Search the Community

Showing results for tags 'nuit'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 33 results

  1. Une boîte de nuit est la proie des flammes Mise à jour : 03/07/2008 05h06 Imprimer Envoyer à un ami La nouvelle en vidéo Video 1 Écoutez les précisions de David Couturier. Un incendie a lourdement endommagé une boîte de nuit du centre-ville de Montréal. Les flammes ont pris naissance vers minuit, à l'intérieur de l'after-hour Le Stéréo, sur la rue Sainte-Catherine. Une centaine de pompiers ont combattu le brasier. Les pompiers ont remarqué à l'arrière du bar des traces d'effractions. Cet incendie est considéré d'origine suspecte. Il s'agit du deuxième incendie à survenir à cet endroit en l'espace d'un mois. Heureusement, il n'y avait personne à l'intérieur du commerce lorsque le feu s’est déclaré. Les dommages sont évalués à 500 000 dollars. Les bâtiments adjacents ont aussi été légèrement endommagés. http://lcn.canoe.ca/lcn/infos/faitsdivers/archives/2008/07/20080703-050644.html
  2. Pont Champlain: fermeture de deux voies sur trois - Travaux de nuit à compter du 31 août LONGUEUIL, QC, le 28 août /CNW Telbec/ - La Société Les Ponts Jacques Cartier et Champlain Incorporée désire annoncer la fermeture de deux voies sur trois en direction de la Rive-Sud du 31 août au 2 octobre, puis la fermeture de deux voies sur trois en direction de Montréal du 5 octobre au 6 novembre. Dans les deux cas, les travaux auront lieu de nuit généralement de 23h à 5h du matin. Soulignons que cet échéancier préliminaire pourra varier selon l'avancement des travaux effectués tout d'abord en direction de la Rive-Sud, puis en direction de Montréal. Ces travaux d'entretien permettront la réfection de joints sur le pont Champlain. Les usagers de la route sont invités à utiliser les autres ponts de la Rive-Sud la nuit durant la période des travaux, ainsi que le réseau de transport en commun. Elle est bonne celle-là, le transport en commun... aucun service de nuit entre montreal et la rive sud (ce qui est inconcevable) Il faut croire que ceux qui écrivent le communique ne prennent pas souvent le transport en commun
  3. Les entraves à la mobilité des gens d'affaires limitent les possibilités de commerce et de croissance économique au Canada, selon le Conference Board. Pour en lire plus...
  4. Pour représenter le consortium gagnant pour le L'achèvement en PPP de l'autoroute, une équipe d'avocats de Gowlings ont boulonné pendant 15 mois. Presque jour et nuit! Pour en lire plus...
  5. Allo tout le monde! Voici quelques photos que j'ai posé depuis 2001. Ca fait assez longtemps que je ne suis pas sorti avec ma camera, mais j'aimerais bien recommencer bientot.
  6. L'avion du futur en mettra plein la vue http://fr.canoe.ca/voyages/nouvelles/archives/2011/06/20110614-124123.html Un modèle unique d’avion vient d’être dévoilé à Londres par l’entreprise Airbus, apprenons-nous sur MailOnline. L’appareil en question, dont le haut est transparent, ne conviendra pas aux voyageurs de 2050 qui ont la peur de l’avion. Ceux qui y monteront vivront un vol hors du commun, car sa conception leur permettra d’admirer l’extérieur, de nuit comme de jour. Cet avion futuriste a aussi été pensé en fonction de la détente. Par exemple, les sections aujourd’hui réservées aux classes affaires et économiques seront remplacées par des zones de relaxation. Des jeux holographiques et d’autres divertissements, tous engendrés par la chaleur du corps, seront aussi proposés aux passagers. © Airbus S.A.S. Ceux qui y monteront vivront un vol hors du commun, car sa conception leur permettra d’admirer l’extérieur, de nuit comme de jour. Si la plupart des technologies qui seront employées pour les fonctions de cet avion sont déjà connues, on ne sait toujours pas les secrets technologiques concernant sa fameuse coque supérieure transparente. On sait malgré tout que la structure de la cabine a été inspirée par l’efficacité osseuse de l’oiseau. Cela permettra la force nécessaire pour soutenir ladite cabine, mais aussi pour intégrer une membrane intelligente qui gèrera les différences de température et permettra la transparence. Le but d’une telle conception est d’offrir aux touristes un voyage en avion qui est aussi enrichissant que la destination en elle-même. Le haut de l'«avion du futur» sera transparent.
  7. Combien de ces 20 faits sur Montréal saviez-vous déjà ? Recouverte en 1832, la Petite Rivière St-Pierre sort de terre seulement nous rappeler qu’elle existe encore coupant en deux le terrain de Golf Meadowbrook de Côte-St-Luc. Nous sommes sur une île, vous le saviez ça, mais saviez-vous que Montréal est la plus grande île de l’Archipel d’Hochelaga qui en compte environ 325? Montréal est la ville soeur de 21 autres villes internationales dont Hiroshima, Amsterdam, Lyon et Milan. La plus longue rue de l’île est le Boulevard Gouin qui longe la rive nord mesure 50km. L’Hôtel Reine-Élizabeth se devait de nourrir votre cheval gratuitement si vous y louiez une chambre pour la nuit. Cette loi n’a été renversée qu’en 1998. Notre Mont-Royal, partie des Collines Montérégiennes, a trois sommets, Le sommet du Mont-Royal (234m), le Sommet D’Outremont (211m) et la Colline Westmount (201m). À sa dernière expansion en 1933, l’Édifice Sun Life sur Metcalfe était le plus grand building de tout l’Empire Britannique. Il fut le plus grand édifice de Montréal jusqu’à la construction de la Place Ville-Marie. Parlant de la Place Ville-Marie, le gyrophare tout en haut prend 28 secondes pour faire un tour complet et s’éteint à minuit-trente à chaque nuit. Le gyrophare est la propriété de la Banque Royale du Canada. Mettons fin à un mythe ici, les « Tours Eiffel » qui couronne le Pont Jacques-Cartier ne sont pas un cadeau de la France et leur similitude n’est qu’une coïncidence. Fin d’un autre mythe. Même si à la base le Mont-Royal à un coeur fait de magma solidifié nommé gabbro, le Mont-Royal n’est pas un volcan. Les cimetières de Montréal comptent 12 des 1514 victimes du Titanic La Station de Métro St-Michel n’est techniquement pas encore terminé et est la seule station qui ne peut pas recevoir une rame complète de neuf voitures. Puisque nous parlons de transport en commun. La ligne d’autobus avec le plus grand achalandage est la ligne 121 Sauvé/Côte-Vertu avec en moyenne 37 000 passagers du lundi au vendredi. La première voiture de Montréal arriva dans nos rues le 21 novembre 1889 et elle était la propriété de M. Dandurand. Dans le même ordre d’idée, la première victime d’un accident automobile fut Antoine Toutant frappé en traversant la rue le 11 août 1906. Montréal a plusieurs sièges sociaux, dont celui d’un des sites web le plus visité sur le web, Brazzers (et ne faites pas semblant que vous ne savez pas de quoi je parle). Montréal fût la capitale fédérale de 1844 à 1849. Il tombe sur notre belle ville en moyenne 764mm de pluie et 217cm de neige annuellement. Montréal est au 1er rang nord-américain pour le nombre d’étudiants universitaires par habitant devant Boston. La Basilique-Cathédrale Marie-Reine-du-Monde, sur la rue De la Cathédrale est une copie réduite de la Basilique St-Pierre du Vatican. Et finalement, en restant du côté religieux de la métropole. Il y a 152 rues qui portent le nom de « Saint- » ou « Sainte- Écrit pour mon blogue mais partager sans frais avec MTLurb.
  8. Voila mes premières photos de nuit avec mon nouvelle appareil photo! j'ai choisis les raffinerie de Montréal par grand froid ça donne un air dramatique!
  9. Cataclaw

    Sim City

    Quelques photos de mes villes de Sim City 4. Des condos Un stade pour baseball Centrale nucléaire ainsi qu'une autoroute "super 2" avec un échangeur Quartier résidentiel typique Jonction entre 4 autoroutes - Turcot's got nothing on this! Une image de nuit. Club Super Sexe en avant plan
  10. Montréal, deuxième ville de party au monde Agence QMI Jean-Marc Gilbert 14/11/2009 17h10 À en croire le palmarès fait par l’organisation touristique Lonely Planet, qui a récemment publié son nouveau guide de voyage 1000 Ultimate Experiences, Montréal est la deuxième meilleure ville de party au monde. Se classant tout juste derrière la ville de Belgrade en Serbie, les auteurs de ce classement qualifient Montréal de «destination de plus en plus populaire chez les voyageurs étrangers». Selon eux, on y retrouve «des boîtes de nuit pleines à craquer», «une atmosphère vieux-quartier», et «de la bonne bière locale»... De quoi bien s’amuser toute la nuit! On fait également référence au populaire festival Juste Pour Rire qui se tient chaque été. Tremblay s’en réjouit Le maire de Montréal Gérald Tremblay a été mis au courant de cette nomination et l’a commenté par voie de communiqué, la semaine dernière. «Ces deux prix (Montréal s’est aussi mérité un prix pour les BIXI) nous démontrent qu'en misant sur ses créateurs et sur l'innovation, Montréal a fait le bon choix et réussit ainsi à se démarquer.» Ce dernier pense aussi que ce genre d’honneur permet à la métropole d’être «reconnue tant au national qu'à l'international [...] et j'en suis particulièrement fier.» Les autres villes figurant à ce classement des 10 plus grandes villes de party dans le monde sont dans l’ordre: Buenos Aires en Argentine, Dubaï aux Émirats arabes unies, Thessaloniki en Grèce, La Paz en Bolivie, Cape Town en Afrique du Sud, Bakou en Azerbaïdjan, Auckland en Nouvelle-Zélande et Tel Aviv en Israël.
  11. Est-ce que le métro devrait être en service la nuit ou est-ce que ça serait une dépense inutile?
  12. Le Congrès et la Maison-Blanche des États-Unis ont indiqué être parvenus, dans la nuit de mardi à mercredi, à une entente de principe sur un plan de 15 G$ US de prêts-relais. Pour en lire plus...
  13. Par mathotspot sur Flickr
  14. je ne savais pas où mettre ça. C'est super beau: Source: https://twitter.com/mtlblog/status/442433824366931968/photo/1
  15. Jean-Sébastien Marsan 04-09-2014 | 11h18 MONTRÉAL - Les tarifs hôteliers à Montréal ont grimpé de 9 % en moyenne au cours des six premiers mois de 2014 comparativement à la même période en 2013. La métropole s'est même hissée en tête de liste des villes où les voyageurs canadiens ont payé le plus cher pour un hôtel cinq étoiles, avant Tokyo et Los Angeles. C'est ce que révèle le service de réservation d'hébergement en ligne Hotels.com dans son plus récent Hotel Price Index, publié mercredi. Cet indice, fondé sur les réservations effectuées sur le site web Hotels.com et sur les prix réels (non les prix affichés) que paient les clients, a été établi à 100 en 2004. Il atteint 115 en 2014. À l'échelle mondiale, l'augmentation moyenne des tarifs hôteliers est de 4 %. Les hôtels des Caraïbes ont enregistré la plus forte hausse, à 6 %. En Amérique du Nord, en Europe et au Moyen-Orient, les prix réels ont progressé de 5 %. Lorsqu'on regarde de plus près le marché canadien, on constate que les prix des hôtels à Montréal (168 $ la nuitée en moyenne) et à Vancouver (157 $) ont augmenté de 9 % au cours des six premiers mois de 2014, dépassant le marché torontois (152 $ la nuit). Cette année, Montréal se hisse même au top 20 des villes où les Canadiens ont dépensé le plus pour un hôtel cinq étoiles: une moyenne de 573 $, en hausse de 30 % comparativement au premier semestre de 2013. Les plus chics hôtels de la métropole québécoise sont plus coûteux, en moyenne, que les établissements cinq étoiles de Tokyo (533 $), Los Angeles (532 $), Londres (508 $) et Paris (469 $). LES TOURISTES SE RESSEMBLENT Les touristes canadiens en voyage dans leur propre pays ont des comportements assez similaires aux touristes étrangers qui s'offrent un séjour au Canada. Dans les deux cas, la destination la plus populaire demeure Toronto. Les Canadiens préfèrent ensuite Montréal, puis Vancouver, tandis que les étrangers ont tendance à privilégier Vancouver avant Montréal. À ce jour, «2014 est une excellente année à Montréal grâce aux événements comme les congrès et les compétitions sportives», a commenté Eve Paré, présidente-directrice générale de l'Association des hôtels du grand Montréal. «Ces événements contribuent à occuper les chambres d'hôtel et à tirer les prix vers le haut.» Le rapport de Hotels.com dévoile également ce que les Canadiens paient lorsqu'ils réservent une chambre à l'étranger. C'est aux Bahamas que les Canadiens ont payé le plus cher dans la première moitié de l'année 2014 pour une nuit d'hôtel de luxe, à 341 $ par nuit, en hausse de 12 % par rapport à 2013. Suivent les hôtels de la Suisse (246 $ la nuitée, en moyenne), de la Croatie (235 $) et du Royaume-Uni (225 $). Les dix destinations les plus populaires chez les touristes canadiens en 2014 sont New York, Las Vegas, Londres, Paris, Orlando (Floride), Chicago, Los Angeles, San Francisco, Seattle et Rome. http://fr.canoe.ca/argent/depenser/auquotidien/archives/2014/09/20140904-111852.html
  16. On entend toujours parler des inconvénients du travail de nuit. Et pourtant, plus de gens qu'on pense aiment bien bosser à l'heure où les autres font de beaux rêves. Pour en lire plus...
  17. Un accord a été finalisé dans la nuit de jeudi à vendredi sur une aide de 20 G$ US accordé au Département du Trésor américain. Pour en lire plus...
  18. Le nombre total s'est établi à 2,3 millions, à la suite d'une hausse des voyages d'une nuit ou plus en provenance des États-Unis. Pour en lire plus...
  19. 1) 2) 3) 4) 5) 6) 7) 8) 9) 10) 11) 12) 13) 14) 15) 16) 17)
  20. http://www.konbini.com/fr/tendances-2/clubs-berlin-voisins/ Konbini Snapchat Facebook Twitter Instagram À Berlin, ce sont les voisins qui devront s’adapter, pas les clubs par Vincent Glad | 3 days ago fbshare on facebook twtwitter 13.4K SHARES Journaliste basé à Berlin, Vincent Glad nous a envoyé une nouvelle chronique. Après la grande chaîne berlinoise de l’amitié nue entre inconnus, il nous parle aujourd’hui de la difficile cohabitation entre monde de la nuit et riverains dans la capitale allemande. Sisyphos, Berlin © Vincent Glad Les clubs, d’abord. Pour les habitations, on verra ensuite. La mairie de Berlin veut mettre en place une nouvelle règle : avant de construire un immeuble, les promoteurs devront s’assurer qu’aucun club n’est situé à proximité, en consultant une carte des établissements de nuit. S’ils veulent vraiment construire, ce sera à eux de s’adapter, en insonorisant les nouveaux logements. La capitale allemande veut défendre un de ses plus grands patrimoines : sa vie nocturne. “Notre objectif est que Berlin reste palpitant et sauvage“, a déclaré le 2 juin Andreas Geisel, responsable du développement urbain à la mairie de Berlin. Les autorités veulent éviter que de nouveaux clubs soient fermés à cause de ce dangereux fléau que sont les voisins. Les établissements de nuit pourraient devenir une sorte d’espèce naturelle protégée dans la faune berlinoise. Le King Size obligé de fermer La cohabitation entre le monde de la nuit et les riverains est de plus en plus compliquée. Berlin n’est plus l’immense squat qu’il était à la chute du Mur et le nombre d’espaces vierges dans le centre-ville s’est considérablement réduit ces dix dernières années. De grands noms de la nuit berlinoise subissent régulièrement les foudres du voisinage : le SO36, le Lido, le Yaam ou encore la Kulturbrauerei. Le 23 avril, le King Size, un bar de nuit de la Friedrichstrasse, équivalent berlinois du Baron parisien, a dû fermer ses portes après cinq années de fêtes légendaires, harcelé par les plaintes des voisins. S’attaquer aux clubs, c’est aussi et avant tout s’attaquer au tourisme. Berlin est devenu la troisième ville la plus visitée d’Europe, notamment grâce aux nuées d’EasyJet qui débarquent tous les week-ends pour faire la fête. Dimitri Hegemann, fondateur du séminal Tresor en 1991, devenu un club à touristes, connaît bien le sujet: “Je pense que 60% des visiteurs viennent à Berlin pour la culture alternative — et pas pour faire du shopping dans des centres commerciaux. Des Rolex, vous pouvez aussi en acheter à Dubaï, mais des clubs comme dans notre ville vous n’en trouverez nulle part ailleurs“, déclarait-il récemment au Tagesspiegel. Une carte des clubs berlinois à travers le temps Pour préserver cette exception culturelle, Musicboard, une initiative de la mairie berlinoise en faveur de la musique, vient de présenter un très officiel “cadastre“ des établissements de nuit de la capitale allemande. Cette carte doit permettre aux autorités de n’autoriser des permis de construire que si ceux-ci n’empiètent pas sur le monde de la nuit. Le cadastre, accessible en ligne, est un formidable document pour qui s’intéresse à la scène berlinoise. Mais attention, prévient Katja Lucker, directrice générale de Musicboard, cette carte “n’est pas faite pour donner des bons plans aux touristes“. carte Carte tirée du site http://www.clubkataster.de Sous réserve de ne pas faire le touriste, donc, il est aussi possible de remonter dans le temps et de voir la géographie des clubs telle qu’elle était il y a cinq ans ou à la chute du Mur — même si de nombreux clubs illégaux des années 90 ne sont pas encore répertoriés. Le cadastre de 2015 montre une grande concentration des lieux de fête à l’Est, dans les quartiers de Kreuzberg et de Friedrichshain, le long de la Spree, des espaces encore “sauvages” où les voisins se font rares. C’est là que sont installés la majorité des clubs techno : le Berghain, par exemple, est planté au milieu d’une anonyme zone industrielle, à côté d’un magasin d’usine Metro. L’Ouest a complètement disparu de la carte D’après les chiffres fournis par le cadastre, le quartier qui a connu la plus grosse saignée est Mitte. Le quartier, aujourd’hui largement embourgeoisé, était en ruines à la chute du Mur. Ce sont dans ses espaces abandonnés que s’est développée la scène techno dans les années 90. Aujourd’hui, Mitte compte 93 clubs fermés pour seulement 32 encore ouverts. À l’inverse, on dénombre 26 établissements ouverts à Kreuzberg, contre 23 fermés. L’Ouest a complètement disparu de la carte, à l’image du quartier de Schöneberg (où vivait David Bowie) qui n’a plus de 4 clubs, pour 18 fermés. Kater Blau © Vincent Glad À Berlin, les clubs ferment mais rouvrent souvent ailleurs. Le mythique Bar 25 a fermé en 2010, avant de réapparaître sur l’autre rive de la Spree sous le nom de Kater Holzig (lui-même fermé en 2014). Aujourd’hui, le Kater Blau, héritage des deux clubs précédents, a repris l’emplacement de l’ancien Bar 25. La surprenante fermeture du Stattbad Cette initiative de la mairie — qui ne reste pour l’instant qu’une belle déclaration d’intention — intervient dans un climat morose. La scène berlinoise a la gueule de bois depuis que le Stattbad, un des meilleurs clubs techno de la ville, situé dans une ancienne piscine, a soudainement fermé mi-mai. Et cette fois-ci, ce ne sont pas les voisins qui sont à blâmer. Suite à une dénonciation anonyme, la mairie d’arrondissement a découvert que l’établissement (pourtant mondialement connu) faisait office de club, ce qui n’était pas prévu dans le permis de construire. De gros problèmes de sécurité anti-incendie ont par ailleurs été constatés. Le Stattbad a annoncé avoir besoin de plus d’un an de travaux pour s’adapter, mais l’établissement pourrait ne jamais avoir le droit de rouvrir. Une fermeture qui laisse des doutes quant aux réelles intentions des autorités berlinoises. sent via Tapatalk
  21. http://www.montrealgazette.com/health/Montrealers+need+heated+sidewalks/4387020/story.html
  22. Just got my new camera, hope you like the pix! Some of these took a lot of work (crouching, sitting in weird positions, hardcore tripod action, dodging cars, people, dogs, etc... but it was fun) First photo taken with new camera, my cat trying to steal my food Let's go downtown... First night photo taken with new camera, testing out some things. This shot failed due to the cars stopped at the red light overloading the 15 second exposure. (I was anticipating the light to change but it didn't, boo.) Testing out the zoom on this baby! Now we're in business. University boul. Alright time for some HDR... First HDR with new camera! Buildings just before the mountain with lovely Canada/Quebec flags to piss off Habsfan/Malek/Yarabundi (Joke, j'vous aime!) Le 1000 la nuit Criss que j'adore ce gratte-ciel... I messed this one up, used incorrect settings, but here it is anyway. I also messed this one, but here it is anyway. The 1250 looks like a xmas tree! Le 400 en construction Le 400 en construction encore Les tours Lepine My favorite shot of the bunch : Tour de la Bourse.
  23. Week-end de rêve à Brossard Simon Diotte La Presse À notre arrivée, c'est le paradis! Pas besoin de tourner en rond pour se garer, le Quartier Dix30 dispose de plus de 5000 emplacements, dont un stationnement souterrain gratuit de 1500 places! De là, des ascenseurs nous amènent un étage plus haut, sur le plancher où les vaches ne paissent plus, mais où la faune de la Rive-Sud se promène, avec une joie évidente, dans son centre-ville tout neuf. Notre pied-à-terre pour le week-end: l'hôtel Alt, premier hôtel-boutique à prix abordable au Québec. Pour être cool, il l'est: 159 chambres au décor épuré, hall animé par un DJ et des employés qui travaillent en jean. Qui plus est, l'établissement, ouvert depuis un an, utilise à profusion des technologies vertes: chauffage et climatisation par géothermie (le premier hôtel au Canada à le faire), toilettes double chasse et interrupteur fonctionnant avec carte magnétique qui éteint, d'un seul coup, tout l'éclairage de la chambre. Résultat: le gaspillage d'énergie réduit au minimum. Re-cool! Vous croyez que je suis le seul touriste à m'évader à Brossard? Pas du tout! Plusieurs clients de l'hôtel ont la même idée que moi: fuir la vie quotidienne dans le plus important «lifestyle center» du Canada. Et les clients viennent d'aussi loin que... Brossard pour vivre cette expérience! «Ça nous étonne, mais les gens des environs constituent une large part de notre clientèle les week-ends. Ils veulent prendre congé des enfants sans trop s'éloigner», affirme Hugo Germain, directeur général de l'Alt. Au comptoir de la réception, on vend condoms et lubrifiants dans un emballage chic. On ne sait jamais ce que la nuit nous réserve sur la Rive-Sud! Mes souliers ont beaucoup... Le Quartier Dix30 ne serait qu'un autre vulgaire «power center» avec ses «big-box stores» sans l'aménagement de l'avenue des Lumières, une rue commerciale imitant l'ambiance urbaine. D'une largeur équivalente à celle de l'avenue du Mont-Royal, on y retrouve une enfilade de magasins, des terrasses pour casser la croûte, de larges trottoirs pour déambuler ainsi que des bancs publics. Quelques automobilistes y circulent et s'y garent, mais ils doivent maîtriser le stationnement en parallèle, comme les hardis Montréalais. Deux places publiques animent la rue. La place Extasia, ceinturée de terrasses, possède un théâtre en plein air où des spectacles en continu se déroulent le week-end. Quant à l'Esplanade, on y retrouve une grosse fontaine et deux Mini Cooper en guise de pub. Le but du Quartier Dix30: récréer la ville, mais l'illusion n'est pas parfaite. Où sont les poubelles qui débordent, les sans-abri dans la rue et les déchets qui jonchent le sol? Vous n'en avez pas? Faites-en la demande, les Montréalais se feront un plaisir de vous en envoyer! On magasine jusqu'à l'heure de la pause bouffe au resto le Cumulus. Ici, choisir un plat s'avère une expérience ardue, car le menu est é-n-o-r-m-e. Des plats, en veux-tu, en v'là! J'opte pour un classique québécois: le macaroni au fromage réinventé. Eh bien, ce n'est pas mal du tout. Avec son bacon fumé, le goût rappelle la tartifflette de mon amie Sandrine, avec des pâtes en guise de patates. Au dessert, le cumulus aux trois chocolats nous envoie au septième ciel. Resto de banlieue, certes, mais avec du potentiel. Vers 18 h, le quartier s'anime pour vrai. Les gens prennent d'assaut les terrasses, assistent en grand nombre au spectacle gratuit sur la place Extasia (on y joue du Kiss à plein volume) et débarquent en vue du spectacle de François Morency, la vedette de la soirée à L'Étoile. Inaugurée en avril dernier, cette salle de spectacle, construite à 100 % par des fonds privés, démontre que la banlieue peut concurrencer la ville. Capacité: 1000 places - et c'est plein. L'humoriste met le public dans sa poche, moi compris. Ambiance de la Main À la sortie du spectacle, des tonnes de jolies filles en minijupe font le line up à l'extérieur, car à 22 h 30 pile ouvre, au 5e étage du bâtiment de l'Étoile, le Radio Lounge, la boîte de nuit in de Brossard. En deux minutes, je suis dans l'ascenseur et hop! me voilà dans ce bar qui veut transposer le chic et le glamour du boulevard Saint-Laurent sur la Rive-Sud - il existe aussi un Radio Lounge sur la Main. «Music dance», écrans plasmas diffusant vidéoclips et barmaids-mannequins hyper-sexy, tout est en place pour une nuit d'enfer. À minuit, les lieux débordent et le line up s'allonge. Le lendemain, mon week-end se termine en beauté au SkySpa, le seul bain nordique en milieu urbain au Québec. Sis sur le toit d'un immeuble de quatre étages, c'est l'endroit tout indiqué pour profiter des bienfaits de la thermothérapie - et pour se remettre d'un lendemain de veille - sans faire des heures de voiture pour se rendre à la campagne. Décor moderne, vastes baignoires à remous et chaises Adirondack pour relaxer avec vue surplombant le Quartier Dix30. Et en prime, les collines montérégiennes à l'horizon. Brossard, tu m'as conquis. Le Quartier DIX30 en bref 1 salle de spectacle de 1000 places 1 cinéma de 18 salles 1 hôtel de 159 chambres 1 discothèque 134 boutiques et magasins à grande surface 22 restos/bars et cafés 1 gym 1 spa urbain 1 centre d'entraînement du Canadien de Montréal 2 circuits d'autobus le desservent 5000 places de stationnement (1500 places souterraines) Ce que j'ai aimé circulation automobile limitée sur l'avenue des Lumières animation gratuite sur la place Extasia diversité des restos et cafés (il y a des chaînes, mais aussi des restos indépendants) spa urbain sur le toit d'un immeuble proximité de toutes les attractions. L'hôtel Alt, le SkySpa, L'Étoile, la place Extasia et les restos qui l'entourent constituent un petit centre-ville. J'ai garé mon auto sous l'hôtel sans y toucher pendant plus de 24 heures. les belles filles du Radio Lounge! Moins aimé l'environnement un peu artificiel à la Walt Disney les mêmes magasins que l'on voit partout (Mexx, Le Château, Tommy Hilfiger, etc.) des pubs sur l'Esplanade, une espèce de place publique avec fontaine les grands stationnements à perte de vue. Ça demeure avant tout un quartier conçu pour l'automobile les gros portiers style boulevard Saint-Laurent du Radio Lounge la vue de ma chambre au 10e étage de l'hôtel Alt donnait sur des maisons-manoirs. http://www.cyberpresse.ca/voyages/quebec-canada/200810/01/01-25220-week-end-de-reve-a-brossard.php