Jump to content

Recommended Posts

Montréal

Un homme armé à l'UQAM?

Mise à jour : 11/12/2008 14h38

 

 

Un homme armé aurait été aperçu à l'Université du Québec à Montréal.

 

Des coups de feu et des détonations auraient été entendus par des témoins. Personne n'aurait été blessé.

 

Les policiers ne peuvent toutefois confirmer que des coups de feu ont été tirés.

 

Un grand nombre de policiers est déployé au coin des rues René-Lévesque et Saint-Denis.

 

 

D'autres détails suivront.

Link to comment
Share on other sites

il n'y a pas d'homme armé.

Il y a probablement un étudiant qui ne voulait pas faire son examen qui a fait sauté des pétards dans une cage d'ascenseur.

 

C'est confirmé ce matin.........c'était des pétards. Commant charges-tu pour une consultation de claivoyance de 30 minutes? Je suis intéressé!

Link to comment
Share on other sites

Nouvelle alerte à l'UQAM

 

Pour une deuxième journée consécutive, les policiers ont été appelés en renfort à l'UQAM où un colis suspect a été découvert vers 9 h 50, selon les informations obtenues par RDI.

 

C'est le même pavillon qu'hier, soit celui de l'éducation, qui est touché par l'alerte. L'évacuation des lieux est commencé.

 

De nombreux policiers sont déjà sur place.

 

http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/justice-et-faits-divers/200812/12/01-809856-nouvelle-alerte-a-luqam.php

 

Ça va faire le niaisage. Y'avait comme 300 policiers sur place hier, et un type trouve le moyen d'aller déposer un paquet suspect. Wow, incompétence.

Link to comment
Share on other sites

L'UQAM prouve une fois de plus son ridicule.

 

Je ne verrais jamais ça arriver à McGill ou à l'Udm, pourtant, je crois que personne n'est surpris que ça se produise à l'UQAM.

 

J'espère qu'ils vont arrêter le responsable.

Link to comment
Share on other sites

L'UQAM fait le point sur les perturbations et la fermeture du pavillon de l'Éducation, les 11 et 12 décembre

12 décembre 2008

 

Le jeudi 11 décembre, le Service de police de la ville de Montréal (SPVM) a été appelé à intervenir à l'UQAM après que des bruits comparables à des coups de feu aient été entendus peu avant 14 heures au pavillon de l'Éducation (N). Un peu plus tard, un sac dans lequel se trouvaient une dizaine de balles de calibre 22 et deux armes blanches a également été trouvé. Les policiers sont intervenus rapidement à la demande du Service de prévention et de la sécurité de l'UQAM afin d'assurer la sécurité des étudiants et des employés. Un périmètre de sécurité a été dressé autour de ce pavillon, qui fut inspecté de fond en comble. Les policiers ont procédé à l'évacuation du pavillon vers 16 heures. Ce dernier a été fermé pour le reste de la journée.

 

De nombreuses mesures furent prises dès les premiers instants de cette alerte afin d'assurer la sécurité des personnes. Des messages fréquents furent transmis par intercom aux occupants des pavillons de l'Éducation, Thérèse-Casgrain et Hubert-Aquin afin de les informer des consignes à suivre. Un message fut affiché sur la page d'accueil du site Internet de l'UQAM, sur Facebook et sur Twitter et le message téléphonique de l'UQAM fut modifié. De plus, des communiqués furent envoyés aux médias et des points de presse furent tenus aux demi-heures à l'extérieur du pavillon jusqu'à la fin de l'incident.

 

Le 12 décembre, un colis suspect a été découvert vers 9 h 30, toujours au pavillon de l'Éducation. Les occupants ont été évacués très rapidement et le groupe d'intervention tactique du SPVM a neutralisé le colis. Le pavillon a pu rouvrir ses portes vers 13 h 30.

 

Les examens annulés pourront être repris selon des modalités qui seront annoncées très prochainement. Une enquête est en cours afin de trouver le ou les responsable(s) de ces incidents qui ont perturbé la vie universitaire, principalement au pavillon de l'Éducation.

 

L'Université accroît dès maintenant ses mesures de sécurité, en augmentant notamment le nombre de ses agents de sécurité d'ici la fin de la session d'automne et en augmentant les patrouilles dans tous les pavillons. La Direction de l'UQAM tient à remercier les étudiants et le personnel d'avoir respecté les consignes et d'avoir gardé leur calme. Toutefois, les personnes qui se sentent perturbées par ces incidents peuvent bénéficier d'un service d'aide psychologique au cours des prochains jours. Les étudiants peuvent se présenter du lundi au vendredi au DS-2110, 2e étage du pavillon J.-A.-DeSève (DS), 320, rue Sainte-Catherine Est, de 9 à 17 heures. Quant aux employés, ils peuvent communiquer avec Mme Huguette Bonneville, responsable du Programme d'aide au personnel, au numéro 4400, pour des consultations individuelles ou collectives.

 

La Direction de l'UQAM tirera les conclusions qui s'imposent de ces deux événements et verra comment elle pourra bonifier son plan d'urgence et ses modes de communication.

 

Du site de l'UQAM : http://www.quotidien.uqam.ca/index.php?article=900

Link to comment
Share on other sites

L'UQAM prouve une fois de plus son ridicule.

 

Je ne verrais jamais ça arriver à McGill ou à l'Udm, pourtant, je crois que personne n'est surpris que ça se produise à l'UQAM.

 

J'espère qu'ils vont arrêter le responsable.

 

non justement explique toi, parceque je vois vraiment pas le rapport avec l'uqam et ces niaiseries... au moins on a pas eus de massacre de poly (udem):rolleyes:

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...