  • URB$

    3,046 [ Donate ]

MontréalMartin last won the day on December 17 2017

MontréalMartin had the most liked content!

Community Reputation

994 Excellent

About MontréalMartin

  • Rank
    Mtlurb Master

Personal Information

  • Biography
    Né l'année du premier homme dans l'espace. 

  • Location
    Ste-Julienne
  • Interests
    Montréal
  • Occupation
    retraité

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Grosso modo le quadrilatère au complet fait près de 13 000 mètres carrés. Multiplié par le nombre de mètres de profondeur ça donnera la quantité de mètre cube excavés.
  2. .Bro wasn’t Griffintown an English neighbourhood? Le secteur des bassins ne fait pas partie du territoire de Griffintown qui s'arrête à l'ouest à la rue de la Montagne. Le secteur des bassins fut à l'origine développé par Augustin Cantin et ses chantiers navals. Rien à voir avec Mary Griffin.
  3. La hauteur par rapport au niveau de la mer c'est ce qui différencie l'altitude VS la hauteur d'un édifice. Comme à la Place Ville-Marie et Altitude-737, bien que la tour ne mesure que 617 pieds.
  4. J'ai ici quelque chose qui va vous plaire. Un article de La Presse du 28 août 2010. Vous aurez les réponses à vos questions au sujet du parc éphémère. Olivier Lapierre est le démarreur du projet. Les premiers aménagements du parc éphémère datent de 2009. Bonne lecture.
  5. Elle sera au bord de la rue Lucien-L'Allier, bien visible de la rue Overdale, et fera une compagne à la maison La Fontaine réaménagée. Le secteur sera très intéressant. Sans compter la sortie de métro un peu plus bas.
  6. Est-ce qu'on devrait expatrier hors de la ville toutes les personnes de plus de 50 ans pour éviter ça ? Je parlerais plutôt d'infantilisation de la ville.
  7. Le quartier Griffintown qu'on connaît aujourd'hui a un peu, beaucoup, débordé de ses limites réelles. Au sud du canal on n'est plus dans Griffintown mais à la Pointe-Saint-Charles. Pour commémorer la présence irlandaise dans Griffintown, j'opterais pour qu'on redonne son nom à la rue de la Montagne dans sa portion au sud de Notre-Dame, qui à l'origine s'appelait McCord en mémoire de Thomas McCord, propriétaire des terrains avant les Griffin. Sur cette vue Google Earth, en orange c'est la superficie véritable qu'occupe le quartier Griffintown comme tel, et en jaune c'est la limite qu'on lui donne aujourd'hui.
  8. Tout à fait ! Ce serait l'occasion idéale pour commémorer le site du Rockead's Paradise en y ouvrant une boîte de jazz. Est-ce qu'il y aurait quelqu'un chez le Canadien qui s'intéresserait à l'histoire de la ville ?
  9. Sur les plans publiés (2017) pour le projet du Parc de la Pointe-des-Seigneurs on avait deux édifices projetés sur le site. 7 et 9 étages.
  10. Finding a solution for unused projects/ buildings Est-ce que ça inclus aussi les églises ? Si c'est le cas alors je donne la deuxième priorité à ce point. Ma priorité numéro un restant le transport public.
  11. cOUDONC TABARNAK, VA TU FALLOIR À CE METTRE À JUSTIFIER CHAQUE MOPT QU'ON ÉCRIT ICI ? Je suis écoeuré !
  12. De très bonnes nouvelles. L'agrandissement s'en vient !!! Journal Métro 27 juin 2019 Montréal domine l’accueil de congrès internationaux en Amérique Pour une deuxième année consécutive, Montréal est la ville en Amérique à avoir accueilli le plus de congrès internationaux en 2018, avec 108. La métropole devance ainsi Toronto, New York, Washington et Buenos Aires au top 5 mondial établi par l’Union des associations internationales (UAI) chaque année. «Le tourisme d’affaires est évidemment plus payant que le tourisme d’agrément, fait remarquer la porte-parole de Tourisme Montréal, Andrée-Anne Pelletier», en entrevue à Métro. D’après elle, les délégués qui viennent aux différents congrès dans la métropole, chaque année, dépensent de 350$ à 400$ par jour en moyenne. Environ 84% d’entre eux reviennent de plus pour un séjour personnel, très souvent avec leurs proches. «C’est quand même intéressant. On parle de huit visiteurs sur dix qui sont disposés à revenir dans les cinq prochaines années. Économiquement, c’est fort», illustre-t-elle, soulignant que 95% des visiteurs sont au minimum «satisfaits» de leur visite. Avec 108 congrès annuellement, Montréal est effectivement loin de ses rivaux. En comparaison, Toronto accueille 79 congrès chaque année, alors que New York en tient 57. À Washington et à Buenos Aires, ces chiffres n’atteignent que 39 et 38 respectivement. Et à l’échelle des grandes métropoles canadiennes, plus de la moitié des congrès se sont tenus à Montréal en 2018. Ce résultat est «impressionnant» d’après Tourisme Montréal, qui estime que celui-ci «met en lumière l’importance du marché des congrès comme moteur économique». Pour Mme Pelletier, ces chiffres représentent aussi «une façon de faire connaître l’expérience Montréal». «Il y a toutes sortes de congrès, dans tous les secteurs, et on travaille de plus en plus à les construire avec l’expertise locale. En intelligence artificielle, on fait appel aux champions locaux. C’est là où on a le plus de résultats», indique-t-elle. Dans ses calculs, l’UAI comprend plus de 450 000 événements tenus un peu partout dans le monde, à travers plus de 12 000 villes et quelque 30 000 organisations. La base de données de l’UAI atteint 70 000 territoires, dans près de 300 pays sur la planète. «Le travail d’équipe et la collaboration hors pair des partenaires de l’écosystème montréalais continuent de générer des résultats exceptionnels […]. Montréal est une ville très attrayante où il est facile de faire des affaires», a indiqué le PDG de Tourisme Montréal, Yves Lalumière, dans un communiqué de presse. Selon lui, ce sont surtout «l’excellence des services offerts, la qualité des interactions avec les influenceurs et l’augmentation du nombre de vols [vers Montréal]» qui contribuent à cette effervescence pour la métropole. Même son de cloche pour le PDG du Palais des congrès, Robert Mercure, qui a dit se réjouir que «le Palais devienne un vecteur de la créativité montréalaise». «Nous avons la ferme intention de générer toujours plus de retombées pour Montréal et le Québec en faisant rayonner les gens et le savoir-faire d’ici», a-t-il indiqué. La métropole se place également comme l’une des destinations les plus prisées dans le monde pour la tenue d’événements internationaux, seconde en Amérique après Buenos Aires. https://journalmetro.com/actualites/montreal/2341800/montreal-domine-laccueil-de-congres-internationaux-en-amerique/
  13. Dites ! Pourquoi le sommet de la première tour présente toujours un aspect incomplet sur le coin sud-est ? Est-ce qu'il y aurait un projet de relier les deux tours au sommet ? Ou simplement un élément de finition qu'on attend de compléter ?