Chuck-A

Member
  • Content Count

    48
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

Chuck-A last won the day on April 10

Chuck-A had the most liked content!

Community Reputation

149 Good

About Chuck-A

  • Rank
    Junior Member

Personal Information

  • Biography
    Fier Montréalais
  • Location
    MONTREAL
  • Interests
    TEC, Urbanisme, Architecture
  • Occupation
    Conseiller en sécurité

Member profile

  • Type of dwelling
    Multiplexe / multiplex

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Et, en principe, ce serait juste au-dessus de cet armature que l'on retrouverait les portes palières sécurisant l'accès des usagers entre le quai et les rames du REM.
  2. Voici diverses dates de rencontre publique prévue dans l'antenne de Deux-Montagnes et celle de l'Ouest-de-l'Île. https://rem.info/fr/actualites/rencontres-publiques-2019 Rencontres publiques dans l’Ouest-de-l’Île et la ligne Deux-Montagnes COMMUNAUTÉ Publiée le 15 avril 2019 Le bureau de projet du REM organise 6 rencontres publiques d’information en avril, mai et juin pour présenter les travaux à venir et répondre à vos questions. Parmi les chantiers à venir, citons par exemple : La construction de la structure aérienne dans l’Ouest-de-l’Île à l’aide d’une poutre de lancement (été 2019) L’arrivée du tunnelier au Technoparc afin de creuser le tunnel en direction de l’aéroport (été 2019) La rénovation de plusieurs pont ferroviaires sur la ligne Deux-Montagnes La construction de 5 stations sur le segment Canora-Du Ruisseau et la fermeture du tunnel Mont-Royal (janvier 2020) Plusieurs experts seront sur place pour répondre à vos questions. Nous présenterons également les rendus architecturaux des stations et les futures voitures de métro léger dévoilées il y a quelques semaines. Des représentants de l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) et de Mobilité Montréal seront là afin de présenter la stratégie d’atténuation pour les usagers de la ligne Deux-Montagnes. Lundi 29 avril 2019 : Ouest-de-l’Île, Hôtel Holiday Inn Pointe-Claire Mardi 14 mai 2019 : Arrondissement Saint-Laurent, Le Crystal Salles de Réception Mercredi 5 juin 2019 : Arrondissement Pierrefonds-Roxboro, Centre culturel de Pierrefonds Lundi 10 juin 2019 : Laval (lieu à confirmer) Mercredi 19 juin 2019 : Ville de Mont-Royal, Église Our Lady of the Annunciation Parish Juin 2019 : Deux-Montagnes (date exacte et lieu à confirmer) À noter que toutes les rencontres se dérouleront selon le format suivant : 18 h à 19 h : portes ouvertes et questions libres aux experts 19 h à 20 h : séance d’information
  3. En plus de celle prévue le 29 avril, voici d'autres dates de rencontre publique prévue dans l'antenne de l'Ouest-de-l'Île et celle de Deux-Montagnes. https://rem.info/fr/actualites/rencontres-publiques-2019 Rencontres publiques dans l’Ouest-de-l’Île et la ligne Deux-Montagnes COMMUNAUTÉ Publiée le 15 avril 2019 Le bureau de projet du REM organise 6 rencontres publiques d’information en avril, mai et juin pour présenter les travaux à venir et répondre à vos questions. Parmi les chantiers à venir, citons par exemple : La construction de la structure aérienne dans l’Ouest-de-l’Île à l’aide d’une poutre de lancement (été 2019) L’arrivée du tunnelier au Technoparc afin de creuser le tunnel en direction de l’aéroport (été 2019) La rénovation de plusieurs pont ferroviaires sur la ligne Deux-Montagnes La construction de 5 stations sur le segment Canora-Du Ruisseau et la fermeture du tunnel Mont-Royal (janvier 2020) Plusieurs experts seront sur place pour répondre à vos questions. Nous présenterons également les rendus architecturaux des stations et les futures voitures de métro léger dévoilées il y a quelques semaines. Des représentants de l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) et de Mobilité Montréal seront là afin de présenter la stratégie d’atténuation pour les usagers de la ligne Deux-Montagnes. Lundi 29 avril 2019 : Ouest-de-l’Île, Hôtel Holiday Inn Pointe-Claire Mardi 14 mai 2019 : Arrondissement Saint-Laurent, Le Crystal Salles de Réception Mercredi 5 juin 2019 : Arrondissement Pierrefonds-Roxboro, Centre culturel de Pierrefonds Lundi 10 juin 2019 : Laval (lieu à confirmer) Mercredi 19 juin 2019 : Ville de Mont-Royal, Église Our Lady of the Annunciation Parish Juin 2019 : Deux-Montagnes (date exacte et lieu à confirmer) À noter que toutes les rencontres se dérouleront selon le format suivant : 18 h à 19 h : portes ouvertes et questions libres aux experts 19 h à 20 h : séance d’information
  4. Superbes photos @Megafolie ! Merci ! Dans le magazine L'Actualité de la semaine dernière, il y avait un bon petit résumé à propos de diverses spécifications sur le pont Samuel-De Champlain. Ce qui est toujours intéressant de se rappeler... https://lactualite.com/societe/decryptage-flambant-neuf/ [Décryptage] Flambant neuf L’ouverture à la circulation du nouveau pont Samuel-De Champlain, qui relie Montréal et Brossard, est prévue pour le mois de juin. La fin d’un chantier complexe mené à un rythme accéléré, et une renaissance pour le pont à l’affluence la plus importante au Canada. Société | Jean-Philippe Cipriani 10 avril 2019 Photo : Infrastructure Canada Hauteur du pylône à haubans : 173 m Longueur : 3,4 km Nombre de boulons : 1,3 million Quantité d’acier utilisée : 60 000 tonnes métriques Quantité de béton utilisée : 250 000 m2 Coût : 4,24 milliards de dollars Durée minimale : 125 ans L’ancien pont, miné par la corrosion, sera mis à la retraite après seulement 57 ans. *** Le pont a été conçu par l’architecte Poul Ove Jensen, de la société danoise Dissing+Weitling, en collaboration avec la britannique Arup et la québécoise Provencher_Roy. *** À 60 m, c’est l’un des ponts à haubans les plus larges du monde. Il est conçu pour résister aux séismes de force 7 et à des vents de 175 km/h. L’ouvrage, traversé chaque jour par près de 160 000 véhicules, est courbé, ce qui offrira un panorama sur le centre-ville en direction de Montréal. *** Le pylône principal culmine à 173 m, dépassant la tour du Stade olympique. Il supporte 60 haubans, des câbles d’acier de 60 cm de diamètre qui soutiennent le tablier. *** Le plus grand défi de construction était la travée principale, au-dessus de la voie maritime du Saint-Laurent. Les voussoirs, des pièces de 850 tonnes qui soutiennent le tablier, ont été installés grâce à de l’équipement de levage conçu expressément pour ce pont. *** Le tablier du pont comptera trois voies dans chaque direction, un corridor central pour le futur REM, ainsi qu’une piste pour piétons et cyclistes. Il n’y aura que 8 joints de dilatation sur l’ensemble du nouveau pont, contre… 57 sur l’ancien ! Non seulement les risques d’infiltration d’eau seront limités, mais les automobilistes apprécieront une plus grande douceur de roulement. *** Les piles sont constituées de plusieurs segments de béton fabriqués sur mesure, posés sur des semelles de béton au fond du fleuve. Les plus hauts piliers atteignent 35 m. *** Les chevêtres en acier pèsent 400 tonnes chacun et peuvent supporter 15 fois leur poids. Leur forme en « W » — dont certains trouvent qu’elle rappelle le logo de Terre des hommes — permet de distribuer également le poids du pont sur les deux piles. *** D’abord prévue pour décembre, l’ouverture a été reportée à juin, parce que l’asphaltage était impossible à faire en hiver. Après son ouverture à la circulation, il restera des travaux de finition, dont l’éclairage architectural de la travée principale et des poutres de rive. Les lumières permettront d’illuminer le pont de différentes couleurs, comme le bleu-blanc-rouge pour encourager le Canadien !
  5. Après bcp de recherches, je crois que cet article pourrait être déposé dans cette discussion (dont le dernier post de @Malek date de... juin 2008). https://www.lecourrierdusud.ca/actualites/cest-par-le-milieu-de-vie-que-passera-la-prosperite-economique/ C’est par le milieu de vie que passera la prospérité économique Ali Dostie Le vendredi 12 avril 2019, 13h06 DÉVELOPPEMENT. La requalification du boul. Taschereau est l’une des assises importantes de la vision d’avenir qu’a dressée la mairesse Doreen Assaad pour Brossard. Un tramway en lieu et place du terre-plein central, la transformation des immenses stationnements en commerces de proximité, une reconfiguration des voies et même des mesures incitatives pour les commerçants sont autant d’avenues possibles pour «redonner un peu d’amour» à cette artère. «L’administration municipale existe pour donner un coup de pouce aux changements. On veut s’investir pour que Taschereau devienne un lien, une base communicante importante pour améliorer les moyens de transports», a signifié Doreen Assaad, lors du dîner-conférence Brossard, ville d’opportunités de la Chambre de commerce et industrie de la Rive-Sud, le 11 avril. Dans la lignée de la vision 2025 sur le transport élaborée par l’agglomération de Longueuil, un comité de revitalisation du boul. Taschereau a déjà été mis en place. Et «dans cet esprit, l’idée d’un tramway au centre du boulevard n’est pas farfelue. Ce serait une offre complémentaire au REM [Réseau express métropolitain]», a exposé Mme Assaad, alors qu’un projet de transport structurant sur le boulevard figure désormais dans les études du gouvernement provincial. Et sans entrer dans les détails, elle a évoqué la possibilité d’implanter des mesures incitatives afin d’encourager les commerçants présents – et futurs – dans certaines zones spécifiques de ce long boulevard. Le secteur du terminus Panama, notamment. «Mais je veux consulter les commerçants [quant à la forme que prendront ces mesures incitatives] avant de m’avancer sur quoi que ce soit, a-t-elle précisé en entrevue. On veut comprendre leurs besoins et ce qu’ils attendent pour investir dans le Taschereau de demain.» Vers une ville saine Le REM, avec les trois stations que la ville de la Rive-Sud accueillera, «met Brossard au centre d’une petite révolution en matière d’infrastructures de transport collectif à haute capacité au Québec», a qualifié la mairesse. Une révolution qui permet de réinventer l’aménagement autour de ces pôles collectifs. Mme Assaad a vanté les deux projets TOD (<@Ri>Transit Oriented Development<@$p>) Solar Uniquartier et Panama. S’il est abondamment question de TOD dans plusieurs villes au Québec, les constructions tardent, analyse-t-elle. «À Brossard, on le vit.» Un modèle de développement désiré par les citoyens et qui correspond à la volonté de la Ville de se tourner vers le développement durable, vers une ville saine, ce qui constitue un autres des grands axes de sa vision, a-t-elle expliqué. Doreen Assaad estime que les villes doivent pleinement jouer leur rôle de proximité, nommant la participation citoyenne comme l’une des valeurs phares de son administration. À son avis, le critère d’accessibilité sociale est une «condition essentielle» à tout projet. Adieu, ville-dortoir Avec un potentiel de construction de 15 000 logements et 2 millions de pieds carrés pour accueillir des bureaux, soit un potentiel de redéveloppement dans des zones existantes et «tout cela sans déplacer une clôture de la zone agricole», Brossard est un «milieu de vie exceptionnel», a mentionné Doreen Assaad, selon qui le titre de «ville-dortoir» ne sied plus à sa ville depuis longtemps. Pour en faire une économie «valorisée, concurrentielle, et créatrice d’emplois» – troisième axe de sa vision d’avenir –, la mairesse affirme qu’il faut miser sur la qualité des milieux de vie. Car les entreprises s’installent désormais où se trouvent les talents. «Créez des espaces agréables, attractifs et sécuritaires, bâtissez des milieux à hauteur des aspirations et valeurs des citoyens, et les emplois suivront», a-t-elle adressé aux élus et gens d’affaires.
  6. Lien pour accéder au mémoire de l’IDU (20 pages) : https://s1.membogo.com/company/CPY33CMa1BQmWqtEySkcIKp/asset/files/Mémoire QUARTIER DES FAUBOURGS(4).pdf
  7. Plutôt ironique et d'un drôle d'adon. L'ancien PDG de la SRC, qui a initié le déménagement des employés de la tour vers la Nouvelle Maison de Radio-Canada (... déménagement qui pourrait permettre de peut-être rapatrier la maison Lacroix à son lieu d'origine), s'appelle M. Hubert T. ... Lacroix ! https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/767508/maison-radio-canada-batiment-renovation-170millions-vente-logement-social?depuisRecherche=true Et comment se prénommait le premier propriétaire de la maison ? Je vous le donne en mille: Hubert ! https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1162470/maison-hubert-lacroix-radio-canada-patrimoine?depuisRecherche=true
  8. "Tant qu'à faire" et comme on dit, jamais 2 sans 3, voici un article de La Presse+ sur le travaux de nuit dans le métro (malheureusement, les superbes images de ce photo-reportage ne sont accessibles qu'avec l'application sur tablette). http://plus.lapresse.ca/screens/e281f511-69eb-4701-8c69-1f66ff74ce06__7C___0.html?utm_medium=Email&utm_campaign=Internal+Share&utm_content=Screen MÉTRO DE MONTRÉAL APRÈS LE PASSAGE DU DERNIER TRAIN... Les cantonniers, ces oiseaux de nuit qui entretiennent et rénovent le métro de Montréal pendant les quelques heures de répit du réseau, se prêtent chaque nuit à une gymnastique réglée comme du papier à musique, une véritable course contre la montre. La Presse les a accompagnés dans les dédales du métro, après le passage du dernier train. NICOLAS BOURCIER LA PRESSE Course contre la montre « Chaque minute compte pour réaliser l’ampleur des travaux qu’on a à faire », indique Marie-Claude Léonard, directrice exécutive, réseau du métro, à la Société de transport de Montréal (STM). Les travailleurs doivent attendre que le dernier train soit entré en gare avant de pouvoir couper le courant et se rendre sur les différents chantiers en cours. Avec les déplacements, ils ont une fenêtre de seulement 2 heures 30 minutes de travail efficace, chaque nuit, avant de partir en ne laissant aucune trace de leur passage pour l’ouverture du métro à 5 h 30. À bord du train-travaux Pour se déplacer dans le métro une fois l’alimentation coupée, les cantonniers utilisent des trains-travaux qui fonctionnent au diesel. Certains sont d’ailleurs fonctionnels depuis les débuts du métro, en 1967. Néanmoins, 17 nouveaux véhicules électriques sont attendus en juillet prochain. Ces véhicules descendent dans le métro par une voie d’accès entre les stations Crémazie et Sauvé, sur la ligne orange. Quelque 130 chantiers La station Jean-Talon, une des stations originales, fait partie des 130 chantiers en cours sur le réseau. Des travaux d’excavation sont nécessaires pour remplacer un mur structurant usé par l’eau et le temps. Les travaux dureront un an et représentent un investissement de 10 millions. « Ces travaux sont extrêmement bruyants, il serait inconcevable de faire ça avec la clientèle », estime Donald Desaulniers, directeur du programme Réno-systèmes à la STM. Rénover sans interrompre le service Il est primordial pour Marie-Claude Léonard que le service ne soit pas interrompu par les travaux. C’est pourquoi, à la station Mont-Royal, où se font des travaux de rénovation de la voûte, la clientèle passe à travers le chantier. Ces travaux ont nécessité plus d’un an de préparation, 33 millions en investissement et se termineront d’ici deux ou trois mois. Ce ne sera pas pour autant la fin du chantier. Afin de rendre la station Mont-Royal universellement accessible, des travaux se poursuivront jusqu’au début de l’année 2022, peut-on lire sur le site internet de la STM. Des projets à très, très long terme Un peu plus de 20 ans seront nécessaires pour le remplacement de 340 000 nouveaux systèmes de fixation, au rythme de 45 par nuit. « Un projet qui durera le temps de toute une carrière pour certains », rigole Martin Chartrand, directeur de l’entretien des équipements fixes à la STM. Ils permettent de supporter le rail au sol, de le maintenir droit et de l’isoler du sol. Ces nouvelles selles, en fibre, seront plus durables et empêcheront la formation de fumée due au frottement, qui peut entraîner des arrêts de service. Augmentation du rythme d’investissement… Les investissements en maintien des actifs sont passés de 200 millions en 2018 à 250 millions en 2019. Le directeur de projets, Donald Desaulniers, estime à 400 millions les investissements prévus pour 2020. « Il y a des équipements qui datent de 1967, ils nous donnent encore du bon service, mais il faut s’empresser d’agir avant que la fiabilité et la sécurité du métro puissent être touchées », affirme-t-il. … pour éviter des pannes et des arrêts de service Le métro ne fait pas exception aux autres infrastructures construites à la Révolution tranquille, estime le directeur général de la STM, Luc Tremblay. « Il faut rattraper le temps perdu qu’on n’a pas mis, pour toutes sortes de bonnes raisons, parce qu’on avait d’autres priorités. Aujourd’hui, on est rendu à un point de non-retour. Si on ne s’occupe pas de ça, il va y avoir ce qu’on peut voir à New York ou à Washington, sur le plan de la fiabilité du service. » Augmenter l’accessibilité La STM a annoncé des investissements pour permettre, d’ici 2025, l’accès par ascenseur à 41 stations. Actuellement, seulement 14 stations en sont munies, et des travaux ont débuté pour en installer dans les stations Jean-Talon, Jean-Drapeau, Berri-UQAM, Mont-Royal, Viau, Vendôme et Place-des-Arts. D’ici la fin de l’année 2019, les stations Préfontaine, Jolicœur, Angrignon et Villa-Maria s’ajouteront au lot. Les avantages des nouveaux trains MPM-10 (AZUR) Les trains sont inspectés tous les 20 000 km, soit environ toutes les deux ou trois semaines. « C’est sûr que le MPM-10 (AZUR) est plus agréable à inspecter, puisqu’il est neuf. […] On a l’inspection intérieure alimentée. Le train est équipé d’autotests, donc on lance les applications et il fait ses vérifications électriques par lui-même et il détectera lui-même les avaries », explique le directeur de l’entretien, Martin Chartrand.
  9. L'excavation de la future station est rendue à 30 mètre. Ils seront bientôt à 50% de la profondeur !
  10. Avis aux intéressé(e)s : https://rem.info/fr/evenements/rencontre-dinformation-ouest-de-lile Rencontre d’information – Ouest-de-l’Île 29 avril 2019 De 18 h à 19 h : portes ouvertes / De 19 h à 20 h : séance d’information Hôtel Holiday Inn Pointe-Claire (6700 Route Transcanadienne, Pointe-Claire, QC H9R 1C2) Venez en apprendre davantage sur le REM et les travaux à venir en 2019 dans l'Ouest-de-l'Île et poser vos questions aux experts du projet. Le REM en chiffres dans l'Ouest-de-l'Île : Mise en service en 2023 4 stations (Sainte-Anne-de-Bellevue, Kirkland, Pointe-Claire, Des Sources) Fréquence : 10 min aux heures de pointe, 15 min hors pointe Pointe-Claire à Bonaventure (ligne orange) : 28 min Pointe-Claire à McGill (ligne verte) : 26 min Pointe-Claire à Édouard-Montpetit (ligne bleue) : 23 min Pointe-Claire à l'aéroport : +- 20 min
  11. 2019-04-10 Appareils, près de la garderie, afin de capter le niveau sonore des travaux de la future station souterraine: La caméra Devisubox, filmant les travaux de la future station Technoparc, est situé au-dessus de l'édifice de la cie Belden... et elle avait de bien belles choses à voir aujourd'hui...:
  12. Je vous partage un medley de quelques clichés de travaux que j'ai pris tout au long de ma tournée de l'antenne de l'Ouest-de-l'Île... 2019-04-10 À l'ouest du viaduc du Boul. St-Charles/A40: Le long de l'A40 entre le Boul. St-Charles et l'Avenue Fairview: Traverse de l'avenue Doyon: Traverse de l'Avenue André: Traverse de la rue Douglas-B.-Floreani:
  13. D'autres photos de la même zone de travaux prises aujourd'hui, mais à partir de la rue Stinson. 2019-04-10