Jump to content

Recommended Posts

Le Journal de Montréal

16/05/2007

 

Plus d'arbres et la fin du développement immobilier. C'est ce que le plan de protection de la Ville de Montréal prévoit pour l'avenir du mont Royal.

La Ville a ainsi décidé de mettre sous son aile pratiquement tous les espaces verts de l'arrondissement historique et naturel. On prévoit ajouter entre 50 et 60 hectares de forêts afin de connecter les boisés déjà existants comme le parc Summit.

 

Ces nouvelles règles permettront, espère la Ville, de protéger les espèces végétales et animales présentes dans le parc, dont la cinquantaine d'oiseaux nicheurs et la demi-douzaine d'amphibiens et de reptiles.

 

Les terrains jouxtant les maisons cossues situées aux abords du parc seront répertoriés en vue d'une protection réglementaire. De nouvelles normes obligeront également les autorités à ajouter une zone tampon de 30 mètres entre les boisés et la vie urbaine.

Les vues aussi

Même les vues du mont Royal et les points de vue depuis la montagne jouiront d'un bouclier. La Ville a identifié 85 vues et elle visera à empêcher que des constructions au centre-ville ne viennent les obstruer.

 

Il y aura également un resserrement des règles pour les maisons et les bâtiments collés au mont Royal afin de préserver l'aspect patrimonial de ces propriétés et pour rendre pratiquement impossibles les constructions d'envergure.

 

«Ce plan nous donne des outils qui innovent autant sur le plan scientifique que sur celui de la gestion urbaine et des espaces verts», a souligné la responsable de ce dossier au conseil exécutif de la Ville de Montréal, Helen Fotopulos.

 

L'identité montréalaise

 

Des fonctionnaires de la ville ont passé une bonne partie de la journée d'hier à présenter ce plan d'action aux membres de la Table de concertation du Mont-Royal. Formé en 2004, cet organisme avait pour mandat de conseiller la Ville dans la mise en valeur du site et ce plan d'action est l'aboutissement de leur réflexion.

 

«Le mont Royal est un élément central de l'identité de Montréal et nous devons le protéger au nom des citoyens, des visiteurs et des générations futures», a indiqué le président de l'organisme, Claude Corbo.

 

Le nouveau plan de la Ville donnera une protection à 423 hectares du mont Royal, soit 57 % de sa superficie.

 

La ville soumettra son plan lors d'audiences publiques l'automne prochain.

Link to comment
Share on other sites

Même les vues du mont Royal et les points de vue depuis la montagne jouiront d'un bouclier. La Ville a identifié 85 vues et elle visera à empêcher que des constructions au centre-ville ne viennent les obstruer.

 

Câlisse de tabarnac!!!!!!:mad: :mad:

Link to comment
Share on other sites

Oui je comprend ta colére Habsfan ,je ne suis pas contre qu il font des choses pour le mont Royal au contraire c est bien qu ils prennent soin de lui , mais le faire toujour lier a l immobilier et faire toujours un obstacle pour l évolution dans l immobilier :( c est ca qui me fait chier en tabarnaque :mad: .

Link to comment
Share on other sites

je me demande quels sont ces 85 vues protégées? Mais bon, et je me demande également ce qui a préscéance, le plan de protection du mont-royal ou le plan d'urbanisme. Si une tour respecte le plan d'urbanisme, elle ne pourrait theoriquement pas etre refusée a cause d'un plan de protection du mont-royal right?

Link to comment
Share on other sites

Oui je comprend ta colére Habsfan ,je ne suis pas contre qu il font des choses pour le mont Royal au contraire c est bien qu ils prennent soin de lui , mais le faire toujour lier a l immobilier et faire toujours un obstacle pour l évolution dans l immobilier :( c est ca qui me fait chier en tabarnaque :mad: .

 

 

C'est en plein ce que je voulais dire, mais j'étais trop frustré!:)

Link to comment
Share on other sites

J'envoyais à Malek deux projets d'habitation autour de la Montagne hier........Cedar Street et le 265 Mont-Royal.et,,,,,et..........LouLou postait il y a quelques jours l'histoire de la vente du Couvent du 1420 Mont-Royal...... Certains sur le forum s'inquiète de la portée des 85 vues qui pourraient être protégées.........!

En tout cas......à mon humble opinion.....je créerais un TREAD ds MTLURB....à propos des projets de la Montagne........ça va être un sujet que nous ne pourrons ignorer.....!

Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...

Le Mont-Royal sous haute protection

 

Agence QMI Laura Boudreau

24/04/2009 19h48 - Mise à jour 25/04/2009 13h38

 

Les promoteurs qui voudront s’approprier un bout du Mont-Royal devront maintenant respecter plusieurs règles puisque la Ville de Montréal ira finalement de l’avant avec son Plan de protection et de mise en valeur du Mont-Royal.

 

Avec entre autres la protection de la biodiversité, des milieux naturels, du patrimoine, de même que le respect des vues du et vers le Mont-Royal, le territoire sera plus préservé que jamais.

 

«Pour les promoteurs, je pense que le message est clair: voici les règles du jeu, vous devez composer avec. Donc, les zones grises qui existaient auparavant, sont devenues très claires», affirme la responsable du Mont-Royal à la Ville de Montréal, Helen Fotopulos.

 

Projets à venir

 

En plus de l’adoption du plan de protection, plusieurs projets de mise en valeur sont également sur la table dont la création d’un parc sur le troisième sommet, le développement du réseau cyclable et l’aménagement d’un chemin de ceinture.

 

«S’il y a eu par le passé des développements qu’aujourd’hui on juge moins heureux, à l’avenir, on prendra davantage soin du Mont-Royal lors de l’élaboration des projets. Ce joyau et repère identitaire de Montréal sera ainsi préservé à long terme pour le bénéfice de la population et des touristes», affirme le président de la Table de concertation du Mont-Royal, Claude Corbo.

 

Faire chacun sa part

 

Les Montréalais rencontrés sur le Mont-Royal vendredi étaient d’accord pour que la Ville protège davantage leur montagne, mais soulèvent que les citoyens doivent également prendre leurs responsabilités.

 

«C’est essentiel de préserver le Mont-Royal car le monde des affaires veut toujours mettre la main sur un bout du parc. Mais il faut que les citoyens fassent aussi leur part en ramassant leurs déchets et en ne piétinant pas n’importe où. Ils sont aussi les grands saccageurs des parcs», a constaté Guy Demers.

 

La Ville n’a toutefois pas dévoilé à quel moment elle entreprendra les divers projets de mise en valeur du Mont-Royal.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value