Recommended Posts

Pinned posts

Nom: Place Bell

Hauteur en étages:

Hauteur en mètres:

Coût du projet: 200 millions

Promoteur: Cité de la culture et du sport de Laval

Architecte:

Entrepreneur général: Pomerleau

Emplacement: 1950 Rue Claude-Gagné

Début de construction:

Fin de construction: Autonme 2017

Site internet: https://placebell.ca/fr

Lien webcam: 

Autres informations: Trois patinoires, 10 300 places assises

Rumeurs: 

Aperçu artistique du projet: 

PlaceBell.jpg

Maquette: 

Autres images: 

Vidéo promotionnelle: 

Share this post


Link to post
Share on other sites
WestAust a dit :
En face du métro Montmorency

 

LAVAL – La Place Bell de Laval fera face à la station de métro Montmorency et sera finalement bâtie du côté Est de l’autoroute 15.

 

La construction de l’amphithéâtre d’une capacité de 10 000 places débutera en septembre 2013 et devrait se conclure vers la fin 2015, a annoncé le propriétaire du Canadien de Montréal, Geoff Molson, lundi.

 

M. Molson n’a pas voulu confirmer le potentiel déménagement du club-école du Canadien, les Bulldogs de Hamilton, dans le nouvel édifice. Se montrant évasif à ce sujet, M. Molson a simplement mentionné : «Un jour, j'aurai une bonne nouvelle, mais c'est trop tôt aujourd'hui pour le dire.»

 

À l’origine, la première pelletée de terre devait se faire au Carré Laval, mais le sol a été jugé trop instable pour ce projet. Il aurait fallu un système de pieux coûteux, qui a été utilisé pour d'autres grands édifices à Montréal. Le niveau de contamination du sol n'a cependant pas été jugé suffisamment élevé pour entraver la construction.

 

Outre M. Molson, d’autres personnalités du monde du hockey, dont Michel Terrien, Jean-Jacques Daigneault, Stéphane Richer et Jocelyn Thibault étaient présentes à Laval pour l’annonce, lundi.

 

L’amphithéâtre sera doté de trois patinoires et hébergera 40 loges. La glace de dimension olympique, pouvant accueillir 2500 spectateurs, ainsi que l'autre enceinte, pouvant accueillir 500 personnes, seront gérées par la Cité de la culture et du sport, l'organisme sans but lucratif mis sur pied pour ce projet.

 

La construction de ce complexe sera réalisée au coût de 120 millions $. Le gouvernement du Québec injectera pour sa part 46 millions $ pour la construction de la Place Bell alors qu'evenko investira 32 millions $.

 

Une terre d’accueil a Laval | Le Journal de Montreal

 

1353401204883_ORIGINAL.jpg?quality=80&stmp=1353964914087&size=650x

Share this post


Link to post
Share on other sites

Publié le 12 juin 2009 à 05h00 | Mis à jour à 06h24

 

 

Un centre sportif de 100 millions à Laval

 

Jean-Paul Charbonneau

La Presse

 

 

Laval s'apprête à entreprendre la construction d'un centre sportif et culturel qui nécessitera des investissements de 100 millions de dollars. Le complexe comprendra trois patinoires et serait assez vaste pour notamment accueillir un jour un club de hockey de la Ligue américaine, le Centre d'entraînement national de patinage de vitesse courte piste, ainsi que des spectacles à grand déploiement, a appris La Presse.

 

«C'est coulé dans le ciment», a indiqué l'une de nos sources.

 

Le complexe sera construit dans le secteur du carré Laval, dans le quadrilatère délimité par les boulevards Saint-Martin, au nord, du Souvenir, au sud, Daniel-Johnson, à l'ouest, et l'autoroute des Laurentides, à l'est. Il aura un stationnement extérieur de 3500 places et un autre, intérieur, de 50 places. Il sera à moins de 20 minutes de marche de la station de métro Montmorency. Les coûts de construction du complexe sont situés entre 93 et 108 millions, selon les scénarios à l'étude.

 

Pour la réalisation du projet, qui portera le nom de Complexe multifonctionnel sportif et culturel, la Ville aura trois partenaires : les gouvernements fédéral et provincial, et l'entreprise privée. À Québec, le dossier est piloté par la ministre Michelle Courchesne et, à Ottawa, par le ministre Christian Paradis. Pour ce qui est de l'entrepreneur privé, il souhaite garder l'anonymat tant que le projet ne sera pas lancé officiellement.

 

 

Dans une partie du complexe, il y aura une patinoire réglementaire pour le hockey, entourée de 7000 sièges et de 20 loges. L'acoustique permettra de convertir cet endroit en une salle de spectacle avec 1500 fauteuils de plus.

 

Une autre patinoire de dimension olympique, entourée de gradins pouvant accueillir 2000 personnes, servira notamment à l'entraînement des patineurs de vitesse sur courte piste. Finalement, il y a aura une troisième patinoire destinée au hockey et entourée de 250 sièges. Le patinage artistique aura également sa place.

 

Dans le complexe, il y aura un gymnase, un bureau de médecine sportive, un local pour la vente d'articles de sport et une aire de restauration. De plus, un secteur de 15 000 pieds carrés est prévu pour des bureaux.

 

Avant que les gouvernements et l'entreprise privée ne soient saisis du projet, les représentants de la firme responsable de réaliser une étude de faisabilité se sont rendues dans six villes d'Ontario et de Colombie-Britannique, ainsi que dans un État américain, visiter des complexes sportifs qui s'apparentent à celui que l'on veut réaliser à Laval. Par la suite, une maquette a été remise aux représentants des gouvernements fédéral et provincial avec une présentation détaillée.

 

Un aréna de 7000 sièges est trop vaste pour un club de la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Il serait toutefois adéquat pour accueillir un club de la Ligue américaine. Le nom des Bulldogs d'Hamilton a d'ailleurs été évoqué au cours d'entretiens avec des personnes très au courant du projet. C'est que le club-école du Canadien de Montréal devrait se trouver une autre niche si Hamilton devait obtenir une franchise de la Ligue nationale de hockey.

 

Les artisans du projet veulent que le complexe ouvre ses portes dans un an et demi ou deux ans au plus tard.

 

Joint au téléphone, le porte-parole de l'administration du maire Gilles Vaillancourt, Marc Laforge, a mentionné qu'une importante nouvelle dans les domaines sportif et culturel serait bientôt annoncée. Il a refusé d'en dire plus.

 

Pas d'impôt foncier

 

Un proche de l'administration municipale a indiqué à La Presse que ce projet n'entraînerait pas de hausse d'impôt foncier pour les contribuables. «Une partie du surplus de l'exercice financier de 2008, qui est de 50 millions, sera utilisée, ce qui représentera la part de la Ville dans cette réalisation. Le terrain où la construction sera réalisée appartient à la municipalité. Ce complexe sera géré par un organisme à but non lucratif. À ceux qui diront qu'il ne s'agit que d'une promesse électorale, je pense fortement que M. Vaillancourt n'en a pas besoin pour se faire réélire», a ajouté cet interlocuteur qui a requis l'anonymat.

 

Par ailleurs, les responsables d'organisations de hockey mineur de Laval auront à leur disposition, dès septembre, deux nouvelles patinoires intérieures d'entraînement. Elles seront construites par le Groupe Guimond au coût de 5,5 millions, du côté nord de l'autoroute 440, entre l'autoroute 13 et le boulevard Labelle. Cet entrepreneur n'a reçu aucune subvention pour réaliser ce complexe.

86513.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le nom des Bulldogs d'Hamilton a d'ailleurs été évoqué au cours d'entretiens avec des personnes très au courant du projet. C'est que le club-école du Canadien de Montréal devrait se trouver une autre niche si Hamilton devait obtenir une franchise de la Ligue nationale de hockey.

 

WoW !!! vIve Laval !!

 

Pour ceux qui se demandent de quel site on parle, c'est le site à côté de la carrière où 2 jeunes danseurs américains sont mort en ne voulant pas payer le taxi.

 

3618850367_12d60a70f4_o.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non les jeunes qui sont morts, c'est pas cette carrière, mais une autre plus à l'est proche de la 19 ou il y a le redlite.

Share this post


Link to post
Share on other sites

par Sylvain Lamarre

Voir tous les articles de Sylvain Lamarre

Article mis en ligne le 12 juin 2009 à 9:36

 

 

Un centre sportif de 100 millions à Laval

 

86513.jpg

 

3glaces.jpg

 

Le Courrier Laval a appris qu'un projet de complexe multifonctionnel sportif et culturel évalué à 93,2M$ avait été remis aux instances gouvernementales.

À l’heure où la Ville de Laval consacre beaucoup d’énergie et d’argent à l’aménagement de terrains pour répondre aux besoins des adeptes du soccer et du football, la municipalité serait prête à investir quelques millions dans le projet de glace.

 

Outre Laval, les gouvernements du Québec et d'Ottawa, ainsi qu'un partenaire privé partageraient les coûts pour la réalisation des travaux.

 

Laval assurerait sa participation dans le projet sans aucun endettement puisque la Ville a dégagé pour l'année 2008 un excédant des revenus sur les dépenses de 50M$. Laval partagerait 1/3 des coûts de construction avec le privé. Les 2/3 restants seraient défrayés par Québec et Ottawa.

 

Le futur complexe serait érigé au centre-ville de Laval, autour du carré Laval (en arrière du Palais de justice). Le projet compterait trois glaces pouvant accueillir 8500 spectateurs.

La Ligue américaine de hockey à Laval?

Une des patinoires serait dotée de 7000 places, dont une vingtaine de loges, afin d’y accueillir de grands événements sportifs et culturels. Laval pourrait attirer une équipe de hockey de la ligue américaine. Le Mondial choral pourrait également y présenter quelques spectacles.

Centre national de patinage de vitesse à Laval?

Une glace de dimension olympique pourrait accueillir des compétitions de patinage de vitesse courte piste et de patinage artistique. Cette glace aurait des estrades de 2000 spectateurs et pourrait héberger le Centre national d'entraînement de patinage de vitesse courte piste.

La troisième glace accueillerait les équipes de hockey et de ringuette. Des estrades pouvant accueillir 250 spectateurs seraient aménagés.

 

Le complexe serait doté d'un gymnase, d'un centre de médecine sportive, d'une boutique de sports, des concessions de restauration, 15 000 pieds carrés d'espace de bureau, un stationnement pouvant accueillir 3500 autos ainsi qu'un stationnement intérieur de 50 places.

 

Avec un tel projet, le problème de carences en heures de glace des associations sportives serait réglé.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est le meme article que j'ai déjà posté, sauf je ne sais pas trop comment insérer l'image tel quel.:silly:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonne nouvelle pour Laval?

 

En tout cas pour l'emplacement c'est un gros zéro!

Le projet en soi est plûtot emballant mais le Maire Vaillantcourt et son administration démontre encore une foi qu'ils n'ont aucunne vision d'urbanisme pour Laval!

 

Il y a un grand stationnement à ciel ouvert entre le Cégep Montmorency et les Maison des Arts à 2 minutes de marche du Métro Montmorency. Avec un stationnements étagé en souterrain et une esplanade entre le Cégep Montmorency et ce nouveau Complexe Multifonctionnel il serait facile d'intéressé un projet hôtelier annexé à ce projet à cet endroit. Une autre occasions de manqué! Vraiement triste de voir ce gaspillage d'espace et d'investissement publique!

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est le meme article que j'ai déjà posté, sauf je ne sais pas trop comment insérer l'image tel quel.:silly:

 

Ok Led je ne l'avais pas vue! Alors j'ai changé l'article pour celui du Courrier Laval en rajoutant un autre rendu.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publié le 12 juin 2009 à 05h00 | Mis à jour à 06h24

 

 

Pas d'impôt foncier

Un proche de l'administration municipale a indiqué à La Presse que ce projet n'entraînerait pas de hausse d'impôt foncier pour les contribuables. «Une partie du surplus de l'exercice financier de 2008, qui est de 50 millions, sera utilisée, ce qui représentera la part de la Ville dans cette réalisation.

 

 

.............

 

 

Par ailleurs, les responsables d'organisations de hockey mineur de Laval auront à leur disposition, dès septembre, deux nouvelles patinoires intérieures d'entraînement. Elles seront construites par le Groupe Guimond au coût de 5,5 millions, du côté nord de l'autoroute 440, entre l'autoroute 13 et le boulevard Labelle. Cet entrepreneur n'a reçu aucune subvention pour réaliser ce complexe.

 

 

Lire ces deux paragraphes me font chaud au coeur et me donnent espoir que le bon sens existe encore au Québec.

 

D'une part, une ville qui a fait ses devoirs fiscales, a des surplus qu'elle peut réinvestir pour attirer plus d'affaires chez elles c'est de l'inédit au Québec. Et bien sûr pas d'hausses d'impôts.

 

Et de l'autre part, un entrepreneur privé réalise qu'il peut faire du cash en faisant son projet, il a le feu vert de la municipalité sans trop niaiser sur les débats stériles (pourquoi plus de patinoires? il y en a déjà 3 qui seront construits!!! Pourquoi c'est le privé? ça doit être la ville qui doit lever les impôts pour subventionner les activités de patinage au dépend des non patineurs! etc etc)... et en plus l'entrepreneur ne quête pas une cent....

 

ah de la musique à mes oreilles.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Similar Content

    • By SkahHigh
      Fil de discussion sur la station Île-Bigras du REM.
    • By acpnc
      Publié le 22 novembre 2018 à 05h00 | Mis à jour à 05h00
      https://www.lapresse.ca/actualites/grand-montreal/201811/21/01-5205170-hausse-marquee-de-la-frequentation-dans-le-metro.php
      Hausse marquée de la fréquentation dans le métro
        Pierre-André Normandin
      La Presse   Non, vous n'avez pas la berlue : le métro est nettement plus bondé que d'habitude. La Société de transport de Montréal observe une hausse de 5,5% de la fréquentation sur les lignes orange et bleue, une augmentation attribuée à la vigueur économique... et à l'arrivée précoce du froid.
      Seulement en octobre dernier, la STM a connu sept journées avec plus de 1 million d'entrées dans son réseau de métro. C'est beaucoup pour un seul mois, alors qu'on a recensé seulement deux autres journées «millionnaires» depuis le début de 2018.
      La fréquentation accrue se fait particulièrement sentir sur la ligne orange, où les trains Azur sont souvent pleins aux heures de pointe. De nombreux usagers doivent rester sur les quais pour attendre la prochaine rame. Ou la suivante. De janvier à octobre, l'achalandage a crû de 5,5% sur la ligne orange. La ligne bleue n'y échappe pas, affichant quant à elle une hausse de 5,6%.
      «Cela est dû principalement à la vigueur économique, à la présence de chantiers et, aussi, à la météo», explique Amélie Régis, porte-parole de la STM.
       
      L'économie de Montréal roule en effet à plein régime depuis deux ans, la métropole ayant d'ailleurs affiché en 2018 la plus forte croissance au pays. Le taux de chômage a chuté à 6,9% dans l'île, le plus bas taux observé depuis plus de 30 ans. En octobre, on recensait 1 063 300 Montréalais en emploi, soit 25 000 de plus qu'à pareille date l'an dernier.
      Le nombre de chantiers dans les rues de Montréal a aussi considérablement augmenté en 2018, alors que la métropole avait fait une (légère) pause en 2017 à l'occasion des célébrations de son 375e anniversaire de fondation.
      La météo pourrait aussi y être pour beaucoup. Le temps froid s'est installé nettement plus tôt que d'habitude. Beaucoup de Montréalais ont rangé leur vélo ou délaissé la marche et ont ainsi décidé de miser sur les transports en commun pour se rendre au travail ou aux études. «Historiquement, l'automne est toujours une période plus achalandée», souligne Amélie Régis.
      Croissance généralisée
      L'ensemble du réseau de la STM connaît de plus une forte croissance en 2018. Le transporteur s'attend à faire 447,7 millions de déplacements d'ici la fin de l'année, en hausse de 4% par rapport à 2017. Cette augmentation fait suite à la forte augmentation de 3,2% déjà observée en 2017. Et tout indique que la croissance du nombre d'usagers devrait se maintenir, alors que la STM prévoit faire 453 millions de déplacements l'an prochain.
      Pour faire tous ces déplacements, la STM prévoit augmenter de 2,2% le service dans le métro en 2019. À partir de mars prochain, le transporteur offrira un service toutes les 5 minutes en semaine sur les lignes orange et verte. De plus, le déploiement de ses 54 trains Azur, qui peuvent accueillir 8% plus de passagers que les MR-63 et MR-73, devrait être terminé au début de 2019.
    • By acpnc
      Illumi de Cavalia doit s'installer à Laval pour les cinq prochaines années
      https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1267667/cavalia-illumi-nouveau-spectacle-laval-5-ans
      Photo : Cavalia
      La Presse canadienne
      Publié hier 20 août 2019 à 14 h 17
      Le nouveau spectacle de Cavalia, Illumi – Féerie de lumières, sera lancé en novembre et devrait s'installer à Laval pour les cinq prochaines années. La ministre du Tourisme, Caroline Proulx, le maire de Laval, Marc Demers, et le fondateur et directeur artistique de Cavalia, Normand Latourelle, ont dévoilé le projet mardi au siège social de l'entreprise.
      Illumi prendra vie dès la tombée de la nuit, grâce à des millions de lumières scintillantes créant un grand parcours multimédia.  
      Ce parcours extérieur nocturne tiendra son édition inaugurale à Laval du 1er novembre 2019 au 5 janvier 2020, a-t-on indiqué. Les billets ont été mis en vente mardi.
      L'installation sera aménagée sur un site imposant de 50 600 mètres carrés. Le maire Marc Demers a parlé d'une entente prévoyant des représentations d'Illumi durant les cinq prochaines années.
      Le gouvernement du Québec a fait état d'une aide financière de deux millions de dollars pour la réalisation de la production.
      À cette aide s'ajoute un soutien de 200 000 $ accordé à parts égales par le ministère québécois du Tourisme et Tourisme Laval.
      En un peu moins de deux décennies, Cavalia a su se hisser au sommet pour devenir l'une des plus grandes ambassadrices de notre culture et de notre savoir-faire à l'échelle planétaire, a fait valoir la ministre Caroline Proulx.
      Nous avons conclu une entente pour la production de l'événement avec un investissement de 750 000 $ sur cinq ans. Cela permettra également de soutenir plus de 120 emplois, dont la plupart seront ici à Laval, a ajouté le maire Demers.
      Cavalia s'est associée à la Fondation Cité de la Santé de Laval afin d'appuyer celle-ci dans sa campagne de financement annuelle : 50 % des revenus de billetterie générés lors de la première semaine d’Illumi seront versés à la Fondation.
    • By GDS
      Veridis s'étend sur une superficie de terrain de plus de 3 600 000 pieds carrés. La construction de plus de 2000 unités est prévue sur ce vaste espace.
       
      Le projet est encadré par l’Avenue des Perron au nord, par l’Avenue des Lacasse au sud et par le boulevard René-Laennec et la rue Prince-Rupert d’est en ouest.
       
      Le développement d’Habitat Veridis s’effectuera en deux phases importantes. La première phase sera construite dans la portion sud et comprendra des maisons unifamiliales, des maisons jumelées et des copropriétés en rangée. Suivra de près la construction des condominiums multi étagés.
       
      http://www.veridis.ca/site.html
       


    • By Masoliantekw
      Voici un fil où toutes/tous pourront publier leurs photos de Laval.