Search the Community

Showing results for tags 'seraient'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 27 results

  1. Bonjour, que les recommandations seraient me donner si je veux acheter sur Cdiscount? Si je devais faire une réclamation, il est un*cdiscount espace client*où je peux appeler? Merci
  2. Adopter une résolution autorisant la démolition du bâtiment existant situé aux 2148-2150, rue de la Montagne ainsi que la construction d'un bâtiment commercial sur le lot 1 341 026, en vertu du Règlement sur les projets particuliers de construction, de modification ou d'occupation d'un immeuble Une demande de projet particulier a été déposée le 6 mai 2015 afin d’évaluer la démolition du bâtiment existant ainsi que des dérogations relatives à la hauteur minimale prescrite, à la superficie maximale du commerce et à l’unité de chargement dans le cadre de la construction d’un édifice commercial bordant la rue de la Montagne. Cette demande peut être effectuée en vertu du Règlement sur les projets particuliers de construction, de modification ou d’occupation d’un immeuble (CA-24-011). DÉCISION(S) ANTÉRIEURE(S) n/a DESCRIPTION Description du site La propriété est située dans l’ouest de l’arrondissement dans le secteur animé de Bishop/Crescent entre la rue Sherbrooke et le boulevard De Maisonneuve. L’emplacement, d’une superficie de 267 m², est actuellement occupé par un bâtiment de 3 étages plus soussol construit en contiguïté avec les 2 bâtiments voisins. Ledit bâtiment a été construit vers 1866 et a été agrandi en 1969 dans la cour avant jusqu'à la limite d’emprise de la rue de la Montagne. Cet agrandissement est venu masquer et/ou enlever la plupart des caractéristiques architecturales d’origine. Le bâtiment est actuellement vacant. Il comportait un restaurant au rez-de-chaussée, une boutique de chaussures au sous-sol et 3 logements aux étages supérieurs. Selon une inspection de juin 2013, les logements sont vacants depuis cette date. Enfin, une ruelle publique donne accès à l’arrière de la propriété. Le programme Le requérant désire démolir le bâtiment existant et le remplacer par un nouveau bâtiment commercial. Tous les planchers, la toiture ainsi que le 3e étage (avec toit mansard) seraient démolis. Seul les fondations et une partie du mur arrière seraient conservées. Le nouveau bâtiment aurait 2 étages plus sous-sol et 11,79 mètres de hauteur, donc moins haut, en mètres, que le bâtiment existant. L’ensemble du bâtiment serait occupé par une boutique de vêtements de 520 m2. Au niveau stationnement, il y aurait 1 unité pour auto et 5 unités pour vélo situées à l’extérieur dans la cour arrière. L’accès à ces stationnements se ferait par la ruelle publique à l’arrière. Enfin, il n’y aurait aucune unité de chargement et les livraisons se feraient par cette même ruelle. sent via Tapatalk
  3. Ça fais longuement que je pense à faire un portail pour mtlurb.com 2 choses m'ont empêché/retardé de le faire... 1) un logiciel de portail efficient et facile à maintenir/utiliser 2) Quel contenu avoir sur le portail?? Pour le 1) après avoir utilisé wordpress, je crois que je suis maintenant totalement convaincu de ce logiciel, il est fiable, facile d'utilisation et de maintenance. Pour le 2) je ne suis pas encore sûr. Je ne veux pas que ça soit des textes d'opinions hyper biasés ou déconnectés de la réalité à la spacing montréal, tout en gardant les commentaires et les interventions de chacuns dans le forum et non sur le portail. j'ai cru qu'il faut avoir sur le portail un article quand un évènement comme suit se produit: 1) Annonce d'un projet immobilier (pas les visions d'un architecte, mais bel et bien un projet qui entreprends les démarches pour les permis par exemple) 2) Mise en terre d'un projet immobilier 3) Complétition d'un projet immobilier 4) Mise en terre de projet d'infrastructures urbains majeurs (métro, ligne de train, autoroute, ponts) (je ne voudrais pas noyer le portail de 1374839 annonces qui n'aboutissent pas ou qui touchent un petit bout de quartier) Les projets immobiliers seraient de type résidentiel, commercial, institutionnel et récréatif. Le focus serait sur le Grand Montréal au lieu d'être local autour d'un quartier. La section des commentaires de chacuns des articles serait attaché à un nouveau fil ou à un fil existent sur le forum. Des ajouts de pages statiques tel que la section des photos, des liens vers d'autres sites webs, carte(s) google, etc seraient ajoutés par la suite. Qu'en pensez-vous?
  4. La société, dont les installations canadiennes sont situées à Montréal, Mirabel et Toronto, n'a pas précisé où les postes seraient supprimés. Pour en lire plus...
  5. Les administrateurs du cabinet Deloitte ont confirmé que ses 807 succursales seraient fermées d'ici le 5 janvier. Pour en lire plus...
  6. Les billets contrefaits de 100$ canadiens seraient plus nombreux à circuler depuis les derniers mois, rapporte la Banque du Canada. Pour en lire plus...
  7. Grâce au programme de réfection des infrastructures et à une réserve plus grande que prévu, le gouvernement libéral affirme pouvoir éviter aux Québécois à la fois une récession et un déficit budgétaire, et cette année et l'an prochain. Pour en lire plus...
  8. Le gouvernement libéral annoncera d'ici Noël des mesures pour alléger la gestion des régimes de retraite privés, dont 90% seraient déficitaires. Pour en lire plus...
  9. Le prix des maisons de la région métropolitaine est surévalué de plus de 10%, selon une étude de Merrill Lynch Canada, qui prévoit aussi une stagnation des prix au Canada. Pour en lire plus...
  10. Publié le 20 novembre 2014 à 23h35 | Mis à jour le 20 novembre 2014 à 23h35 La «ville-globe du futur» est dans l'océan Le projet coûterait 3000 milliards de yens (28,7... (Photo SHIMIZU CORPORATION, AFP) TOKYO Et si au lieu de songer à coloniser l'espace interstellaire, l'humain s'intéressait davantage à occuper l'aire la plus importante de la planète bleue: la mer ? C'est à un tel projet de «ville-globe flottante» que réfléchit très sérieusement une entreprise de construction japonaise. Quelque 4000 résidents et 1000 visiteurs pourraient vivre et travailler dans une sorte d'Atlantide moderne, une sphère de 500 mètres de diamètre qui abriterait des hôtels, des complexes résidentiels, des bureaux, des sites de recherche et des centres commerciaux. Cet immense globe de béton et matériau transparent flotterait, mais les neuf dixièmes de la structure seraient constamment plongés dans la mer. La sphère pourrait être totalement immergée par mauvais temps, en descendant le long de l'axe central, une gigantesque structure hélicoïdale de 600 mètres de diamètre qui s'enfoncerait jusqu'à 4000 mètres de profondeur. Cette construction en spirale constituerait un chemin de 15 kilomètres menant à un bâtiment au fond de l'océan, qui pourrait servir d'usine d'exploitation de métaux rares et autres ressources. Selon les ingénieurs visionnaires de la firme Shimizu à l'origine de cette création imaginaire, il serait même possible d'utiliser des micro-organismes appelés «méthanogènes» pour convertir en méthane le dioxyde de carbone (CO2) capturé à la surface. De l'énergie serait en outre produite par différentiel thermique entre le fond et la surface de l'océan. Le projet coûterait 3000 milliards de yens (28,7 milliards $CAN) et toute la technologie requise pourrait être prête d'ici à 2030. Ce concept de science-fiction a été pensé avec plusieurs organisations, dont l'Université de Tokyo et l'Agence japonaise pour les Sciences et Technologies maritimes (JAMSTEC). «Nous avons passé deux ans à concevoir le projet avec des technologies que nous imaginons plausibles dans l'avenir», a expliqué un porte-parole de Shimizu. Il s'agit de la troisième folie architecturale présentée par ce géant du BTP après une «mégapole verte flottante» et un anneau à énergie solaire autour de la Lune pour alimenter la Terre. En 2012, une autre grande entreprise de construction japonaise, Obayashi, a imaginé un ascenseur qui emmènerait les touristes à 96 000 kilomètres d'altitude, jusqu'au quart du chemin de la Terre à la Lune. Seraient employés pour ce faire des nanotubes de carbone, un matériau 20 fois plus résistant que l'acier. http://www.lapresse.ca/actualites/sciences/201411/20/01-4821075-la-ville-globe-du-futur-est-dans-locean.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_les-plus-populaires-actualites_article_ECRAN1POS5
  11. https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Génération_Y La génération Y regroupe des personnes nées approximativement entre le début des années 1980 et le début des années 2000. L'origine de ce nom a plusieurs attributions : pour les uns il vient du « Y » que trace le fil de leur baladeur sur leur torse ; pour d'autres ce nom vient de la génération précédente, nommée génération X ; enfin, il pourrait venir de la phonétique anglaise de l'expression « Y » (prononcer waɪ), signifiant « pourquoi » [N 1],[1]. D'autres termes équivalents existent, dont enfants du millénaire ou les diminutifs GenY et Yers. Les Américains utilisent également l’expression digital natives ou net generation pour pointer le fait que ces enfants ont grandi dans un monde où l'ordinateur personnel, le jeu vidéo et Internet sont devenus de plus en plus importants. L'usage de la notion de génération est consensuel en démographie mais pas dans les autres sciences sociales. Le lien entre appartenance générationnelle et comportements est controversé. Le succès de la notion de génération Y dans les entreprises prend appui sur le déphasage entre les besoins et attentes des jeunes de la génération Y et le mode de fonctionnement de l'entreprise. Le fossé générationnel s'expliquerait par une accélération du changement, l'apparition des NTIC (Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication), une hiérarchisation différente dans les transmetteurs de valeurs. L'Église, l'armée voire la famille seraient moins influents que ne le seraient l'Internet, la télévision voire les réseaux relationnels. sent via Tapatalk
  12. pedepy

    ilots musicaux

    je suis aller prendre une de mes promenades hebdomadaire au centre ville cet apres midi, et apres m'etre arrete 5 minutes, pour siroter un cafe, sur un coin de rue où jouaient un "band" de musique, jai eu cet idee: pourquoi la ville ne designerait pas t elle, comme la stm dans le metro, des "ilots musicaux", où performeraient en rotation des musiciens locaux, qui seraient prealablement selectionnes via auditions, et qui recevraient, en plus de leurs pourboires, une renumeration de base de la ville? les artistes pourraient utiliser les espaces par example de mars a octobre, et seraient choisis en fonction autant de leur talent que de l'originalite de leur performance. cela aiderait entre autre a contribuer a l'animation de rue de qualite au cv, a valoriser le talent local en supportant ces artistes a vivre de leur art tout en profitant d'une vitrine unique, et renforcerait l'image de ville "festive" de montreal.
  13. À la veille du dévoilement du bilan de la Caisse de dépôt et placement du Québec, une étude actuarielle obtenue par Radio-Canada démontre que le gouvernement Charest ne pouvait pas ignorer que des hausses de tarif seraient presque inévitables. Pour en lire plus...
  14. Voici ce que je ferais pour que Montreal aie son times square une belle renovation de la tour ou rogers est actuellement passer de cela (ok un vague dessin) a cela, ou les sections en rouge seraient des ecrans animés.
  15. Depuis les réorganisations municipales de 2001-2006, certains arrondissements (dont ex-villes) se sont dotés d'une identité graphique propre à eux, et d'autres non (aucun ajout de logo). J'aimerais connaître votre opinion sur ces logos. Lesquels sont les plus réussis? Lesquels sont les plus moches? Quelles seraient vos suggestions pour les arrondissements qui n'ont pas de logo propre à eux ?
  16. il y a eu plusieurs thead sur les habitations jeanne-mance, qui sont destine un jour je pense a faire l'objet d'un developement controverse, parce que personne a l'air d'etre d'accord sur la maniere de proceder pour raviver le quartier et permettre de nouveaux developement sur ces terrains a la localisation si critique, tout en menageant les occupants existants des hlm. alors, voici a ce sujet, mes deux cennes: sans avoir d'idee sur l'allure ou l'arrangement particulier qu'auraient les nouveaux developement sur les lots vacants du quartier latin autour de l'universite du quebec a montreal, ainsi que les lots presentements occupes par les habitations jeanne-mances, voici comment j'organiserais l'espace de facon generale: dans le but de favoriser le maintien d'un certain niveau de mixite sociale dans le secteur, les terrains sur lesquelles se trouvent presentement la coop des habitations jeanne-mance auraient a maintenir un certain pourcentage de logement sociaux dans des tours residentielles locatives. en augmentant la densite en remplacant les petits immeubles par des tours, la quantite actuelle de loyers modiques pourrait etre maintenue tout en offrants des logements un peu plus dispendieux a travers les memes immeubles. des residences etudiants pour l'uqam et le cegep du vieux montreal pourraient aussi y etre amenage. ces lots sont identifies en jaune sur mon plan. ensuite, les rues de bullion et hotel de ville seraient raccordees a leur troncon nord, aidant a desenclaver le secteur et peut-etre apporter des clients supplementaires aux commerces existants via de la circulation de transit. de plus, les extentions permettraient de fluidifier la circulation accrue par la densification du quartier, et en moindre partie a y ajouter quelques espaces de stationnement. l'espace au centre de ce quadrilatere serait occupe par le parc ainsi que le jardin communautaire existants, qui verraient leur superficie quelque peu augmentee , mais surtout leur acces au residents du quartiers grandement ameliore. le parc est actuellement amenage de facon telle qu'il est difficile de cerner ses limites de celles des cooperatives d'habitation, ce qui decourage sa frequentation par des gens qui ne demeurent pas necessairement dans les hlm. et s'il le faut, le parc pourrait meme s'etendre sur le lot juste au sud de maisonneuve, ou prendre de l'espace a l'est et a l'ouest de hotel-de-ville ou de bullion. c'est le terrain que j'ai marque en vert, sur l'image. le reste des lots du quartier, que j'ai identifie en bleu, ne seraient pas tenus d'accueuillir un quelconque pourcentage en logement sociaux, et seraient donc a plus forte raison des tours a condominium. encore une fois, une augmentation de la densite serait a encourager, et les etages inferieur seraient de preference occupes par des commerces. aussi, tel que suggere il y a un certain temps par un usage d'un autre forum, une partie du terrain de l'edicule de la station saint-laurent pourrait etre reservee a l'accueuil de commerces ambulants, comme ceux que l'on retrouve a la station mont-royal entre autre, en particulier un genre de "farmer's market" ou les residents pourraient se procurer des fruits et legumes frais 24h par jour. [edit: un "plan B" a mon plan serait de repartir a travers le secteur les terrains "jaunes", pour favoriser encore plus la mixite. ainsi, certains lots marque en jaune pourraient en fait etre des tours a condo "bleues" et quelques un des terrains "bleus" au sud de ste-catherine pourraient accueillir du logement social pour relocalise les residents actuels des hlm.] je pense que, peu importe que vous soyez pour ou contre les logements sociaux au centre-ville, on doit reconnaitre que l'etat actuel des choses est au mieux une utilisation sub optimale des lieux, et que la finalisation du quartier des spectacles apportera sans aucun doute des pressions de redevelopement au secteur. personnellement, si on peut conserver les residents actuels et en ajouter [des mieux nantis], tout le monde sera gagnant. et avec tout ces nouveau residents dans le quartier, le troncon de ste-catherine et de st-laurent qui paraissent si morts pour l'instant se verraient sans aucun doute revitalise, de facon toute naturelle. ------------------------------------- disclaimer: excusez la lecture de mes mots, j'ai plusieurs langues secondes.
  17. Le projet distingue les aménagements de la rive gauche de la rive droite. A chaque espace ses activités. Toutefois, un meilleur lien entre les deux rives est envisagé. Les abords de la passerelle qui relie le parc des Tuileries au musée d'Orsay seraient complètement réorganisés. © APUR / JCCHOBLET Allez voir les photos! Berges de la Seine
  18. je ne crois pas que cet article à été publier encore... quand même intéressant. La souveraineté ne serait pas « mauvaise » pour le Québec Le 29 juin 2012 à 14h11 | ARGENTMise à jour le 21 février 2013 à 15h53 Olivier Bourque Argent Un chercheur de l'Institut Fraser croit que la souveraineté ne serait pas mauvaise économiquement pour le Québec. Il compare la province à la Slovaquie qui a vécu un véritable essor après l'éclatement de la Tchécoslovaquie en 1989. « Ça pourrait avoir un effet positif sur le Québec. En tout cas, ça ne serait sûrement pas la crise que certains anticipent. Je crois même que les liens avec les autres Canadiens seraient plus chaleureux », a souligné le chercheur Filip Palda, appelé à commenter un sondage soulignant que la moitié des Canadiens sont peu inquiets quant à une possible séparation. Cette position semble surprenante pour l'Institut Fraser. Leur dernière étude, qui date d'environ 20 ans, indique que les coûts de la séparation « seraient très élevés pour le Québec » et qu'un tort serait porté « aux deux économies ». « L'étude de l'institut a été publiée à une autre époque lorsque la situation était différente », a souligné M. Palda qui a confirmé que cette nouvelle position était la sienne. Il a ainsi fait une comparaison avec la Slovaquie qui est devenue un pays en 1989 après la Révolution de velours. « Avant que ça devienne un pays, nous étions pessimistes. Il était isolé, sans aucune nouvelle technologie, et recevait une péréquation. Mais les Slovaques ont généré un taux de croissance impressionnant à un rythme spectaculaire », a souligné le chercheur. « Je ne crois pas que le Québec souffrirait s'il perdait sa péréquation (NDLR: une balance de 4,4 milliards $). Pour le Québec, c'est un mauvais encouragement pour les politiciens », a-t-il poursuivi. M. Palda croit que l'avenir sera aux petites nations qui pourront tirer profit du nouveau contexte économique. « L'appartenance à un grand pays est en train de disparaître. Car la technologie permet d'avoir accès à de grands marchés. […] Avant, le commerce s'effectuait Est-Ouest au Canada, mais maintenant c'est Nord-Sud », a-t-il poursuivi. L'IREC… en accord Fait inusité, cette position rejoint celle de l'Institut de recherche en économie contemporaine (IREC), jugée à gauche sur l'échiquier économique. Le chercheur Robert Laplante croit que la comparaison avec la Slovaquie n'est toutefois pas tout à fait correcte. « Le Québec a davantage de ressources et de moyens. Mais il est vrai que la Slovaquie a profité de sa séparation pour s'ouvrir économiquement », a-t-il souligné. M. Laplante croit surtout que la fédération canadienne actuelle est très loin d'aider l'économie québécoise. « On le voit très bien, a-t-il soutenu. Les sables bitumineux font hausser le dollar canadien et cela fait mal à nos exportations. Donc pour le Québec et même l'Ontario, ce n'est pas du tout viable économiquement de rester dans le Canada. » Mais comment le Québec pourrait-il aller combler le montant de péréquation qu'il reçoit chaque année? Le chercheur croit que la province pourrait couper dans le gras. « Bien sûr, c'est préoccupant. Mais il faut savoir qu'on pourrait très bien équilibrer nos finances publiques en éliminant les doublons. Il y en a beaucoup actuellement. Et les dépenses ne seraient pas les mêmes dans un Québec souverain. Pas sûr qu'on se payerait des F-35 à 30 milliards $ », a-t-il constaté. Imprimer http://argent.canoe.ca/nouvelles/affaires/souverainete-mauvaise-quebec-29062012
  19. Le 9281 Photo: Robert Skinner, La Presse 9. Le 9281 9281, rue Airlie (à l'intersection de la 90e Avenue) Entre 30 et 40 appartements en copropriété Promoteur et constructeur: Nuovo Construction Le promoteur a acheté le terrain vague il y a cinq ans et est en pourparlers avec l'arrondissement pour construire un immeuble de trois étages au niveau de la rue. Il y aurait un quatrième étage, en retrait, composé de mezzanines. Les unités auraient une ou deux chambres et seraient relativement abordables, pour plaire à des acheteurs qui accèdent à la propriété. Le promoteur se réjouit que le secteur soit revitalisé et il mise sur la proximité de parcs et du fleuve Saint-Laurent, longé par une piste cyclable. http://montoit.cyberpresse.ca/habitation/immobilier/201011/17/01-4343631-onze-projets-a-lasalle.php
  20. Pour certains économistes et tenants du libre marché, le commerce équitable serait une subvention déguisée, une façon d'aider artificiellement des entreprises qui ne seraient pas rentables autrement; bref, le commerce équitable ne saurait avoir que des effets pervers sur l'économie mondiale. Pour en lire plus...
  21. Une radio honteuse Vous pensez que je fabule, que j’exagère, que j’ai tout inventé ? Attendez quelques jours et vous connaîtrez la vérité. Canoë lundi 16 juin 2008 Richard Martineau parlait, dans sa chronique d’hier intitulée « Maudits racistes », de l’émission This hour has 22 Minutes diffusée à la CBC, la télé publique canadienne, et qui fait du « Québec bashing » en humour. Eh bien, vous savez quoi ? J’ai découvert un complot, un vrai. Tenez-vous bien ! Il existe quelque part, du côté ontarien, le long de la frontière québécoise, une station de radio qui programme des émissions à caractère belliqueux et raciste sur le Québec. Oui, vous ne rêvez pas, la chose est possible, malheureusement. Cette station est sans doute mobile, car on n’est jamais parvenu à la localiser pour la faire taire ou brouiller les ondes complètement. Elle diffuse 24 heures sur 24, sept jours par semaine. Les médias ontariens, qui semblent au courant de cet attentat à la souveraineté du Québec, ont reçu la consigne de ne pas ébruiter ces faits, comme s’il s’agissait ni plus ni moins d’appuyer tacitement cette pratique déloyale, voire illégale, ou de la banaliser. La rumeur veut que quelques grosses fondations privées, dont il m’a été impossible, pour le moment, de connaître les noms, financeraient cette campagne de salissage. « Radio Papineau », c’est ainsi qu’elle serait baptisée, aborde en français, mais aussi en anglais, des thèmes politiques, sociaux et culturels d’actualité. Elle comporte aussi un volet historique, où l’histoire du Canada est expliquée sous un tout autre angle que celui qui est enseigné dans les écoles québécoises. Apparemment, la Sûreté du Québec serait au courant de ce viol des ondes, mais comme il s’agit de signaux sophistiqués, qui utilisent les ondes satellitaires, il devient difficile de bloquer la diffusion d’une telle radio-poubelle et d’en connaître les promoteurs. On ne peut pas pour l’instant capter ces émissions dans la grande région de Montréal. Ainsi, Le Devoir devient « Le Bavoir », Télé-Québec devient « Télé Nousautres » et la programmation générale de cette radio pirate offre des émissions comme « Québec sans frontières », « Presse libre », « Le Québec de l’intérieur », « Le fait français, une vaste supercherie », « Lectures sans censure », « Les vraies nouvelles », « L’ombre du cheuf », « Démocratie et partis politiques », etc. On y aborde aussi les sports d’un point de vue très canadien et on se moque royalement des Canadiens de Montréal et des Alouettes, car tous ces joueurs seraient prêts à abandonner leur équipe si on leur faisait miroiter de gros salaires pour aller jouer ailleurs. On ridiculise la « french cuisine » de même que l’agriculture telle que pratiquée ici, en vantant les mérites d’une agriculture non subventionnée et sans quotas laitiers et en dénigrant, bien entendu, la nouvelle industrie fromagère en pleine expansion. On va même jusqu’à inciter à des actes de sabotage et de violence contre certaines institutions politiques du Québec ou certaines entreprises d’État. On suggère, entre autres, de laisser les robinets d’eau couler sans arrêt. On lance des rumeurs concernant un possible durcissement des politiques linguistiques ou l’expulsion imminente de la fonction publique québécoise de tous ceux qui ne seraient pas « pure laine », on essaie de fomenter des incidents haineux entre les autochtones, les immigrants et les francophones, on invente des cas d’épidémies dues au fromage au lait cru du Québec, etc. On propose aussi de ne plus vendre le blé et le bœuf de l’Ouest canadien au Québec afin de nous affamer, de créer de faux labels, comme pour le sirop d’érable, afin de nuire à l’industrie acéricole, de boycotter Loto-Québec, etc. Cette « radio libre » se donne pour mission de diffuser la « face cachée » du Québec, sous prétexte qu’ici, toute nouvelle serait tendancieuse et complaisante. Les journalistes québécois ne seraient pas objectifs, ils n’oseraient jamais critiquer les grands projets rassembleurs comme les festivals culturels, ni le gouvernement du Québec, qui est présenté comme autoritaire, démagogique, répressif et à la solde de la France, qui, elle-même, comploterait depuis toujours contre le gouvernement canadien et ses institutions. Vous pensez que je fabule, que j’exagère, que j’ai tout inventé ? Attendez quelques jours et vous connaîtrez la vérité.
  22. Le géant des télécoms chercher à économiser 294 M$, qui seraient ajoutés au financement du rachat par Teachers. Pour en lire plus...
  23. Bonjour, que les recommandations seraient me donner si je veux acheter sur Cdiscount? Si je devais faire une réclamation, il est un*cdiscount telephone*où je peux appeler? Merci
  24. Le quadrilatere forme de Wellington, Peel, de la commune, et l'actuelle autoroute bonaventure Un complexe composé de condos, bureaux, commerces ramener l'autoroute bonaveture au niveau du sol, tunnel sous le bassin peel qui sortirait au coeur de ce complexe une rue principale au centre, entourée de buildings entre 10 et 20 étages, avec podium au niveau de la rue d'un maximum de 5 étages, afin que la lumiere puisse se rendre Sur la rue de la commune, trottoir large afin d'attirer cafés et restaurants et de l'espace pour des terrasses. 2 rues secondaires qui serviraient d'acces au parkings des tours ainsi que pour les livraisons, avec un code d'entretien strict afin que ca ne tourne pas en ruelles insalubres Les bureaux seraient plus du coté nord du chemin de fer (en brun et rouge) afin de faire le lien avec ce qui se trouve actuellement dans griffintown. *Je sais pas si ca devait venir dans cette section, alors malek soit libre de le deplacer si ca devrait aller ailleurs
  25. http://www.aircanada.com/en/about/media/presentations/documents/investor_day_2015.pdf Allez checkez a la page 37!!J'ai pas tout vu tellement il ya de lignes mais j'ai vu que pour 2018 : Dakar et Shanghai seraient deux opportunités pour Montreal.Air Canada veut faire de yul un hub spécialisé,ca a l'air intéressant.