Jump to content
publicité

Lien ferroviaire Centre ville - P.E.T. 500++ M$


mtlurb

Recommended Posts

  • Administrator

Profits dans la stratosphère pour Aéroports de Montréal

 

 

2 novembre 2007 - 14h41

Presse Canadienne

 

Aéroports de Montréal a dégagé, au troisième trimestre de 2007, un profit de 16,2 M$, comparativement à 2,1 M$ pour la période correspondante en 2006.

Le bénéfice d'exploitation d'ADM est pour sa part passé de 35,9 M$ au troisième trimestre de 2006 à 50,3 M$ cette année.

 

Ces profits de l'administrateur des aéroports internationaux Montréal-Trudeau et Montréal-Mirabel ont été réalisés alors que ses revenus ont augmenté de 21,9%, passant à 90,3 M$.

 

Le total des charges inscrites aux livres pour le troisième trimestre de l'exercice en cours est de 74,1 M$, contre 72 M$ un an plus tôt.

 

Au cours du dernier trimestre complété, le trafic-passagers aux aéroports de Montréal a connu une augmentation de 10,2% par rapport à la même période l'an dernier, pour atteindre 3,4 millions de passagers.

 

Le secteur international affiche la plus forte hausse, soit 14,5%, comparativement à une augmentation de 13,8% pour le secteur domestique et à une baisse de 1,3% pour le transfrontalier.

Link to comment
Share on other sites

publicité
  • Replies 294
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Posted Images

  • 3 weeks later...

Je me disais l'autre jour qu'il devrait instaurer à PET un système de taxi en commun, comme en afrique du nord, qui ferait le même chemin que le bus. Ce bus est tellement cher, irrégulier et lent, ça fait pas de bon sens! Le taxi est rentable à partir de deux personnes et il y a toujours de l'attente.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...
  • Administrator

Le projet de navette ferroviaire sur les rails

 

Michel Larose

Le Journal de Montréal

12/01/2008 08h32 e-journaldemontreal.gif

Le projet de relier l'aéroport P.- E.-Trudeau au centre-ville de Montréal par une navette ferroviaire a franchi une nouvelle étape alors qu'un appel d'offres de préfaisabilité a été lancé cette semaine.

 

 

Ce projet a été au coeur de l'actualité en mai dernier lorsque la Ville de Montréal a présenté son ambitieux plan de transports de 8 milliards de dollars.

 

ADM, la Ville de Montréal, la communauté métropolitaine de Montréal, AMT et le ministère fédéral des Transports ont formé un bureau de projets en juin dernier.

 

«C'est clair que nous passons à l'action. Nous voulons tous une navette qui relie l'aéroport de Dorval au centre-ville de Montréal», a dit André Lavallée, responsable de ce dossier au comité exécutif de la Ville.

 

Selon lui, il est primordial que l'aéroport demeure attrayant au moment où la ville américaine Plattsburgh offre des vols à prix alléchants depuis juin dernier.

Conclusions en septembre

Aéroports de Montréal (ADM) construit actuellement au coût de 18 M$ une coquille de gare sous le nouvel hôtel de l'aéroport Pierre- Elliott -Trudeau.

 

«Une voie ferrée sera aménagée de la gare de Dorval à celle de l'aéroport», a confirmé Christiane Beaulieu, vice-présidente, affaires publiques d'ADM.

 

Elle ajoute que l'étude de préfaisabilité établira techniquement la meilleure manière de relier le centre-ville à l'aéroport. Les conclusions seront livrées le 30 septembre.

Des questions

«Pour l'instant, on ne peut dire jusqu'où ira la navette au centreville. On peut encore moins dire quel type de navette véhiculera les passagers. S'agira-t-il d'un train léger ou d'un tramway? Nous n'en avons aucune idée», a ajouté Mme Beaulieu.

 

Toutefois, selon elle, un nouveau rail devra être construit dans le corridor qui relie actuellement Dorion et la gare Centrale.

 

Les voies du CN et du CP sont déjà utilisées au maximun pour le transport des marchandises.

 

 

http://www2.canoe.com/infos/quebeccanada/archives/2008/01/20080112-083201.html

Link to comment
Share on other sites

It never ceases to amaze me. It seems as though all these governments and other groups ever do is conduct studies and talk to consultants in addtion to the endless back and forth between all the groups. There is never any action. This link is not very complicated and there is not that much to study. It has been 10 years since the transfer of flights to YUL!

 

This is the same kind of back and forth that de-railed any Mirable link, let alone the highway extension.

Link to comment
Share on other sites

It never ceases to amaze me. It seems as though all these governments and other groups ever do is conduct studies and talk to consultants in addtion to the endless back and forth between all the groups. There is never any action. This link is not very complicated and there is not that much to study. It has been 10 years since the transfer of flights to YUL!

 

This is the same kind of back and forth that de-railed any Mirable link, let alone the highway extension.

 

When you just talk, you dont spend that much money and you still get the votes...

Link to comment
Share on other sites

  • Administrator

Lawrence Cannon étudie le train rapide et appuie la navette PET-Montréal

 

Mise en ligne 17/01/2008 16h41

 

 

20080117-164159-g.jpg

 

LA PRESSE CANADIENNE

 

Le ministre des Transports, Lawrence Cannon, affirme que la donne a considérablement changé depuis les dernières études de faisabilité, en 1995, sur un lien ferroviaire rapide dans le corridor Windsor-Québec, un projet évalué à 18 milliards $ à l'époque.

 

De passage au Salon de l'auto de Montréal, jeudi, le ministre a expliqué qu'il s'était entendu avec l'Ontario et le Québec pour mettre à jour ces études afin d'y incorporer les paramètres de cette nouvelle réalité.

 

Ainsi, il sera nécessaire de voir quelles modifications ont été apportées au réseau de transport en commun pour le transfert modal.

 

Aussi, on veut évaluer l'impact environnemental d'un tel lien rapide sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

 

De même, le ministre explique qu'il faut déterminer dans quelle mesure un lien ferroviaire réduira les besoins et, donc, les coûts d'expansion du réseau autoroutier.

 

La remise à jour des études de 1995 est évaluée à 2 millions $. Il a rappelé qu'à l'époque on prévoyait que 60% des coûts du projet soient absorbés par les pouvoirs publics.

 

Par ailleurs, Lawrence Cannon n'a pas caché qu'il est très favorable à la création d'une navette entre l'aéroport Pierre-Elliott-Trudeau, à Dorval, et le centre-ville de Montréal, qualifiant son absence d'absurde.

M. Cannon a indiqué avoir discuté de la question avec le maire de Montréal, Gérald Tremblay, la semaine dernière, et s'est dit de coeur et d'esprit derrière ce projet.

 

http://argent.canoe.com/lca/infos/canada/archives/2008/01/20080117-164159.html

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...

Une autre étude de faisabilité sera réalisée

Mise en ligne 11/02/2008 12h31 Canoe:

 

Une autre étape a été franchie lundi dans le projet de liaison ferroviaire entre le centre-ville de Montréal, l'ouest de l'île et l'Aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau.

 

Le comité directeur du projet a annoncé qu'il avait octroyé au consortium formé des sociétés Dessau, Les consultants SM et Hatch Mott MacDonald, en collaboration avec la firme STV, le mandat de réaliser une étude de préfaisabilité.

 

Plus précisément, le consortium, avec STV, devra identifier les différents tracés ferroviaires potentiels, analyser la préfaisabilité de ces tracés, établir les caractéristiques d'exploitation préliminaires et quantifier les coûts liés aux différentes solutions.

 

Son rapport final doit être déposé à la fin de l'été. Il s'agit du quatrième mandat d'étude octroyé en rapport avec ce projet. Les trois premiers mandats touchant à l'évaluation des études antérieures, au conseil stratégique et financier ainsi qu'à la pré-consultation des personnes et organisations concernées ont été attribués en octobre dernier.

 

Le comité directeur du projet est coprésidé par Aéroports de Montréal et l'Agence métropolitaine de transport et regroupe Transports Canada, Transports Québec, la Ville de Montréal et la Communauté métropolitaine de Montréal.

 

Parallèlement à l'étude de préfaisabilité, Aéroports de Montréal, l'Agence métropolitaine de transport et Transports Québec réaliseront une étude de transport afin d'évaluer l'achalandage des différents tracés, ainsi que les impacts sur les réseaux existants et autres modes de transport.

 

Les données de l'étude de préfaisabilité et de l'étude de transport permettront ensuite au conseiller financier et stratégique, PricewaterhouseCoopers, de compléter les analyses avantages-coûts et financières préliminaires des différents tracés ferroviaires.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


Countup


×
×
  • Create New...