Search the Community

Showing results for tags 'ferroviaire'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 16 results

  1. L'industrie nord-américaine du transport ferroviaire est positionnée en vue d'une croissance à long terme, en dépit des difficultés financières qu'elle traverse, affirme RBC. Pour en lire plus...
  2. Aéroports de Montréal - De grands projets en chantier Le Devoir Martine Letarte Édition du samedi 11 et du dimanche 12 avril 2009 Mots clés : Chantier, Projets, Aéroports de Montréal, Investissement, Transport, Montréal L'aéroport Pierre-Elliott-Trudeau a investi 300 millions de dollars pour la construction du tout nouveau secteur des départs. Quelque 300 millions de dollars. C'est l'investissement qui a été nécessaire pour la construction du tout nouveau secteur des départs de l'aéroport Pierre-Elliott-Trudeau vers les États-Unis, dont l'ouverture est prévue le 20 mai. Mais ce n'est pas tout. Aéroports de Montréal a bien d'autres projets en développement, comme la navette ferroviaire et l'harmonisation du réseau routier. Les nouvelles installations de départ vers les États-Unis de l'aéroport Montréal-Trudeau doivent améliorer le parcours des passagers de différentes façons. D'abord, s'ils devaient auparavant traîner leurs valises jusqu'aux douanes américaines, les passagers devront maintenant les déposer dès l'enregistrement au comptoir de la compagnie aérienne. «Les passagers se rendront ensuite à la sécurité canadienne, dotée d'un tout nouveau système de détection des explosifs à la fine pointe de la technologie, puis, enfin, à la douane américaine», indique Henri-Paul Martel, vice-président, ingénierie et construction, d'Aéroports de Montréal. «Cette nouvelle façon de faire permettra aux douaniers américains de se retrouver devant des passagers déjà sécurisés. Un système automatisé permettra également aux douaniers d'avoir accès à une photo des bagages et à leur poids, et ce sont eux qui auront le dernier mot quant à savoir si les bagages embarqueront dans l'avion.» Grâce à ces modifications, l'aéroport Montréal-Trudeau se conformera aux nouvelles exigences de sécurité des autorités américaines. Les passagers aussi devraient être satisfaits des nouvelles installations, d'après M. Martel. «Le chemin parcouru sera simplifié et raccourci, ce qui était un élément important à améliorer pour la clientèle. Au lieu d'arriver à l'extrémité de la jetée, les passagers arriveront au milieu, par une nouvelle porte.» L'investissement de 300 millions de dollars a aussi servi à l'aménagement d'un stationnement souterrain et de l'enveloppe de la future gare de la navette ferroviaire qui desservira le centre-ville et l'ouest de la ville. Navette ferroviaire Le projet de navette ferroviaire à l'aéroport Montréal-Trudeau ne date pas d'hier. Mais, depuis la fin 2007, les choses progressent plus rapidement. En effet, différents acteurs intéressés à développer le projet -- Aéroports de Montréal, l'Agence métropolitaine de transport, la Ville de Montréal, la Communauté métropolitaine de Montréal, Transports Québec et Transports Canada -- se sont alors réunis et travaillent maintenant ensemble. «Pour arriver à réaliser le projet, ça va beaucoup mieux lorsqu'on travaille tous ensemble plutôt que chacun de son côté», affirme Henri-Paul Martel. Aéroports de Montréal croit que, cet été, on devrait avoir choisi le tracé du train. Deux options sont envisagées actuellement. Le tracé du CN, avec la Gare centrale, ou celui du CP, avec la gare Lucien-L'Allier. Toutefois, d'un côté comme de l'autre, les voies ferrées actuelles sont largement achalandées par les trains de marchandises. De nouveaux corridors seront donc construits exclusivement pour les passagers. En attendant d'être prêt à installer le quai, Aéroports de Montréal se sert de l'espace de la future gare comme autre stationnement. C'est bien beau, les stationnements, mais déjà 12 000 espaces sont disponibles à l'aéroport Montréal-Trudeau, et Aéroports de Montréal considère que c'est amplement suffisant. «Nous n'avons pas l'intention d'augmenter encore le nombre de places de stationnement et nous croyons qu'il est grand temps d'améliorer l'accès à l'aéroport Montréal-Trudeau par un moyen de transport beaucoup plus écologique que la voiture. D'où l'intérêt de la navette ferroviaire», affirme Christiane Beaulieu, vice-présidente, affaires publiques, d'Aéroports de Montréal. De plus, la navette ferroviaire permettrait de garantir le temps d'accès à l'aéroport, et ce, peu importe l'état de la circulation ou de la météo. «Nous voudrions que le trajet dure au maximum une vingtaine de minutes et que les départs s'effectuent également toutes les 20 minutes environ», indique M. Martel. Les passagers de l'aéroport Montréal-Trudeau pourront profiter de la fiabilité et de la rapidité de la navette ferroviaire, mais les nombreux employés de l'aéroport pourront aussi laisser leur voiture à la maison pour se rendre au travail. «La navette ferroviaire, c'est une tendance mondiale. Toutes les grandes villes d'Europe ont la leur. Toronto est en train de travailler sur le projet et Vancouver l'aura sous peu. Nous souhaitons la même chose pour Montréal», indique Henri-Paul Martel. Harmonisation du réseau routier Le réseau routier qui dessert l'aéroport Montréal-Trudeau bénéficiera aussi de changements importants. En effet, Transports Québec réaménagera le rond-point Dorval, un investissement de 224 millions de dollars. «Les travaux préliminaires ont déjà été réalisés, se réjouit M. Martel, mais ce mois-ci on commencera les travaux permanents.» Le nouvel échangeur sera élargi et comportera de l'espace pour les voies ferrées destinées aux passagers. De plus, le passage de l'autoroute 20 à l'aéroport Pierre-Elliott-Trudeau sera grandement simplifié. L'investissement du gouvernement du Québec est important, mais Aéroports de Montréal devra aussi faire sa part. «Nous allons investir 100 millions de dollars pour effectuer des travaux sur le territoire de l'aéroport. Nous devrons raccorder nos routes à celles de Transports Québec et nous construirons aussi trois viaducs. De plus, nous devrons refaire les entrées de nos stationnements», indique M. Martel. Des travaux importants, donc, mais qui, d'après Aéroports de Montréal, sont nécessaires pour être achevés à la reprise économique prévue en 2010 ou 2011. Parce que, actuellement, l'aéroport Pierre-Elliott-Trudeau n'est pas des plus accessibles. «Nous en sommes tout à fait conscients, et d'ailleurs, la première entente de construction d'un nouvel échangeur que nous avons signée remonte à 1996, indique Mme Beaulieu. Ça fait longtemps que nous voulons améliorer l'accès à l'aéroport et nous sommes prêts à passer à l'action.» http://www.ledevoir.com/2009/04/11/245173.html (11/4/2009 8H40)
  3. (Courtesy of Cyberpress) Cheap flights anyone or is Quebec just going to annex Vermont, seeing we sell them electricity Plus we can also probably annex Maine.
  4. http://communities.canada.com/montrealgazette/blogs/metropolitannews/archive/2010/09/10/montreal-maine-train-lewiston-auburn-john-a-poor-grand-trunk-railway.aspx
  5. Découvrez très bientôt le Prescott condos services, relié à la résidence pour retraités Chartwell Le Prescott, un immeuble de grande qualité comprenant 68 unités résidentielles ergonomiques, alliant modernité, chaleur et souvenir du passé ferroviaire de la région Vaudreuil-Dorion. De plus, les copropriétaires pourront profiter à leur guise des espaces communs et des services du Chartwell Le Prescott. Voilà un investissement solide et durable à la hauteur de votre train de vie. http://www.leprescottcondos.ca/
  6. Le transporteur ferroviaire voit ses profits reculer de 40% au deuxième trimestre alors que ses revenus sont demeurés sensiblement stables. Pour en lire plus...
  7. Des records de volumes et de revenus ont été enregistrés dans le domaine du transport ferroviaire de marchandises et de passagers l'an dernier au Canada. Pour en lire plus...
  8. Entrevue avec le président de la société française Train haute vitesse : Alstom rêve de relier Montréal à Boston 19 mars 2009 - 17h11 Katia Germain ARGENT Le président d'Alstom Canada et Alstom USA, Pierre Gauthier, a un rêve qu'il chérit avec d'autres : un train à haute vitesse reliant Montréal à Boston, New York et Washington. «Dans un document du National Geographic, la liaison Montreal-Boston apparaît! Je me dis, ce n'est pas impossible de la concrétiser si on en a la volonté... Nous sommes les leaders à ce chapitre. Je rêve peut-être, mais ça nous ferait un grand plaisir de participer à ce projet!», a-t-il souligné. Le président d'Alstom prononçait, jeudi, une allocution devant le Conseil des relations internationales de Montréal. L'Agence ferroviaire fédérale américaine étudie présentement la possibilité de faire circuler un train à haute vitesse dans le corridor Montréal-Boston. Selon Transports Québec, les résultats seront divulgués au printemps 2010. Des projets en vue à Montréal En parallèle, Alstom se montre intéressée par plusieurs projets actuellement caressés par Montréal. «Montréal a un plan de développement et de modernisation de son réseau de transport en commun ambitieux. Alstom pourrait contribuer à de nombreux chantiers qui pourraient être lancés par la métropole», a lancé M. Gauthier. La construction d'un futur réseau de tramway, une navette ferroviaire entre le centre-ville et l'aéroport Montréal-Trudeau ainsi qu'un train rapide Montréal-Windsor comptent parmi les projets qui suscitent l'intérêt de la société française.
  9. Le Canadien Pacifique élimine 600 emplois * Presse Canadienne, * 10:56 Le Canadien Pacifique adopte des mesures de réduction de ses coûts, dont l'élimination de 600 emplois syndiqués au sein de son personnel, afin de faire face aux conditions économiques actuelles difficiles. Le transporteur ferroviaire réduit également son budget pour les déplacements d'affaires par avion en favorisant dorénavant les conférences téléphoniques et par Internet, suspend les primes et élimine les six jours de congés flottants de ses employés de bureau, rapporte le Globe And Mail. "En tant qu'équipe de direction, nous faisons des choix pour des raisons d'affaires que nous préférerions ne pas faire, si nous n'avions que les personnes à considérer, a affirmé Fred Green, chef de la direction, dans un message aux employés. "Ils (les choix) ne sont pas fait à la légère et ne sont pas à courte vue. Ils peuvent être impopulaires, mais lorsque nous aurons passé à travers (la période actuelle), et je sais nous le ferons, ce sera grâce aux décisions que nous avons prises aujourd'hui." M. Green a rencontré des employés à l'hôtel de ville de Calgary mardi dans le cadre d'une série de rencontres commencées vendredi dernier. La suppression d'emplois _ 600 sur un total de 16 000 _ touche les membres de la Conférence ferroviaire Teamsters Canada, les employés à l'entretien de la voie membres du syndicat des Teamsters et les travailleurs qualifiés, tels que les mécaniciens et les électriciens, membres du syndicat des Travailleurs canadiens de l'automobile.
  10. Visionnez ici la présentation du projet Un projet « vert » en harmonie avec le milieu : Début des travaux d'aménagement de l'antenne ferroviaire Longue-Pointe en piste multifonctionnelle 4 juillet 2014 Montréal, le 4 juillet 2014 – Le maire de l'arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve et responsable du développement durable, de l'environnement, des grands parcs et des espaces verts au comité exécutif de la Ville de Montréal, M. Réal Ménard, en présence de ses collègues élu-es de l'arrondissement et de M. Aref Salem, responsable du transport au comité exécutif de la Ville de Montréal, a annoncé ce matin, en conférence de presse, le début des travaux d'aménagement de l'antenne ferroviaire Longue-Pointe, localisée dans le district de Maisonneuve–Longue-Pointe, en piste multifonctionnelle de 0,5 km, qui se déploie d'est en ouest, de la rue Viau à l'avenue Bennett et entre les rues de Rouen (nord) et Ontario (sud). « Je suis fier d'annoncer le début des travaux de l'antenne ferroviaire Longue-Pointe qui, à la suite de consultations publiques tenues en 2012 dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve, répond maintenant aux attentes du milieu. Cette piste multifonctionnelle sera un aménagement vert, récréatif et sécuritaire qui embellira le quartier tout en améliorant la qualité de vie des résidents. Il y aura plantation de 78 arbres d'espèces variées ainsi que 941 arbustes et de nombreuses vivaces. De plus, les eaux de pluie seront captées et un système d'éclairage moins énergivore sera installé », a souligné le maire de l'arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, M. Réal Ménard. Le projet de réaménagement de l'antenne ferroviaire Longue-Pointe en piste multifonctionnelle La Ville de Montréal a signé un bail à long terme de 60 ans avec le ministère des Transports, actuel propriétaire de cette partie de l'ancienne emprise ferroviaire, afin d'aménager entre autres cette piste multifonctionnelle. Les travaux d'aménagement de 3,2 M$ sont financés par la Ville et l'agglomération de Montréal. Ils débuteront en août 2014 pour se poursuivre pendant une période de 13 à 15 semaines. Une étape de plus dans la mise en place du Quartier vert Maisonneuve Le responsable du transport au comité exécutif de la Ville de Montréal, M. Aref Salem, a déclaré : « Ce projet s'inscrit dans l'optique de l'établissement du Quartier vert Maisonneuve, dont le cœur est le marché Maisonneuve, à proximité de la rue Notre-Dame. Le projet du quartier vert vise ainsi à apaiser la circulation et à améliorer la sécurité par la réduction des vitesses et de la circulation de transit. L'implantation d'une piste multifonctionnelle dans cette ancienne emprise ferroviaire sera un jalon de plus dans la mise en place d'un corridor cycliste est-ouest dans l'axe de la rue Souligny. » Un projet attendu dans Hochelaga-Maisonneuve Selon la conseillère du district de Maisonneuve–Longue-Pointe, Mme Laurence Lavigne Lalonde : « C'est grâce à la participation de nos citoyens et citoyennes ainsi qu'à nos partenaires que ce projet d'aménagement s'est précisé. Cette piste multifonctionnelle, inscrite dans ce quartier densément peuplé, présente également un important lieu de socialisation avec son jardin communautaire, sa place publique et son aire de jeu pour les enfants. De plus, le développement résidentiel récent du secteur s'est fait en harmonie avec ce projet. » Source : Arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve
  11. Le Groupe Akka Technologies s'implante à Montréal 4 novembre 2010 | 09h23 Le groupe européen d'ingénierie AKKA Technologies s'implante à Montréal, d'où il entend rayonner partout en Amérique du Nord. AKKA Groupe Amérique du Nord prévoit embaucher plus de 100 personnes «à court terme». La société française compte plus de 5600 employés dans 11 pays à travers le monde. Au dernier semestre terminé le 30 juin, le groupe a réalisé un chiffre d'affaires de 197,5 millions d'euros, en hausse de 19,8%, générant un bénéfice avant impôts de 10,7 millions d'euros. Les activités internationales du groupe ont représenté 11,6% du chiffre d'affaires total de la société. AKKA affirme qu'elle entend développer des «partenariats stratégiques» avec des entreprises locales dans les secteurs de l'aérospatiale, du ferroviaire et des nouvelles technologies alternatives. «AKKA Technologies reconnaît l'importance du Québec dans des industries majeures telles que l'aérospatiale et le ferroviaire. La connaissance approfondie d'AKKA Technologies dans ces secteurs d'excellence du Québec permettra d'apporter un savoir-faire ainsi que des solutions innovantes et créatives qui profiteront à toute notre industrie », a commenté dans un communiqué le ministre du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation, Clément Gignac. AKKA a reçu l'aide de Montréal International pour son implantation dans la métropole. http://argent.canoe.ca/lca/affaires/quebec/archives/2010/11/20101104-092356.html
  12. La hausse des prix parce que cela pousse la demande vers le transport ferroviaire par rapport à l'avion et à la voiture. Pour en lire plus...
  13. Train à haute vitesse Montréal-Boston: Tout le monde à bord? http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/200911/13/01-921553-train-a-haute-vitesse-montreal-boston-tout-le-monde-a-bord.php Yves Schaëffner (Boston) Le projet de train à haute vitesse entre Montréal et Boston est bel et bien sur les rails, si l'on en croit le gouverneur du Massachusetts, Deval Patrick, et le premier ministre Jean Charest. Les deux hommes, qui ont eu un entretien d'une demi-heure vendredi midi, ont dit vouloir tabler sur l'intérêt de l'administration Obama pour le transport ferroviaire afin de faire avancer le projet. «Il y a beaucoup d'intérêt, a assuré le gouverneur américain. Nous avons des échanges commerciaux très importants, nous avons des liens sociaux très forts et, durant certaines périodes de l'année, c'est intéressant d'aller et de venir entre les deux places pour les matchs de hockey», a plaisanté le gouverneur. Entouré de ses deux chiens dans son bureau, il a poursuivi en expliquant qu'un lien Montréal-Boston pourrait s'inscrire dans le cadre du projet de train régional à haute vitesse sur lequel planche plusieurs États du nord-est des États-Unis. Montréal pourrait un jour devenir le dernier arrêt sur cette ligne. Les gouverneurs de la Nouvelle-Angleterre qui ont soumis différents tracés espèrent recevoir l'appui de l'administration Obama pour développer leur projet. Si le projet d'un train à haute vitesse reliant Boston à Montréal fait l'objet de spéculations depuis des années, Jean Charest pense que le projet est davantage sur les rails aujourd'hui qu'il ne l'était par le passé. «D'abord, ce qu'il faut noter, c'est que les États de la Nouvelle-Angleterre se sont mis ensembles pour présenter des tracés conjoints. Cela ne s'était jamais fait auparavant, a-t-il précisé après sa rencontre. Le contexte est évidemment unique parce que le gouvernement fédéral (américain) a annoncé sa volonté d'investir massivement dans le transport ferroviaire, ce qui n'était pas le cas jusqu'à l'élection du gouvernement Obama.» Abondant dans le même sens, le gouverneur du Massachusett a renchéri: «Nous sommes plus avancés dans le sens qu'il y a des sommes qui sont mises de côté dans le plan de relance économique. Il y a des crédits budgétaires tangibles.» Alors, à quand la première pelletée de terre? «Vous devez demander ça au gouvernement fédéral (américain), a répondu M. Patrick. Je lui pose également la question. Espérons que cela soit bientôt.» À travers son plan de relance économique, l'administration Obama compte investir 8 milliards de dollars US pour moderniser le système ferroviaire du pays. Mais, évidemment, la compétition est rude entre les différents États pour obtenir ne serait-ce qu'une portion de cette somme. En juillet, le gouvernement fédéral avait déjà reçu des demandes totalisant plus de 100 milliards dans le cadre de ce programme, selon le Boston Globe. Ça me semble bien intéressant comme projet...mais disons que je ne suis pas convaincu que nous allons voir un nouveua lien à haute vitesse entre MTL et BOS d,ici 2015!!!
  14. Le transporteur ferroviaire deviendra propriétaire des trois principales filiales de chemin de fer de la SCFQ et d'un service marchandises de traversier-rail. Pour en lire plus...
  15. Nouveau quartier à proximité de la très commerciale rue Sainte-Catherine (1.25 km entièrement piétonnière), Bordeaux Photos : Sud-Ouest : QUENTIN SALINIER, PHILIPPE TARIS et VALÉRIE DEYMES Bien que de taille modeste, Bordeaux présente certains éléments qui si appliqués à Montreal en ferait une ville accomplie : 1. Grande rue piétonne et commerciale 2. Gare ferroviaire charmante et élégante (un peu le cas de toutes les villes d'Europe) : Source : Cyberevasion 3. Réseau de tramway dense et étendu : Source : objectifAquitaine 4. Low-rise contemporary architecture : Source : France 3 Aquitaine Tous des projets à taille humaine