Jump to content

    Recommended Posts

    Quel héritage pour l'économie de Vancouver?

     

    Publié le 27 février 2010 à 05h00 | Mis à jour à 05h00

     

    Vancouver-winter-olympics-2010-downtown-lucas-gomes.jpg

     

    Vincent Brousseau-Pouliot

    La Presse

     

    Des touristes, des routes, un centre de congrès, une ligne de métro. Pour la ville hôtesse des Jeux de Vancouver, l'héritage olympique ne se calculera pas en médailles mais en milliards de dollars.

     

    Comme si la Colombie-Britannique ne manquait pas de médailles d'or, la province hôtesse des Jeux olympiques vient d'en recevoir une supplémentaire la semaine dernière. Celle du Conference Board du Canada.

     

    Selon le Conference Board, la Colombie-Britannique connaîtra la plus grande croissance économique parmi les provinces canadiennes cette année. Les Jeux olympiques et leurs 250 000 visiteurs y sont pour quelque chose. Pour 770 millions de dollars, calcule l'économiste Marie-Christine Bernard.

     

    «La Colombie-Britannique aurait très bien fait quand même, mais les Jeux sont le dernier coup de pouce qui lui donne la première place », dit Marie-Christine Bernard, qui parle de la «reprise en or» de la Colombie-Britannique dans son étude du Conference Board publiée la semaine dernière.

     

    Sitôt les compétitions terminées, une autre discipline olympique commencera chez les économistes du pays : le calcul des retombées des Jeux de Vancouver. Jusqu'ici, l'aventure olympique a coûté cher ? jusqu'à 7,3 milliards selon nos calculs, incluant les onéreuses dépenses infrastructures. La Colombie-Britannique estime les retombées économiques à 4 milliards de dollars. « Les Jeux ont aidé la province à moins souffrir de la récession, dit l'économiste québécois Thomas Lemieux, professeur à l'Université de la Colombie-Britannique (UBC). En ce sens, le timing des Jeux était assez bon. »

     

    Une fois les Jeux terminés et les factures payées, Vancouver s'attend maintenant à rentabiliser son investissement en accueillant une horde de touristes attirés par son nouveau charme olympique.

     

    Depuis la mi-janvier, Tourism BC décline sa campagne de pub télé destinée au marché nord-américain. Le joueur de basket Steve Nash, la chanteuse Sarah McLachlan et les comédiens Ryan Reynolds et Michael J. Fox, tous des vedettes au pays de l'Oncle Sam, vantent les mérites de leur province natale.

     

    «La visibilité olympique sera importante, mais l'effet sera mitigé parce que Vancouver est déjà une destination touristique connue », croit Jimmy Jean, économiste pour Moody's Economy.com à Philadelphie.

     

    Son collègue Thomas Lemieux doute aussi du charme olympique de Vancouver. «Je n'ai pas l'impression qu'il y aura un gros impact au plan touristique après les Jeux, dit le professeur d'économie à UBC. Les touristes américains qui viennent pour les Jeux connaissent déjà bien Vancouver. En plus, je ne suis pas sûr que les Jeux aient été excellents pour la réputation de Vancouver comme destination touristique hivernale. Probablement que les effets touristiques seront plus importants à Whistler...»

     

    Durant les Jeux, les visiteurs olympiques provenaient à 70% du Canada et à 10% des États-Unis. L'Europe et l'Asie se partageaient les 20% restants, selon les chiffres de Tourism BC.

     

    L'immobilier resterait stable

     

    Outre le nombre de touristes, il faudra surveiller l'état du marché immobilier post-olympique à Vancouver.

     

    Selon une étude de l'École de gestion de UBC, le marché immobilier post-olympique des villes hôtesses n'est ni euphorique, ni catastrophique. En clair, les Jeux ne changent rien au prix des logements dans sa ville hôtesse.

     

    Normalement, il s'agit d'une bonne nouvelle pour les contribuables des villes hôtesses, qui paient leurs taxes foncières en fonction de la valeur de leur propriété. Mais la réalité pourrait être plus complexe dans le cas de Vancouver.

     

    En raison du resserrement du marché du crédit, la Ville de Vancouver a dû se porter garante du financement du village olympique. Le coût du projet est évalué à 1,1 milliard, et la Ville est exposée à hauteur d'environ 700 millions. Elle récupérera tout son argent si le promoteur Millenium Development parvient à vendre les condos restants ? 472 des 737 condos ? à un prix suffisamment élevé. « Le marché immobilier a repris, surtout depuis six mois. La Ville de Vancouver pourrait s'en sortir », dit Thomas Lemieux.

     

    Si la catastrophe financière du village olympique peut être évitée, le principal héritage des Jeux de Vancouver pourrait bien être les infrastructures construites en prévision des Jeux. La ligne de métro Canada Line, qui relie le centre-ville à l'aéroport. Le centre des congrès, qui attirera davantage de visiteurs internationaux. La nouvelle route Vancouver-Whistler, qui rendra le transport plus facile vers cette montagne très prisée des skieurs.

     

    Les nouvelles infrastructures auront un impact direct sur la qualité de vie des Vancouvérois. Elles règleront même plusieurs problèmes au département d'économie de l'Université de la Colombie-Britannique, qui sera dirigé par l'économiste québécois Thomas Lemieux en 2014. «Les horaires des professeurs sont très compliqués à gérer à cause des bouchons de circulation à Vancouver, dit-il. Plusieurs collègues qui vivent à Richmond ne veulent pas prendre des cours tôt le matin ou tard l'après-midi à cause de la circulation. Mais avec la construction du Canada Line, on peut se rendre facilement de Richmond au centre-ville. C'est un peu comme si on venait tout juste de relier la rive sud de Montréal au métro... »

    Link to comment
    Share on other sites

    moi je pense qu'on a encore rien vu ... si on pensait que cette ville avait du momentum jusqu'a maintenant, on est mieux d'attacher nos tuques avec de la grosse broche.

     

    montreal a officiellement perdu son statut de deuxieme ville en importance au canada sur le plan international cette semaine; et si vancouver sait bien gerer son heritage olympique et prendre avantage de ses nombreux atouts, elle pourrait devenir, en quelques decenies seulements, un des plus importants centre en amerique du nord.

     

    je sais pas pour vous, mais moi j'y suis jamais aller. elle maintenant assez haute sur ma liste de spots a visiter - et je suis surement pas le seul touriste et/ou immigrant et/ou investisseur a penser pareil !

    Link to comment
    Share on other sites

    je sais pas pour vous, mais moi j'y suis jamais aller. elle maintenant assez haute sur ma liste de spots a visiter - et je suis surement pas le seul touriste et/ou immigrant et/ou investisseur a penser pareil !

     

    Moi aussi! Je n'ai jamais eu la chance d'y aller, mais à force de regarder toutes ces images spectaculaires de cette ville pendant les deux dernières semaines. J'ai définitivement le gout d'y aller!

     

    Je ne sais pas si Vancouver est vraiment passée devant Montréal sur la scène international...mais disons que la réputation de la ville aura reçu un gros boost grace aux Olympiques!

    Link to comment
    Share on other sites

    J'ai tendance à partager l'avis à l'effet que les Jeux Olympiques auront eu globalement un effet positif sur la ville de Vancouver, particulièrement au niveau des infrastructures de transport (Canada Line, route de Whistler), mais pas tant que ça sur le plan touristique--pour les raisons mentionnées dans l'article cité.

     

    Par contre, je ne suis pas aussi exubérant (sans être négatif) quant à l'avenir de la ville. Notez que j'ai bien conscience des forces de la ville (par exemple: premier port maritime du Canada, deuxième aéroport, derrière Toronto mais devant Montréal, forte attractivité pour les ressortissants chinois y compris de Hong Kong, paysages spectaculaires et climat doux), mais il y a aussi des limites, ainsi que de la concurrence...

     

    En passant, j'ai eu la chance de me rendre à Vancouver à de très nombreuses reprises dans ma vie et de l'explorer de long en large. (Voir mon posting du 14 février dernier).

     

    D'abord la concurrence: elle vient d'abord de Calgary, qui compte beaucoup plus de sièges sociaux d'importance, et qui s'affirme comme le principal centre de distribution pour tout l'ouest du Canada.

     

    Quant aux limites, elles tiennent à des facteurs tant internes qu'externes à la ville:

     

    - Internes (exemple):

     

    La configuration géographique force le développement urbain dans une seule direction (l'est), à moins d'opter pour une forte densification (déjà en cours, mais coûteuse); une conséquence est le coût très élevé de l'habitation, non seulement en termes absolus, mais relatifs (le ratio prix médian/revenu médian est excessif).

     

    - Externes (exemples):

     

    1) Les fondements historiques de la prospérité de la Colombie-Britannique sont l'exploitation des ressources naturelles, principalement les mines et la forêt. Or les mines ont périclité, tandis que la forêt est au prise avec une infestation dévastatrice; à court terme, cela a permis/provoqué un niveau de coupes forestières plus élevé--abattre les arbres pendant qu'ils ont encore une valeur commerciale-- mais après (bientôt) cela sera la fermeture de nombreuses communautés mono industrielles de l'intérieur, ce qui ne manquera pas d'affecter les finances de la province. Par contre, des découvertes de gaz dans le nord-est de la province sont prometteuses...

     

    2) Le Canal de Panama inaugurera prochainement un nouveau tracé (avec de nouvelles écluses) qui permettra le passage de navires à plus gros gabarit. Jusqu'à présent, je n'ai pas vu d'analyses d'impact sur Vancouver, mais je sais qu'aux Etats-Unis les ports de la côte ouest s'inquiètent, tandis que sur la côte est on se prépare à accueillir ces navires.

     

    Tout compte fait: je comprends que les promoteurs (publics et privés) de Vancouver proclament un avenir radieux pour leur ville--c'est naturel et de bonne guerre-- mais personnellement je serais plus prudent.

     

    Bon Séjour!

    Link to comment
    Share on other sites

    Archived

    This topic is now archived and is closed to further replies.

    ×
    ×
    • Create New...