Jump to content

ErickMontreal
 Share

Recommended Posts

La Banque Nationale, super banquier des Molson

 

14 août 2009 | 12h19

ARGENT

 

On savait déjà que la propriété du Canadien était principalement québécoise. Mais les banquiers principaux le seront aussi. Argent a appris que la Banque Nationale (NA) et Desjardins seront les deux principaux financiers derrière la transaction de l’année.

 

 

Selon des sources dignes de foi, la Financière Banque Nationale pilotera le syndicat bancaire alors que Desjardins sera parmi les principaux prêteurs du groupe. Aucune des deux institutions n’a voulu confirmer ou infirmer cette information.

 

Selon des sources sûres, la Caisse centrale Desjardins prêtera 50 et 75 M$ aux Molson. On ignore quel sera l’ampleur du prêt de la Nationale. Les acheteurs du Canadien sont à la recherche d’un financement de 265 M$, selon toutes vraisemblances.

 

Il s’agit de tout un revirement de situation par rapport à la situation précédente chez le Canadien.

 

Quand l’homme d’affaires américain Georges Gillett avait mis la main sur le Canadien, une institution financière américaine, CIT, menait le syndicat bancaire, et les membres du syndicat étaient principalement des sociétés américaines.

 

Le syndicat bancaire de la Nationale comptera des prêteurs américains. Comme l’a révélé Argent, la semaine dernière, GE Capital sera l’un des prêteurs des nouveaux propriétaires du Canadien qui est bien connue dans son secteur, notamment pour le financement qu'elle offre aux entreprises.

 

Le groupe américain John Hancock, l’un des prêteurs originaux de Georges Gillett, a déjà indiqué aux Molson qu’il souhaitait rester l’un des créanciers des nouveaux acheteurs. La Banque Royale serait également dans le portrait, mais l'institution n'avait pas commenté cette information au moment de publier.

 

Le financement de la très médiatisée acquisition a connu plusieurs rebondissements depuis l’annonce de la vente du club de hockey à la famille Molson, en juin dernier.

 

Argent a appris que BMO souhaitait devenir le leader du syndicat bancaire, mais elle n’a jamais réussi à rallier des prêteurs.

 

L’initiative de BMO a soulevé d’ailleurs la controverse dans les milieux financiers parce que son principal lieutenant québécois, Jacques Ménard, a été celui qui a conseillé Georges Gillett dans la vente du Canadien et de Gillett Entertainment.

 

Le 22 juin, BMO a alors joint l’américaine CIT, qui avait financé la transaction de Georges Gillett au moment de l’acquisition du Canadien en 2001. CIT devait investir 50 M$ dans le syndicat bancaire et BMO et Desjardins devaient en faire de même. Le solde des créances devait provenir du gouvernement par l’entremise d’Investissement Québec.

 

Toutefois, CIT était jusqu’à tout récemment au seuil de la faillite, et cette situation a contraint les Molson à regarder ailleurs.

 

Investissement Québec et les Molson sont toujours en discussion comme cela a été confirmé la semaine passée.

Link to comment
Share on other sites

Time They Are Changing

 

For the better !

 

Bien contant d'apprendre que ce ne seront pas de riches banquiers de Toronto qui empocherons l'argent des montréalais, de qui ils se foutent royalement.

 

À la place, ce seront de riches banquiers du Québec, c'est déjà un pas en avant.

Link to comment
Share on other sites

For the better !

 

Bien contant d'apprendre que ce ne seront pas de riches banquiers de Toronto qui empocherons l'argent des montréalais, de qui ils se foutent royalement.

 

À la place, ce seront de riches banquiers du Québec, c'est déjà un pas en avant.

 

 

Très vrai! C'est unebonne nouvelle...notre argent restera au Québec et n'ira pas à Toronto!

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...