Jump to content

Recommended Posts

Une radio honteuse

Vous pensez que je fabule, que j’exagère, que j’ai tout inventé ? Attendez quelques jours et vous connaîtrez la vérité.

 

Canoë

lundi 16 juin 2008

 

Richard Martineau parlait, dans sa chronique d’hier intitulée « Maudits racistes », de l’émission This hour has 22 Minutes diffusée à la CBC, la télé publique canadienne, et qui fait du « Québec bashing » en humour. Eh bien, vous savez quoi ? J’ai découvert un complot, un vrai. Tenez-vous bien ! Il existe quelque part, du côté ontarien, le long de la frontière québécoise, une station de radio qui programme des émissions à caractère belliqueux et raciste sur le Québec. Oui, vous ne rêvez pas, la chose est possible, malheureusement. Cette station est sans doute mobile, car on n’est jamais parvenu à la localiser pour la faire taire ou brouiller les ondes complètement. Elle diffuse 24 heures sur 24, sept jours par semaine.

 

Les médias ontariens, qui semblent au courant de cet attentat à la souveraineté du Québec, ont reçu la consigne de ne pas ébruiter ces faits, comme s’il s’agissait ni plus ni moins d’appuyer tacitement cette pratique déloyale, voire illégale, ou de la banaliser. La rumeur veut que quelques grosses fondations privées, dont il m’a été impossible, pour le moment, de connaître les noms, financeraient cette campagne de salissage. « Radio Papineau », c’est ainsi qu’elle serait baptisée, aborde en français, mais aussi en anglais, des thèmes politiques, sociaux et culturels d’actualité. Elle comporte aussi un volet historique, où l’histoire du Canada est expliquée sous un tout autre angle que celui qui est enseigné dans les écoles québécoises.

 

Apparemment, la Sûreté du Québec serait au courant de ce viol des ondes, mais comme il s’agit de signaux sophistiqués, qui utilisent les ondes satellitaires, il devient difficile de bloquer la diffusion d’une telle radio-poubelle et d’en connaître les promoteurs. On ne peut pas pour l’instant capter ces émissions dans la grande région de Montréal.

 

Ainsi, Le Devoir devient « Le Bavoir », Télé-Québec devient « Télé Nousautres » et la programmation générale de cette radio pirate offre des émissions comme « Québec sans frontières », « Presse libre », « Le Québec de l’intérieur », « Le fait français, une vaste supercherie », « Lectures sans censure », « Les vraies nouvelles », « L’ombre du cheuf », « Démocratie et partis politiques », etc. On y aborde aussi les sports d’un point de vue très canadien et on se moque royalement des Canadiens de Montréal et des Alouettes, car tous ces joueurs seraient prêts à abandonner leur équipe si on leur faisait miroiter de gros salaires pour aller jouer ailleurs.

 

On ridiculise la « french cuisine » de même que l’agriculture telle que pratiquée ici, en vantant les mérites d’une agriculture non subventionnée et sans quotas laitiers et en dénigrant, bien entendu, la nouvelle industrie fromagère en pleine expansion. On va même jusqu’à inciter à des actes de sabotage et de violence contre certaines institutions politiques du Québec ou certaines entreprises d’État. On suggère, entre autres, de laisser les robinets d’eau couler sans arrêt. On lance des rumeurs concernant un possible durcissement des politiques linguistiques ou l’expulsion imminente de la fonction publique québécoise de tous ceux qui ne seraient pas « pure laine », on essaie de fomenter des incidents haineux entre les autochtones, les immigrants et les francophones, on invente des cas d’épidémies dues au fromage au lait cru du Québec, etc. On propose aussi de ne plus vendre le blé et le bœuf de l’Ouest canadien au Québec afin de nous affamer, de créer de faux labels, comme pour le sirop d’érable, afin de nuire à l’industrie acéricole, de boycotter Loto-Québec, etc.

 

Cette « radio libre » se donne pour mission de diffuser la « face cachée » du Québec, sous prétexte qu’ici, toute nouvelle serait tendancieuse et complaisante. Les journalistes québécois ne seraient pas objectifs, ils n’oseraient jamais critiquer les grands projets rassembleurs comme les festivals culturels, ni le gouvernement du Québec, qui est présenté comme autoritaire, démagogique, répressif et à la solde de la France, qui, elle-même, comploterait depuis toujours contre le gouvernement canadien et ses institutions.

 

Vous pensez que je fabule, que j’exagère, que j’ai tout inventé ? Attendez quelques jours et vous connaîtrez la vérité.

Link to comment
Share on other sites

Maudits racistes

 

Richard Martineau

Le Journal de Montréal

lundi 16 juin 2008

 

Un ami m’a fait parvenir un lien intéressant, l’autre jour (cbc.ca/22minutes). C’est l’adresse du site de This Hour Has 22 Minutes, une émission humoristique qui parodie l’actualité. Le site permet de visionner des vieux sketches.

 

Si vous regardez l’émission du 9 octobre 2007, vous tomberez sur un sketch intitulé Quebec Nation.

 

VOS IMPÔTS À L’OEUVRE

 

La scène se déroule dans un Québec indépendant. On voit deux gars et une fille dans un champ. Ils sont pauvres et tirent le diable par la queue, car « il n’y a plus d’anglophones ni de Canadiens pour les aider ».

 

« On est obligé de tout faire tout seuls, dit un des deux gars avec un gros accent québécois. La cuisine, le lavage... On est même obligé de subventionner notre propre culture ! »

 

« Quand on a quitté le Canada, on n’a rien emporté avec nous, déplore la fille. Pas de ville, pas de route. Même pas une radio ! La seule chose qu’on a emportée, c’est notre racisme... » Hilarant, non ?

 

Rappelons que l’émission This Hour Has 22 Minutes est diffusée à la CBC, la télé publique canadienne que vous financez avec vos impôts.

 

La même télé qui coupe systématiquement la prestation des artistes québécois lors de la diffusion du gala du Temple de la renommée des auteurs-compositeurs canadiens.

 

Mais bon, il faut rire, non ? Sinon Gérard Bouchard va dire qu’on est frileux et peureux...

 

PATTES BLANCHES

 

Parlant de racisme... Le 21 avril dernier, le journal The Gazette a publié une petite annonce à caractère social.

 

On faisait un appel à tous pour savoir si une famille du West Island pouvait accueillir une petite fille de 13 ans un week-end par mois, histoire de laisser sa mère souffler un peu.

 

« La jeune fille est très active, elle garde sa chambre propre et respecte les règlements de la maison, pouvait-on lire. Idéalement, la famille d’accueil serait noire... »

 

Imaginez comment The Gazette réagirait si le Journal se mettait à la recherche d’une famille d’accueil BLANCHE pour une jeune fille. On crierait au racisme !

 

Mais ce sont des anglos qui publient ce genre d’annonces, alors ça passe comme du beurre dans la poêle...

 

SIMPLE COMME BONJOUR

 

Il y a quelques jours, je vous disais qu’il y avait une façon cachère de brancher les tuyaux d’un lave-vaisselle.

 

Eh bien, c’est encore plus compliqué que ce que je croyais. Ber nard Thompson, de Hérouxville, m’a fait parvenir un document écrit par le rabin Dovid Bendory expliquant comment les Juifs orthodoxes doivent s’y prendre pour « purifier » un lave-vaisselle...

 

Il faut enlever les casiers du lave-vaisselle. Laver soigneusement le filtre du drain. Laisser le lave-vaisselle inutilisé pendant 24 heures. Faire un lavage à vide à température élevée. Prendre deux briques et les mettre dans un four à 500 degrés pendant une heure. Installer des morceaux de bois dans le lave-vaisselle. Quand les briques sont chaudes, les prendre avec du papier aluminium et les déposer sur les morceaux de bois. Faire un cycle de lavage à température maximale jusqu’à ce que l’eau du lave-vaisselle bouille. Laisser le lave-vaisselle se refroidir pendant une heure.

 

Et tadam ! Vous avez un lave-vaisselle cachère, qui permettra à votre Dieu de dormir sur ses deux oreilles.

 

Et maintenant, pour la sécheuse...

Link to comment
Share on other sites

Les groupes plus radicaux du Québec sont plus souvent dénoncés que ceux du ROC. On voit plus souvent des médias québécois francophones qui vont décrier le racisme de ces groupes que des médias canadiens anglophones dénoncer le racisme de groupes et individus canadiens anglais. J'ai déjà entendu dire dans une radio anglophone d'Ottawa que Howard Galganov était un héros qui s'était dressé contre les méchants racistes séparatistes.

 

Je peux bien comprendre que le ROC et les médias anglophones ne veulent pas voir le Québec se séparer, mais de là à considérer que tout ce qui est souverainiste est raciste, il y a un méchant pas à franchir.

Link to comment
Share on other sites

Franchement, sommes nous rendu si susceptibles que nous pouvons plus rires de nous mêmes???

 

On fait un gros plat avec pas grand chose! Pi anyways, je m'en calisse royalement ce que le ROC peut bien penser de moi.

 

Ce n'est pas tant l'opinion du ROC qui m'inquiète, mais le fait que ce qui se dit dans les médias anglophones sert de référence aux médias du monde (surtout de l'Angloshpere).

Link to comment
Share on other sites

Ce n'est pas tant l'opinion du ROC qui m'inquiète, mais le fait que ce qui se dit dans les médias anglophones sert de référence aux médias du monde (surtout de l'Angloshpere).

 

Et toutes les conneries qui se disent sur les radios Francophones à propos des anglais(genre avec Jeff Filion à QUébec), pour eux c'est correct?:sarcastic:

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...