fmfranck

Member
  • Content Count

    2,285
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    9
  • URB$

    23,566 [ Donate ]

fmfranck last won the day on March 18 2019

fmfranck had the most liked content!

Community Reputation

2,142 Excellent

1 Follower

About fmfranck

  • Rank
    Senior Member

Personal Information

  • Biography
    .
  • Location
    NDG
  • Interests
    Politique, droit, soccer.
  • Occupation
    N/a

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Je suis passé en dessous aussi. Disons que c'est un moment ou la certitude de notre propre mortalité l'emporte sur notre confiance rationnelle dans le génie humain.
  2. Mon dieu. Quelle société réactionnaire! On dirait le scandale du siècle.
  3. Si on fait un effort conscient d'être plus inclusif dans la toponimie, il faut quand même prescrire totalement l'utilisation de nom de personnes blanches masculines? On est sérieux là? 🤨
  4. Les personnes qui mettent des dislikes sur des post qui visent à informer les autres membres du forum sont les personnes qui mettent par leurs clignotants quand ils te dépassent par la droite sur Décarie, qui respectent pas les ordonnances de distanciation sociale et qui ont achetés 10 paquets jumbo de papier de toilette chez Costco. #ChangeMyMind
  5. Le sénat n'a fait que rapporter les opinions d'experts.
  6. Je trouve justement le débat sur la productivité vs qualité de vie très intéressant. À quel moment est-ce que la recherche de croissance de la productivité devient t-il un vecteur négatif quant à la qualité de vie de l'homme? Je viens d'écouter ce balado sur la décroissance (ou plutôt sur la croissance "contrôlée") et je dois dire que la croissance pour la croissance est un modèle qui doit être collectivement remis en question. On se perd dans des courses de comparaison de PIB, mais il y a d'autres indicateurs qui reflètent mieux la qualité de vie présente et future. https://ici.radio-canada.ca/premiere/balados/6942/gerald-fillion-finance-economie-analyse/episodes/453156/consommation-societe-marketing-achat-compulsif-croissance Sinon, pour ne traiter que de la hausse de la productivité au Québec, je suis daccord qu'elle passe par une meilleur scolarisation. Là où je ne suis pas d'accord, c'est dans la nécessité d'investir (publiquement) dans l'automatisation. L'automatisation est une réalité et une nécessité économique pour plusieurs industries. Vu cette nécessité évidente pour augmenter les marges de profit, elle n'a pas besoin d'aide pour se réaliser, et sans devoir ralentir son essor, il ne faut pas sous estimer ses effets négatifs : les pertes d'emplois qu'elle générera dans plusieurs secteurs d'activité. Oui, l'éducation pourra servir à replacer certains travailleurs, mais il ne faut pas faire de l'excès d'optimisme, certaines personnes ne sont pas "formables" dû à leur âge avancé et/ou leur limitation intellectuelle. Donc, pour ces considérations de pertes d'emploi, je ne crois pas qu'il faille accélérer la cadence de l'automatisation pour l'instant. (ps : je n'observe pas les pertes d'emploi d'un point de vue purement de performance économique, mais plutôt d'un point de vue de détresse humain).
  7. Voici un article intéressant qui explique pourquoi le Québec ne reçoit que la moitié de son poid démographique en matière d'étudiants étrangers. On pourrait être porté à croire que c'est dû aux mesures anti-immigration de la CAQ, mais c'est plutôt un taux de refus de 51% du fédéral (contre un taux de refus de seulement 3% du Québec) qui explique cette situation problématique. En effet, l'immigration étudiante au Québec vise l'établissement permanent en sol Québécois, tandis qu'au fédéral on veut que les étudiants puissent démontrer leur intention de quitter le pays à la fin de leur étude. Bref, le gouvernement fédéral refuse beaucoup de demandes provenant de l'Afrique francophone dû à la "faiblesse" des dossiers financiers et de la volonté de quitter le pays à la fin de leurs études. https://plus.lapresse.ca/screens/d5818cdb-80d1-4390-8b10-2339c87671c9__7C___0.html?utm_medium=Facebook&utm_campaign=Internal+Share&utm_content=Screen&fbclid=IwAR2khNO9zubaRjRFOM4FAs8WHeeo1rjmJDSeXoQ535o1F6AWVEuivafLCjI
  8. fmfranck

    Royalmount

    Il y a une importance stratégique à la vitalité du QdS. Tu crois vraiment que le QdS et le Royalmount sont des équivalence au point de vue de l'importance dans l'attractivité touristique et la vitalité culturelle de la ville de Montréal? Isssh. Tu simplifies vraiment les choses. Ce n'est pas parce qu'un projet en particulier soulève certaines inquiétudes que ceux qui soulèvent la non profitabilité sociale d'un projet sont "contre le progrès/développement".
  9. Tabarouette. Tu dois faire fureur sur les commentaires FB de la page de "Salut Bonjour!". Toujours des réactions de mémère chialeuse hyperactive.
  10. Je connais aussi beaucoup de monde qui habite le secteur (j'y ai moi-même habité) et le consensus que j'ai décelé rejoint plutôt celui de M. Beis pour ce qui attrait au boulevard. Pour ce qui est du parc de l'ouest, je trouve qu'on a inutilement opposé deux projets par entêtement idéologique. Les deux étaient tout à fait réalisable sans qu'il n'y ait à faire de choix (il y avait un don non-négligeable de terrain offert par le promoteur envers la ville). Mais bon, "chou les quasi-TOD", qu'on aille construire sur la rive-nord à la place.
  11. Exactement. C'est une question de proportion. La population de la région montréalaise augmente d'environ 35,000 habitants par année. Il est mathématiquement illogique de considérer qu'un simple maintient du nombre absolu d'emplois au C-V est suffisant pour conserver son pouvoir d'attraction face aux pôles d'emplois en périphérie. Il s'agit d'un lot en plein centre du quartier des affaires; il serait donc logique de le conserver pour la vocation qui va le mieux servir ce quartier à mon humble avis, surtout dans le contexte actuel (condos EVERYWHERE).
  12. Moi je suis bien content que le lot de Westcliff sur Square Victoria soit toujours à vocation corpo, et non résidentielle. C'est bien de re-peupler le centre-ville, mais il faut quand même qu'une masse critique d'emplois y demeurent pour y attirer régulièrement les non-résidents.
  13. Est-il en train de soutenir comme argument principal que l'on doit atteindre 100 millions d'habitants d'ici 2100 pour pouvoir maintenir notre souveraineté sur l'Arctique?