Chuck-A

Member
  • Content Count

    576
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    6
  • URB$

    14,624 [ Donate ]

Chuck-A last won the day on September 24

Chuck-A had the most liked content!

Community Reputation

1,021 Excellent

About Chuck-A

  • Rank
    Junior Member

Personal Information

  • Biography
    Fier Montréalais
  • Location
    MONTREAL
  • Interests
    TEC, Urbanisme, Architecture
  • Occupation
    Conseiller en sécurité

Recent Profile Visitors

1,303 profile views
  1. En effet. Et l'équipe du REM le souligne également sur Twitter.
  2. Après Mont-Royal, voici maintenant Brossard (au terminus Rive-Sud) qui aura droit à une visite médiatique du chantier du REM. Invitation médias - Visite de chantier : le REM prend forme sur la Rive-Sud MONTRÉAL, le 17 oct. 2019 /CNW Telbec/ - L'équipe du bureau de projet REM et NouvLR, consortium responsable de la conception et de la construction du REM, vous convient à sa seconde visite de chantier qui aura lieu sur la Rive-Sud. Cette visite sera l'occasion de constater l'avancement important des travaux de ce secteur et de voir la structure du centre d'entretien et d'opérations, ainsi que de la future station terminale Rive-Sud. Cette visite sera précédée d'un breffage technique. Date : 24 octobre 2019 Heure : 8h15 Adresse : Hôtel Alt du Quartier DIX30 ,salle Rouge 6500, boulevard de Rome, Brossard (Québec) J4Y 0B6 Déroulement sommaire : 8h15 : Arrivée des médias 8h45 : Breffage technique (sans caméra) 10h10 : Déplacement en autobus nolisé vers le chantier et breffage santé-sécurité 10h30 : Visite du chantier et entrevues individuelles avec Jean-Vincent Lacroix et Xavier De Nettancourt 11h15 : Départ de l'autobus et fin de l'activité L'utilisation d'équipements de protection individuelle est obligatoire. Nous fournirons l'équipement de protection individuel sur place (casque, dossard, gants et lunettes), sauf les bottes. Vous devez obligatoirement porter des bottes de sécurité couvrant la cheville pour faire la visite. Le port du jeans ou du pantalon est obligatoire; pas de pantalon de style capri, de shorts, de jupe ou de robe. Aucun sac à main, grosses boucles d'oreilles, pendentifs ou long foulard ne sont permis. INSCRIPTION OBLIGATOIRE SOURCE Réseau express métropolitain - REM https://www.lelezard.com/communique-18976772.html
  3. Détails sur les travaux préparatoires effectués en novembre, en prévision de la construction du nouveau terminus d'autobus à Panama. Travaux préparatoires pour le futur terminus d’autobus du REM à Panama ACTIVITÉS CHANTIER Début novembre 2019 De jour, de 7 h à 19 h* Rive-Sud Nature des travaux Dans le cadre de l’aménagement du futur terminus d’autobus de la station Panama du Réseau express métropolitain (REM), des travaux préparatoires sont nécessaires. Ils permettront de couper des arbres et des arbustes pour dégager l’espace suffisant afin de construire les futures infrastructures du REM au terminus Panama. Ces travaux auront lieu début novembre 2019. Un nouvel aménagement paysager est prévu pour l’ensemble de la future station du REM dans ce secteur, comprenant notamment la plantation d’arbres et d’arbustes. La carte ci-dessous illustre l’emplacement de la zone de travaux : Impacts et mesures d’atténuation Travaux réalisés en dehors de la période de nidification Activités contrôlées et orchestrées par des experts en environnement et réalisées selon les meilleures pratiques de l’industrie et en respect des normes et règlements applicables Programme de reboisement prévoyant le remplacement des arbres coupés dans les aires temporaires de construction, plus 10% de bonification, dans le même territoire municipal que celui où les arbres ont été coupés * Il est prévu que les travaux se déroulent sur une plage horaire de 7h à 19h. Des travaux préliminaires et subséquents à cette plage horaire pourraient être nécessaires afin de mobiliser et démobiliser l’ensemble des équipements requis pour l’exécution des travaux ainsi que pour le nettoyage du site.
  4. Mise à jour de ces travaux sur le site du REM: 14 au 18 octobre : fermeture de nuit seulement de l’A40 direction est à la hauteur du boulevard Henri-Bourassa 23 h à 5 h : fermeture de l’A40 direction est Détour à la sortie 58 via la voie de desserte Fin de semaine du 19 et 20 octobre : entraves de jour ET de nuit sur la voie de service direction est : Fermeture d’une partie de la voie de service en direction EST La circulation locale sera permise jusqu’au Tim Hortons au 1300 Route Transcanadienne (pour accès aux commerces) Voie de service fermée après le Tim Hortons Fermeture de la sortie 58 de l’A40 EST Il est suggéré d’emprunter la sortie 55 (au boulevard des Sources), puis le boulevard Hymus Il est également possible de continuer sur l’A40 EST jusqu’à la prochaine sortie (sortie 62 au boulevard Côte-Vertu) Des panneaux de circulation indiqueront les détours Fermeture de la bretelle provenant du boulevard Saint-Régis pour l’A40 EST Détour via le boulevard des Sources Détour en provenance de la sortie 55 Détours en provenance du boulevard Saint-Régis
  5. Voici d'autres photos du viaduc du Quartier. Octobre 2019
  6. Pour les plus visuels. Au moins, si c'est bien Martin Girard (porte-parole du MTQ) qui a filmé cette petite vidéo, il semble être assis sur le siège du passager...
  7. Petite infographie intéressante sur le fonctionnement du tunnelier, partagée par l'équipe du REM sur leur FB...
  8. https://twitter.com/Val_Plante/status/1184531394053234690
  9. Il y a une initiative du MTQ que je voulais partager. Je n'ai pas trouvé de meilleur endroit que sur ce fil de discussion "Projets oubliés et/ou en suspens". Autoroute 20/R132, Longueuil - Un projet pilote pour faciliter les mouvements à l'approche de l'échangeur des autoroutes 20-25-132 LONGUEUIL, QC, le 16 oct. 2019 /CNW Telbec/ - Le ministère des Transports instaure un projet pilote de marquage sur la chaussée de l'autoroute 20/route 132 en direction est, à Longueuil, en amont de l'échangeur des autoroutes 20 et 25 et de la route 132. L'objectif est d'aider les usagers de la route à choisir leur voie de destination le plus tôt possible afin d'éviter des changements de dernière minute causant des ralentissements brusques pouvant entraîner des collisions, mais surtout beaucoup de frustrations pour les automobilistes. Depuis le 11 octobre, on peut voir au sol des indications « 132 », « 25 » et « 20 », information complémentaire à la signalisation aérienne déjà en place. Des comparaisons avant-après seront effectuées (débits et vitesses) et des vidéos permettront de comparer les comportements délinquants en période de congestion routière. L'analyse des accidents se fera dans la deuxième année de la mise en place du marquage afin de mesurer l'impact réel du projet pilote. Le Ministère a confiance que ce marquage contribuera à faciliter les mouvements à l'approche de l'échangeur. Pour la sécurité des usagers de la route et celle des travailleurs, le respect de la signalisation en place est essentiel. Suivez-nous sur Twitter et sur Facebook. SOURCE Ministère des Transports https://www.lelezard.com/communique-18974432.html
  10. *Modérateurs*: Devrait-on réactiver ce fil de discussion... ou en créer un nouveau ayant un nouvel horizon, du genre: "Plan d'action en électrification des transports 2020-2030" ? Électrification des transports: Québec doit d’abord investir en mobilité, plaident des organismes Photo: Martin Ouellet-Diotte/MétroLa STM estime à 475 000 le nombre de véhicules évincés du réseau routier grâce au transport collectif à Montréal. Journal Métro | Montréal | 11:15 15 octobre 2019 | Par: Henri Ouellette Vézina S’il veut entamer un virage vers l’électrification des transports, le gouvernement Legault doit d’abord augmenter significativement l’offre en mobilité. C’est ce qu’ont plaidé mardi plusieurs organismes, en marge d’une consultation sur l’élaboration du Plan d’électrification et de changements climatiques (PECC) dans le Vieux-Port. «Une congestion remplacée par une congestion de véhicules électriques ne réglera pas tous nos problèmes», a illustré le vice-président au développement de Vélo Québec, Jean-François Pronovost. Il appelle Québec à cesser de subventionner l’achat de véhicules individuels. «Ces sommes pourraient être très bénéfiques si elles étaient dédiées au transport actif, à la mobilité», soutient-il. L’organisme somme également l’État de développer une politique nationale d’aménagement du territoire. Celle-ci doit être «au détriment des projets visant à augmenter la capacité routière du Québec». Le Conseil régional de l’environnement de Montréal (CRE-MTL), lui, somme la CAQ de revoir la gestion et l’aménagement des stationnements institutionnels dans la métropole. «Sur l’île, ce sont plus de 500 grandes aires de parking qui comptent plus de 100 places», illustre la chargée de communications de l’organisme, Béatrice Viens Côté. De ce nombre, environ 32% auraient des espaces de stationnement institutionnels, trop souvent inutilisés ou laissés vacants selon elle. La STM en demande plus Pour le président de la Société de transport de Montréal (STM), Philippe Schnobb, il urge d’investir dans la fiabilité du réseau de bus et de métro de la métropole. Celui-ci évite la présence de 475 000 véhicules supplémentaires chaque jour, selon lui. «On est à environ 3,9 mégatonnes de GES évitées chaque année en combinant les efforts de toutes les sociétés de transport du Grand Montréal. C’est un point de départ, mais si on veut aller plus loin, il faut comprendre la recette.» -Philippe Schnobb, président de la STM L’électrification des transports demanderait des investissements majeurs pour réseau de la STM, au-delà du milliard de dollars. Mais le développement du transport collectif peut se faire à plus court-terme, dit Philippe Schnobb. «60% des GES évités proviennent de la densification de notre réseau, analyse-t-il. Il faut construire des quartiers où on peut se déplacer autrement qu’en auto.» 300 : L’arrivée des 300 bus hybrides appelle à de nouveaux investissements. Quelque 800 M$ seraient nécessaires pour agrandir, entre autres, trois centres de transport. L’intégration en mobilité, avec CÉLESTE Le fondateur de Communauto, Benoît Robert, a plaidé pour l’établissement d’incitatifs économiques plus soutenus en matière d’autopartage. «Ça prend un crédit d’impôt pour les covoitureurs, et aussi des incitatifs plus importants pour l’achat de véhicules électriques dans des parcs partagés», a-t-il avancé. L’entreprise encourage Québec à soutenir le projet d’intégration modale CÉLESTE. Celui-ci créerait un abonnement pour différents modes de transport, dont le vélo, le métro, le train de banlieue et l’autopartage. En juin, la mairesse de Montréal Valérie Plante disait vouloir «intensifier» la réalisation de ce projet, qui pourrait voir le jour dès 2024. Le président de Netlift, Marc-Antoine Ducas, appelle à la création d’une compensation financière annuelle pour les usagers du covoiturage. Elle devrait osciller entre 1000 et 1500$. «Il faut retirer environ 325 000 personnes chaque matin de son véhicule pour atteindre nos cibles, dit-il. Avec une compensation, le coût de la mesure serait remis dans les poches des citoyens.» «Il y a quatre millions de sièges déjà disponibles dans le Grand Montréal, ce qui correspondrait à doubler la capacité de la STM», considère-t-il aussi. Québec à l’écoute Le ministre de l’Environnement, Benoit Charette, s’est dit «conscient» mardi des «attentes élevées» envers le PECC. Il a dit vouloir un plan d’action «collectif». En promettant de se baser sur les revendications des différents organismes qui se sont prononcés. De gauche à droite: les ministres Jonatan Julien, Benoît Charette et Marie-Ève Proulx. Photo: Josie Desmarais/Métro «L’environnement et l’économie peuvent être de pair, surtout quand on sait qu’au cours des prochaines années, plusieurs centaines de milliards de dollars vont être investis dans la lutte aux changements climatiques.» -Benoit Charrette, ministre de l’Environnement Son gouvernement, qui vise une réduction des GES de 37,5% d’ici 2030 par rapport à 1990, agrandira bientôt les compétences du Fonds vert. L’électrification et les changements climatiques y seront notamment intégrés. Le PECC paraîtra au début 2020. https://journalmetro.com/actualites/montreal/2388046/electrification-transports-quebec-investir-mobilite/
  11. Début des tests finaux de l’éclairage architectural du pont Samuel-De Champlain Publié le 15 octobre 2019 Signature sur le Saint-Laurent souhaite aviser les résidents qu’à compter du 15 octobre et pour les deux prochaines semaines, SSL procèdera aux tests finaux de l’éclairage architectural du pont Samuel-De Champlain. Les tests auront lieux entre 18h et 6h. Différents thèmes et intensités de couleurs seront testés. Ces animations ne seront pas nécessairement représentatives de ce qui sera diffusé sur une base permanente. Des luminaires à diodes électroluminescentes Le système d’éclairage architectural sur le pont Samuel-De Champlain est composé de plus de 7500 luminaires à diodes électroluminescentes (DEL) contrôlables individuellement et posés sous la structure et le pylône principal. Chaque luminaire peut afficher une palette quasi infinie de couleurs. Le contrôle des luminaires sera centralisé et permettra d’afficher des thèmes programmables de couleur, d’intensité et de durée de temps ajustables. Le thème de base sera un affichage blanc mais des thèmes seront possibles. L’éclairage architectural sera normalement en fonction de la tombée du jour à 1hr. http://www.nouveauchamplain.ca/2019/10/debut-des-tests-finaux-de-leclairage-architectural-du-pont-samuel-de-champlain/ ------------------------------------------------ Capture des tests effectués cette nuit: 16-10-2109 à 06h00
  12. Impressionnant ! Merci pour la photo @budgebandit ! J'imagine qu'ils vont possiblement utiliser des poutres en acier (comme pour la Rive-Sud) pour la traversé de l'antenne de l'Aéroport, vers le Technoparc... Avec la quantité de voies de circulation à franchir, les courbes, les dénivellations (le REM doit passer au-dessus d'une portion du viaduc du Boul. Hymus), je ne vois pas de quelle façon une poutre de lancement pourrait s'y prendre sans trop de difficulté. 🙄
  13. Visite de la future station Mont-Royal par la Ministre déléguée aux Transports / Ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal aujourd'hui avec l'équipe du REM. Réseau express métropolitain (REM) - La ministre Chantal Rouleau visite un chantier du REM MONT-ROYAL, QC, le 15 oct. 2019 /CNW Telbec/ - La ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal, Mme Chantal Rouleau, a visité le chantier du REM en compagnie du directeur général du bureau de projet du REM, M. André Dufour. La ministre a pu constater l'état d'avancement des travaux à la station Mont-Royal et prendre connaissance de la complexité de maintenir les opérations du train de banlieue tout en assurant la sécurité des usagers et des travailleurs. Depuis l'été 2018, les travaux se réalisent en parallèle de la voie toujours en exploitation. Ils comprennent notamment du forage et du bétonnage de pieux, de l'excavation, le transfert de l'alimentation électrique, le retrait des rails et la construction de murs de soutènement. La station Mont-Royal du REM fait partie du tronçon qui sera mis en service en 2022 et qui bénéficiera d'un service aux 2 minutes 30 secondes en heures de pointe. Citation « Ce chantier présente des défis uniques et un niveau de complexité impressionnant. Moderniser l'infrastructure qu'est le tunnel du mont Royal est incontournable pour permettre, à terme, d'avoir un service efficace, régulier et performant. Nous sommes conscients des inconvénients que la fermeture du tunnel entraînera, mais j'ai confiance que le bureau du REM mettra tout en oeuvre pour respecter l'échéancier et limiter la période au cours de laquelle des mesures d'atténuation seront requises. » Chantal Rouleau, ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal Faits saillants Le projet du REM s'étend sur 67 km et inclut 26 stations. La mise en service du segment reliant la Rive-Sud à la gare Centrale est prévue pour 2021. Le reste du réseau sera progressivement mis en service à partir de 2022. Les voies à la gare Mont-Royal seront en tranchée. Pour faciliter l'accès au REM, une nouvelle place publique recouvrira la voie ferrée à la hauteur de l'avenue Cornwall. Liens connexes Mobilité Montréal : quebec.ca/mobilitemontreal Ministère des Transports : transports.gouv.qc.ca Réseau express métropolitain : rem.info SOURCE Cabinet de la ministre déléguée aux transports https://www.lelezard.com/communique-18972539.html
  14. Ouverture confirmée sur les caméra du Québec 511 Trois voies de la nouvelle A720 Ouest ouvertes à la circulation PHOTO HUGO-SEBASTIEN AUBERT, ARCHIVES LA PRESSE | La nouvelle bretelle de l'autoroute 720 Ouest pour l'autoroute 15 Nord en construction en novembre 2017. (Montréal) Le ministère des Transports du Québec a confirmé qu’à compter de ce lundi, dans le centre-ville de Montréal, trois des quatre voies de la nouvelle autoroute 720 en direction ouest sont ouvertes à la circulation. Publié le 14 octobre 2019 à 14h38 | LA PRESSE CANADIENNE Cette réouverture signifie que deux importantes entrées de l’autoroute en direction ouest seront de nouveau accessibles après une longue fermeture : celles en provenance des rues Lucien-L’Allier, tout juste à l’ouest du Centre Bell, et Du Fort. Ces réouvertures entraînent la fermeture définitive de l’entrée temporaire en provenance de la rue Rose-de-Lima, dans le quartier Saint-Henri, qui avait été aménagée pour faciliter l’accès à l’autoroute 720 Ouest. Transports Québec signale que malgré la réouverture de voies de l’autoroute 720, des travaux seront effectués jusqu’au début du mois prochain pour finaliser la construction de la chaussée de béton et de sa fondation. D’autre part, le MTQ signale que la sortie de l’autoroute 720 en direction ouest vers la rue Saint-Jacques demeurera fermée à la circulation jusqu’à l’année prochaine. À compter de jeudi prochain, le 17 octobre, la Ville de Montréal mettra en place des fermetures dans le secteur, notamment sur la rue Saint-Antoine Ouest. Les autres réouvertures prévues cet automne sont l’entrée de la rue Saint-Jacques pour l’autoroute 15 Nord, la bretelle de l’autoroute 15 Sud menant à la 20 Ouest et la sortie De La Vérendrye de l’autoroute 15 Sud. La bretelle de l’autoroute 15 Nord menant à l’autoroute 20 Ouest a été rouverte récemment. Les travaux de réfection de l’échangeur Turcot, qui ont débuté en 2015, sont complétés à plus de 80 % ; ils devraient être terminés dans environ un an. https://www.lapresse.ca/actualites/grand-montreal/201910/14/01-5245340-trois-voies-de-la-nouvelle-a720-ouest-ouvertes-a-la-circulation.php