Search the Community

Showing results for tags 'las'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 15 results

  1. Un ami contracteur m'as fait découvrir un procédé ingénieux pour relever du béton (patio par exemple), sans tout défaire et en quelques heures!! Est-ce que quelqu'un l'as déjà essayé? https://www.youtube.com/watch?v=kat0PCcPdNE
  2. Publié: 06 décembre 2011 16:36 Mis à jour: 06 décembre 2011 18:52 http://www.journalmetro.com/linfo/article/1043288--montreal-en-tete-des-destinations-canadiennes TORONTO - Le site de voyages Hotwire.com a annoncé que les grandes villes et les endroits aux températures clémentes seront les destinations de prédilection des Canadiens pour la période des Fêtes. Le site d'achat de forfaits de voyage à rabais précise que Montréal, New York et Toronto occupent respectivement les trois premières places du palmarès de 10 villes. Ces trois villes sont des destinations de choix pour les Canadiens habitant près de la frontière canado-américaine. Viennent ensuite Orlando et Fort Lauderdale, en Floride; Las Vegas, au Nevada; Vancouver, en Colombie-Britannique; Honolulu, à Hawaï; Seattle, dans l'État de Washington, et San Francisco, en Californie. En raison de la fluctuation des taux de change, Hotwire.com précise que les prix dans plusieurs villes frontalières sont demeurés concurrentiels, et que cela pouvait signifier des économies importantes lors d'un voyage. La plupart des autres villes sur la liste offrent plutôt l'occasion de ranger les manteaux et de se détendre au chaud. Le président du groupe Hotwire, Clem Bason, mentionne que les taux de change favorables et les rabais importants facilitent l'utilisation maximale du budget de vacances pour les Fêtes. Par voie de communiqué, M. Bason a indiqué mardi que les Canadiens étaient désormais plus réceptifs à l'idée de passer les Fêtes dans une destination vacances, qu'elle se trouve près de la maison ou dans un autre pays. 1. Montreal 2. New York City 3. Toronto 4. Orlando 5. Fort Lauderdale 6. Las Vegas 7. Vancouver 8. Honolulu 9. Seattle 10. San Francisco
  3. Foreclosures, immigration linked in report Areas hit hardest have high percentage of foreign-born heads of household By Timothy Pratt (contact) Wed, May 13, 2009 (2 a.m.) Las vegas Sun Counties with high foreclosure rates also tend to have large immigrant populations, according to a Pew Hispanic Center report released Tuesday. The study ranked Clark County sixth nationwide in foreclosure rates last year with 8.9 percent of the valley’s houses in the courts. Nearly 1 in 4 heads of household locally were foreign-born, much higher than the national rate of 4.7 percent. Half of those immigrants were Hispanic. But the study’s main author, Rakesh Kochhar, cautioned that focusing on those factors can lead to a “chicken and egg situation.” “The two things appear together, but is there a causal relationship? Not necessarily,” he said. Kochhar noted that jobs building houses drew many immigrants to the Las Vegas Valley in the past two decades. An unknown number of those workers bought homes. The report also shows that Hispanics, blacks and minorities in general entered subprime mortgages at higher rates than the rest of the population. Nationwide, for example, 27.6 percent of home loans to Hispanics in 2007 were high-priced and a third of loans to blacks were in the same category. Only 1 in 10 loans to whites were high-priced. So areas with higher shares of minorities tend to have higher numbers of homeowners with loans at risk of entering foreclosure. Kochhar’s report, titled “Through Boom and Bust: Minorities, Immigrants and Homeownership,” shows that counties with high foreclosure rates exhibit other factors, including rising unemployment rates and sinking home values. Clark County’s unemployment rate for March was 10.4 percent, tenth-highest among major metropolitan areas nationwide. The Pew report looks at unemployment rates only for 2008 as a whole, which in Clark County was 6.5 percent. The construction sector is among the hardest-hit in terms of job loss. And home values in Las Vegas dropped 31.7 percent in 2008, second most in the nation behind Phoenix, according to a recent Standard & Poor’s report. So there are several factors related to high concentrations of immigrants, each somehow related to another. As Kochhar wrote, “the presence of immigrants in a county may simply signal the effects of a boom-and-bust cycle that has raised foreclosure rates for all residents in that county.” Ian Hirsch, who manages Fortress Credit Services and has taken on hundreds of clients seeking to adjust their mortgages to avoid or get out of foreclosure, said the report’s conclusions match his on-the-ground experience. “It doesn’t surprise me,” Hirsch said. He pointed to the dozens of minority and immigrant clients he has seen who say, “This is not what I was told I was getting into” when they come to his office for help. The adjustable rates in their mortgages and the lack of financial assets they brought to the table lead many of those clients to foreclosure, he added. Some of those clients worked in the construction industry, building the homes that came with the boom. Now, Hirsch noted, with the construction of CityCenter and other large commercial projects nearing an end, unemployment may continue to rise in the coming months. This could bring more foreclosures and failed businesses. “Unfortunately,” Hirsch said, “I think it’s going to get worse before it gets better.”
  4. Loto-Québec se joue du ralentissement Publié le 29 janvier 2009 à 06h22 | Mis à jour à 06h25 (Montréal) Pendant que les grandes capitales du jeu comme Las Vegas, Atlantic City et Macao sont désarçonnées par les secousses de l'économie, Loto-Québec n'a pas perdu pied. Visiblement, les Québécois continuent de tenter leur chance. Selon des données fournies à la demande de La Presse Affaires, le chiffre d'affaires regroupé des casinos de Montréal, Lac-Leamy (Gatineau) et Charlevoix est de 193 millions de dollars, un résultat légèrement supérieur par rapport aux années précédentes. Les casinos ont enregistré de tels revenus en dépit d'une baisse de la clientèle dans les trois maisons de jeu. Loto-Québec attribue cette baisse à une refonte des promotions visant les visiteurs par autobus. Le total des visiteurs est passé sous la barre des 2,3 millions au cours de la période, un total moins bon que celui des quatre dernières années pour ce trimestre. Les casinos de la société d'État avaient notamment attiré 2,7 millions de personnes au cours des trois derniers mois de 2006, et 2,65 millions l'an dernier (sur une période exceptionnelle de 14 semaines au lieu de 13). Le Québec à l'abri Reste que la stabilité du chiffre d'affaires rassure Loto-Québec. «Le Québec ne vit pas les bouleversements que vit actuellement l'industrie mondiale des casinos», constate Jean-Pierre Roy, directeur des relations de presse de la société d'État. Vers la fin de 2008, des analystes faisaient pourtant état d'un des pires déclins de l'histoire des casinos. En octobre seulement, les casinos de Las Vegas ont rapporté une baisse de 26% de leurs revenus de jeu par rapport à l'année précédente. «Il y a moins d'argent dans l'économie, donc moins d'argent à jouer, c'est aussi simple que cela», a expliqué à La Presse Affaires le directeur du Centre de recherche sur le jeu de l'Université du Nevada à Las Vegas, David Schwartz. Il faut dire que les grandes capitales du jeu sont des destinations touristiques en soi, ce qui implique souvent des dépenses de transport, d'hébergement et de location. Pour plusieurs clients, le jeu n'en vaut plus la chandelle. Ainsi, en septembre 2008, Las Vegas a accueilli 10% moins de visiteurs qu'un an plus tôt. Pierre Martel, joueur de poker et président de Gestion Poker Tour, revenait d'ailleurs de Vegas quand La Presse Affaires l'a joint. «Plusieurs endroits ont baissé leurs prix d'entrée de tournois. Il y a moins de joueurs, les grands casinos s'ajustent.» Sauf que les prix remis aux gagnants sont moins intéressants. Mais il y a un avantage. «Les casinos commencent à être un peu plus dynamiques sur les prix des chambres par exemple, note M. Martel. Il va y avoir un réajustement pour cela.» Loteries: ce n'est pas le nirvana Pendant que les casinos souffrent, les ventes de loteries se maintiennent. Elles augmentent même dans la moitié des États américains. Au Québec, les ventes de loteries ont légèrement diminué au troisième trimestre de 2008. De 477 millions en 2007 (montant ramené sur une période de 13 semaines), elles sont passées à 453 millions cette année. Selon Loto-Québec, cela ne permet pas de prouver que la situation économique affecte ses revenus, d'autant plus qu'il est hasardeux d'analyser les revenus sur une période trimestrielle en raison de la variation des gros lots, souligne Jean-Pierre Roy. Or, les revenus des neuf premiers mois de 2008 étaient assez stables, note M. Roy. «On n'exclut pas que la situation économique puisse avoir un effet, mais les chiffres semblent nous montrer que ce n'est pas le cas, dit le porte-parole. Nous pensons que le client a des choix budgétaires à faire, mais que la loterie ne fera pas partie de ses premières coupes, car elle amène la possibilité, même faible, de gagner une grosse somme d'argent.» «D'un autre côté, des gens me disent que ce doit être le nirvana pour les loteries, en raison de l'espoir des clients d'améliorer leur situation, ajoute M. Roy. Ce n'est pas le cas non plus.» Impact de la crise Selon Claude Boutin, psychologue au Centre québécois d'excellence sur la prévention et le traitement du jeu de l'Université Laval, il n'existe pas d'études spécifiques sur la consommation de jeux de hasard en période économique. Mais on peut émettre certaines hypothèses, selon lui. «En général, on pourrait s'attendre qu'une population qui n'est pas à haut risque diminue sa consommation», dit-il. Il faudra analyser les résultats de Loto-Québec sur toute la période de la récession pour voir si cette hypothèse se confirme ou non. Pour l'instant, il faut s'en tenir à la réponse négative
  5. La crise financière internationale atteint Las Vegas Sands qui a décidé de suspendre la construction d'un hôtel et de casinos, provoquant 11000mises à pied. Pour en lire plus...
  6. De Las Vegas à Macao, rien ne va plus dans le monde des casinos, frappé au coeur par la crise économique et victime de faillites. Pour en lire plus...
  7. Après Céline Dion et le Cirque du Soleil, un autre Québécois pourrait faire sa marque sur le «Strip» de Las Vegas. Pour en lire plus...
  8. "City lights broadcast our existence into the night of space. Imagine how the Earth will look to astronauts in a century's time or longer? These images are incredibly difficult to take from a spacecraft traveling along at almost 28,000 kilometers per hour. The images are held at NASA's Johnson Space Center in a special archive for astronaut photography. Watch for the great cities of Beijing, Istanbul, Melbourne, Montreal, London, San Francisco, Los Angeles, Las Vegas, Buenos Aires, Brasilia (one of our favorites), and more." [video=youtube;-RGNhZ292Zg]
  9. Leigh Sogoloff, qui passe ses soirées à faire des danses-contact au Rick's Cabaret Vegas, dans Procyon Street, à Las Vegas, explique que ses revenus ont fondu de moitié en un an. Pour en lire plus...
  10. National Tour Association NTA selects Montreal and Las Vegas for 2010 and 2011 annual conventions Thursday, April 19, 2007 The National Tour Association Board of Directors has selected the host cities for its 2010 and 2011 Annual Conventions — Montreal and Las Vegas, respectively. “NTA could not be more pleased to announce our return to Canada and the great city of Montreal,” said NTA Chairman and CEO Randy Julian. “This chic metropolitan city is rich in culture and history. And the grand hotels and tremendous entertainment venues of Las Vegas make it a perfect host for the industry’s top travel professionals. NTA looks forward to doing business in these two great destinations known for hospitality and flare.” The Convention draws tour companies, as well as destinations and suppliers, to network face-to-face, develop future travel packages and attend top-notch seminars that deliver the latest market research and trends. The Annual Convention also is home to the Tour & Travel Exchange® — the industry’s only arena for buying and selling packaged travel with a business floor that is all-access, all the time. The 2010 Convention will take place Nov. 13–17 at the Palais des congres de Montreal. “We are thrilled that Montreal has been chosen as host city of the National Tour Association’s Annual Convention in 2010,” says Charles Lapointe, president and CEO of Tourisme Montreal. “The tour operators, tour suppliers and DMOs attending this prestigious event will have the chance to discover a sparkling city on the St. Lawrence River whose European charm and North American energy never fail to dazzle the thousands of visitors who come here annually.” Las Vegas is the number one-trade show destination in North America for the 12th consecutive year, according to Tradeshow Week 200. The 2011 NTA Annual Convention will be held there Dec. 5–9. Rossi Ralenkotter, president and CEO of the Las Vegas Convention and Visitors Authority, said, “We look forward to hosting the National Tour Association for the first time and are excited to showcase Las Vegas at its Annual Convention in 2011.” Theodore Koumelis - Thursday, April 19, 2007
  11. Boxe Ring compare Montréal à... Las Vegas Daniel Cloutier Le Journal de Montréal 28/04/2007 07h41 Le magazine Ring, la bible de la boxe, considère Montréal comme l'un des marchés les plus importants de la planète dans le domaine de la boxe professionnelle. En Amérique du Nord, affirme le magazine, les deux principaux chapiteaux de la boxe professionnelle sont à Montréal au nord et à Las Vegas au sud. Le magazine fait remarquer que 34 galas de boxe professionnelle ont été présentés sur le territoire québécois (principalement à Montréal) depuis un an, un seul de moins qu'à Las Vegas. Gatti affrontera Gomez Les dirigeants du réseau de télé HBO confirmeront la semaine prochaine que le boxeur montréalais Arturo Gatti (40-8-0) disputera son prochain combat le 14 juillet à Atlantic City, face au Mexicain Alphonso Gomez (16-3-2). Dans le cadre de ce «programme double», le Portoricain Kermit Cintron (27-1-0) risquera son titre mondial des poids mi-moyens (147 livres) de l'IBF, face à l'Argentin Walter Matthysse (26-1-0). HBO n'écarterait pas l'idée d'opposer Gatti à Cintron, si les deux l'emportent. Ward entraînera Gatti Mickey Ward, cet ancien boxeur de Boston qui avait livré trois combats à Arturo Gatti en 2002 et 2003, est devenu son entraîneur. Tout le monde croyait que l'ancien champion du monde Pernell Whitaker s'apprêtait à remplacer Buddy McGirt comme entraîneur de Gatti, mais Arturo a choisi Ward, qui était l'un de ses hommes de coin depuis deux ans. Hamel défie Décarie Le champion québécois des poids super-légers (140 livres), Sébastien Hamel (6-9-1), lance un défi au champion canadien, Antonin Décarie (14-0-0). «Antonin est disposé à affronter Hamel, mais Sébastien aura cette chance de disputer un combat de championnat canadien s'il réalise une défense victorieuse de sa ceinture québécoise le 8 juin au parc Jarry, face à Dierry Jean (4-0-0)», affirme Yvon Michel.
  12. ProposMontréal

    Las Vegas

    Je suis présentement à Las Vegas et les constructions sortent de partout. La ville est tellement superficielle s'en est pas drôle. Je vais vous faire une petite tournée photo à mon retour au courant de la semaine prochaine. C'est pour le boulot et je suis seul à Vegas donc pas beaucoup de temps pour l'instant. Je me tiens au courant de ce qui se passe Montréal par Cyberpresse et Mtlurb. Salut.
  13. Une passerelle de verre surplombant le Grand Canyon a été inaugurée mardi par des Indiens en Arizona voulant attirer les touristes, un édifice vertigineux qui a aussi été critiqué par des écologistes et certains membres de la tribu. C'est l'astronaute Buzz Aldrin qui a inauguré le «Skywalk» (la promenade dans le ciel), une prouesse architecturale dont les parois et le fond sont transparents, a constaté un journaliste de l'AFP. Elle avance de plus de 22 mètres dans le canyon et se trouve à près de 1,3 km au-dessus du vide. «Je me suis senti très bien», a lancé Aldrin, 77 ans, le deuxième homme à avoir marché sur la Lune après Neil Armstrong en 1969, peu après avoir arpenté le «Skywalk» avec des membres de la tribu Hualapai. «Ce n'était pas vraiment comme flotter dans l'air ou marcher dans l'espace, mais ça a été formidable», a-t-il dit aux journalistes. Les architectes du projet, véritable défi à la gravité, affirment que la structure est capable de supporter le poids de plusieurs centaines de personnes en même temps et ne sera pas affectée par les vents parfois violents qui soufflent dans le Grand Canyon, au fond duquel coule le fleuve Colorado. Pesant quelque 500 tonnes, la passerelle est construite en verre feuilleté renforcé et soutenue par des attaches en acier colossales, enfoncées à plus de 14 mètres dans le roc. Des amortisseurs géants empêchent la structure de vibrer sous le poids des visiteurs, selon les architectes. Grâce à cette passerelle, située à 192 km de la capitale du jeu Las Vegas (Nevada), la principale destination de vacances des Américains, les Hualapai espèrent attirer les touristes pour sortir de la pauvreté, mais certains membres de la tribu critiquent une réalisation qui «désacralise» la terre de leurs ancêtres. «Je dirais que la plupart des Hualapai y sont opposés», a souligné Don Havatone, un guide touristique de 46 ans. «C'est difficile à accepter. Il s'agit d'une terre sacrée pour nous et nous la dérangeons. Mais d'un autre côté, je pense que les gens finiront par l'accepter s'ils voient que nos enfants peuvent bénéficier du tourisme». «Notre peuple souffre de la pauvreté et du chômage depuis des années. Je ne crois que l'on puisse nous critiquer pour vouloir que cela change», a indiqué Sheri Yellowhawk, qui a participé au projet réalisé par un homme d'affaires de Las Vegas, David Jin, qui a investi 30 millions de dollars. En vertu d'un accord avec la tribu Hualapai, celle-ci lui reversera pendant 25 ans la moitié des recettes. Le ticket d'entrée sur la passerelle a été fixé à 25 dollars. Charlie Vaughn, dirigeant du conseil tribal des Hualapai, a souligné pour sa part que le projet n'avait pas soulevé de protestations des membres de la tribu lorsqu'il a été annoncé. «J'ai considéré que ce silence était un accord. Je comprends que les gens soient mécontents de l'impact sur l'environnement, mais lorsque je compare cela à l'avenir de nos enfants, cela met ces problèmes en perspective». Les écologistes ont également fustigé la construction de la passerelle qui, selon eux, dénature l'un des plus beaux paysages naturels au monde, comme Kieran Suckling, du «Centre pour la biodiversité». «La Tour Eiffel est une merveille architecturale», a-t-il déclaré à CNN. «Mais est-ce que je veux une Tour Eiffel au bord du Grand Canyon? Non». La passerelle sera accessible au grand public à compter du 28 mars.