Jump to content

Le Philosophe
 Share

Recommended Posts

J'aimerais avoir votre avis sur une lettre que je m'apprête à faire parvenir à Guy Laliberté par l'intermédiaire d'une personne qui le connaît. Certains d'entre vous se souviendront peut-être d'une idée que j'avais lancée il y a quelques mois, à savoir la construction d'un Musée du Cirque du Soleil sur la place vacante de l'îlot Balmoral. J'ai même créé un groupe Facebook pour supporter l'idée, et le groupe a aujourd'hui près de 200 membres.

 

Je retranscris ici la lettre qui s'adresse à monsieur Laliberté. Vos commentaires/suggestions seraient grandement appréciés. Aussi, j'aimerais pouvoir faire parvenir avec cette lettre un aperçu de ce que pourrait avoir l'air un tel édifice (que je conçois comme ayant la forme d'un chapiteau de cirque). Je sais que certains d'entre vous ont du talent pour créer des rendus de la sorte. Est-ce que l'un d'entre vous accepterait de mettre sa vision sur papier pour que je puisse l'expédier à monsieur Laliberté (qui sait: cela pourrait l'influencer!)?

Merci.

 

-----

 

 

Bonjour monsieur Laliberté,

 

Je tiens d’abord à vous remercier de prendre le temps de lire une lettre d’un pur inconnu, un geste qui est tout à votre honneur! Pour me présenter très rapidement, je suis un étudiant de maîtrise en philosophie morale à l’Université de Montréal, et surtout, un passionné de développement urbain et du Cirque du Soleil. Je vous écrit dans l’espoir d’obtenir votre appui pour un projet des plus intéressants concernant la brillante institution dont vous êtes le fondateur, un projet qui n’en est qu’au stade de rêve pour le moment, mais qui pourrait très facilement devenir réalité s’il bénéficiait d’un appui aussi important que le vôtre.

 

Vous n’êtes pas sans savoir qu’il se développe présentement à Montréal un ambitieux projet visant à offrir au secteur entourant la Place des Arts une identité forte et “spectaculaire” : le Quartier des Spectacles. Ce secteur est appelé à devenir un haut lieu touristique et une véritable signature internationale pour notre ville. La plupart des grandes institutions culturelles montréalaises y ont déjà pignon sur rue, et plusieurs autres songent à y aménager. Mais une institution en particulier brille par son absence dans ce secteur, je parle bien sûr du Cirque du Soleil ; il apparaît fort regrettable, à moi comme à bien d’autres, que ce joyau culturel bien de chez nous n’ait pas encore fait son nid sans le coeur névralgique de la culture québécoise. Sans doute ce qui explique un tel état de fait est tout simplement l’absence de projet concret présenté au Cirque, et c’est précisément ce que vise la présente lettre : présenter l’esquisse d’un projet séduisant, qui permettra au Cirque d’effectuer une entrée remarquée dans le Quartier des Spectacles.

 

Deux éléments centraux caractérisent le projet : d’abord, sa vocation. Un quart de siècle après sa fondation, le Cirque du Soleil est plus que jamais tourné vers l’avenir, ce qui ne doit cependant pas faire oublier un certain devoir de commémoration. Or, quoi de mieux que la création d’un Musée pour célébrer l‘ampleur des réalisations du Cirque depuis sa fondation ? Le musée serait bien sûr à l’image du Cirque du Soleil : dynamique, vibrant de créativité et d’originalité. L’architecture pourrait être audacieuse, prenant la forme d’un chapiteau de cirque par exemple, et l’intérieur pourrait présenter un espace consacré à chacun des spectacles réalisés par le Cirque depuis 1984. On pourrait même envisager la présentation d’un spectacle (modeste) pour les visiteurs. Bref, les possibilités créatives sont quasi-infinies!

 

Seconde caractéristique du projet : sa localisation. Aucun endroit à Montréal - pour ne pas dire aucun endroit au monde - ne semble plus approprié pour accueillir un Musée du Cirque du Soleil que l’îlot Balmoral, ce terrain donnant sur la nouvelle Place des Festivals, coeur du Quartier des Spectacles. Des artistes du Cirque pourraient d’ailleurs animer la Place publique tout au long de l’année. Le Festival de Jazz y a présentement sa Maison, et les Grands Ballets Canadiens sont sur le point d’aménager dans l’édifice voisin. Un seul terrain demeure donc disponible - mais qui sait pour combien de temps encore ? Il me semble que le Cirque devrait rapidement sécuriser cet emplacement exceptionnel avant que d’autres ne le fassent. D’autres lieux à Montréal pourraient bien sûr abriter le projet, mais aucun n’aurait tout le pouvoir symbolique, ni toute la visibilité qu’offre la Place des Festivals.

 

Je n’en dis guère davantage pour le moment, afin de ne pas abuser de votre temps. Je tiens à dire que je songeais au départ à vous faire parvenir une lettre beaucoup plus “formelle”, signée d’acteurs importants du milieu de la culture montréalaise (notamment le Partenariat du Quartier des Spectacles), mais j’ai fini par préférer un contact plus personnel, qui assume pleinement l’essence de la présente requête : une bouteille lancée à la mer. Or, malgré des probabilités qui jouent sans doute en ma défaveur, j’ai espoir que cette lettre arrivera à bon port, car je sais que, comme moi, vous êtes un rêveur, et je crois sincèrement que cela vous rendra plus sympathique à ma démarche.

 

Je vous laisse mes coordonnées, dans l’hypothèse où vous souhaiteriez me contacter (pour discuter du projet ou pour m’inclure dans sa réalisation). Je vous invite également à visiter le groupe Facebook « Pour la Création d’un Musée du Cirque du Soleil sur la Place des Festivals », qui a rapidement atteint près de 200 membres. Enfin, je joins à cette lettre un article de Marc Cassivi de La Presse (le ton est par moment beaucoup trop fort, mais c’est néanmoins ce qui m’a inspiré le projet que je vous ai décrit).

 

Bien à vous,

J*****

Link to comment
Share on other sites

comme on dis, ca coute rien d'essayer; par contre faut pas oublier ce qui est arriver la derniere fois que guy laliberte a bien voulu laisser de ses sous dans notre belle ville...

 

soit aussi sur que ton idee est beton; certaines breches peuvent sembler evidentes, mais d'autre le son bcp moins. mais je suis sur que si tu est rendu la tu as fais tes devoirs ;)

 

dans le fond au pire, l'idee laissera un germe dans son esprit, et peut-etre sait ton jamais elle germera et il reprendra le sentiment que montreal pourrait etre une ville ou il fait bon investir ...

 

ps tu mettra une tour de 90 etages dans ton croqui. tout din coup qui mord!!!!!! :)

Link to comment
Share on other sites

@ Le Philosophe :

 

j'ai déplacé ton message dans "visions" étant donné que ce n'est pas un projet à proprement parlé officiel.

 

Le but est de conserver les sections en construction, proposés, approuvés, complétés et annulés pour des projets officiels. Par contre, la section "proposés" est plus souple et ouverte aux rumeurs et spéculations.

Link to comment
Share on other sites

En incluant une salle de spectacle multifonctionnel pour le Cirque, ce serait fantastique.

 

Le cirque pourrait un show unique pour Montréal qui durerait 6 mois par année.

 

(15 avril au 15 octobre)

 

ainsi, le potentiel touristiques serait parfait. il pourrait louer la salle le reste de l'année pour des spectacles en tout genre.

 

La ville de Montréal et Tourisme Montréal pourrait ainsi embarquer financièrement avec Guy Laliberté. La salle avec un tel montant ($) pourrait donc être très bien au niveau multifonctionnel pour permettre au cirque de créer un show à la Las vegas.

 

les possibilités seraient plus grande que dans une simple tente.

Link to comment
Share on other sites

Bonne Idée le Philosophe!

 

Maintenant, il ne reste plus qu'à espérer que M Laliberté ne soit pas encore trop en crisse après toute la merde qu'il a du enduré lors du lancement de son dernier projet pour Montréal!

 

:( Guy Laliberté n'a pas à être en maudit suite au projet présenté il y a quelques années. N'oublions pas que ce projet n'était qu'une ébauche, que le cirque y participait en prêtant son nom davantage qu'en mettant de l'argent dans la cagnotte. Et que finalement il n'était pas question d'une salle permanente avec spectacle continue puisque Guy considère Montréal comme un marché trop restreint et qu'il préfère New York comme point de chute sur l'est du continent.

 

Finalement le Cirque s'était associé au projet du casino pour lui donner un peu plus de crédibilité mais le tout avait été mal ficellé, mal "vendu" et avait soulevé beaucoup de protestations de la part des populations riveraines.

 

Etrangement le patron du Cirque l'a pris personnel et à mon sens avait été très mauvais joueur dans tout ce dossier en promettant de ne plus s'y faire prendre. Pourtant la rebuffade n'avait rien à voir avec la présence du Cirque mais avec la proximité du casino trop près d'un quartier défavorisé.

 

Si Laliberté avait été vraiment sérieux dans l'installation d'une salle permanente à Montréal il l'aurait fait depuis longtemps. Je suis persuadé qu'il aurait eu l'appui des gouvernements et on lui aurait offert un terrain gratuitement et très bien situé. Le Cirque n'a pas besoin d'une quelconque béquille pour mousser ses affaires, mais comme toutes les grandes multinationales de ce monde, l'argent est l'aboutissement.

 

On peut bien rêver et je ne me prive pas personnellement. Mais là malheureusement l'optimisme n'y est pas. Désolé, je ne veux pas "péter la baloune" de personne et serait le premier, dans ce dossier, à me réjouir de m'être trompé. Mais le réalisme prend le dessus et absolument rien n'indique le contraire.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...