Gilbert

Tour Quartier des spectacles (Spectrum) - 14, 33 étages

Recommended Posts

Pinned posts

Projet en train d'être repensé: https://renx.ca/montreal-tour-des-canadiens-3-condo-tower-launches/

Nom: Tours Quartier des spectacles
Hauteur en étages: 14, 33
Hauteur en mètres: 65, 145
Coût du projet: 150 000 000,00$
Promoteur: Canderel et Fonds immobilier de solidarité FTQ
Architecte:
Entrepreneur général:
Emplacement: Ancien Spectrum
Début de construction:
Fin de construction:
Site internet:
Lien webcam:
Autres informations:  phase 1 : tour de 14 étages (13+1 mécanique), phase 1 : 35 000 m2 de bureaux, phase 2 : tour de 33 étages (30+3 mécaniques). phase 2 : 2 400 m2 de commerces, 96 600 m2 de bureaux, 286 places de stationnement, 7 quais de chargement
Rumeurs: VISA serait potentiellement locataire de la phase 2, le promoteur tente d'intégrer les petites maisons en front sur Sainte-Catherine
Aperçu artistique du projet: 

TOURQDS.jpg

Maquette:
Autres images:
Vidéo promotionnelle:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si on les laisse là, il faudrait un concept intelligent qui permettrait un dialogue architectural harmonieux entre les deux éléments. Sinon, on risque un peu le ridicule de petites bâtisses relativement mal entretenues qui sembleront "déposées" aléatoirement dans un quartier qui n'a plus aucun rapport avec ce genre de construction. Ça aura l'air de dire : "nous avons des remords d'avoir mal conservé notre patrimoine, alors nous avons décidé de sauver les derniers vestiges coûte que coûte". Et qui plus est, 2 ou 3 façades sont véritablement digne de conservation. Pas les autres, ce qui ajoute au défi.

Mais c'est certainement possible, faudrait juste le vouloir vraiment.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 36 minutes, MtlMan a dit :

Si on les laisse là, il faudrait un concept intelligent qui permettrait un dialogue architectural harmonieux entre les deux éléments. Sinon, on risque un peu le ridicule de petites bâtisses relativement mal entretenues qui sembleront "déposées" aléatoirement dans un quartier qui n'a plus aucun rapport avec ce genre de construction. Ça aura l'air de dire : "nous avons des remords d'avoir mal conservé notre patrimoine, alors nous avons décidé de sauver les derniers vestiges coûte que coûte". Et qui plus est, 2 ou 3 façades sont véritablement digne de conservation. Pas les autres, ce qui ajoute au défi.

Mais c'est certainement possible, faudrait juste le vouloir vraiment.

On ne doit pas se laisser limiter par une série de maisons oubliées dans un quadrilatère aussi stratégique, en plein coeur du QdS. Un choix d'image avant tout, qui m'apparaitrait contraire à ce que l'on voudrait projeter de Montréal à l'international.

Si ces petites maisons étaient situées sur une rue secondaire, pas de problème. Mais les garder en première ligne, en façade de la plus importante place publique qui jouit d'ailleurs d'une visibilité planétaire. Ce serait comme laisser une vilaine verrue sur le bout du nez après un lifting. :yikes:

  • Like 4
  • Thanks 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Hmmm ... A l'origine, ce projet a en réalité deux tours. La première phase était la tour la plus courte (65 mètres). La tour la plus haute devait faire 145 mètres de haut. Je suppose que si la petite tour était un échec, la deuxième tour ne serait pas construite.

Étant donné que l'application veut augmenter la hauteur de 65 mètres - ce serait par rapport à la tour plus courte (phase 1). Je me demande quel est le grand plan: 1) deux tours d'une hauteur de 145 mètres; ou 2) deux tours de moins de 145 mètres; ou une tour de plus de 65 mètres mais de moins de 145 mètres (style University Place).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 12 minutes, newyorkontario a dit :

 

Hmmm ... A l'origine, ce projet a en réalité deux tours. La première phase était la tour la plus courte (65 mètres). La tour la plus haute devait faire 145 mètres de haut. Je suppose que si la petite tour était un échec, la deuxième tour ne serait pas construite.

Étant donné que l'application veut augmenter la hauteur de 65 mètres - ce serait par rapport à la tour plus courte (phase 1). Je me demande quel est le grand plan: 1) deux tours d'une hauteur de 145 mètres; ou 2) deux tours de moins de 145 mètres; ou une tour de plus de 65 mètres mais de moins de 145 mètres (style University Place).

Quand il est écrit : « concernant notamment l'augmentation de la hauteur maximale permise de 65 mètres en bordure de la rue Sainte-Catherine », je comprends qu'on désire augmenter la hauteur permise qui est actuellement de 65m, et non augmenter la hauteur de 65m en plus du 65m mettre existant pour atteindre 130m, soit un pallier inexistant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, UrbMtl a dit :

Quand il est écrit : « concernant notamment l'augmentation de la hauteur maximale permise de 65 mètres en bordure de la rue Sainte-Catherine », je comprends qu'on désire augmenter la hauteur permise qui est actuellement de 65m, et non augmenter la hauteur de 65m en plus du 65m mettre existant pour atteindre 130m, soit un pallier inexistant.

Je suis entièrement d'accord avec ton interprétation.  Mais je note que la formulation officielle porte à ambiguïté.  La tienne est claire: «...augmenter la hauteur permise qui est actuellement de 65m».  Si on avait voulu dire autre chose, une formulation claire aurait été «concernant notamment une augmentation de 65m de la hauteur maximale permise...».

La faiblesse de la formulation officielle réside dans l'emploi de deux «de» consécutifs qui n'ont pas le même sens. Le premier «de», dans «augmentation de la hauteur»  a un sens de complément d'objet direct  (augmenter la hauteur), tandis que le second «de» (dans «maximale permise de 65 mètres» a un sens descriptif  (maximale permise qui est).

On ne confiera pas à cet auteur la rédaction de textes de loi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Par acpnc
      Publié le 19 janvier 2018 à 06h29 | Mis à jour à 06h29
      http://www.lapresse.ca/affaires/economie/immobilier/201801/19/01-5150616-un-terrain-vendu-100-millions-au-centre-ville-de-montreal.php
      Un terrain vendu 100 millions au centre-ville de Montréal
      Le terrain de 135 000 pieds carrés est bordé par le boulevard Robert-Bourassa, la rue Saint-Jacques, la rue Notre-Dame et la rue Gauvin.
      Photo Ivanoh Demers, La Presse
      André Dubuc
      La Presse   Le promoteur Broccolini vient de mettre la main sur un des terrains les plus en vue à l'entrée du centre-ville de Montréal, pour la somme faramineuse de 100 millions de dollars.
      Le terrain de 135 000 pieds carrés est bordé par le boulevard Robert-Bourassa, la rue Saint-Jacques, la rue Notre-Dame et la rue Gauvin. Il donne sur la nouvelle entrée de la ville, l'ancienne autoroute Bonaventure devenue un boulevard urbain aux oeuvres d'art monumentales.
      « C'est une transaction fracassante, commente Noémie Lefebvre, conseillère principale en immobilier et spécialiste des terrains au Groupe Altus, à qui La Presse a parlé jeudi. En termes de valeur, une vente de terrain à 100 millions, c'est du jamais vu. »
      740 $
      Prix de vente du terrain au pied carré La vente de terrain la plus importante dans l'île de Montréal auparavant avait été celle d'un terrain de 2 millions de pieds carré, voisin du centre Fairview Pointe Claire, acheté au prix de 48 millions par Ivanhoé Cambridge en 2013, selon une compilation d'Altus. En 2017, le groupe Brivia, promoteur des condos YUL, avait acheté un terrain de 40 000 pieds carrés à l'angle du boulevard René-Lévesque Ouest et de la rue Guy pour 27,5 millions. Fin 2016, le terrain de l'ancien Children's Hospital, d'environ 150 000 pieds carrés, avait été vendu 25 millions. Le terrain de 100 millions a longtemps été contrôlé par Magil Laurentienne, qui a fait la promotion de différents projets sur ce lieu au fil des ans. 
      Le projet Univers, annoncé en août 2012, prévoyait la construction de 500 condos à l'est, et de bureaux dans la partie ouest. Le projet d'une valeur de 350 millions a été abandonné un an plus tard. 
      COMPLEXE À VOCATION MIXTE
      Broccolini, pour sa part, projette de construire un complexe faisant jusqu'à 1,5 million de pieds carrés à vocation mixte, soit des bureaux, des logements et des locaux commerciaux. 
      Le nouveau propriétaire connaît bien les lieux puisqu'il entame la construction d'une tour de 35 étages au 628, rue Saint-Jacques, tout juste à l'ouest de sa nouvelle acquisition.
      Broccolino est un important promoteur et entrepreneur en construction. Il a construit L'Avenue, une tour de 50 étages, en face du Centre Bell et il bâtit actuellement la nouvelle Maison de Radio-Canada, angle Papineau et René-Lévesque Est. Il gère aussi un portefeuille de 40 propriétés totalisant 6 millions de pieds carrés.
    • Par Miska

       
      Brossard Éclair - Alexandre Lampron - 16 juillet 2009
       
      Un nouveau complexe d’affaires verra le jour sur le boulevard Lapinière, en face du Club de golf de Brossard, entre les boulevards Leduc et du Quartier. Situé à proximité du Quartier DIX30, jonxion constitue un vaste projet de plus de 500 000 pieds carrés, construit en quatre phases (quatre bâtiments), et nécessiterait des investissements qui pourraient varier entre 75 et 100 millions $. La phase 1 de 125 000 pieds carrés de terrain, qui a pignon sur rue au 4805, boulevard Lapinière, est déjà complété et a coûté 12 millions $. Un regroupement de syndicats affiliés au Fonds de travailleurs du Québec (FTQ) et des bureaux privés, loués à près de 90%, s’y trouvent déjà. «Avec ce que nous avons provenant de la demande et de l’effervescence du secteur, au rythme où les choses évoluent, nous pensons être capables de faire un bâtiment à tous les deux ans», mentionne Denis Malo, le directeur des Services techniques de la Société immobilière Courbec. Phase 2Par ailleurs, le début des travaux de la phase 2, située au 4905, boulevard Lapinière, doit débuter au retour des vacances de la construction. M. Malo confirme que le bâtiment comptera cinq étages (par rapport à six pour la phase 1) sur une superficie de 140 000 pieds carrés, qui nécessitera un investissement d’environ 25 millions $. Des clients privés se sont déjà montrés intéressés à s’y établir, soit un bureau d’avocats et un «client principal» provenant du secteur de l’immobilier. «Il est prévu que ce client principal aménage au plus tard le 31 juillet 2010», précise M. Malo. Quant aux phases 3 et 4, la société immobi*lière Courbec s’est dite confiante de remplir ces deux édifices malgré une économie qui tourne au ralenti.
      Un nouveau complexe d’affaires verra le jour sur le boulevard Lapinière, en face du Club de golf de Brossard, entre les boulevards Leduc et du Quartier.
       
      Situé à proximité du Quartier DIX30, jonxion constitue un vaste projet de plus de 500 000 pieds carrés, construit en quatre phases (quatre bâtiments), et nécessiterait des investissements qui pourraient varier entre 75 et 100 millions $.
       
      La phase 1 de 125 000 pieds carrés de terrain, qui a pignon sur rue au 4805, boulevard Lapinière, est déjà complété et a coûté 12 millions $. Un regroupement de syndicats affiliés au Fonds de travailleurs du Québec (FTQ) et des bureaux privés, loués à près de 90%, s’y trouvent déjà.
       
      «Avec ce que nous avons provenant de la demande et de l’effervescence du secteur, au rythme où les choses évoluent, nous pensons être capables de faire un bâtiment à tous les deux ans», mentionne Denis Malo, le directeur des Services techniques de la Société immobilière Courbec.
       
      Phase 2
       
      Par ailleurs, le début des travaux de la phase 2, située au 4905, boulevard Lapinière, doit débuter au retour des vacances de la construction. M. Malo confirme que le bâtiment comptera cinq étages (par rapport à six pour la phase 1) sur une superficie de 140 000 pieds carrés, qui nécessitera un investissement d’environ 25 millions $.
       
      Des clients privés se sont déjà montrés intéressés à s’y établir, soit un bureau d’avocats et un «client principal» provenant du secteur de l’immobilier.
       
      «Il est prévu que ce client principal aménage au plus tard le 31 juillet 2010», précise M. Malo.
       
      Quant aux phases 3 et 4, la société immobi*lière Courbec s’est dite confiante de remplir ces deux édifices malgré une économie qui tourne au ralenti.
       
      Le site du projet :

      JONXION - ESPACE D'AFFAIRES
       
      Voici des images tirés de la documentation sur ce site.
       

       

       

       

       

    • Par UrbMtl
      Il n'y a pas de proposition encore. Je n'ai rien à vous présenter, désolé.
      Cependant, je crois que nous devrions discuter du futur de ce terrain ici plutôt que de s'éparpiller dans différents fils dans les mois à venir.
       
      En passant devant il y a quelques minutes, j'ai remarqué que le commerce de pneu et définitivement fermé, du à une faillite (c'est écrit sur la porte).
      Bref, un terrain permettant 80m et valant 1 072 900 $ (le bâtiment dessus vaut 108 000 $...) ne restera pas longtemps dans cet état.
       
      D'ailleurs, il y a une roulotte de chantier sur le terrain. Probablement pour autre chose, mais quand même...
       
      Bref, à suivre.
       

    • Par UrbMtl
      Un développement fort intéressant sur le site de l'Atelier RFA.
      Rapidement, je compte 21 étages pour l'une des tours.
       
      Aucune info. Quelqu'un reconnait le coin?
       

       

       

       

       

    • Par nicko2a
      Bonjour à tous ! Je me suis fais un petit délire perso.
      Quand je vois la propagation des grattes ciels ultras-fins à New York, je me suis demandé pourquoi pas à Montreal ?
      Donc je me suis mis à chercher un emplacement propice pour un projet equivalent, à l'echelle de Montreal. Au début, je voulais le faire au 1240 Square Phillips parce que je me disais qu'avec le square devant, ça aurait été magnifique, mais la zone est limitée à 60m...

      Je me suis ensuite rabatu sur le 1422 Peel. L'endroit est très dense, mais avec uniquement des immeubles d'une dizaine d'étages. La zone est limitée à 120m, mais cela est déjà suffisant ! Ce qui me plaisait c'est d'integrer le batiment dans un quartier dense en l'adaptant au batiments plus anciens.

      J'ai trouvé la facade du petit batiment déjà présent sympathique alors j'ai décidé de l'integrer au projet.

      Parlons un peu du batiment. 
      La base fait 20m par 36m, ce qui correspond à l'espace libre actuellement, + le petit batiment.
      Il y a un premier rabat de à 25m de haut pour donner la largeur minimale de la tour, 18m et un profondeur de 30m. Il y en a un autre à 38m de haut, qui forme une terrasse et qui fait passer la profondeur du batiment de 30 à 18m. La tour s'élance ensuite en un carré de 18x18m sur 80m.


      Bon alors je me suis pas du tout penché sur l'aménagement interieur, ça ne m'interesse pas !
      Au niveau de l'apparence extérieure, la tour serait revetue de verre noire type One Madison à NYC :

      Avec un léger cerclage en métale gris foncé/carbon (la couleur) entre chaque étage.
      Je me suis dit qu'une longue antenne à la CIBC terminerait bien la tour ! 
      Voici maintenant ce que ça donne integré dans la ville !



      Et voici comment l'immeuble ressort de plusieurs endroits de la ville :
      Bonaventure :

      Mt Royal :

      St Catherine O :

      Du pied de la tour CIBC :

      Et du pied de la tour :

      Voila ! Qu'en pensez vous ?