Jump to content

Québec (Ville) : Il n'y a pas de récession à Québec


ErickMontreal
 Share

Recommended Posts

Il n'y a pas de récession à Québec

 

16:58 pm, Luc Lavoie

 

Les derniers chiffres du chômage nous rappellent la gravité de la crise économique actuelle. Au Canada, le taux de chômage a monté d'un demi point (.4% pour être plus précis) en mai pour se situer à 8,4%. En Ontario, il a monté de plus qu'un demi point (.7%) pour atteindre 9,4%. C'est exactement le même niveau qu'aux États-Unis où on compte maintenant 14,5 millions de chômeurs.

 

Au Québec, on s'en sort mieux avec un taux de chômage de 8,7%, mais à Montréal la situation devient inquiétante, alors que le taux de chômage grimpe d'un demi-point pour se situer à 9,4%.

 

Ce qui contribue sûrement à expliquer qu'en dépit du fait que plus ou moins la moitié de la population du Québec vit dans la grande région de Montréal, la moyenne à l'échelle du Québec est sensiblement inférieure au niveau de chômage enregistré à Montréal, c'est que dans la région de Québec, c'est la prospérité et le plein emploi avec un taux de chômage 4,4%. Alors que débute la saison touristique estivale, la région de Québec fait face à une pénurie de main d'oeuvre.

 

Le monde en entier traverse la pire récession depuis les années 30, mais pas Québec!!!

 

Comment expliquer cet autre "mystère de Québec" ?

Link to comment
Share on other sites

Quebec est déconnecté de l'économie mondiale... c'est pour ça qu'elle est très peu affectée...

 

combien de multinationale ont des bureaux/usines à Québec?

Link to comment
Share on other sites

Malek a raison...........et ils n'ont pas non plus à absorber 29 000 immigrants par année....et n'ont pas non plus un secteur manufacturier aussi élaboré que d'autres villes.

 

Désolé...il n'y a pas de mystère Québec....c'est une légende urbaine...

Link to comment
Share on other sites

et ils n'ont pas non plus à absorber 29 000 immigrants par année....

 

Désolé...il n'y a pas de mystère Québec....c'est une légende urbaine...

 

Je ne crois pas qu'un économiste ait réussi à démontrer que l'immigration est un facteur aggravant du chômage. Ca relève davantage de la légende urbaine! D'ailleurs est-ce que les immigrants sont comptés dans le taux de chômage?

Link to comment
Share on other sites

Il est prouvé que les immigrants ( surtout les nouveaux arrivants ) ont un taux de chomage plus élevé que les autres. C'est normal.....ils arrivent, sont victimes de discrimination par rapport aux diplômes, etc....

 

Ce n'est pas un argument contre l'immigration. Je suis très pro-immigration. Je crois qu'on devrait accueillir plus d'immigrants. On a besoin d'eux maintenant...et on aura encore plus besoin d'eux quand la crise va se réabsorber.

Link to comment
Share on other sites

Il est prouvé que les immigrants ( surtout les nouveaux arrivants ) ont un taux de chomage plus élevé que les autres. C'est normal.....ils arrivent, sont victimes de discrimination par rapport aux diplômes, etc....

 

Ce n'est pas un argument contre l'immigration. Je suis très pro-immigration. Je crois qu'on devrait accueillir plus d'immigrants. On a besoin d'eux maintenant...et on aura encore plus besoin d'eux quand la crise va se réabsorber.

 

exact, un immigrant doit s'intégrer socialement aussi avant de trouver une job, se faire des contacts, etc... c'est pas si évident que ça quand tu débarques et que tu connais peu ou pas de gens. Tu te ramasses avec des gens de ta communauté qui sont aussi en bonne partie dans ta position.

 

Les immigrants de 2 et 3ième génération ont pas ce problème, est-ce que le taux de chômage d'un italien ou grec est bien différent qu'un québecois de souche?? Je crois pas.

Link to comment
Share on other sites

Comme il as été mentionné plus tot dans le fil, Québec compte une tres grande proportion d’employés publics, parapublics ou dont leurs emplois dépendent des employés du gouvernement (tout ceux qui font l’entretien ménager, mecanique, restaurants des food courts ou les bureaux sont situés) ce qui rend et le taux de chômage et le taux d’emploi beaucoup plus stable.

 

Également, un élément qui découle de cela, prenez un couple de fonctionnaire, ils se doutent fort probablement que leur emploi est stable et que leur employeur ne sera pas en faillite demain matin. Ils peuvent donc continuer à dépenser, surement un peu moins par prudence ou par brainwash des médias, mais cela fait que même la consommation doit être en partie plus stable dans une ville comme Québec que Montréal.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value